La Gazette de la semaine

Nyhetsblad på lätt franska!



Avant la parution du Robert illustré, le 19 mai, et du Petit Larousse, le 23 mai, les deux principaux dictionnaires ont donné lundi 14 mai un avant-goût des mots qui feront leur entrée dans leur édition 2019.
Les mots nouveaux du dictionnaire décortiquent tous les aspects de la société. Concernant le lexique politique, la campagne présidentielle de 2017 aura introduit de nouvelles expressions. Ainsi, les mots « dégagisme » (rejet de la classe politique en place) et « antisystème » (qui s’oppose au système en place), font leur entrée dans Le Petit Robert, tout comme le « revenu universel », cher à Benoît Hamon, ou encore le « cabinet noir », dénoncé par François Fillon. Le Petit Larousse nous invite quant à lui à méditer sur la « démocrature » (une démocratie dirigée de façon autoritaire).

Le multimédia apporte aussi son lot de nouveautés avec, comme le note Le Robert, des mots comme « autocomplétion » (une fonctionnalité proposant des mots à partir des premiers caractères tapés sur son clavier), « webminaire » (séminaire en ligne) ou le déplaisant « rageux » (plus connu sous le nom de « troll »). Avec Le Petit Larousse on peut « liker » (apprécier) des « vlogs » (blog diffusant des vidéos). Attention cependant à ne pas être victime d’un « rançongiciel » (logiciel malveillant) mettent en garde les deux dictionnaires.
La francophonie vient également alimenter le réservoir de nouvelles expressions. On peut désormais « prendre une brosse » (s’enivrer au Canada) ou bien « ébriquer » (casser en Suisse) tout ce qui nous tombe sous la main. Qu’on ne se plaigne pas alors si on se fait « azorer » (gronder en Suisse). L’important est de rapporter tous ses détritus à l’« écocentre » (déchetterie au Canada), explique Le Petit Robert. Les « gougounes » (les tongs au Québec) et les « pet-de-sœur » (pâtisserie au Canada) viennent désormais côtoyer les verbes « cadeauter » (offrir un cadeau en Afrique francophone) et « gouttiner » (pleuvoir légèrement en Belgique).
Neymar et Pesquet sélectionnés
S’agissant de gastronomie, le « bredele » (gâteau alsacien) fait son entrée, accompagné du « ristretto » (café serré), et des « teriyaki » (viande ou poisson grillé et mariné) ou « gomasio » (condiment au sel marin et sésame grillé) japonais. Restera-t-il de la place pour la « pavlova » (gâteau meringué garni de crème chantilly et de fruits)?
Du côté des noms propres, le footballeur brésilien Neymar et l’écrivaine Chantal Thomas entrent dans Le Robert illustré et l’athlète handisport Marie-Amélie Le Fur et la cheffe Hélène Darrroze sont consacrées par Le Petit Larousse. Le Prix Nobel de littérature britannique Kazuo Ishiguro et le spationaute français Thomas Pesquet ont, eux, l’honneur de figurer dans les deux dictionnaires.
A la Une !
Scandale à l'Académie suédoise




C'est une crise historique pour l'institution.
Depuis novembre dernier, l'Académie suédoise, qui décerne chaque année le prix Nobel de littérature, est éclaboussée par des affaires d'agressions sexuelles et de favoritisme.



l’Académie suédoise, qui décerne le Nobel de littérature, a remercié sa secrétaire perpétuelle. Celle-ci a annoncé jeudi qu’elle quittait l’institution.
« C’est la volonté de l’Académie », a-t-elle expliqué à la fin d’une réunion des sages. « J’ai aussi décidé de laisser mon fauteuil, le numéro 7. Cette décision prend effet immédiatement ». « J’aurais volontiers continué mais il y a autre chose à faire dans la vie », a-t-elle dit à la presse avant de s’engouffrer dans un taxi.




Un Français accusé.
Le scandale a mis au jour en novembre les relations étroites entre l'académie et "une personnalité du monde de la culture" accusée de viols et agressions sexuelles par des académiciennes, épouses d'académiciens, leurs filles et de nombreuses autres femmes. Selon elles, il s'agit du Français Jean-Claude Arnault, 71 ans, directeur artistique d'un lieu d'exposition et de performances à Stockholm, couru des élites culturelles et en partie financé par l'académie. L'homme est marié à l'une des académiciennes.



"Une culture du silence".
Pendant des mois, les membres de la prestigieuse institution gardent le silence, jusqu'à ce que trois Sages craquent et rompent leur devoir de réserve. "Vous devez signer une clause de confidentialité lorsque vous entrez dans l'Académie, pour ne rien dévoiler sur les règles de l'institution", explique Mattias Berg, journaliste culturel en Suède, joint par Europe 1. "La secrétaire de l'Académie a dit qu'elle savait des choses, mais qu'elle n'avait rien dit. Il y a une véritable culture du silence", dénonce-t-il.



Enquête en cours.
Depuis ces premières révélations, un cabinet d'avocat a été chargé d'enquêter sur les liens entre Jean-Claude Arnault et les académiciens. Mi-mars, le parquet de Stockholm a annoncé qu'une partie de l'enquête ouverte contre l'homme au cœur du scandale avait été classée sans suite pour cause de prescription ou faute de preuves. Il s'agit de viols et d'agressions présumés commis en 2013 et 2015. Les faits non encore classés n'ont pas été divulgués.
En Suède, beaucoup craignent pour la crédibilité du prochain prix Nobel de littérature, décerné à l'automne prochain. europe1.fr
La société française
La vie quotidienne des Français.
La colère


La grève à la SNCF a commencé.
33,9% de grévistes mardi, 29,7% mercredi, mais surtout plus de 70% de conducteurs concernés... La mobilisation est lancée contre la réforme de la SNCF. La grève perlée, prévue 2 jours sur 5 jusqu'à fin juin, a occasionné pour les deux premiers jours de nombreuses perturbations dans les transports. 
De son côté, le gouvernement assure qu'il tiendra bon dans ce bras de fer engagé.




Les universités et lycées en colère.
Si certaines universités sont déjà bloquées depuis plusieurs mois, de nouveaux établissements leur ont emboîté le pas, dont des lycées pour protester contre la réforme de l'accès à l'université. Une dizaine d'établissements seraient perturbés dans toute la France.




La contestation est aussi chez les employés du ramassage des déchets qui veulent notamment que l’on reconnaisse la pénibilité de leur travail et un statut unique.
Chez ceux du secteur de l’énergie également, qui demandent de leur côté un nouveau service public de l’électricité et du gaz. Beaucoup de salariés à travers le pays se mobilisent sans relâche pour défendre leurs emplois menacés !





La colère est aussi dans les couloirs des hôpitaux, chez les retraités que beaucoup pensaient dociles mais qui se rebiffent pour défendre leur pouvoir d’achat.
Il y a quelque chose qui gronde dans notre pays, comme un ras-le-bol devenu trop grand chez certains pour être contenu. 
Est-ce que le tonnerre a bien été entendu ? Jusqu’ici silencieux, Emmanuel Macron a décidé de mener une véritable offensive médiatique cette semaine sur TF1, sur RMC/BFM et Mediapart. Pour convaincre l’opinion publique, apaiser les tensions ? Ou bien au contraire souffler sur les braises ?
La politique française
Le président de la République, les ministres, l'opposition...
Les emplois francs





Même s’il n’existe pas de données précises, il est une évidence de dire qu’un CV ne connaît pas le même destin, en fonction du nom et de l’adresse de son auteur.

La recherche d'emploi quand on vient d'un quartier sensible relève du parcours du combattant.





Tout en étant indéniable, la discrimination à l’embauche est très difficile à quantifier. 
Mais il suffit de souligner le nombre de dispositifs proposés ces dernières années pour comprendre qu’il s’agit bien d’un poison sournois de nos sociétés. 





Mais la situation n'a fait que se dégrader dans les banlieus, avec un taux de pauvreté deux à trois fois supérieur à celui de la France en moyenne, un taux de chômage 2,5 fois supérieur et une population active plus jeune et moins qualifiée que la moyenne du pays.



Pour tenter d’y remédier, Emmanuel Macron va remettre au goût du jour les emplois francs. 


Avec ces nouveaux "emplois francs", il s'agit de donner une subvention importante (5.000 euros par an pendant trois années) à tout employeur qui embauche un habitant des quartiers en difficulté au chômage. La subvention est un peu inférieure pour un CDD. Mais cela fait plus que compenser les charges sociales au niveau du Smic. 





En résumé, une entreprise, où qu’elle soit située sur le territoire, touche une prime, si elle embauche un habitant de quartiers sensibles. Il s'agit bien d'un contrat pour un habitant, et non pas pour un jeune de ces quartiers ! Car c’est la nouveauté : il n’y a pas de conditions d’âge, ni de niveau de formation. Aucune restriction contrairement à la première mouture des emplois francs. 
Même si le gouvernement ne prononce pas l’expression - peut-être trop clivante - il s’agit de fait d’une mesure de discrimination positive. Mais toute la question est de savoir si cette saison 2 des emplois francs sera à la hauteur des attentes.
D’ici deux ans, tous les quartiers sensibles du pays seront concernés. 






 
La promo de L'Ena Senghor


Léopold Sédar Senghor ( 1906 - 2001)
“Les racistes sont des gens qui se trompent de colère.”
 « Cher frère blanc, quand je suis né, j’étais noir, quand j’ai grandi, j’étais noir, quand je suis au soleil, je suis noir, quand je suis malade, je suis noir, quand je mourrai, je serai noir.
Tandis que toi, homme blanc, quand tu es né, tu étais rose, quand tu as grandi, tu étais blanc, quand tu vas au soleil, tu es rouge, quand tu as froid, tu es bleu, quand tu as peur, tu es vert, quand tu es malade, tu es jaune, quand tu mourras, tu seras gris. Alors, de nous deux, qui est l’homme de couleur ? »



Dans son livre "Les jeunes gens" (éd. Grasset), l'auteur, Mathieu Larnaudie, nous raconte la prise de pouvoir de la promotion Senghor de l'ENA (2002- 2004).






Comment Emmanuel Macron et ses camarades se sont-ils imposés dans toutes les institutions de l'État ? 
Sont issus de cette promotion : Emmanuel Macron (futur Président de la République), mais aussi Boris Vallaud ( futur député), Gaspard Gantzer (futur chef de la communication de François Hollande), ou encore le numéro 2 de la SNCF, "des chefs et sous-chefs de cabinet placés aux quatre coins du pouvoir très tôt" explique Mathieu Larnaudie.  



"C'est la dernière promo à n'avoir pas connu le service militaire, donc très masculine et nombreuses" précise l'auteur qui explique, à propos de ses étudiants : "Ils sont déjà partout, un lot de très fortes personnalités, très engagés politiquement tout de suite dès leur entrée à l'ENA." 

C'est la promo contemporaine de l'histoire qui se remet en route 

Est-ce pour autant un accélérateur de carrière ? "Eux-même ont un double discours", reconnait Mathieu Larnaudie qui explique ainsi l'endogamie que cela provoque : "On aime travailler avec les gens qu'on connait et dont on connait les compétences."



Quel regard portent ces jeunes gens de la promo Senghor sur leur ex-camarade Emmanuel Macron ? "Ils avaient, à l'époque, tous plutôt de la bienveillance à son égard. Cela a un peu changé aujourd'hui" répond Mathieu Larnaudie.

Il y a une part de rivalité, d'émulation omniprésente, qui n'empêche pas l'amitié : ce sont de grands compétiteurs, comme on le dirait dans le sport

"Ils s'inscrivent tous dans une certaine idée d'un consensus républicain" explique l'auteur des "Jeunes Gens", qui reconnait aussi que cette promotion a enfreint la règle d'airain de l'ENA, "PDVMVPDV" ("Pas-de-vagues-mon vieux-pas-de-vagues") : "Selon eux, l'ENA est une machine à classer, et, en plus, qui classe mal". franceinter.fr
Littérature
Les écrivains et leurs livres
Le prix Pulitzer

Un prix Pulitzer pour les révélations sur Harvey Weinstein
Jodi Kantor et Megan Twohey, du New York Times, et Ronan Farrow, du New Yorker – fils de Woody Allen et Mia Farrow – ont reçu, lundi 16 avril, un prix Pulitzer, la plus haute récompense du journalisme aux Etats-Unis, pour leur couverture de l’affaire Harvey Weinstein, qu’ils ont exposée début octobre 2017. Ces révélations sont à l’initiative de #metoo, le mouvement de libération de la parole de victimes de harcèlement sexuel ou de viol, à Hollywood, puis dans le monde entier. Le New York Times et le Washington Post ont aussi reçu un prix pour leur couverture des interférences russes dans la présidentielle américaine. – (AFP.)
 
Éducation
école, programme scolaire
Les portables interdits





Éducation : les collégiens privés de portable

Le ministre de l'Éducation nationale a fait interdire les téléphones portables au collège. Toutefois, ce sera aux principaux de décider si ces téléphones auront le droit de cité dans les cartables ou s'ils seront entièrement bannis des établissements. 



8 heures du matin : les collégiens attendent l'ouverture du portail. Pour tous, une seule occupation : le téléphone portable. Quelques minutes plus tard, plus aucun téléphone visible, rangé au fond du sac ou dans la poche, toujours éteint. Dans ce collège, l'utilisation du portable n'a jamais été autorisée. Souvent à portée de main, les élèves respectent en grande majorité le règlement.



Une interdiction bien vécue par les élèves

Si le portable d'un même collégien sonne trois fois, les parents sont appelés pour récupérer le téléphone. Les réactions des collégiens, favorables à l'interdiction, sont inattendues. Toutes les infractions sont consignées dans ce cahier. Il y en a de moins en moins. Une démarche soutenue depuis toujours par les parents. Et sans portable, ils savent aussi communiquer leur joie de vivre.

Rien de plus triste qu'un ado sans son portable !

 
La Suède
Comment on voit l'actualité suédoise en France.
Conseils aux voyageurs : trek Kungsleden




Les refuges permettent de ne pas emporter de tente pour les randonneurs le souhaitant. Le tarif des refuges est d’environ 35-40 €.




Ravitaillement

Prévoir 2-3 repas lyophilisés d’avance dans le sac ou bien repérer à l’avance les refuges proposant un ravitaillement. Les refuges proposant le ravitaillement (nourriture, gaz, hygiène, accessoires divers…) 
De nombreux cours d’eau tout au long du trek permettent de se ravitailler. L’eau est très clair et très propre. Je conseille néanmoins de diluer une pastille purifiante par précaution.




Etapes

Il est possible de parcourir le Kungsleden dans les deux sens mais la majorité commence par le Nord, à Abisko.




Orientation

Aucune difficulté pour trouver son chemin, tout est bien balisé. Des points rouges permettent aux randonneurs estivaux de se repérer et des croix rouges sur les poteaux permettent aux randonneurs d’hiver (en skis ou raquettes) de trouver le chemin. 
Une carte n’est pas nécessaire mais peut-être intéressante afin de mieux appréhender les étapes à venir et en cas d’expédition sur une journée sur les montagnes aux alentours, notamment pour grimper au sommet du Kebnekaise.





Difficultés / Désagréments

Il y a très peu de dénivelé, donc pas de grosse difficulté physique pour les randonneurs pratiquant un peu de sport.
Aucun risque lié à la présence d’animaux dangereux. Les seuls animaux qu’il est possible de croiser sont des rennes et des lemmings.
Seule la météo peut compliquer un peu la marche avec des conditions parfois difficiles : vent, froid et pluie.
Les moustiques peuvent devenir une véritable plaie, surtout en début de saison.





Hygiène

Les refuges proposent des toilettes sèches.
La rivière est le meilleur moyen de faire une toilette, qui sera sommaire étant donné la froideur de l’eau.
.




Période

La période de randonnée va de juillet à mi-septembre. Au-delà, les refuges ferment. 
En juin et  juillet vous aurez droit au soleil de minuit (pendant environ 15 jours le soleil ne se couche pas).





Aurores boréales

Septembre et mars sont les deux mois les plus favorables pour l’observation des aurores boréales.

Le site "Loin d'ici" : cliquez ici>>
 
Europaspråk France CL AB, Box 16031, 103 21 Stockholm Design:Emma