Les archives
Pour vous permettre de réutiliser des infos anciennes.
Conflits sociaux à Air France




Des images incroyables, surtout dans une société emblématique comme Air France : deux dirigeants de la prestigieuse compagnie aérienne, chemise et costume en lambeaux, cernés et malmenés, escaladent une grille de trois mètres pour échapper à la vindicte de manifestants criant « à poil, à poil » , et trouver de l’autre côté la protection de CRS. La situation a brutalement dégénéré lundi 5 octobre au siège d’Air France à Roissy, après la confirmation de la possible suppression de 2900 postes. 


La présidentielle aura lieu le 23 avril et le 7 mai 2017


Les dates des prochaines élections présidentielles,  les 23 avril et 7 mai 2017, les législatives les 11 et 18 juin et les sénatoriales le 24  septembre.


La couverture en suédois du tome 4 de

Double plaisir de la franchise. Il serait tentant de honnir la suite de la saga Millénium. Par prévention contre l’auteur, David Lagercrantz, qui aurait impudemment mis ses pas dans ceux d’un fantôme, le dénommé Stieg Larsson. Quand les ayants droit d’Agatha Christie ont attendu près de quarante pour autoriser une nouvelle aventure d’Hercule Poirot (Meurtres en majuscules, de Sophie Hannah, Le Masque, 2014), ceux du journaliste et écrivain suédois Stieg Larsson, mort d’une crise cardiaque en 2004, ont sauté le pas, à peine onze ans plus tard.

En outre, les décisionnaires de ce prolongement romanesque sont les héritiers légaux mais illégitimes, motivés sans doute par le profit, quoiqu’ils aient affirmé qu’ils reverseraient les droits d’auteur à Expo, la revue que Larsson avait cofondée avec sa compagne, Eva Gabrielsson, dont il a partagé la vie pendant trente-deux ans. Spoliée, faute d’être mariée, des fruits du succès que constitua, après sa mort, la publication de la trilogie Millénium (80 millions d’exemplaires vendus dans le monde), qui lança la vogue pour le polar nordique, elle fut surtout privée de toute autorité morale sur l’œuvre d’un homme dont elle avait partagé idéaux et passions.
Par solidarité, une partie de l’intelligentsia suédoise appelle, de ce fait, à boycotter ce quatrième tome, qui sort jeudi 27 août simultanément dans trente pays. Sauf que, sauf que… Ce qui ne me tue pas (presque un slogan pour conjurer les critiques et les anathèmes), de David Lagercrantz, est un livre réussi. Tout en se tenant écarté de l’imitation stylistique, il ne trahit pas l’univers romanesque de Stieg Larsson. On retrouve ici la révolte contre l’injustice, la quête de vérité face à un mensonge soigneusement entretenu, le devoir de transparence face à l’opacité des réseaux criminels et des conspirations politiques.
La loi Macron



Pour en savoir + : cliquez ici>>


Marine et Jean-Marie Le Pen lors de la convention du FN à Lille, le 18 février 2012.

Le FN sera-t-il le même sans Jean-Marie Le Pen ? Après la décision de Marine Le Pen, mercredi 8 avril, de s’opposer à la candidature de son père aux élections régionales de décembre en Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA), ajoutée à des menaces de sanctions contre M. Le Pen pour ses propos sur le « point de détail » et pour son entretien au journal antisémite Rivarol, la question de l’après-Jean-Marie Le Pen est posée au Front national. Avec cette guerre ouverte entre le père et la fille, le FN traverse une « crise sans précédent » selon le mot de Mme Le Pen au Monde. « C’est une rupture », affirme-t-elle encore au Figaro du 9 avril. Une rupture qui tombe à point nommé pour la présidente du FN, dans l’optique de sa stratégie dite de « dédiabolisation », axe majeur dans sa volonté de prise du pouvoir.
Par contraste, les sorties outrancières de son père la respectabilisent et la font apparaître comme une modérée au sein de son camp. Elle n’a, dès lors, même pas besoin d’argumenter pour montrer qu’entre elle et le fondateur du Front national, des différences irréconciliables existent.
Paradoxe d’importance : avec ses provocations, Jean-Marie Le Pen sert également la cause de ses adversaires en interne, qui n’en demandaient pas tant. Florian Philippot et ses partisans en ont profité pour s’engouffrer dans la brèche et le condamner. Le numéro deux du parti est allé jusqu’à tweeter : « La rupture avec Jean-Marie Le Pen est désormais totale et définitive. Sous l’impulsion de Marine Le Pen, des décisions seront prises rapidement. » Des propos jamais vus depuis la scission mégrétiste de 1998. « Cette crise peut être positive. Il peut en sortir un bien, un plus », a ajouté mercredi M. Philippot sur BFM-TV. L’heure de la clarification a sonné, espère cet artisan majeur du recentrage du discours frontiste sur les thématiques économiques et sociales.
Le FN continue de différer des autres partis par sa remise en cause de principes constitutionnels
Mais il ne faut pas se méprendre. Une sanction, voire le départ de Jean-Marie Le Pen ne changent en rien la nature du FN, qui demeure un parti d’extrême droite. Le ripolinage du Front national reste cosmétique. On est loin d’une situation à l’italienne où, à partir de 1995, Gianfranco Fini, alors leader et héritier de l’extrême droite mussolinienne, a fait passer sa formation du néofascisme à la droite classique. « La boucle ne sera vraiment bouclée que quand le bureau politique du FN – pas simplement Marine Le Pen ou Florian Philippot à titre personnel – dira quelle est la ligne officielle du mouvement, sur le maréchal Pétain ou sur d’autres questions, juge ainsi le politologue Jean-Yves Camus, spécialiste de l’extrême droite. Quand Gianfranco Fini a fait transformer le MSI en Alliance nationale, c’était au nom du parti en tant que tel, et pas une simple position personnelle. »

L'héritière de son grand-père, Marion Maréchal Le Pen



Carla Bruni, un nouveau disque...



Carla Bruni a enregistré un nouveau disque. Si si, c'est vrai !


L'ex-Première dame publiera le 1er avril Little French Songs, son quatrième album, le premier depuis son départ de l'Elysée. Le clip du premier single, Keith et Anita, a été dévoilé lundi. Mais que sait-on sur le come-back le plus people de l'année ?

Un nouveau label
Pour la sortie de Little French Songs, elle et jeté son dévolu sur Barclay, filiale d'Universal et des moyens conséquents pour redorer une image légèrement abimée par son passage en politique.

Un hommage à la chanson française
C'est pendant le mandat de son mari, et sa grossesse, que Carla Bruni a commencé à écrire Little French Songs. Un quatrième opus présenté comme un hommage aux compositeurs made in France qui l'ont influencé. Au menu notamment, une reprise en italien de l'incontournable Douce France, de Charles Trenet, des références à Serge Gainsbourg et pas mal de confessions intimes, sur sa vie publique mais aussi privée avec l'évocation de Virginio, son frère décédé en 2006 des suites du Sida.

Une chanson dédiée à Nicolas...
Mon Raymond n'est pas une chanson dédiée à l'ancien sélectionneur des Bleus mais bel et bien à l'époux de Carla, un certain Nicolas S., de Neuilly.

metro.fr
A la Une !
La réaction de François Fillon




François Fillon s'est justifié devant les journalistes, se disant "scandalisé par le mépris et la misogynie" du Canard Enchaîné.
"Je vois la séquence des boules puantes est ouvertes. Je ne ferai pas de commentaire parce qu'il n'y a rien à commenter. Alors parce que c'est mon épouse, elle n'aurait pas le droit de travailler ?", a-t-il demandé. "Imaginez un instant qu'un homme politique dise d'une femme, comme le fait cet article, qu'elle ne sait faire que des confitures, toutes les féministes hurleraient".

Marine Le Pen sera-t-elle le Donald Trump français ?





La comparaison entre le futur président états-unien et la présidente du Front national est d’abord rendue difficile par les différences, majeures, entre les systèmes politiques des deux pays ainsi qu’entre leurs contextes sociaux et politiques.

Donald Trump était le candidat du parti républicain, Marine Le Pen, elle, est la candidate d’un parti qui occupe une position tierce dans le champ politique français. Ce parti est certes porté par une dynamique électorale solide. Mais, si on veut faire la comparaison, Trump, ce serait plutôt Marine Le Pen investie candidate par Les Républicains (français).

Une autre différence, liée, est celle du mode de scrutin. Le mode de scrutin présidentiel américain, à un seul tour, avec en France le mode de scrutin majoritaire à deux tours Marine Le Pen peut réaliser un score important au premier tour, mais l’emporter au second tour constitue un défi d’une autre nature, car si elle parvient à se qualifier pour le second tour, elle sera immanquablement combattue par les deux partis adverses.


Au final, difficile de dire si Marine Le Pen pourra être la Trump française. Elle en a certainement le désir, et le fait d’avoir été l’une des rares actrices politiques françaises de premier plan à ne pas prendre explicitement fait et cause pour Hillary Clinton lui a permis de communiquer abondamment sur le thème « Trump là-bas, Le Pen ici, un seul phénomène » mediapart.fr

Donald Trump






Mercredi 9 novembre, Donald Trump a été élu 45e président des États-Unis. Sur cette photo, le candidat du Parti républicain lève le pouce en signe de victoire, avant de prononcer son premier discours. À ses côtés, se tiennent son vice-président Mike Pence et Barron, le plus jeune de ses enfants, âgé de 10 ans. La victoire du candidat du parti républicain est une grande surprise dans son pays, mais aussi dans le monde entier. Comment a-t-il été élu ? Et comment se déroulent les élections aux États-Unis ?
Donald Trump n'était pas le favori dans les sondages durant la campagne électorale. En effet, ce milliardaire, qui a aussi été présentateur d'une émission de télé-réalité, n'a aucune expérience en politique. En plus, il a mené une campagne électorale dans laquelle il a beaucoup choqué, pour ses critiques contre les étrangers ou les Noirs et ses grossièretés.


Influence des réseaux sociaux, défiance envers les médias, sondages défaillants… N'ayant pas anticipé la victoire de Donald Trump, les journalistes s'interrogent sur leurs pratiques.
La capacité des médias français à prendre le pouls de la société est aussi en question...



Breitbart, bras médiatique du président élu, lorgne l'Europe
Stephen Bannon, directeur de Breitbart News, a dirigé la campagne de Donald Trump. Le site veut s'implanter en France et en Allemagne

La France est une cible " particulièrement intéressante ", vu l'implantation de l'extrême droite, les inquiétudes liées au terrorisme et la place de l'islam dans la société, expliquait M.  Marlow au site Politico,en août. L'expansion en Europe est à l'étude depuis longtemps, note CNNMoney, mais la victoire de Donald Trump donne à ce projet de nouvelles ambitions.
Breitbart News a marqué la campagne américaine par son style provocateur et tabloïd, pourfendant le multiculturalisme ou l'immigration : c'est un relais de " l'alt-right ", le courant d'extrême droite américain qui a bousculé le Parti républicain et poussé M. Trump au premier plan.
 
La semaine de la fraternité


Fraternité générale ! " Mouvement pour exprimer la fraternité à travers des actions culturelles, sportives et citoyennes.
Du 2 au 10 novembre dans toute la France.
www.fraternite-generale.fr

 
La disparition du vol EgyptAir


Le vol MS804, qui a disparu entre Paris et Le Caire, était parti mercredi soir de l’aéroport Charles de Gaulle avec 56 passagers, dont 15 Français, et dix membres d’équipage à bord.
 
Bruxelles ensanglanté



Charlie Hebdo


Un an après l’attentat du 7 janvier, l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo sortira le 6 janvier un numéro spécial, qui sera tiré à près d’un million d’exemplaires.
Pour ce numéro, l’hebdomadaire satirique a reçu une demande importante de certains pays comme l’Allemagne, où les diffuseurs souhaitent recevoir 50 000 exemplaires. Actuellement, le journal se vend à environ 100 000 exemplaires en kiosques, dont 10 000 à l’international, auxquels s’ajoutent 183 000 abonnements.
lemonde.fr
Les élections régionales






Au second tour le taux de participation s’est élevé à 58,53 % des inscrits, il était de 50,08% au premier tour.
Pour mémoire, la participation constatée au second tour des élections régionales de mars 2010 s’établissait pour la métropole à 51,08 %.



La politique de la peur !



La percée du FN est un vote contre le chômage, non contre les étrangers

Une baisse du nombre de demandeurs d'emploi œuvrerait davantage au déclin du parti frontiste qu'un débat sécuritaire ou sur l'immigration 
 
Depuis 2011, le FN a effectué une mue idéologique, à la faveur d'une stratégie de captation du sentiment de déclassement des classes moyennes – notamment pointé par Eric Maurin dans La Peur du déclassement (Seuil, 2009) –, de dénonciation du désengagement de l'Etat, de l'enclavement de certains territoires, ou encore du dépérissement des services publics. Le FN se nourrit aussi du divorce désormais patent entre une élite urbaine et mobile dans la mondialisation et les classes populaires des régions sinistrées en marge de la croissance. 



Ainsi, lorsque le chômage (au sens du Bureau international du travail) augmente de 1 point, le vote FN augmente de 2,6 points
Pour l'auteur de La Fin du village (Gallimard, 2012), le chômage, en particulier des jeunes, milite pour saper " l'ethos collectif " en érodant la confiance dans l'avenir des familles. De cette défiance envers l'avenir naîtrait le creuset du vote frontiste.
C'est donc bien la perception déformée d'un environnement conçu et appréhendé comme anxiogène qui nourrit le vote FN, plutôt que des expériences réellement subies par les individus au niveau local.



La riposte contre le Front national doit donc s'établir sur un terrain économique, et non sociétal. Une décrue du chômage devrait, en effet, davantage œuvrer à un déclin du FN qu'un débat strictement sécuritaire ou se cristallisant sur les effets de l'immigration, puisque, en définitive, celui-ci ne ferait qu'entretenir les craintes sur lesquelles repose une partie du vote FN.
Trois réponses de nature économique doivent alors être prioritairement apportées : la lutte contre le chômage des jeunes, l'amélioration de la mobilité sociale et la résorption de la fracture territoriale.
Sans la mobilisation de signaux forts dans ce domaine, le désenchantement politique qu'incarne le vote FN pourrait s'étendre un jour aux ferments de nos valeurs républicaines. lemonde.fr
 
Les attentats à Paris



Que s’est-il passé ?

Vendredi soir, entre 21h30 et minuit et demi, 6 attaques terroristes ont eu lieu dans le centre de Paris et à Saint-Denis, une ville toute proche, où se trouve le Stade de France.
C'est là que la première attaque a eu lieu, alors que le match de football France-Allemagne avait commencé. Les supporters ont entendu plusieurs explosions. Ce sont des kamikazes qui ont fait sauter leur ceinture explosive.
Quelques minutes après, dans un quartier de Paris, des terroristes ont tiré avec des armes sur plusieurs terrasses de restaurants et de cafés, où de très nombreuses personnes sortaient ce soir-là.
Non loin, trois autres terroristes ont fait irruption dans une salle de concert et ont ouvert le feu sur la foule.
Au total, ces différentes fusillades ont fait 129 morts et 352 blessés. Ce bilan pourrait encore s'alourdir dans les jours à venir : certains blessés sont entre la vie et la mort à l'hôpital.

Qui a commis ces attaques ?

Pour le moment, les enquêteurs ont affirmé que 7 terroristes ont participé à ces attaques et sont morts dans la soirée de vendredi. Ils ont agi en 3 groupes différents et pratiquement en même temps, pour surprendre les services de police. Aujourd'hui, lundi, on ne sait pas si d'autres terroristes sont encore en fuite.
Des témoins ont dit que ces terroristes étaient jeunes et qu'ils ont agi à visage découvert, c'est-à-dire qu'on peut les reconnaître. Aujourd'hui, plusieurs terroristes ont été identifiés. Ils étaient connus de la justice.
La France est-elle en guerre ?

Dès vendredi soir, le Président Hollande a pris la parole. Il a dit « qu' un acte de guerre a été commis par une armée terroriste ». Cela ne veut pas dire que la France entre en guerre.
C'est l'état d'urgence qui a été décrété. C'est un dispositif mis en place lors d'une menace contre le pays. Il donne un certain nombre de pouvoirs aux services de police pour faire avancer rapidement l'enquête et assurer la sécurité.

Depuis samedi, toute manifestation est interdite à Paris et dans les alentours : c'est pour éviter que des gens ne se regroupent en trop grand nombre.
Ensuite, les frontières françaises sont surveillées : les personnes voulant sortir ou rentrer dans le pays doivent présenter leurs papiers d'identité.
À Paris, il est demandé de réduire au maximun ses déplacements. Certains magasins, ainsi que des musées, sont restés fermés ce week-end.
Les écoles ouvriront normalement lundi.

L'état d'urgence n'a été utilisé que 3 fois dans notre pays depuis 60 ans.



Un soutien international, l'opéra de Sydney

Depuis vendredi, partout dans le monde, et sur les réseaux sociaux, de très nombreuses personnes ont apporté leur soutien aux Parisiens. Samedi soir, des bougies étaient déposées devant les ambassades de France à l'étranger, mais aussi sur les balcons, en France.
Les sujets du bac philo du bac 2015


L'épreuve de philosophie du baccalauréat  2015 pour les séries L, ES et S. Cette année, les sujets portent sur la morale, la politique ou encore l'art.

Série L : «Respecter tout être vivant : est-ce un devoir moral ?» et «Suis-je ce que mon passé a fait de moi ?».

Série ES : «La conscience de l'individu n'est-elle que le reflet de la société à laquelle il appartient ?» ou «L'artiste donne-t-il quelque chose à comprendre ?».

Série S : «Une oeuvre d'art a-t-elle toujours un sens ?» ou «La politique échappe-t-elle à l'existence de vérité ?».
Naufrages en Méditerranée : l'UE promet d'agir


Le naufrage d'un chalutier dimanche au large de la Libye a fait 800 morts, ont annoncé tôt mardi à Catane, en Sicile, des représentants du Haut-Commissariat pour les réfugiés et l'Organisation internationale pour les migrations, quelques heures après l'annonce d'un plan d'action européen pour répondre au drame des migrants en Méditerranée. L'Union européenne a décidé lundi de tenir jeudi un sommet extraordinaire pour répondre en urgence au drame des migrants en mer, après une série noire de naufrages qui ont fait des centaines de morts depuis le début de l'année. Le dernier a eu lieu près de l'île grecque de Rhodes, où un voilier s'est échoué lundi sur des rochers. Trois migrants, dont un enfant, ont péri, et 93 personnes ont pu être sauvées au cours d'une impressionnante opération de secours à quelques mètres du rivage. Annonçant la réunion extraordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement jeudi, le président du Conseil européen, Donald Tusk, a dit qu'il ne fallait "pas attendre de solutions rapides aux causes profondes des migrations, parce qu'il n'y en a pas". "S'il y en avait, nous les aurions mises en œuvre depuis longtemps", a-t-il insisté. "Si nous n'agissons pas maintenant la crise va prendre des proportions dangereuses dans les mois qui viennent", a prévenu le commissaire européen chargé du dossier, Dimitris Avramopoulos, en détaillant un plan d'action en dix points qui servira de "base de travail" aux dirigeants jeudi. Ce plan a été soumis lundi aux ministres des affaires étrangères et de l'intérieur de l'UE. Il prévoit le doublement des moyens pour la mission de surveillance maritime "Triton", qui pourra patrouiller dans une zone plus large et devra participer aux secours. Une mesure plus audacieuse, de capture et de destruction des bateaux utilisés par les trafiquants, est également envisagée, mais elle devra recevoir le feu vert de l'ONU et vaincre les réticences de certaines capitales, notamment Londres.   lemonde.fr
Zlatan









La sanction est tombée. Le Conseil de l’Europe – l’organisme européen de défense des droits de l’homme – estime, dans une décision rendue publique mercredi 4 mars, que le droit français « ne prévoit pas d’interdiction suffisamment claire, contraignante et précise des châtiments corporels ». De ce fait, elle viole l’article 17 de la Charte européenne des droits sociaux dont elle est signataire, qui précise que les Etats parties doivent « protéger les enfants et les adolescents contre la négligence, la violence ou l’exploitation ».
Aucune amende n’est prévue, mais le symbole est important. Le Conseil de l’Europe attend que les Etats condamnés mettent leur législation en conformité. Cette décision ouvrirait par ailleurs la voie à une condamnation par la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH), selon les associations qui mènent campagne pour l’interdiction de la fessée. « Des plaintes seront déposées », prévient Gilles Lazimi, médecin et coordonnateur de la campagne contre les violences éducatives de la Fondation pour l’enfance.
Cette condamnation, obtenue par une organisation non gouvernementale anglaise, l’Association pour la protection des enfants (Approach), a relancé un débat très sensible en France. Des associations, des médecins ou des élus plaident de longue date pour une interdiction symbolique des châtiments corporels, donc de la gifle et de la fessée, dans le code civil. Leurs arguments : ces coups ne sont pas efficaces et ne font qu’enseigner l’usage de la violence aux enfants.
"Je suis Charlie"

Le mercredi 14 janvier 



Le dernier numéro de "Charlie Hebdo" épuisé dans tous les points de vente.
D'autres tirages sont prévus, et les kiosques devraient être réapprovisionnés dans la semaine.
En tout, cinq millions d'exemplaires vont être imprimés.







Le mercredi 26 février





Ce matin mercredi 26 février,  vente du dernier Charlie Hebdo imprimé à 2,5 millions d’exemplaires.

C’est une odeur de poubelle et de liquide vaisselle qui vogue dans l’air ce matin à 8h00 dans la rue Damrémont du 18ème arrondissement parisien. La gérante du kiosque a confié à 20Minutes que tout était mieux organisé que pour le « numéro des survivants » d’un point de vue logistique. Elle a même reçu davantage d’exemplaires que le 14 janvier. Mais, à 8h20, elle n’en avait presque pas vendu.20minutes.fr



Bonnes résolutions pour 2015 !


Et vous, quelle est votre résolution pour 2015 ?


Fusillade à Copenhague : le récit de l'ambassadeur français, François Zimeray



Présent au centre culturel de Krudttønden à Østerbro lors de la fusillade, il est encore sous le choc de l'attaque dont il a été le témoin et aurait pu être une victime.»

ARRIVÉ À VÉLO, REPARTI EN VOITURE BLINDÉE

C'est donc en toute décontraction qu'il se rend, ce samedi 14 février au centre culturel. « J'y suis arrivé en vélo, à la danoise ; et j'en suis reparti en voiture blindée. J'avais vécu un basculement de société. » Il ne sent pas la menace, il n'est pas spécialement protégé. Le débat a lieu dans un espace-bistrot du centre, ou quelques tables sont installées sur une petite estrade. Et il prend comme convenu la parole pour évoquer Charlie, le choc, la réaction d'unité. Il affirme qu « il faudra du temps, en France, pour comprendre ce qui s'est passé, l'émotion suscitée, la symbolique particulière de ce journal, ce à quoi on a touché ».

Il ajoute qu'il « faut se garder des amalgames », et que « ce combat nécessaire, sera le combat d'une génération ». Enfin, il rend hommage aux activistes présents dans la salle, tous ardents sur le thème de la liberté d'expression. Et il remercie les Danois pour « leur formidable solidarité avec la France ». La parole est alors donnée à Inna Shevchenko, la chef des FEMEN d'origine ukrainienne. Elle a à peine le temps de commencer que les tirs crépitent et que tout le monde, spontanément, se jette sous les tables.

Chacun a le sentiment que les balles, tirées de l'extérieur par la porte vitrée, pénètrent dans la pièce. La vitre, de fait, est criblée d'éclats. Un homme a l'extérieur de la salle est tué, des policiers blessés. François Zimeray, ce samedi soir, n'en sait pas plus. Mais la similitude avec Charlie-Hebdo lui est apparue frappante.

Le 15 février 2015 à 09h24

Annick Cojean / lemonde.fr
François Hollande au Kazakhstan














Zlatan Ibrahimovic et le PSG reçoivent le couple royal de Suède



Le roi Carl XVI Gustaf, la reine Silvia et Zlatan Ibrahimovic, le 2 décembre 2014, au Parc des Princes.

En visite en France, le roi et la reine de Suède en ont profité pour aller rendre visite à Zlatan Ibrahimovic du côté du PSG.



Une heure à peine après son arrivée, le cortège royal quittait le Parc des Princes. Le couple royal a été reçu à l'Elysée dans la soirée pour un dîner d'Etat organisé en son honneur par le président de la République François Hollande.
rtl.fr

Hollande-Trierweiler : c'est officiel, le couple présidentiel se sépare





Hollande-Trierweiler : le communiqué de rupture vivement critiqué
Midilibre.fr


L'annonce de la séparation de François Hollande et Valérie Trierweiler n'a surpris personne. En revanche, la forme du communiqué, elle, est critiquée de toute part. Taxé de machisme, le président de la République n'a pas marqué des points auprès de la gent féminine.

"Je fais savoir que j'ai mis fin à la vie commune que je partageais avec Valérie Trierweiler". Cette déclaration de François Hollande, samedi, pour annoncer sa rupture officielle avec Valérie Trierweiler, fait l'unanimité contre... elle. Beaucoup pensent que l'emploi du "je" unilatéral ressemble à une répudiation. Même si Valérie Trierweiler avait indiqué qu'elle ne souhaitait pas faire de déclaration commune afin que son ex-compagnon assume seul la responsabilité de la séparation.

"Goujat" pour les uns, "macho" pour les autres, François Hollande n'a pas brillé par son élégance à l'égard de celle qui partageait sa vie depuis 2007. Les réactions ne se sont pas fait attendre. Plusieurs personnalités politiques ont vertement critiqué la forme.

Marine Le Pen critique la "répudiation"

La présidente du FN Marine Le Pen a qualifié dimanche à Paris la "répudiation" de Valérie Trierweiler par François Hollande, y voyant une raison de s'interroger sur le personnage du chef de l'Etat. "On peut être frappés par la brutalité avec laquelle Mme Trierweiler a été répudiée, la méthode utilisée, qui finit d'ailleurs par engendrer de la sympathie à son égard", a déclaré Mme Le Pen lors d'une conférence de presse en marge de la galette des rois de la fédération parisienne du Front national dans un cabaret près des Champs-Elysées.

"On en apprend un peu plus sur l'homme. Il est beaucoup moins bonhomme, beaucoup plus brutal, beaucoup moins imprégné des valeurs de courtoisie française que certains ne le pensent", a asséné la présidente du parti d'extrême droite. Interrogée sur la nécessité d'un statut de conjoint du chef de l'Etat, Marine Le Pen a dit que c'était "un statut envisageable lorsqu'il y a un lien juridique". "Quand il n'y a pas de lien juridique, il n'y a aucune raison qu'un conjoint s'installe à l'Elysée et puisse avoir des moyens payés par les Français", d'après elle.

L'UMP critique la forme

La candidate à la mairie de Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet, a expliqué sur I-Télé que l'officialisation de la rupture du couple présidentiel ne laissait pas une femme indifférente. "Une lettre de licenciement plutôt qu'une lettre de rupture", a-t-elle encore dit. Pour Henri Guaino, François Hollande a fait preuve de "manque d'élégance et d'humanité."
Le cinéma
L'actualité cinématographique
Timbuktu : la bande annonce



Le film d'Abderrahmane Sissako, Timbuktu ou "Le chagrin des oiseaux" nominé, dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère pour les Oscars 2015. Le drame, qui raconte la prise de pouvoir des jihadistes dans un village proche de Tombouctou, est encensé par la critique depuis sa présentation, à Cannes, en mai 2014.








La guerre au Mali : pour en savoir + : cliquez ici>>



Le festival de Cannes 2012



Que serait le Festival de Cannes sans ses somptueuses actrices ? Objets de tous les regards et de toutes les convoitises, adorées ou détestées, elles sont l'incarnation d'une féminité absolue et joignent la beauté des paillettes à la rigueur artistique.

Diva Adjani
En 1983, les photographes de Cannes déposent leurs appareils et tournent le dos à Isabelle Adjani qui monte les marches pour L'Eté Meurtrier. Ils lui reprochent une attitude de diva et d'avoir refusé de participer à la conférence de presse et au photocall officiel.

BB initials
Pour trouver le financement de Et Dieu créa la femme de son mari Roger Vadim, Brigitte Bardot joue les stars sur la croisette en 1956. BB passera ainsi du rang de starlette à celui de femme fatale grâce au Festival de Cannes.

Explosive Sophia Loren
En 1961, l'icône du cinéma italien Sophia Loren est à Cannes pour présenter le film La Paysanne aux pieds nus de Vittorio de Sica. Les photographes se bousculent lors de sa montée des marches. Elle recevra le Prix d'interprétation féminine.

La femme aux yeux violets
Considérée comme l'une des plus grandes actrices de tous les temps, Elizabeth Taylor profitait de sa présence à Cannes pour organiser des soirées caritatives pour son association de lutte contre le Sida. En 1993 elle mobilisait notamment l'acteur Sylvester Stallone, venu présenter Cliffhanger, pour recueillir des fonds.

TEST:
Coppola a reçu deux fois la Palme d'or. Pour quels films?
Durant la quinzaine, testez vos connaissances en cinéma et en croisette. Aujourd'hui : les cinéastes multi-récompensés (à l'occasion de la présentation du dernier film d'Haneke ce dimanche, lui-même trois fois honoré).
Cliquez-ici>>

Les Césars 2012



La soirée a d'abord été celle de The Artist qui a été récompensé pour ses décors (le directeur artistique américain Laurence Bennett), sa musique (Ludovic Bource), son image (le chef opérateur Guillaume Schiffman), son actrice (Bérénice Bejo), son réalisateur (Michel Hazanavicius) et pour avoir été le meilleur film de l'année. Parmi les récompenses majeures, seul le César du meilleur acteur a échappé à Jean Dujardin pour aller à Omar Sy.

Intouchables s'est contenté de ce seul trophée (alors que le film était nommé dans huit catégories) mais c'est peut-être assez : l'ovation qui a accueilli l'annonce du nom de l'acteur, les applaudissements qui l'ont suivi tout au long de la soirée, de la salle de presse au dîner officiel témoignent d'une popularité aussi vive chez les professionnels du cinéma que dans le grand public.


Avec ses omissions (Polisse, l'un des plus gros succès de 2011, doit se contenter de deux trophées mineurs) et ses préférences appuyées (les six Césars de The Artist), le palmarès de cette 37e édition est un reflet plutôt fidèle de la diversité d'un cinéma français en bonne santé.

Surtout cette édition des Césars fait une part royale à un genre d'habitude ignoré par les Académies du cinéma, la comédie : The Artist, Intouchables et Les Femmes du sixième étage qui a valu César du second rôle à Carmen Maura ont été faits, entre autres, pour faire rire. lemonde.fr
Bande annonce du film "The Artist" - 10 nominations aux Oscars 2012

The Artist est un film romantique français, muet en noir et blanc, écrit et réalisé par Michel Hazanavicius et sorti en 2011 au cinéma. Mettant en scène Jean Dujardin dans le rôle de George Valentin, une star du cinéma muet confrontée à l'arrivée des films parlants entre la fin des années 1920 et le début des années 1930.
 
Produit par Thomas Langmann, The Artist est entre autres un hommage aux films muets des années 1920, s'inspirant d'ailleurs de la véritable histoire de John Gilbert et Greta Garbo, et reprenant la structure de scénario des différentes versions d'Une étoile est née. Le film est aussi un hommage à Charlie Chaplin et à ses films Les Lumières de la ville et Les Temps modernes, derniers films muets sortis en plein essor du parlant.
 
Le film voit Jean Dujardin obtenir le Prix d'interprétation masculine au festival de Cannes 2011. Il est lui-même consacré lors de plusieurs festivals à l'automne aux États-Unis. Il est pressenti pour figurer parmi les nommés aux Oscars du cinéma 2012, voire présenté comme favori, dans les catégories meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur acteur et meilleure actrice dans un second rôle, entre autres. Nommé dans 6 catégories des Golden Globes, le film reçoit trois récompenses : meilleure comédie, meilleur acteur dans une comédie (Jean Dujardin) et meilleure musique originale (Ludovic Bource).
 
 
Synopsis
À Hollywood, en 1927, George Valentin (Jean Dujardin) est un acteur très célèbre. De son côté, Peppy Miller (Bérénice Bejo) est une jeune figurante. L'arrivée du cinéma parlant va bouleverser leur vie. Lui, autrefois véritable vedette, va tomber dans l'oubli, alors qu'elle va devenir une véritable star du cinéma parlant. Et leur histoire d'amour rencontre de nombreux obstacles.
 
Demande de remboursement
À Liverpool, des spectateurs ont demandé le remboursement de leur place après avoir constaté que le film était muet. Les spectateurs sortis avant la dixième minute du film ont été dédommagés. Une campagne d’information est désormais mise en place dans les cinémas britanniques.



La bande annonce du film Tintin

Synopsis : Parce qu’il achète la maquette d’un bateau appelé la Licorne, Tintin, un jeune reporter, se retrouve entraîné dans une fantastique aventure à la recherche d’un fabuleux secret. En enquêtant sur une énigme vieille de plusieurs siècles, il contrarie les plans d’Ivan Ivanovitch Sakharine, un homme diabolique convaincu que Tintin a volé un trésor en rapport avec un pirate nommé Rackham le Rouge. Avec l’aide de Milou, son fidèle petit chien blanc, du capitaine Haddock, un vieux loup de mer au mauvais caractère, et de deux policiers maladroits, Dupond et Dupont, Tintin va parcourir la moitié de la planète, et essayer de se montrer plus malin et plus rapide que ses ennemis, tous lancés dans cette course au trésor à la recherche d’une épave engloutie qui semble receler la clé d’une immense fortune… et une redoutable malédiction. De la haute mer aux sables des déserts d’Afrique, Tintin et ses amis vont affronter mille obstacles, risquer leur vie, et prouver que quand on est prêt à prendre tous les risques, rien ne peut vous arrêter…




Le Festival de Cannes 2011



Cannes 2011 : cliquez ici>>

Le festival du film français à Stockholm

BIENVENUE AU FRANSKA FILMFESTIVALEN 2011!

Les meilleurs films français vous y attendent.

LES FILLES FONT LEUR CINÉMA FRANÇAIS« Le cinéma français est-il enfin en train de changer de sexe ? » Cette question, relevée dans la presse française (Les Inrockuptibles), a surgi en même temps que de très beaux films, tous signés par des jeunes femmes, presque des jeunes filles. Le Franska Filmfestivalen 2011 présente un panorama de ces nouveaux talents féminins, qui imposent un style toujours personnel et audacieux. Identité, spiritualité, sexualité, criminalité… Rien d’anodin dans ces films qui veulent nous surprendre, nous bousculer, nous dire que tout change : le cinéma français et la manière d’y être femme et cinéaste.
Programme spécial autour des nouvelles réalisatrices françaises:
les filles d’aujourd’hui par les jeunes femmes d’aujourd’hui.
En exclusivité: LES MYSTERES DE LISBONNE de Raoul Ruiz
dans sa version intégrale de six heures.

Et beaucoup d’autres découvertes à faire, du 5 au 15 mai au cinéma Sture.

Tout le programme en français est ici! Cliquez ici>>
 

Les Césars du cinéma le Palmarès 2011

Parti favori de cette 36ème cérémonie des Césars, Des Hommes et des Dieux, de Xavier Beauvois, a empoché vendredi 25 février le prix du meilleur film. Nommée dans onze catégories, l'histoire des moines de Tibéhirine, enlevés et assassinés en Algérie en 1996, est repartie avec trois récompenses.

Pour Beauvois, 43 ans, ce film délivre "la parole d'intelligence" des moines: "Une parole qui dit qu'il ne faut pas avoir peur des autres, il faut juste se parler. C'est un message d'égalité, de liberté, de fraternité". L'occasion, pour le réalisateur d'une mise au point : "Je n'ai pas envie que dans la campagne électorale qui arrive, on dise du mal des Français musulmans. J'ai envie qu'on soit avec eux, c'est la leçon de ce film", a-t-il insisté. lemonde.fr

En intégralité : cliquez ici>>

Promenons-nous avec Jacques Tati
Promenons-nous avec Jacques Tati
Serge Gainsbourg
Le nouveau film : cliquez ici>>
Serge Gainsbourg, né Lucien Ginsburg le 2 avril 1928 à Paris et mort le 2 mars 1991 à Paris, est un auteur-compositeur-interprète et cinéaste français.
Fils d'immigrants russes juifs, il rêva d'abord de devenir artiste-peintre. Par la suite, il devint célèbre en tant qu'auteur-compositeur-interprète et toucha à de nombreux styles musicaux, mais aussi au cinéma et à la littérature. Ses débuts sur scène ne furent pourtant pas aisés, en raison de son physique difficile. Toute sa vie, Serge Gainsbourg souffrit de ce sentiment de rejet et de cette image que lui renvoyait son miroir : celle d'un homme que l'on qualifiait de laid. Il a réalisé plusieurs films et vidéo-clips et composé plus de 40 bandes sonores.
Enfin, il s'est créé l'image d'un poète maudit et provocateur, mais pas pour autant en marge du système. Les textes de ses chansons jouent souvent sur le double sens et illustrent son goût pour la provocation. De relations en relations, Gainsbourg séduira de très jolies femmes, de Brigitte Bardot à  Jane Birkin, avec qui il aura sa fille Charlotte Gainsbourg.
wikipedia.fr.
L'article en intégralité>>

Le réalisateur Claude Chabrol est mort
Le cinéaste Claude Chabrol est mort, dimanche matin 12 septembre, à l'âge de 80 ans. C'était "un immense cinéaste français, libre, impertinent, politique et prolixe. Merci Claude Chabrol, merci pour le cinéma !", a commenté M. Girard, adjoint chargé de la culture à la mairie de Paris.
Figure de la Nouvelle Vague avec François Truffaut et Jean-Luc Godard, Claude Chabrol, amateur de polars et d'humour grinçant, adorait croquer les travers de la bourgeoisie de province, avec ses scandales étouffés sous une respectabilité de façade, n'hésitant pas à forcer le trait jusqu'à la limite de la noirceur absolue. lemonde.fr
L'article : cliquez ici>>
Des dieux et des hommes
Le massacre des moines français, en 1996 en Algérie, dans le village de Tibérine, fait l'objet d'un long-métrage. Quatorze ans après les faits, le réalisateur Xavier Beauvois revient sur l'affaire (où de nombreuses zones d'ombre subsistent) dans "Des dieux et des hommes".
Les faits divers
La rubrique des évènements quotidiens.
Des animaux maltraités dans les abattoirs


Une vidéo publiée sur Internet mardi 29 mars révèle des actes de cruauté envers les animaux, dans un abattoir du Sud-Ouest de la France. C’est la troisième fois en quelques mois qu’un abattoir est dénoncé en France pour ses mauvais traitements.
Entre la vache ou l'agneau que l'on voit dans les prés et le morceau de viande que l'on a dans son assiette, il y a tout un long parcours. L'animal est élevé pendant des mois, voire des années, puis il est envoyé dans un abattoir et tué. Ensuite, sa viande est découpée, puis préparée avant d'être vendue et… mangée.
Des vidéos choquantes
Depuis quelques mois, une association publie régulièrement des vidéos qui montrent des employés d'abattoirs faisant souffrir des moutons, des cochons ou encore des chevaux. Sur Internet, ces images ont énormément circulé, elles ont fait le « buzz ».
Laurence Abeille est une députée écologiste et milite pour la protection des animaux. Pour elle, ces vidéos ont permis de soulever un problème : « Les conditions dans lesquelles les animaux sont abattus sont souvent ignorées. Avec ces vidéos, la réalité nous saute à la figure. La mort d'un animal est déjà violente, mais là, il y a en plus des actes de barbarie. » Très choquantes, ces vidéos circulent librement sur Internet et peuvent toucher tout le monde, en particulier, les enfants. « Les enfants qui vont sur Internet voient de toute façon ces images. Ils ont besoin d'explications. »
Une enquête va s'ouvrir
Dans les 263 abattoirs français, il y a des règles qui interdisent de faire souffrir les bêtes avant et au moment de leur mise à mort. Par exemple, il faut que l'animal soit inconscient lorsqu'on le tue. Or, sur la dernière vidéo, on voit notamment des vaches suspendues à un crochet pour être tuées alors qu'elles sont encore conscientes.
Ces règles ne sont donc pas toujours respectées. Mais s'agit-il simplement d'actes de personnes cruelles ? Les conditions de travail, le rythme, ne les obligent-ils pas à agir de la sorte ? Sont-ils assez accompagnés et formés pour éviter la souffrance des animaux ? Cette semaine, va s'ouvrir une commission d'enquête, c'est-à-dire qu'un groupe d'élus va mener une enquête sur les conditions de vie des animaux durant l'élevage, puis dans les abattoirs. « J'en suis très satisfaite, commente Laurence Abeille, qui y participera. Notre mission sera de comprendre pourquoi ces actes de cruauté peuvent avoir lieu, en visitant des abattoirs, en parlant avec des employés ou des éleveurs. » 1jour1actu.fr
Collision évitée entre un drone et un Airbus d’Air-France



Révélée jeudi, la collision évitée de justesse le 19 février à proximité de l'aéroport de Roissy entre un drone non identifié et un Airbus A320 d'Air France effectuant la liaison entre Barcelone et Paris, va donner lieu à la première enquête engagée par le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) à la suite d'un incident provoqué par un drone.
L'appareil a croisé le drone à une altitude de 5500 pieds (environ 1 600 mètres) sur sa gauche. Le copilote a eu le réflexe de déconnecter le pilote automatique et d'effectuer une manœuvre d'évitement. Le commandant de bord estime que le drone est passé à « environ 5 mètres en dessous de l'aile gauche de l'avion », indique le BEA. L'équipage a informé le contrôle aérien et repris l'approche, sans autre incident.
Compte tenu de l'altitude élevée (1 600 mètres) à laquelle l'engin a été observé, on peut douter du fait que ce drone était un appareil de loisirs.



Quelle menace représentent les drones pour les avions de ligne ?
La masse d'un avion de transport est bien supérieure à celle d'un drone, mais compte tenu de sa vitesse en phase de décollage ou d'atterrissage, une collision peut avoir des effets désastreux. « La prolifération des drones constitue une menace nouvelle pour la sécurité aérienne ; il s'agit clairement d'un sujet pour les pouvoirs publics » estime un expert. lemonde.fr
Un homme soupçonné d'avoir empoisonné l'occupante de son viager

Un homme de 46 ans a été mis en examen pour «tentative d'empoisonnement avec préméditation». Il est soupçonné d'avoir essayé d'empoisonner une dame de 85 ans qui occupe son appartement en viager.

Le 7 avril dernier, cette octogénaire reçoit la visite d'un de ses voisins. Quelques minutes après avoir bu ensemble un verre d'eau minérale, ils sont pris d'un malaise. Ce n'est pas la première fois que la vieille dame est admise à l'hôpital depuis le début de l'année. 

Parce que son voisin est atteint des mêmes symptômes, les médecins font le lien avec l'eau consommée par les deux malades. Après avoir été alertée par l'hôpital de Cannes, la police effectue une analyse de la bouteille et découvre des traces de médicament qui peut être mortel à forte dose.

La police oriente son enquête du côté du couple qui a acheté l'appartement de l'octogénaire en viager il y a huit ans. Depuis ce temps, il lui verse une rente mensuelle. Au cours des perquisitions chez ce couple, les enquêteurs découvrent le médicament retrouvé dans la bouteille d'eau. L'homme d'une quarantaine d'années reconnaît être entré dans l'appartement de la vieille dame le jour des faits, il nie pourtant toute implication dans l'affaire.

Après sa mise en examen, le quadragénaire a été incarcéré à la maison d'arrêt de Grasse. Après plusieurs jours entre la vie et la mort, la victime a quant à elle pu regagner son appartement. leparisien.fr

Grandes marées : les autorités rappellent les consignes de sécurité
Les grandes marées  attirent quelque deux millions de pêcheurs à pied sur le littoral du grand ouest.
Effets des planètes
Quand la lune, la terre et le soleil sont alignés, les effets de ces planètes s'ajoutent et les marées, dites de vive eau, sont plus importantes. Elles ont lieu au moment de la pleine lune. 20min.fr



Comprendre en 2 minutes - Les marées by sciencesetavenir






Equinoxes et solstices :

Survol de Paris par un drone







Trois journalistes d’Al-Jazeera arrêtés après avoir fait voler un drone à Paris

Ces interpellations interviennent après le mystérieux survol, deux nuits de suite, de drones au-dessus de Paris qui inquiètent les autorités et ont donné lieu à l’ouverture d’une enquête par le parquet de Paris.

Agés de 34, 52 et 68 ans, les journalistes du service international d’Al-Jazeera, dont la nationalité n’a pas été précisée, ont été interpellés au bois de Boulogne, dans l’ouest de Paris. Les survols de drones sans autorisation sont interdits à Paris.


Depuis cet automne, les survols de drones se multiplient en France, au dessus de centrales et sites nucléaires stratégiques mais aussi au dessus de la présidence, en plein coeur de Paris.
Les accidents de la route
2014 plus de 9 morts par jour.

Le chapeau de Napoléon


     

Le bicorne, l’un des 19 couvre-chefs authentifiés de l’Empereur, a été acheté par un collectionneur sud-coréen.
Un chapeau de Napoléon a été acheté 1.884.000 euros par un collectionneur sud-coréen dimanche lors d’une vente aux enchères de souvenirs napoléoniens à Fontainebleau près de Paris.

lesechos.fr 
En Russie, une petite fille blonde et une petite fille brune



Anna et Irina échangées à leur naissance


En 1998 alors que Yulia, 32 ans, et Yelena, 16 ans, ont accouché le même jour, dans la même maternité, explique le Daily Mail. Le 17 décembre et à 15 minutes d'intervalles, les deux femmes ont chacune donné naissance à une petite fille que les infirmières ont accidentellement confondu dans la couveuse.

Une blonde et une brune

Une fois rentrés à la maison, les heureux jeunes parents ne se sont pas posé de questions quant à l'apparence physique de leur fille. Pour Yulia, si sa petite Irina a les cheveux noirs alors qu'elle et son mari sont tous les deux blonds à la peau claire, c'est parce qu'elle a hérité d'un gêne de l'autre côté de la famille. Quant à Naimat, le papa d'Anna, il considère que sa fille tient sa peau diaphane de sa mère slave.

Mais au fil des années, Alexei, le mari de Yulia, devient suspicieux et finit par demander le divorce en 2007, persuadé que sa femme a eu une liaison et qu'Irina n'est pas sa fille biologique. Pour lui prouver qu'elle n'a jamais été infidèle et obtenir gain de cause devant le tribunal, la jeune maman réclame un test de paternité, réalisé en 2010. A l'issu de ce test, les résultats ont prouvé qu'Irina n'était effectivement pas la fille d'Alexei, mais plus surprenant, qu'elle n'était pas non plus celle de Yulia.

Les deux parents ont alors lancé une procédure de recherche pour retrouver leur véritable fille.

L'une élevée selon les préceptes musulmans, l'autre dans la foi chrétienne

A un âge si avancé et après tant d'années d'amour, difficile pour les deux familles d'échanger à nouveau leurs filles.

Depuis trois ans, les deux familles se partagent donc leurs filles de 14 ans, et Anna et Irina les appellent tous quatre "papa" et "maman". Et si les deux couples ont décidé de continuer à élever la fille de l'autre comme si c'était la leur, ils célèbrent les fêtes et les anniversaires tous ensemble. Les familles attendent actuellement un dédommagement de six millions de roubles, soit 200 000 euros environ, de la part de l'hôpital qui ne peut pour l'instant pas leur verser par manque de moyens.
Il s'immole par le feu et meurt devant Pôle emploi à Nantes




La semaine dernière, en milieu de journée, un homme qui avait fait part de sa volonté de s'immoler par le feu est malheureusement passé à l'acte. Ce Nantais s'est immolé devant le Pôle emploi de la rue de la Garde, à l'est de Nantes. Malgré l'intervention rapide des secours, l'homme est décédé, rapporte Presse-Océan.
Il s'agissait d'un chômeur en fin de droits.

26 millions de chômeurs dans les vingt-sept pays de l'UE
Le taux de chômage devrait continuer de grimper en 2013, pour atteindre en moyenne 11,1 % de la population active des Vingt-Sept, et 12,2 % de celle de la zone euro, selon la Commission européenne. 

Dans ce contexte les ministres allemand et français du travail ont inauguré cette semaine une agence pour l'emploi franco-allemande
"Cet accord vise à permettre une meilleure reconnaissance des diplômes et des compétences de part et d'autre de la frontière et créer une meilleure coopération entre les deux organismes grâce à ce type d'agence où les deux sont représentés", a déclaré Mme von der Leyen lors d'une conférence de presse.
Faciliter la mobilité et la fluidité sur le marché de l'emploi transfrontalier.
L'agence franco-allemande installée à Kehl, petite ville frontalière proche de Strasbourg, est la première d'une série d'agences équivalentes le long de la frontière franco-allemande.
Plus de 50 000 Français et 1 500 Allemands franchissent chaque jour la frontière pour aller travailler. Le taux de chômage est actuellement de 10 % en Alsace contre seulement 4 % dans le Land voisin du Bade-Wurtemberg. lemonde.fr
Un tableau de Delacroix vandalisé


Eugène Delacroix  1798 - 1863 : cliquez ici>>

CULTURE - La femme qui a taguée «La liberté guidant le peuple» se revendique d'une association militant pour la réouverture de l'enquête sur les attentats du World Trade Center...

C’est l’un des chefs-d’œuvres ayant rejoint pour un an le nouveau musée du Louvre-Lens (Nord), inauguré le 4 décembre. La liberté guidant le peuple, célèbre tableau peint par Delacroix en 1830 pour célébrer les «Trois Glorieuses», les journées révolutionnaires des 27, 28 et 29 juillet 1830, a été vandalisé jeudi soir.

Une inscription au marqueur d'une trentaine de centimètres

Peu avant la fermeture, une jeune femme de 28 ans a tracé une inscription au marqueur indélébile noir au bas de la toile, avant d’être «immédiatement appréhendée par un agent de surveillance et un visiteur», puis placée en garde à vue au commissariat de Lens, où elle se trouvait toujours vendredi matin. «Ce n'est pas le geste d'une personne équilibrée», a affirmé à l'AFP le procureur de Béthune (Pas-de-Calais), Philippe Peyroux. A sa demande, il est prévu que la jeune femme soit examinée par un psychiatre durant sa garde à vue. «Les faits sont établis mais il faut savoir quelles sont ses motivations, ainsi que le niveau de son équilibre ou de son déséquilibre», a t-il encore expliqué.

D'après une source judiciaire, la femme aurait inscrit sur la toile «AE 911» en référence au sigle «Architects and Engineers for 9/11 truth», une association conspirationniste qui milite pour la réouverture de l'enquête sur les attentats contre les tours de World Trade Center en 2001. 

L’inscription «a pu être intégralement retirée dès ce vendredi matin» grâce à l’intervention d'une restauratrice, annoncent ce vendredi le Louvre et le Louvres-Lens dans un communiqué. «L’intervention a pu se faire sur place, sans nécessiter le décrochage de l’oeuvre, et a duré moins de deux heures. L’intégrité de l’oeuvre n’a en rien été atteinte, l’inscription étant superficielle et restée en surface du vernis sans atteindre la couche picturale» précise le communiqué. 20minutes.fr
A Brest, un marginal, tué par les commérages



Jean-Claude Basset, un marginal de 65 ans, a été pris à partie lundi en fin d’après-midi par plusieurs mères de famille qui croyaient à tort avoir affaire à un pédophile. C’est aussi là que ce retraité de l’arsenal de Brest, originaire de Toulon et menant une vie solitaire, est mort, peu après, d’une crise cardiaque attribuée au stress, après l’intervention de la police venue le menotter sur la foi de témoignages prétendant qu’il avait tenté d’enlever une petite fille.

Un voisin : «Dans le quartier, c’est commérages et compagnie, et on n’a pas cherché à savoir qui était cet homme, se désole-t-il. Il a simplement été stigmatisé parce qu’il avait une attitude atypique, en dehors de la norme. C’est quelqu’un qui avait des problèmes d’élocution, qui parlait fort, mais qui n’était pas du tout agressif.»
La semaine précédent alors que Jean-Claude ramenait une petite fille égarée vers l’école, une femme a faussement interprété ce geste comme une tentative d’enlèvement. Une semaine plus tard, la maman signalait l’incident au poste de police, renforçant des soupçons qui allaient provoquer trois jours plus tard la mise au pilori de Jean-Claude Basset et provoquer indirectement sa mort. libe.fr

L'article : cliquez ici>>
Les homicides conjugaux en France
En 2010, les services de police et de gendarmerie ont recensé 173 homicides conjugaux en France (métropole et outre-mer), ce qui représente un peu plus d’un cinquième (22 %) de l’ensemble des homicides. Entre un cinquième et un quart selon les années.

Les femmes constituent 84 % des victimes (146 personnes décédées) mais on relève aussi 28 hommes tués par leur compagne ou ex-compagne. En 2010, il n’y a pas de cas de couples homosexuels mais c’est arrivé les années précédentes. Il n’apparaît pas de tendance sur les 5 années, les chiffres variant un peu chaque année autour d’une stabilité globale (mais au sein d’un ensemble d’homicides qui ne cesse de baisser depuis un quart de siècle contrairement aux idées reçues). lemonde.fr

L'article : cliquez ici>>

Née dans la rue, morte dans la rue

À Paris, en 2011, née dans la rue, morte dans la rue
Une femme sans domicile a accouché mardi matin sous 
une tente. Le bébé 
n’a pas survécu.

Il est environ 13 h 30 à deux pas de la mythique Closerie des lilas, dans le 14e arrondissement de Paris, lorsque des riverains entendent cette femme appeler à l’aide, son enfant dans les bras. Ni le Samu ni les pompiers ne réussiront à le sauver. Le décès est constaté à 13 h 50.

Selon le collectif les Morts de la rue, le couple vivait depuis peu sous une tente, rue de l’Observatoire, et n’était pas connu des services de maraude. La mère, trente-huit ans, et le père, trente-neuf ans, sont tous deux nés en France. D’après les premières constatations médicales citées par le Parisien, l’enfant, une petite fille, serait décédée avant de venir au monde. La brigade de protection des mineurs (BPM) a été chargée de l’enquête, elle devra déterminer les circonstances précises du décès. lhumanité.fr

L'article : cliquez ici>>
Poker : un casino de Cannes victime d’une tricherie au poker high tech



Trois escrocs italiens ont été arrêtés dans la nuit de lundi à mardi au casino Barrière de Cannes. Avec l'aide d'un complice, employé du casino, ils avaient mis au point une arnaque discrète et efficace pour piller l'établissement au poker.

Le complice avait introduit un jeu de 52 cartes truqué sur une table. Au revers des cartes, une encre invisible indiquait une croix pour chaque roi, une barre pour chaque as, etc. Les trois tricheurs jouaient contre le casino, à la table de stud poker, et suivaient le jeu du croupier à l'aide de lentilles infrarouges.

Le 14 août, au casino Les Princes de Cannes, les tricheurs "liés à la grande criminalité organisée" selon une source judiciaire citée par Le Parisien, avaient empoché ainsi 44 000 euros. Lundi soir, ils ont été pris en flagrant délit avec leur complice français et arrêtés dans la salle et aux abords du casino. Un autre acolyte a été interpellé dans un établissement de jeu niçois. Ils sont actuellement en garde à vue.

Le Parisien recense d'autres tricheries "high tech" ce matin : notamment le coup de la caméra dans la manche qui filme le dessous des cartes (1,7 million d'euros en janvier 2007 soutirés à six casinos, à Londres) et celui du scanner qui calcule la vitesse de la boule de roulette (1,8 million en 2007, encore à Londres). lemonde.fr
Le gagnant du Loto à 8 millions d'euros ne s'est pas manifesté



Ses 8 millions d'euros dorment encore dans les caisses de la Françaises des jeux. Le joueur qui avait misé sur les numéros gagnants au Loto le 13 août dans la Haute-Loire avait 60 jours pour se faire connaître. Mais mercredi avant minuit, la date limite pour toucher son gain, il n'avait pas contacté la FDJ pour réclamer son gain, selon FDJ. Chaque gagnant du Loto ou de l'Euro Millions dispose en effet de soixante jours pour toucher son gain.

Il s'agit de la plus grosse somme non réclamée depuis la naissance du Loto en 1976, devant 45 millions de francs soit 6,9 millions d'euros en décembre 1998 à Paris. Le dernier montant important non réclamé remonte à 2006 avec un gain de 1,8 million d'euros à Paris. Les cas de gros gains, laissés en déshérence par les gagnants, sont peu nombreux par rapport aux gains reçus. Ainsi depuis 1991, la FDJ dit avoir recensé 20 lots supérieurs à 1 million d'euros qui n'ont pas été réclamés. Bonne nouvelle pour les autres joueurs : 8 millions d'euros seront remis en jeu en 2012 sous la forme d'une cagnotte exceptionnelle baptisée "cagnotte de l'inconnu", a précisé la FDJ.

UN AUTRE FRANÇAIS EMPOCHE SES 162 MILLIONS D'EUROS, UN RECORD

Un autre gagnant qui avait remporté une somme autrement importante s'est, lui, finalement délcaré : le gagnant de la cagnotte de 162 256 622 euros du tirage Euro Millions du 13 septembre s'est fait connaître et a reçu son chèque, a annoncé jeudi matin la FDJ dans un communiqué.

Ce joueur, qui tient à rester anonyme, détient le record français des gains à Euro Millions et le record absolu des gains à un jeu d'argent en France. lemonde.fr
Professeur : acte désespéré !


Une professeur de mathématiques était toujours dans un état très grave hier soir après avoir tenté de s'immoler par le feu à l'heure de la récréation du matin dans la cour du lycée Jean-Moulin de Béziers. Ce terrible drame a suscité une émotion qui a très largement dépassé le cadre de cette structure qui accueille 3 000 élèves et 280 professeurs.

Les faits se sont déroulés vers 10 heures peu avant la récréation.
Alors qu'elle avait annulé son cours de 9 heures à 10 heures, cette professeur de mathématiques, âgée de 44 ans, s'est placée sous le préau et s'est aspergée d'essence très calmement avant de mettre le feu. « Je l'ai vue arriver le corps en feu, les mains sur la tête en avançant. A plusieurs, on a essayé de l'éteindre. Elle disait : non, laissez-moi, j'ai pas besoin d'aide, c'est Dieu qui m'a dit de faire ça. Les profs ont mis un drap sur elle, ses habits avaient fondu », raconte Karim, qui a assisté à la scène. « Les gens pleuraient, criaient, couraient partout. On s'est approché, beaucoup de jeunes faisaient des malaises », relatent Camille et Priscillia, arrivées juste après les faits.

Selon le procureur de la République de Béziers, Patrick Mathé, l'enseignante « devrait s'en sortir », son pronostic vital n'étant plus engagé, grâce à l'intervention rapide des élèves devant lesquels elle a accompli son geste, puis des secours.

« La cité scolaire, qui est dans une zone parfois sensible, rencontre des problèmes liés à sa taille, à la population très variée. On a eu par le passé quelques soucis et on vit ce que vivent tous les établissements : effectifs en baisse, manque de personnels, etc. »

Christian Goutorbe.  ladepeche.fr
L'article : cliquez ici>>
La théorie du complot a émergé en réponse au choc causé par l'affaire DSK



Dès l'annonce de l'arrestation de Dominique Strauss-Kahn, une majorité de Français a cru à la thèse d'un complot dirigé contre le directeur du Fonds monétaire international (FMI).

Pour Denis Muzet, sociologue des médias, ce résultat surprenant s'explique par un phénomène de psychologie sociale connu sous le nom de dissonance cognitive. "Les Français ont été sidérés, au sens fort du mot, en apprenant la nouvelle, insiste-t-il. Pour réduire la distance entre l'empathie qu'ils avaient accumulée en faveur du directeur du FMI, présenté comme le futur candidat socialiste à la présidentielle, et cet événement bloquant soudainement sa candidature, ils ont eu recours au déni. Si lui n'est pas coupable, la seule explication possible est celle du complot.

ANTI-AMÉRICANISME

Pour lui, "l'opinion oscille entre deux explications, la maladie ou le complot. Or, il est plus facile de croire que quelqu'un tire les ficelles dans l'ombre plutôt que d'admettre que cet homme, jugé sain de corps et d'esprit, puisse être malade, souligne-t-il. Les images de Dominique Strauss-Kahn sortant du commissariat encadré par les policiers amplifient cette thèse. Elles renvoient à l'univers du cinéma américain et des séries qui regorgent de cette théorie du complot".

Cette explication se nourrirait aussi d'un anti-américanisme toujours présent dans l'opinion française, selon Pascal Perrineau, directeur du Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof). "Les Etats-Unis sont souvent perçus comme un pays où régnerait une certaine brutalité dans les usages de la police et de la justice, note-t-il. Cette image caricaturale, doublée d'un chauvinisme bien français, est venue renforcer la thèse du complot."

"MISE À MORT MÉDIATIQUE"

Réagissant à chaud, plusieurs personnalités ont accrédité la thèse du complot. Bernard Tapie voulait savoir, dimanche, si la femme de chambre travaillait au Sofitel depuis longtemps ou si elle venait d'être embauchée. Le même jour, Christine Boutin pensait, elle, que DSK était "tombé dans un piège". Le leader socialiste Jean-Marc Ayrault s'interrogeait, mardi 17, dans les couloirs de l'Assemblée : "Dans cette affaire, nous savons qu'il y a une victime, mais nous ne savons pas encore si cette victime est la plaignante, ou l'accusé."

Dans le même temps, Bernard-Henri Lévy mettait en ligne une tribune dans laquelle il s'étonnait que la femme de chambre soit entrée seule dans la chambre de Dominique Strauss-Kahn, alors que, selon lui, dans ces hôtels de luxe, le ménage est toujours fait par une brigade d'au moins deux personnes. Incidemment, il remarquait que le numéro de la suite, 28-06, correspondait à la date d'ouverture du dépôt des candidatures à la primaire socialiste.

Mardi toujours, Robert Badinter expliquait sur France Inter qu'il en voulait beaucoup à la police de New York, coupable, selon lui, d'avoir organisé délibérément une "mise à mort médiatique". lemonde.fr

L'article : cliquez ici>>

Deux ans après la catastrophe, l’avion du vol Rio-Paris retrouvé au fond de la mer

Deux ans après la catastrophe aérienne du vol Air-France Rio-Paris, l’épave de l’Airbus a enfin été localisée. En pleine mer, dans l’Océan Atlantique.
Reste à retrouver et analyser les boites noires afin d’en apprendre peut-être un peu plus sur les raisons de ce crash, toujours inexpliqué, qui a coûté la vie à 228 personnes le 1er juin 2009.


L’Airbus repose à près de 4.000 mètres de profondeur, au large du Brésil, non loin de sa dernière position connue avant que l’appareil ne disparaisse.
D’après les premières photos prises par des robots sous-marins, les corps de certaines victimes sont encore dans la carlingue.

D’ici un mois, on va tenter de remonter à la surface les restes de l’appareil et surtout, de mettre la main sur les boites noires : c’est l’analyse des enregistreurs de vols - celui des données techniques du vol et celui des conversations de l’équipage dans le cockpit - qui devrait permettre d’en savoir plus sur les causes de cette catastrophe, toujours inexpliquée.

Cette nouvelle phase de recherches, la cinquième depuis la catastrophe, devrait coûter cinq à six millions d’euros. franceinfo.fr
 

La disparition de l'Airbus A330
La disparition de l'Airbus A330
Bloqué par les glaces




Un ferry finlandais avec 850 personnes à bord est bloqué par les glaces en mer Baltique depuis vendredi matin au large d'Helsinki et des navires sont en route pour le dégager.
Le ferry Nordlandia, qui était parti d'Helsinki vers la capitale estonienne Tallinn, a été pris dans les glaces dans la matinée, a indiqué Eckerö Line, la compagnie qui gère le navire, dans un communiqué.
Un brise-glaces et un remorqueur sont en route pour lui porter assistance.
Le navire est immobilisé à huit milles nautiques (14,5 km) d'Helsinki,
L'Europe du Nord et de l'Est est actuellement traversée par une vague de froid avec des températures glaciales et de fortes chutes de neige, provoquant d'importantes perturbations. AFP.fr
Un canular
L'histoire a fait le tour du monde. Un bataillon de soldats roumains envoyés en Haïti avec de l'aide humanitaire aurait atterri par erreur à Tahiti. Le soi-disant article, qui était une blague, a été publié sur un blog roumain, Times.ro, comme s'il s'agissait d'une information des plus sérieuses.

Aussitôt, des dizaines de journaux russes, lettons, hongrois et italiens ont propagé la nouvelle. Celle-ci s'est également retrouvée sur les écrans de télévision. L'édition en espagnol de la chaîne internationale d'informations Russia Today a présenté un long reportage sur cette affaire qualifiée d'"incroyable mais vraie". La présentatrice résumait l'histoire à partir d'un montage d'images d'archive qui montraient des soldats roumains et des touristes surfant sur les eaux de la Polynésie française.
Explosion de l'audience
"Je n'en revenais pas, avoue Ionut Foltea, le blogueur qui est à l'origine de cette dérive médiatique. Notre site est une plate-forme de pamphlets, de faux sujets et de blagues, que les gens lisent pour s'amuser. Quand tu es journaliste, la première chose que tu fais c'est de vérifier tes informations. Personne ne s'est donné la peine de passer un coup de téléphone. Et voilà comment on peut montrer à la télé des histoires qui n'ont jamais eu lieu." lemonde.fr
Pour lire l'article : cliquez ici>>

Polémique autour de la mini-jupe dans un collège: "C'est plutôt la micro-jupe chez certaines élèves"
Le principal d’un collège de la banlieue toulousaine semble repartir en guerre contre la mini-jupe ! Le principal du collège concerné : "La mini, c'est plutôt la micro jupe chez certaines élèves", dit-il, cité par La Dépêche. "Elles vont au collège comme on va en discothèque. Il y a des limites à l'indécence", ajoute-t-il. Donc la grande question est devenue : "À combien de centimètres du genou, ce pan de tissu prisé par les adolescentes devient-il synonyme d'exhibitionnisme ?", précise La Dépêche. Au dessus de 10 cm du genou, cela semble poser problème et on recommande aux ados de ne pas avoir ce vêtement dans leur garde robe. Des professeurs leurs conseillent de les mettre plutôt chez elles pendant le week-end pour ne pas avoir de problème. Les professeurs rappellent aussi à tout le monde : "Le règlement précise une tenue correcte et adaptée aux activités scolaires. On ne vient pas en cours en tongues et en bermuda, comme si on allait à la plage", toujours d’après La Dépêche. Le principal n’a d’ailleurs pas hésité à demander à un parent de venir rhabiller sa fille qui s’était rendue à l’école en short…Les adolescentes pour leur part en ont assez "d’être cataloguées". En ces temps de débat sur la burqa, elles se demandent aussi si on ne va pas revenir au temps ou on interdisait aux femmes de porter le pantalon et de voter. Et vous, êtes-vous pour ou contre le port de la mini-jupe à l’école ?
lepost.fr
La campagne s'installe sur les Champs-Elysées

Les Champs-Elysées sont, l'espace de deux jours, transformé en un vaste jardin. Une opération de charme des agriculteurs auprès des citadins, alors que le secteur connaît une des plus graves crises de ces dernières décennies : bousculés à la fois par des prix bas de production et des aides européennes décroissantes, le secteur s'interroge sur son avenir.

Pour William Villeneuve, président des Jeunes Agriculteurs (JA), syndicat proche de la FNSEA, les bénévoles, tous adhérents à son syndicat, sont «très motivés, très heureux»: «Faire ce qu'ils font là, placer une parcelle de blé ou de colza sur les Champs-Elysées, c'est inoubliable dans la vie d'un agriculteur.» «Et puis on n'est pas là pour pleurer sur notre sort, on est là pour valoriser notre métier» et faire réfléchir les Français à «ce qu'ils ont dans leur assiette pour qu'ils deviennent des consommateurs-acteurs». Les promeneurs auront l'occasion d'acheter quantité de spécialités régionales. Au rond-point des Champs-Elysées, où trône une pyramide de 7 m de haut de légumes et fruits – qui seront remis aux Restos du coeur à la fin de la manifestation.

Inondations dans le Var : pour en savoir +>>
Tandis que la recherche des disparus se poursuit dans le Var où les inondations ont fait vingt-cinq morts, la situation matérielle s'améliore peu à peu.
De source proche des équipes qui oeuvrent encore à retrouver d'éventuelles victimes des inondations après les pluies torrentielles dans le Var, de la dizaine de personnes qui manquaient à l'appel en début d'après-midi, seules cinq font encore défaut ce samedi 19 juin au soir. metro.fr
Pour mieux vendre Mohamed doit devenir "Alexandre"

Un lycéen prénommé Mohamed, en stage dans une société de livraison des Ardennes, a porté plainte cette semaine pour discrimination contre sa direction. Ses employeurs, assure-t-il, lui aurait demandé de se présenter par téléphone aux clients sous le prénom «Alexandre», plus vendeur selon eux que «Mohamed».
 Un «délit pénal», assure l'avocat du lycéen. L'entreprise conteste les faits. Mohamed affirme : «Je suis français, né en France et je veux vivre avec mon vrai prénom comme tout le monde». afp.fr
Un miracle !

"Un miracle": le mot était sur toutes les lèvres mardi dans le quartier populaire du XXe arrondissement parisien où un petit garçon de 18 mois est sorti indemne la veille d'une chute du 7e étage, rattrapé au vol par un passant après avoir rebondi sur l'auvent d'un café.

Gaby, barman du bar-tabac "Le Vincennes", regarde les journalistes s'agiter autour de son établissement surmonté d'un auvent en tissu rouge déchiré sur une dizaine de centimètres: c'est le point d'impact du bébé après sa chute, lundi. "Un vrai miracle", commente-t-il, car "on était fermés hier", jour de la Toussaint. "Le système mécanique pour remonter l'auvent ne marchait pas et donc je ne l'avais pas remonté, comme on le fait normalement lorsqu'on est fermé".
Un passant s'est aperçu qu'un petit garçon se trouvait au bord de la balustrade, sur le balcon. Il avait même passé la balustrade et jouait au bord du vide".
L'enfant tombe, "et là je me suis dit "il ne faut pas que je le rate". J'ai eu le temps de bouger d'un côté à l'autre pour bien me placer", explique-t-il. L'auvent amortit la chute, "juste où il fallait car il n'y avait pas de barre métallique sous la toile à cet endroit", et "je l'ai rattrapé dans mes bras". "Le petit n'avait rien. Il a pleuré un tout petit peu, mais s'est calmé tout de suite. Puis il s'est rapidement endormi",  "J'étais vraiment au bon endroit, comme n'importe qui aurait pu l'être", ajoute modestement le passant M. Bensignor. lalibre.be

Un lycéen bordelais tente de s'immoler

Agé de 18 ans, un lycéen de Bordeaux a tenté de mettre fin à ses jours en s'immolant avec de l'acétone.

On ne connait pas les raisons de son geste.  Agé de 18 ans, il a été "très grièvement brûlé" et se trouve dans un état grave. "Il est brûlé à 70% mais ses jours ne sont a priori pas en danger", a déclaré le proviseur du lycée. Il souffre de "brûlures profondes et très étendues" et son pronostic vital est "engagé", a précisé mercredi en fin d'après-midi une source hospitalière.
Le proviseur a loué les mérites d'une lycéenne qui a entouré le lycéen d'une couverture pour éteindre le feu, "ce qui lui a sans doute sauvé la vie".

Pour voir la vidéo : cliquez ici>>

Des passagers refusent de descendre d'un vol Ryanair à Liège

En quittant Fès au Maroc en début de soirée avec trois heures de retard, les passagers d'un vol Ryanair ne pouvaient imaginer qu'en raison de la fermeture de l'aéroport de Beauvais pour cause d'arrivée trop tardive, ils ne pourraient se poser comme prévu sur l'aéroport "parisien" de la compagnie. Ils ont atterri à Liège, en Belgique. Résultat : ils ont refusé de quitter l'avion et sont restés près de quatre heures dans l'appareil avant qu'une solution ne soit trouvée. Fidèle à son habitude, Ryanair n'a pas souhaité assumer la moindre responsabilité dans cette affaire. Pire, l'équipage avait quitté l'appareil et les toilettes étaient verrouillées. Vers 3h30 ce matin, une solution de retour vers Paris était trouvée. Michael O'Leary avait expliqué il y a quelques temps, face à une situation comparable, que "Les clients avaient la mémoire courte et qu'ils oublieraient vite les petits incidents du transport aérien si on leur proposait un bon prix pour leur prochain voyage en avion".lefigaro.fr
Réactions
Je fais partie des voyageurs qui n'ont pas voulu descendre de ce vol, et oui, l'équipage et leur compagnie n'ont absolument rien assumé de ce désastre. J'ai un petit garçon d'à peine un an et demi. Il a été balloté depuis Fez jusqu'à Paris Beauvais durant plus de 18 heures (pour un voyage devant durer 2h30). hier soir en rentrant à la maison il avait une fièvre de 40 degrés. ryanair n'a rien fait pour nous. ils nous ont juste lâchement "jeté" sur ce pseudo aéroport de fret à Liège (400 kms de distance). L'équipage a fuit sans rien nous dire. Et quant à l'aéroport de Liège, pas mieux; Ils nous ont menti pour nous faire descendre de l'avion, nous disant que jamais l'avion ne repartirait pour Paris. que notre seule chance de rentrer chez nous était de prendre les bus qu'ils avaient "gentillement" trouvés pour nous. Bus qui n'étaient pas là et qui ne sont arrivés que après 2 heures d'attente dans un aérogare froid sans rien à boire ou à manger, sans même une couverture (alors que les gens de l'aéroport nous avaient dit qu'il y avait tout cela) ils ont même eu le "culot" de nous dire que c'était de notre faute, que nous n'avions pas à voyager sur cette compagnie, et non je ne suis pas débile et n'ai pas la mémoire courte, jamais je ne voyagerai avec Ryanair. compagnie de m...

«On a volé une voiture, on a trouvé un bébé dedans. Désolé»

Lundi vers 19h30, Yasmina va chercher ses filles chez sa sœur, dans une zone pavillonnaire de cette ville de Seine-et-Marne, au Sud de Paris. Elle revient de chez le kinésithérapeute, où elle a emmené son petit dernier, un bébé de onze mois, qui s’est assoupi sur le chemin du retour. Voyant le petit dormir, elle téléphone à sa sœur et lui dit de préparer les enfants, elle arrive.  Elle sort de sa voiture, le moteur en marche, les portes ouvertes, et «attrape» ses filles au vol. «Ça a duré quoi, 15-20 seconde ?».

Mais la scène tourne au drame. «Le temps de prendre les deux petits enfants, des gens ont crié ‘On vous a pris la voiture ! On vous a pris la voiture !’ Et puis ils sont partis. (…) ça a été très très rapide», poursuit Karim. Deux individus ont en effet pénétrés dans le véhicule, une Audi Q7, ont fait une marche-arrière et sont partis en trombe… avec le bébé à bord. «J’ai couru dehors mais les voleurs sont partis en marche arrière. J’ai cherché en voiture sur tous les parkings, les voisins nous ont aidés», se souvient encore le papa. Le branle-bas de combat commence.

Une cellule de crise est déclenchée. Sous-préfet, procureur adjoint, commissaire et directeur de la police municipale sont sur le coup, précise «Le Parisien», qui a révélé cette folle histoire. «Une trentaine de policiers sont appelés en renfort, épaulés par des CRS et la municipale. Ils quadrillent les grands axes de la ville. Un hélicoptère de la gendarmerie survole le secteur.  Le maillage de la ville par 132 caméras de vidéosurveillance permet de retracer certains passages de l’Audi. Mais pas de la retrouver», écrit le quotidien.

Puis le miracle intervient. Vers 23 heures, le commissariat téléphone au domicile des parents catastrophés. Une femme a trouvé l’enfant sur son perron. Il avait été déposé dans un carton, au pas d’un immeuble du quartier sensible de Beauval (Meaux), avec le carnet de chèque de la maman -pour l’adresse- et ce mot d’excuses: «On a volé une voiture, on a trouvé un bébé dedans. Désolé. Amenez-le à la police.» L’enfant, transporté à l’hôpital pour un examen complet, est en parfaite santé. «Il va bien, il ne semble pas perturbé», souffle Karim, soulagé. parismatch.fr

Un électricien déclare posséder 271 Picasso

C'est l'ancien électricien du maître, Pierre Le Guennec, 71 ans, qui avait en sa possession ces oeuvres datant de la première période du peintre (1900-1932). Le retraité plaide l'innocence et affirme qu'elles lui ont été données par le maître et son épouse. «Le maître et Madame m'ont fait un don. Ils m'ont donné ça comme ils m'auraient donné autre chose», a justifié l'ex-électricien au micro de RTL, tout en assurant avoir entreposé les oeuvres dans son garage pendant 40 ans sans se soucier de leur valeur.

Les septuagénaires, qui vivent dans une petite maison sans prétention à quelques kilomètres au sud de Grasse, avaient été interpellés par la police judiciaire après avoir tenté d'obtenir des certificats d'authenticité de dessins et d'esquisses de Pablo Picasso auprès du fils de l'artiste, Claude Picasso. «M. Le Guennec estime que si c'était du recel, il ne serait tout de même pas allé se jeter spontanément dans la gueule du loup !» relèvel'avocate du couple.

De son côté, le parquet de Grasse, chargé de l'enquête, n'a pas souhaité communiquer sur cette affaire, se bornant à dire que «l'enquête est en cours».AFP.fr

 

Pablo Picasso : cliquez ici>>

L'Union européenne
Pour, contre, indifférence
Brexit !




Theresa May a détaillé, mardi 17 janvier, son plan pour la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Ce discours était très attendu par les Français et autres ressortissants européens résidant dans le pays, pour qui les enjeux sont grands. La première ministre britannique a malheureusement confirmé son intention de s’engager dans la voie d’un « hard » Brexit, avec une sortie du marché unique européen qui impliquera l’abandon du principe de libre circulation des personnes et un contrôle étroit des flux d’immigration au Royaume-Uni.



Si, dans la présentation de ses points clés, la première ministre a assuré vouloir « défendre les droits des Européens en Grande-Bretagne et des Britanniques dans l’UE », elle n’a donné aucune garantie et n’a présenté aucun élément nouveau sur cette préservation des droits des expatriés, qui pourraient malheureusement servir de monnaie d’échange dans les négociations de sortie. Le calendrier reste flou mais le sort des résidents européens pourrait n’être fixé qu’en 2019, à l’issue de deux années de négociations (à compter de l’activation de l’article 50, probablement en mars). Christophe Premat
Angela Merkel




Cela n’a rien d’une surprise...
On s’y attendait et elle l’avait laissé dire depuis plusieurs jours mais, officielle depuis hier soir, la volonté de Mme Merkel de briguer un quatrième mandat à la rentrée prochaine n’en est pas moins un fait politique majeur.
Pour peu qu’elle l’emporte, ce qui n’est bien sûr pas certain mais probable, la chancelière pourrait ainsi devenir une figure centrale de la scène internationale. Elle le serait comme le plus ancien des dirigeants occidentaux en place. Elle le serait comme incarnation d’une puissance économique de tout premier plan. Elle le serait comme chancelière du pays le plus important et le plus influent de l’Union européenne puisque la Grande-Bretagne s’en va et que la France, quel que soit le résultat de sa présidentielle, aura besoin de plusieurs années pour retomber sur ses pieds.
Elle le serait aussi car Angela Merkel a des positions politiques claires et tranchées qu’elle serait en mesure de défendre.
Elle considère que la montée des nouvelles extrêmes-droites européennes et l’élection concomitante de Donald Trump aux Etats-Unis sont grosses de dangers pour la démocratie. Elle l’a fait comprendre sitôt connus les résultats de l’élection américaine. Il y a longtemps qu’elle dénonce haut et fort les nouvelles extrêmes droites et, plus frappant encore, elle a tenu à inscrire, hier, l’annonce de sa nouvelle candidature dans le contexte de la démagogie ambiante et de la nécessité de rejeter « la haine » de l’autre et de défendre les valeurs de « liberté », de « démocratie » et « d’Etat de droit ».
Fille de pasteur, née et grandie sous le communisme est-allemand, Mme Merkel - « l’anti-Trump », disait hier l’un de ses amis politiques – pourrait opposer à l’extrémisme montant la force de ses convictions, la puissance allemande et les traditions de la démocratie chrétienne mais ce n’est pas tout.
La chancelière est également décidée à contrer Vladimir Poutine, l’ami russe de Donald Trump et des extrêmes-droites, dont elle observe avec inquiétude le comportement en Ukraine, en Syrie et en Russie même. A l’heure où le président élu des Etats-Unis met en doute la solidarité de l’Amérique avec les autres pays de l’Alliance atlantique, cela place Mme Merkel en position de recours des Etats sortis du bloc soviétique. Elle pourrait ainsi les convaincre d’opter pour la constitution d’une Défense européenne qui devient toujours plus nécessaire, en faveur de laquelle l’Allemagne et la France plaident à l’unisson et qui ouvrirait, de surcroît, la voie à l’indispensable rebond de l’Union.
Si elle l’emporte dans dix mois, c’est un rôle historique que la chancelière allemande aura à jouer mais il lui faudra sortir du piège de la politique de rigueur européenne qui est devenue son grand problème.
Si elle accepte de moins lutter contre les déficits publics de l’Union, elle risque de sérieuses difficultés avec les courants les plus orthodoxes de son parti. Si elle s’y refuse, elle alimentera la poussée extrémiste et un anti-germanisme montant auxquels elle pourrait se heurter de plein fouet. Daniel Bellanger France Inter le 21 novembre
Comment réagir ?


Selon Pierre Moscovici (Commissaire européen aux affaires économiques et monétaires, à la fiscalité et à l’union douanière). Nous devons donc affronter les deux questions dérangeantes que l’élection de Donald Trump pose à l’Europe.



La première est économique. Il est temps de reconnaître que la mondialisation n’est pas toujours heureuse. Si elle profite à l’ensemble, elle ne profite pas à tous et à chacun. Il est temps de protéger les perdants de la mondialisation, en mettant tout en œuvre pour combattre les inégalités, et de faire baisser plus rapidement le chômage. C’est la seule voie de passage.
Il ne suffit plus de rappeler la catastrophe économique et sociale qu’entraîneraient, par exemple, la sortie de l’euro et le rétablissement simultané des barrières douanières, de répéter que le protectionnisme appauvrirait encore les plus pauvres et que la mondialisation a considérablement enrichi nos sociétés. Ce credo ne convainc plus. Il faut donner à l’Europe, et à la zone euro, une véritable politique économique, tournée vers la croissance, la création d’emploi, la réduction des inégalités. Moins d’austérité, plus d’investissement dans le capital humain : telle doit être notre orientation.



La deuxième question est morale. L’Europe doit défendre son modèle, celui d’une société ouverte. Une société ouverte est une société sans murs. Une société où la femme est l’égale de l’homme, où les immigrés ne sont pas des sous-citoyens, où les réfugiés ne sont pas des intrus à qui il faut opposer des barbelés, où la mobilité sociale ne rencontre aucun plafond de verre, où la peine de mort est prohibée. Une société qui refuse les discriminations fondées sur la couleur de la peau, la religion, les convictions, les préférences sexuelles.

La révolte grandissante qui se lève ­contre les élites nous interroge sur le fonctionnement de nos systèmes scolaires, qui ne peuvent continuer à reproduire les différences sociales. Cela nous interroge aussi sur nos partis politiques, qui doivent cesser d’être de simples écuries présidentielles et devenir – ou redevenir – de vrais points de contact entre la sphère politique et la société civile.


Convergence économique et sociale
Pour préserver et promouvoir son modèle, l’Europe a besoin de deux choses : de convergence économique et de convergence sociale. Elle doit aussi affirmer avec force ses valeurs : la liberté pour tous, l’égalité entre tous, la sécurité partagée, la diversité de chacun, l’ouverture aux autres. C’est la seule voie pour réconcilier les citoyens avec l’Europe. Si l’Europe se rassemble et se mobilise, les années difficiles qui nous attendent pourraient être celles du renouveau de la conscience européenne, de l’émergence d’un patriotisme européen, et marquer la volonté de reprendre en main notre destin politique pour définir de nouvelles solutions européennes pour le XXIe siècle. Le réveil a de nouveau sonné. Entre l’endormissement, qui peut être mortel, et le sursaut salutaire, mon choix est fait.


Pierre Moscovici (Commissaire européen aux affaires économiques et monétaires, à la fiscalité et à l’union douanière)
 
On ne voit plus

L'horreur que l'on veut oublier
On ne voit plus. On ne veut plus voir les images de l’horreur quotidienne que vivent les réfugiés tentant d’atteindre les côtes européennes mais l’Onu vient de la résumer en un chiffre.
Trois mille huit cents personnes, homme, femmes et enfants, ont péri noyées depuis janvier dernier en Méditerranée soit déjà plus que pour toute l’année 2015. C’est du jamais vu, un record si l’on ose dire. Nous autres, Européens, sommes tout aux difficultés qui nous assaillent, à la croissance molle, au chômage élevé et à l’inquiétude qui en résulte mais tout près de nous, au large de nos plages, d’autres hommes, nos semblables, meurent chaque jour de malheurs incomparables.
Ils meurent car des dictatures sanguinaires ou la folie meurtrière de Daesh ne leur laissent pas d’autre choix qu’une fuite éperdue. Ils meurent parce que des passeurs dont le cynisme passe l’entendement les entassent à prix d’or sur des canots que renverse le premier souffle de vent. Ils meurent, c’est le pire, parce que nous avons si peur d’eux que nous préférons encore les voir mourir en mer qu’organiser leur accueil.
Ils fuient tout ce que nous condamnons, dictatures et fanatisme religieux. Ils voient en nous un havre de paix et de droit, ce summum de civilisation dont nous nous réclamons si fièrement, mais nous avons peur d’eux, comme s’ils étaient ce qu’ils fuient et non pas des frères humains aspirant aux mêmes valeurs que celles que nous prônons et incarnons à leurs yeux.
Vous, je ne sais pas mais, moi, j’ai honte. Je suis écrasé de honte par cette situation, par ce chiffre de 3800 morts en moins de dix mois, là, devant nous, sur cette mer qui est notre mer commune et rime avec vacances, soleil et bonheur.
Nous ne pouvons pas, dira-t-on, accueillir toute la misère du monde.
C’est vrai, mais tout de même… Nous ne pourrions pas accueillir quelques centaines de milliers de personnes, deux ou trois millions de personnes même dans un ensemble, l’Union européenne, comptant plus de cinq cents millions de citoyens ?
Nous le pourrions, évidemment, sans problème et, bientôt, pour notre plus grand bénéfice. Nous le pourrions beaucoup plus facilement que le Liban, la Turquie ou la Jordanie qui, eux, le font mais nous ne le voulons pas car de mauvais bergers crient au loup en expliquant que nous devrions défendre « les racines chrétiennes de l’Europe », comme dit M. Orban en Hongrie.

J'ai honte...


Bernard Guetta  France inter Chroniqueur
 
Le Breixit


Le référendum n'était pas seulement un vote pour se retirer de l'UE. Il a révélé le sentiment – profond et (…) souvent justifié – que beaucoup de gens éprouvent aujourd'hui, selon lequel le monde fonctionne bien pour quelques privilégiés mais pas pour eux. (…) Trop de gens en position de pouvoir se comportent comme s'ils étaient plus proches des élites internationales que des gens qui vivent en bas de chez eux, qu'ils emploient ou qui passent dans la rue. Mais, si vous vous sentez citoyen du monde, vous n'êtes citoyen de nulle part. (…) Il est temps d'une nouvelle approche selon laquelle le gouvernement, s'il ne détient pas toutes les réponses, peut et doit agir pour le bien public, -selon laquelle l'Etat existe pour apporter ce que les individus, les communautés ou les marchés ne peuvent apporter.” Theresa Maylors du congrès des tories, mercredi 5 octobre


Theresa Maylors
Les jeunes grands oubliés des politiques publiques


 

Selon une note de France Stratégie, publiée jeudi 31 mars, " l'effort de la nation est de plus en plus concentré sur les plus âgés " au détriment des jeunes
 Depuis 1979, les dépenses de ressources publiques consacrées aux plus de 60 ans ont fortement augmenté et celles pour les moins de 25 ans baissé
La pauvreté touche désormais plus les jeunes que les personnes âgées, qui concentrent entre leurs mains une part grandissante du patrimoine
" Le renforcement des protections traditionnelles a laissé de côté un nombre croissant de jeunes en situation précaire ", poursuit la note
Selon Eurostat, le taux de chômage des actifs de moins de 25 ans (25,9 %) est un des plus forts d'Europe. lemonde.fr


Le Danemark confisque une partie des biens des migrants
Le Parlement danois (Folketinget) a adopté mardi, à une écrasante majorité de 81 voix sur 109, une réforme décriée du droit d’asile visant à dissuader les migrants de chercher refuge sur le sol national. Accusé par le Haut-Commissariat aux réfugiés des Nations unies (HCR) de nourrir « la peur et la xénophobie », le projet de loi « L87 » prévoit notamment la confiscation des biens des réfugiés dépassant les 10 000 couronnes danoises (1 340 euros) pour participer au financement de leur séjour et de diminuer leurs droits sociaux. Il repousse aussi à trois ans le délai préalable au regroupement familial. Fort du soutien de l’opinion publique, le gouvernement n’a pas cédé, estimant n’avoir plus les moyens d’accueillir davantage de migrants après avoir enregistré 21 000 demandes d’asile en 2015, du jamais-vu dans l’histoire du petit royaume baltique de 5,6 millions d’habitants.
Si le Danemark concentre les critiques, il n’est toutefois pas le seul pays à confisquer une partie des biens des migrants qui mettent le pied sur son territoire. La Suisse ou l’Allemagne utilisent cette pratique supposée dissuasive. Par ailleurs, de nombreux Etats durcissent leur politique d’asile, à l’instar de l’Autriche, qui a adopté mardi un projet de loi visant à limiter à trois ans la durée initiale du bénéfice du droit d’asile. La Suède, le Danemark, la France, l’Allemagne et l’Autriche ont rétabli les contrôles à leurs frontières.
lemonde.fr
 
La Grèce


Le troisième pari gagné d'Alexis Tsipras
En remportant largement les législatives de dimanche, le premier ministre grec consolide sa majorité

Moins historique que les élections de janvier, qui marquaient l'accession de la gauche radicale au pouvoir dans un pays européen, le scrutin du 20  septembre constitue un tournant pour la politique grecque. Pour la première fois, un homme politique l'a emporté sans faire de promesses démesurées et en reconnaissant ses fautes. Il a simplement promis d'essayer d'humaniser la mise en oeuvre du mémorandum. Et il l'a emporté avec un programme qui prévoit des baisses de retraites ou des augmentations d'impôts. La hausse de la TVA dans les îles n'a pas empêché Syriza d'arriver en tête dans la plupart d'entre elles, même à Lesbos, qui ploie sous l'afflux de réfugiés. lemonde.fr
Heure d'été - heure d'hiver




L'heure d'été a été instituée en France en 1975 suite au choc pétrolier de 1974 avec l' objectif d'effectuer des économies d'énergie en réduisant les besoins d'éclairage. Il s'agit de faire correspondre au mieux les heures d'activités avec les heures d'ensoleillement pour limiter l'utilisation de l'éclairage artificiel. L'estimation des économies d'éclairage résultant de la mise en oeuvre du régime de l'heure d'été dans notre pays est de l'ordre de 1,2 à 1,3 TWh chaque année.

Appliqué au Royaume-Uni et en Irlande depuis la première guerre mondiale et en Italie depuis 1966, le régime de l'heure d'été a été introduit dans l'ensemble des pays de l'Union Européenne au début des années 1980. Pour faciliter les transports, les communications et les échanges au sein de l'Union Européenne, il a été décidé d'harmoniser par directive du Parlement Européen et du Conseil, les dates de changement d'heure. Ainsi, depuis 1998 pour l'ensemble des pays de l'Union Européenne, le passage à l'heure d'été intervient le dernier dimanche de mars à 2 heures du matin et le passage à l'heure d'hiver intervient le dernier dimanche d'octobre à 3 heures du matin. Le régime de l'heure d'été consiste à ajouter 60 minutes à l'heure légale au cours de la période estivale (de fin mars à fin octobre).
Grèce : la catastrophe a été évitée.



 L'accord conclu à l'arraché, vendredi 20  février, entre le gouvernement grec et l'Eurogroupe n'est une victoire pour personne. Il constitue simplement, pour Athènes, un retour à la dure réalité.

 M. Tsipras tente de concilier ses promesses électorales avec les exigences de ses créditeurs. Le premier ministre reste ainsi fidèle à son souhait de fournir électricité et soins médicaux gratuits aux Grecs les plus pauvres, ainsi que de mettre fin aux saisies de logements ; en échange, il s'engage à mettre en œuvre de vraies réformes pour lutter en profondeur contre l'évasion fiscale, la contrebande de tabac et d'essence, et la corruption.

lemonde.fr
La victoire de l'extrême gauche en Grèce



Stathis Kouvelakis : "Nous ne voulons sortir ni... by franceinter


Grèce : Syriza l'emporte haut la main

Les Grecs ont donné dimanche 25 janvier une victoire claire au parti de gauche radicale Syriza, pour "écrire l'histoire" en "laissant l'austérité derrière [eux]", a affirmé Alexis Tsipras, premier dirigeant européen élu sur le rejet explicite des politiques drastiques imposées par l'Union européenne (UE). Alexis Tsipras a axé sa campagne sur une réduction de la gigantesque dette (300 milliards d'euros et 175 % du PIB) de la Grèce et sur la possibilité d'augmenter le salaire minimal de 580 euros à 751 euros, ou de supprimer certains impôts, contre l'avis de la troïka. Le succès de Syriza a fait naître l'espoir chez les partis de gauche radicale européens. Pablo Iglesias, le dirigeant de Podemos en Espagne, s'est réjoui que les Grecs aient désormais "un véritable président et non plus un délégué d'Angela Merkel" (la chancelière allemande). En France, le leader du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon, a évoqué "une lame de fond","une page nouvelle pour l'Europe". lemonde.fr
Trois fois rien pour l'Europe !


Pas assez ceci, pas assez cela, bien sûr. Comme on pouvait s’y attendre, le plan d’investissements de 315 milliards sur trois ans que Jean-Claude Juncker, le président de la Commission, a présenté hier devant le Parlement européen, a suscité beaucoup de déceptions qu’un économiste français, Eric Heyer, a résumées en lançant « trois fois rien, c’est toujours rien ».

A l’entendre, c’est près de trois cent milliards par an et non pas sur trois ans qu’il faudrait injecter dans l’économie européenne pour vraiment la relancer. Sans doute a-t-il raison mais, si le gouvernement français et les groupes parlementaires européens ont réagi beaucoup plus positivement, c’est que la seule existence de ce plan consacre la nécessité d’investir dans la relance - une absolue nécessité que l’Allemagne et la précédente Commission niaient farouchement, il y a quelques mois encore.

Pour elles, le seul remède dont avait besoin l’économie européenne était la déréglementation et la réduction des dépenses publiques mais, face aux  menaces de déflation et au ralentissement de l’économie allemande, le vent tourne dans l’Union.



Pour ce qui est de l’Allemagne, c’est une coûteuse adaptation à son recul démographique qui est prônée. Si rien n’est fait, l’Allemagne pourrait compter presque autant d’inactifs que d’actifs en 2050 et il lui faut donc relancer la natalité et promouvoir le travail des femmes en développant les crèches - investir, en un mot, comme les deux pays, dit ce rapport, doivent le faire dans les infrastructures, l’éducation et les industries d’avenir.
Bernard Guette : France inter 28 nov 2014
Le président de la Commission européenne, le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker, est entré en fonction le 1er novembre.

Jean-Claude Juncker contre-attaque. Le nouveau président de la Commission européenne s'est défendu, mercredi 12 novembre, d'être « l'ami du grand capital », après les révélations sur le vaste système d'évasion fiscale mis en place au profit des multinationales lorsqu'il était premier ministre du Luxembourg.
Le 5 novembre, Le Monde a en effet révélé, en partenariat avec le consortium de journalisme d'investigation ICIJ et 40 médias étrangers, que le pays a conclu des accords fiscaux « anticipés » négociés (tax rulings) avec plus de 300 multinationales. Des révélations qui ont plongé Jean-Claude Juncker dans la tourmente, et dans un épineux numéro de funambule.
La Commission a ouvert des enquêtes sur les avantages accordés par le Luxembourg à certaines multinationales et son nouveau président à promis de ne pas interférer. « Il n'y a pas de conflit d'intérêts lorsque la Commission lance des enquêtes » qui concernent le Luxembourg, a-t-il plaidé. La commissaire chargée des enquêtes en cours sur les pratiques fiscales de ce pays, mais aussi de l'Irlande et des Pays-Bas, Margrethe Vestager, a assuré mardi qu'elle n'avait « pas les mains liées ».

Alors que le Luxembourg est considéré comme un des principaux paradis fiscaux dans le monde, M. Juncker a assuré qu'il n'y avait « rien » dans son « passé » qui démontrerait que son « ambition était d'organiser l'évasion fiscale ». « Il y a urgence à agir », car « l'impression qui se dégage est que l'injustice fiscale est insuffisamment combattue en Europe », a-t-il relevé.
Londres sans l'Europe c'est Jersey !



Emmanuel Macron a défendu outre-Manche les réformes du gouvernement français


Emmanuel Macron n'est pas venu à Londres, lundi 17  novembre, pour faire la leçon sur l'Europe au gouvernement de David Cameron tenté par le " Brexit " (sortie de l'Union européenne). Il a traversé la Manche pour répéter ce qu'il a déjà dit à Berlin et à Bruxelles : " Quelque chose est en train de se passer en France ".

Le ministre français de l'économie veut " lever des malentendus et contrecarrer des idées reçues sur la France qui ne bougerait pas et tournerait le dos à la mondialisation ".
Marché du travail, indemnisation du chômage, travail dominical : " La France bouge ", même s'il n'est " pas question de transférer le droit du travail britannique en France ".

Pas de leçon d'Europe, mais tout de même. L'Union est au centre de la stratégie de relance économique prônée par le nouveau colocataire de Bercy. Si les investissements patinent alors que les liquidités abondent au niveau mondial, c'est que le monde de la finance attend des décideurs politiques " qu'ils prennent leurs responsabilités et donnent un cap ". En Europe, ce cap passe par " une dynamique d'investissements qui permette de retrouver un projet politique commun ". Reste à en convaincre le gouvernement conservateur britannique dont le discours, destiné à contenir l'avancée du parti europhobe UKIP, est aux antipodes des projets de M. Macron.



" New deal européen "
C'est là que le ministre, interrogé par la presse française lundi soir, est sorti de sa réserve. Les Britanniques " sont d'évidence européens ", a-t-il constaté. D'ailleurs, ils n'ont " pas d'autre choix ". " Sinon, a-t-il lancé, quel est le destin du Royaume-Uni ? Devenir Jersey ou Guernesey ? Parce que sortir de l'Union européenne, c'est ça. " Pour M. Macron, Londres cesserait d'être le hub financier de l'Europe si le pays venait à sortir de l'Union. " Le jour d'après, a précisé le ministre, beaucoup des acteurs qui sont aujourd'hui à Londres et en vantent les mérites iront à Genève ou à Dubaï. "



M. Cameron accuse la libre circulation en Europe de créer des flux migratoires indésirables, et cite la France de François Hollande en contre-exemple.
Philippe Bernard

© Le Monde
Tant que la France sera malade, l'Europe n'ira pas mieux !




• Dépenses publiques élevées

C'est décidément cette absence de croissance qui est à l'origine de tous les maux de la France, observe le journaliste britannique. "La France a longtemps été un pays très dépensier" et, d'après le FMI, c'est parce qu'elle a "accumulé les déficits depuis 1975, même dans les bonnes périodes, [...] que son gouvernement n'a pas pu maintenir la demande en 2012-2013, quand l'économie a ralenti".

Croissance atone et lourdes dépenses : voilà donc pourquoi la France se retrouve avec un déficit budgétaire de 4,4 % du PIB qui lui vaut "de sèches récriminations de l'Union européenne". Ses dépenses atteignent plus de 55 % du PIB en 2014 – soit 15 % de plus que la moyenne de l’OCDE –, tandis que sa dette, au-dessus des 60 % réglementaires de l’UE, a augmenté de 16 % depuis 2008. "La plupart des économies ont été réalisées en augmentant les impôts plutôt que par des réductions budgétaires", résume le Telegraph.

• Marché du travail

Le chômage de masse, qui a atteint un record de 11 % en janvier 2014. C'est ce qui a poussé le ministre de l'Economie Emmanuel Macron à parler de la "maladie" de son pays et "l'agence Standard & Poor’s à déclasser la France [en 2013] une seconde fois". Très alarmant, le chômage touche près de 25% des jeunes. "Un mal chronique qui s’expliquerait par les rigidités du marché du travail français (un salaire minimum relativement élevé, des lois du travail restrictives, des revenus et des taxes prohibitifs)". Il faudra attendre 2016, selon le FMI, pour espérer voir des améliorations notables du taux de chômage français.

courrierinternational.com
Nouveaux naufrages meurtriers en Méditerranée




Ce pourrait être le plus grave naufrage de ces dix dernières années, selon l'Organisation mondiale des migrations (OIM). L'organisation a révélé, lundi 15 septembre, que plus de 500 migrants auraient disparu il y a quelques jours, entre la Crète et Malte. Un nombre de victimes jamais atteint jusqu'à présent, et qui porterait à plus de 2 900 le total de clandestins décédés depuis le début de l'année en essayant de rejoindre l'Europe par la mer. Quatre fois plus qu'en 2013, où 700 migrants étaient morts. lemonde.fr




Les associations, quant à elles, se mobilisent. Samedi 13 septembre, un rassemblement s'est tenu en hommage aux victimes de ces derniers jours, à l'appel de plusieurs associations, dont le Mrap (Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples).
Quelques mètres plus loin, Sylvia tient à la main une pancarte, sur laquelle on peut lire : "Quelle honte ! Assez de  morts en Méditerranée". Cette mère de famille a tenu à manifester son indignation devant l'horreur, mais aussi de sa détermination : "On ne peut pas rester indifférent, c'est pas possible. Il faut réagir, il faut agir sur les élus au parlement français et européen pour que les choses bougent".

C'est ça la politique de nos gouvernements ? Elle est absolument intolérable
Bernadette Hétier, co-présidente du Mrap
 
La "politique de l'autruche" dénoncée

Car c'est bien l'inertie de l'Europe qui est dénoncée ici. Bernadette Hétier est co-présidente du Mrap : "Aujourd'hui, c'est une sorte de politique de l'autruche. Et c'est une autruche qui sait qu'elle ne voit pas mais qui veut faire croire qu'elle voit. C'est ça la politique de nos gouvernements ? Elle est absolument intolérable", s'étrangle-t-elle.

François Hollande souhaiterait inscrire la question à l'ordre du jour du prochain sommet européen, les 24 et 25 octobre à Bruxelles. Les manifestants espèrent que leur cri de colère y sera enfin entendu. rtl.fr
Les élections européennes
En France !




Résultats français






Au niveau européen





L'Europe

L'Europe, puissance marchande menacée d'un long déclin



Et si l'Europe n'était qu'une puissance mercantile, incapable de peser dans le monde ? L'éclatement de l'euro à peine enrayé, la crise en Ukraine sonne comme un douloureux réveil pour les Européens, dépassés par la logique de force imposée par Vladimir Poutine et dépendants des Etats-Unis et de l'OTAN pour leur sécurité.

« Les événements en Ukraine ont montré que l'Union européenne avait un modèle normatif attractif pour son voisinage mais qu'il ne suffisait pas d'être une puissance normative pour pouvoir s'imposer », résument Thierry Chopin et Christian Lequesne dans une étude sur l'état de l'UE. Marqués par un siècle de conflits, les Européens n'ont ni l'intention ni les moyens d'intervenir militairement en Ukraine. Ils répugnent même à sanctionner économiquement la Russie, de peur de nuire aux échanges commerciaux et à leur approvisionnement en énergie.

La crise en Ukraine agit comme un révélateur de la capacité d'influence de l'UE. Certes, l'Europe essaie encore de faire entendre sa différence, que ce soit sur le climat, les droits de l'homme ou les valeurs. Mais jamais elle n'est apparue aussi affaiblie sur la scène internationale, comme incapable de faire aboutir ses idées face aux pays émergents, qui contestent la suprématie des Occidentaux, et aux Etats-Unis, qui se moquent parfois de sa timidité et l'incitent à faire davantage.



« L'EUROPE NE SE SERT PAS DE SON POTENTIEL »

« Tout le problème est que les Européens ne se pensent pas comme un vrai acteur mondial », regrette Elisabeth Guigou, présidente (PS) de la commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale : « L'Europe reste une puissance économique majeure, mais elle ne se sert pas de ce potentiel sur le plan politique.
Bousculée par la mondialisation, malmenée par la crise, déboussolée par ses élargissements successifs, l’Europe cherche à trouver ou plutôt à retrouver sa place dans le monde. Mais face à la montée des pays émergents, et parmi eux les BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine), l’Union européenne a du mal à se faire reconnaître comme une grande puissance économique, politique et diplomatique.




L’UE PEU LISIBLE

En Inde, « l’Union européenne souffre d’un manque de visibilité évident, à commencer par la couverture médiatique », commente Shreya Pandey, professeur à l’Université du Jharkhand, qui a consacré des travaux à ce sujet. Les Indiens connaissent l’Europe mais ne comprennent pas grand-chose à l’UE. L’Inde et l’UE ont pourtant de nombreux points communs. Toutes deux comptent 28 Etats et presque autant de langues officielles. Pour la plupart, l’Union européenne reste un objet mal identifié dont les valeurs fondatrices ont du mal à s’exporter. D’autant que la démocratie, la défense des libertés et surtout l’Etat-providence ont été mis à mal par la crise.




« Pour beaucoup de pays émergents, l’UE n’est pas un modèle », observe François Heisbourg, spécialiste de géopolitique, conseiller à la Fondation pour la recherche stratégique. « Le Brésil, par exemple, n’a aucune leçon à recevoir. L’Etat souffre de la corruption mais la démocratie, la tolérance sont aussi les valeurs brésiliennes. » En 2011, Dilma Rousseff, la présidente brésilienne, ne s’est d’ailleurs pas privée de sermonner le président de la Commission, José Manuel Barroso, pour la politique d’austérité infligée aux pays membres.



L’Europe à vingt-huit, elle-même en crise d’identité, suscite au mieux l’indifférence, au pire l’agacement, même si son territoire séduit les nouvelles fortunes des pays émergents.




En Russie, l’élite voyage désormais de par le monde et « consomme » à foison des résidences de luxe achetées à Londres, sur la Costa Brava en Espagne, sur la Côte d’Azur en France, ou en Sardaigne. Pour elle, l’Europe est synonyme de richesses, de sécurité et de confort. Selon un sondage publié par l’institut FOM le 1er mars, 51 % des Russes interrogés ont vaguement entendu parler des « valeurs européennes », mais 35 % avouent ne pas savoir de quoi il s’agit ; 10 % pensent qu’il est question du respect et de l’entretien des monuments historiques. Seulement 4 % évoquent « les droits de l’homme, la démocratie, la liberté ».

La vision un brin frivole que les Russes ont de l’Union européenne s’est assombrie depuis la crise ukrainienne. Aux menaces de sanctions européennes, Vladimir Poutine a opposé une surenchère nationaliste efficace. L’UE est devenue synonyme de décadence, voire d’hostilité. Selon un sondage publié en mars par le centre Levada, 52 % disent éprouver de « l’inimitié envers l’UE », qu’ils décrivent le plus souvent comme « un allié des Etats-Unis » ; 32 % seulement ont une opinion « positive » du partenaire européen. Trois mois plus tôt, ce rapport était inversé : 51 % des sondés avaient alors une vision positive de l’UE.




IMPUISSANCES DIPLOMATIQUES

Là où elle ne s’est pas transformée en adversaire, l’Europe, qui se perçoit elle-même comme déclinante, n’arrive pas à mobiliser les pays émergents autour d’elle.


De fait, qu’a-t-elle à vendre ? A l’Inde, elle ne peut offrir ni le siège permanent, tant convoité, au Conseil de sécurité de l’ONU, ni un soutien face au Pakistan, son frère ennemi, et encore moins face à la Chine, son grand rival en Asie. Inversement, l’Inde est très prudente lorsqu’il s’agit d’épauler la force maritime déployée par l’Europe dans l’océan Indien pour lutter contre la piraterie.

Indifférence coupable ? « Les Indiens n’ont pas encore réalisé le potentiel de l’Europe sur de nombreux sujets », regrette Gulshan Sachdeva, professeur au Centre d’études européennes de l’Université Jawaharlal Nehru à New Delhi. « Ils rechignent à participer aux dialogues mis en place avec l’UE car ils estiment que rien de concret ne peut en sortir. L’Inde perd une occasion d’étendre son influence. »

Dans un avenir proche, l’Inde pourrait redécouvrir l’Europe non pas par ses institutions, mais par son marché. En dix ans, le commerce entre l’Inde et l’UE a été multiplié par cinq, passant de 11,8 milliards de dollars (8,6 milliards d’euros) à 50,4 milliards en 2012-2013.



PRIORITÉS ÉCONOMIQUES

De fait, si elle n’affiche pas un visage unique sur la scène diplomatique, l’UE pèse sur le plan économique. « S’il existe un secteur où l’UE est bien identifiée, c’est la politique commerciale », observe Elvire Fabry, du think tank Notre Europe-Institut Jacques Delors. « La Commission négocie des accords et définit des règles du jeu en se tournant vers les marchés asiatiques et d’Amérique latine. Elle a permis de soutenir le développement de la diplomatie commerciale des Etats membres depuis la crise de 2008. » Mme Fabry rappelle que l’UE est parvenue à maintenir sa part de marché dans le commerce mondial depuis 2000 autour de 16 %, quand celle des Etats-Unis a chuté de 5 points et celle du Japon de 2 points.



Le Brésil a pris la mesure de ce potentiel. Après des années de distanciation, les yeux rivés sur les résultats économiques décevants de la zone euro, les dirigeants brésiliens ont changé de ton et d’approche. Depuis plusieurs mois, Dilma Rousseff, inquiète du ralentissement économique et de l’isolement de son propre pays, a recentré son discours et fait de l’accord commercial entre le Marché commun du cône Sud (Mercosur) et l’UE l’une de ses priorités.




Les Chinois aussi jouent la carte commerciale de la construction européenne, contrepoids bienvenu aux Etats-Unis. Ils considèrent l’Union comme une zone d’occasions favorables, une boîte à outils pour leurs propres réformes et un attelage loin d’être ingérable du moment que l’on sait s’y prendre : Pékin a compris comment jongler entre le bilatéral – sur les sujets qui fâchent ou pour mettre en concurrence plusieurs Etats – et les institutions européennes, qui ont des compétences exclusives dans des domaines de première importance comme le commerce.

La visite du président Xi Jinping à Bruxelles, fin mars, est révélatrice de cet engagement. Premier président chinois à visiter les institutions européennes, M. Xi a rencontré Herman Van Rompuy, le président du Conseil européen, José Manuel Barroso et Martin Schulz, le président du Parlement, que Barack Obama n’avait pas jugé bon de voir cinq jours auparavant.

A l’issue de ces rencontres, la Chine a publié un document d’orientation de sa politique européenne pour les dix ans à venir : on y découvre la profession de foi d’un pays qui prend acte de la nouvelle donne économique mondiale post-crise financière globale et se pose en égal du géant européen.



lemonde.fr.  15 mai 2014
  
Lampedusa appelle l'UE à l'aide
Les autorités italiennes souhaiteraient que les procédures de droit d'asile soient assouplies au niveau européen afin que les migrants qui arrivent en Italie puissent s'installer rapidement dans d'autres pays de l'Union. Selon le maire de Lampedusa, Giusi Nicolini :
Ce n'est tout simplement pas possible que l'UE continue d'accepter de voir ces gens arriver en Europe dans des conditions aussi horribles. Nous allons donc demander (à Barroso) une nouvelle politique de droit d'asile.
Actuellement, et contrairement aux années précédentes, la plupart des migrants qui arrivent en Italie peuvent prétendre au statut de réfugiés, en raison des troubles qui ont suivi le "printemps arabe", a estimé Barbara Molinario, porte-parole du haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

France inter le 8 octobre 2013





Machine à laver en panne au bout de cinq ans, téléviseur qui ne fonctionne plus au bout de trois...
Est-ce une fatalité si les biens d'aujourd'hui durent moins longtemps qu'avant?
Le Centre européen de la consommation (CEC) est persuadé qu'il s'agit d'obsolescence programmée.



Le Centre européen de la consommation vient de publier une étude intitulée:   l'obsolescence programmée, dérive de la société de consommation.

L'obsolescence programmée est le fait de planifier délibérément la durée de vie d'un produit. Cela permet de réduire cette durée de vie afin d'inciter les consommateurs à en acheter un autre.

Exemples d'obsolescence programmée

Le type d'obsolescence le plus répandu est l'obsolescence "par défaut fonctionnel": les producteurs font en sorte que si une seule et unique pièce tombe en panne, c'est l'appareil entier qui cesse de fonctionner. Cela concerne les produits électriques ou électroniques tels que les téléviseurs, les téléphones portables, les machines à laver ou les ordinateurs (voir ci-dessous).

- Machines à laver
Le CEC estime qu'elles sont programmées pour faire 2000 à 2500 cycles de lavage seulement.

"En outre, les roulements à bille, qui sont des pièces vitales au fonctionnement de la machine, sont directement moulés dans la cuve en plastique. S'ils ne fonctionnent plus, il faut changer la cuve en entier. Et si la cuve en plastique, moins résistante que celle en inox, casse, il faut remplacer les roulements à bille."

- Téléviseurs
Le CEC estime qu'ils sont programmés pour fonctionner 20 000 heures.

-Téléphones portables et smartphones

-Et ne parlons pas de l'obsolescence esthétique! Les consommateurs veulent le modèle dernier cri. La périodicité de renouvellement des portables est en moyenne de vingt mois.

-Ipod et Apple
Les Ipod de première, deuxième et troisième génération d'Apple n'avaient pas e batteries amovibles. Quand la batterie tombait en panne, au bout de dix-huit mois, il fallait acheter un autre appareil. Une "Class action" (action de groupe) a été lancée aux Etats-Unis, mais n'a pas abouti, Apple ayant accepté entre-temps de dédommager ses clients et de proposer des batteries de remplacement.

La réponse législative
Le CEC souhaite que l'Union européenne se saisisse de cette question

Il demande que, pour chaque appareil acheté, le consommateur ait accès à l'information sur la durée de vie de l'appareil. Il estime que la durée de la garantie de conformité devrait être allongée en fonction de cette durée de vie moyenne.

Ce texte propose d'étendre la durée légale de conformité des produits électriques et électroniques, de deux ans actuellement, à trois ans au 1er janvier 2014, quatre ans au 1er janvier 2015 et cinq ans au 1er janvier 2016.

"Le fabricant aura ainsi intérêt à produire des biens plus durables, tandis que le consommateur n'aura pas intérêt à renouveler l'achat avant la date d'expiration de la garantie", explique l'exposé des motifs. lemonde.fr
La France punie pour mauvais traitements envers les poules pondeuses


ls ont été déclarés coupables de mauvais traitements envers leurs poules pondeuses. La Commission européenne va lancer "dans les prochains jours" des procédures d'infractions contre la France et plusieurs autres pays de l'UE pour non respect de la législation en la matière.


Une loi européenne adoptée en 1999 interdit en effet les cages de batterie conventionnelles pour les poules pondeuses. Les volatiles ne peuvent plus être élevés que dans des cages aménagées où ils disposent d'au moins 750 cm2, d'un nid ou d'un perchoir, ou selon d'autres systèmes comme l'élevage au sol ou en liberté.

La loi a pour but d'éviter que les poules soient détenues dans un environnement appauvri à l'extrême et un espace de vie ne dépassant pas la surface d'une feuille de format A4 comme c'est encore parfois le cas.

Si les Etats ont eu treize ans pour se mettre en règle, le délai expirant le 1er janvier 2012, quelque 51 millions de poules pondeuses ne bénéficient toujours pas de cet environnement dans l'UE. La Commission a obtenu la listes des fermes qui ne sont pas aux normes. Leurs œufs ne pourront plus être commercialisés à l'exportation, ni vendus au détail. Ils pourront seulement être utilisés par l'industrie de la transformation. lemonde.fr
La France malade de la politique de Sarkozy par Markus Kerber

Déclaration de Markus Kerber, professeur de finances publiques et d'économie à l'université de Berlin, fondateur du think tank Europolis

"Le problème de la France est qu'elle se permet un train de vie qui est totalement inapproprié."

"Ce président doit défendre son bilan, il est ainsi devenu prisonnier de sa propre politique qui est néfaste. Je pèse mes mots: néfaste, Monsieur."

"C'est la France qui "grâce" à Sarkozy est l'homme malade."

"Je suis toujours clair ! Ce qui n'est pas clair n'est pas allemand !"



Comment sortir de cette crise et sauver l'euro selon Markus Kerber

"Au début, j'étais favorable à la création d'une monnaie unique mais l'euro est aujourd'hui inadapté. La zone euro dans sa configuration actuelle n'est pas défendable et ne peut pas survivre. Non seulement en raison de cette grande crise de la dette mais également en raison du différentiel de compétitivité entre ses différents membres. L'euro est trop cher pour le Portugal et trop bon marché pour l'Allemagne. Il faut une politique d'austérité ainsi qu'une politique de croissance. Il faut soit faire rétrécir la zone euro, soit trouver un mécanisme permettant d'adapter la configuration à ce que j'appelle une zone de monnaie régionalisée."
L'expulsion de Roms par la France en 2010 était "discriminatoire"


STRASBOURG (Conseil de l'Europe) - L'expulsion collective de Roms par la France, à l'été 2010, était "discriminatoire" et "contraire à la dignité humaine" car basée sur l'origine ethnique des personnes concernées, a estimé jeudi le Conseil de l'Europe, qui évoque une "violation aggravée des droits de l'Homme".

Ces mesures, qui avaient suscité une vive polémique en France et provoqué un accrochage entre le président Nicolas Sarkozy et la Commission européenne, ont constitué une violation du droit au logement et des garanties relatives à l'expulsion inscrites dans la Charte sociale européenne, a conclu l'organisme chargé de veiller au respect de cette charte, le Comité européen des droits sociaux (CEDS).


"Le comité des ministres a demandé cette semaine à la France d'indiquer quelles mesures sont prises ou envisagées pour remédier à cette violation"

Le ministère français de l'Intérieur a abrogé la circulaire controversée d'août 2010 dans lequelle il demandait aux forces de l'ordre d'évacuer "en priorité" les campements de Roms. Il l'a remplacé en septembre 2010 par un nouveau texte qui ne mentionne pas l'ethnie des occupants à expulser. Mais ce changement n'a pas trouvé grâce aux yeux du Conseil de l'Europe. lexpress.fr

Vers un printemps européen

Le mouvement de révolte des jeunes Espagnols. Ils sont installés Puerta del Sol, à Madrid, depuis maintenant 10 jours. Un malaise qui résonne un peu partout en Europe.

La vague de mécontentement ne s’arrête pas aux frontières. Des campings citoyens s’installent ou tentent de s’installer sur les places de Paris, Bruxelles, Rome, Berlin, Varsovie ou Athènes. L’Europe a déjà connu une vague de protestation il y a un an, on s’en souvient. Les jeunes ont été aux avant-postes des manifestations de la crise grecque, mais cette fois, les rassemblements se déroulent tout autrement. Face aux tenants de la vie politique, les manifestants -souvent des jeunes, mais pas seulement- ne soutiennent aucun parti ; ils appellent à un vote responsable. Curieusement, ils réclament comme dans les pays arabes, plus de démocratie. Ils veulent que la souveraineté émane du peuple et non du marché et des banquiers.

- Quelles sont les causes de cette révolte ? C’est un ras-le-bol de la précarité ?

C’est vrai, près de la moitié des Espagnols de moins de 25 ans sont au chômage. Par comparaison, en France, les jeunes sans emplois sont 2 sur 10, moins d’un sur 10 en Allemagne. Des jeunes bien éduqués, mais moins bien lotis que leurs parents. En Italie, l’âge moyen du premier CDI, c’est 37 ans. La révolte monte dans des pays qui ont subi des cures d’austérité drastiques : en par exemple Espagne, au Royaume-Uni, les gouvernements ont notamment coupé dans les budgets de l’éducation, de la culture et de la recherche, alors que les politiques de gauche comme de droite semblent impuissants à juguler la crise. Les jeunes se rebiffent aussi dans des pays vieillissants : l’Italie, l’Espagne, la Grèce, la France, marqués par un sous-emploi des jeunes : avant 19 ans, moins d’un Français sur 10 conjugue études et emploi, note l’Institut Montaigne dans une étude en 2010, alors qu’au même âge, plus de la moitié des jeunes danois et des jeunes néerlandais a déjà une expérience professionnelle ; Chez nous comme en Espagne, les jeunes attendent plus longtemps pour s’assumer qu’en Suède.  l’Union européenne ne peut pas abandonner les jeunes au chômage de masse qu’ils affrontent. Ne pas entendre cet appel à la démocratie pourrait conduire à un rejet accru des politiques de tous bords et à son corolaire : la montée des populismes. Véronique Simon France inter
L'espace Schengen en crise

 

C’est à Rome, que Nicolas Sarkozy doit rencontrer Silvio Berlusconi pour essayer de résoudre la crise franco-italienne au sujet des immigrés illégaux de Tunisie.

Paris est très remonté car depuis le début de l’année, le gouvernement italien a accordé des permis de séjour de six mois à près de 20.000 migrants en provenance de Tunisie. Avec ce document, ils peuvent rejoindre leurs proches en Europe et notamment en France, ce qui n’arrange pas du tout notre gouvernement, lui qui veut même réduire l’immigration légale du travail. Mais les images de l’île de Lampedusa le montrent bien : l’Italie est totalement débordée par l’ampleur de la pression migratoire. Elle cherche donc à partager le fardeau avec ses voisins. Chacun a ses raisons, et le résultat est catastrophique. Cette crise franco-italienne est devenue une affaire existentielle pour toute l’UE. Qu’est ce que l’Europe comme projet, pour résumer brutalement ? C’est la paix ; c’est des valeurs humanistes ; c’est une monnaie, l’euro ; c’est la libre circulation des biens et des hommes. Or, à quoi assiste-t-on, de façon insidieuse ? A un désossage de ce projet, dans l’indifférence générale. Il y a eu une première étape : l’euro a vacillé, à cause de la crise monétaire et des déficits abyssaux de certains états. Résultat : au lieu de réfléchir à une gouvernance économique, chaque pays s’est crispé sur son modèle. Et voici à présent que l’immigration dessine de nouvelles fractures.

- Ce qui est en jeu, c’est la préservation de la libre circulation au sein du fameux espace Schengen.

Effectivement. Cet espace offre la possibilité aux ressortissants de 25 pays de se déplacer librement en Europe.

Au regard de l’histoire, c’est une avancée extraordinaire. Mais voilà : la France, à la hussarde, annonce qu’il faut réviser ces accords de Schengen ; qu’elle souhaite renforcer la possibilité de les suspendre, en cas de crise majeure. Son idée : si une frontière extérieure est défaillante, on crée des barricades intérieures ! Et plus de libre circulation à l’intérieur de Schengen. Autrement dit, en termes médicaux, si un membre est malade, Paris préfère l’isoler et l’amputer pour que le reste du corps ne soit pas atteint, au lieu de le soigner. Officiellement, bien sûr, la France souhaite renforcer Schengen ; mais dans les faits, il creuse sa tombe en créant des exceptions à la carte, en fonction des pays et des circonstances. Personne ne peut nier l’ampleur du problème migratoire en Italie ou en Grèce. Mais où est vraiment la solution ? Dans le repli national, ou bien le renforcement des fondations européennes ? Dans le renvoi des migrants entre voisins, ou bien dans la création d’une police aux frontières unique, aux compétences continentales ?

- En tout cas, cette nouvelle crise européenne semble brouiller les frontières politiques.

Et c’est particulièrement clair en France. Il n’y a plus de projet européen. Le rêve fédéraliste est passé. Plus personne n’ose même se revendiquer pro-européen, comme si c’était devenu un gros mot, associé à une machine bureaucratique sans âme. Dans toute l’UE, les peuples sont frappés par l’angoisse du déclassement et par une crise identitaire. A cause du chômage, de l’inflation, de la montée des populismes et des tendances anxiogènes dans les sociétés, le temps des égoïsmes est arrivé. Les souverainistes deviennent « tendances ». La poursuite de l’élargissement vers l’est, les Balkans ou la Turquie n’intéresse pas grand monde. Par Piotr Smolar, journaliste au quotidien Le Monde 25 avril 2011

Accusations de corruption au Parlement européen

Cinq membres du Parlement européen accusés de corruption par le journal britannique The Sunday Times

RÉFORMER LES RAPPORTS ENTRE PARLEMENTAIRES ET LOBBIES

Plusieurs journalistes du quotidien dominical britannique se sont fait passer pour des lobbyistes et ont contacté une soixantaine de députés européens pour leur proposer de déposer des amendements à des projets de législation contre le versement de sommes allant de 12 000 à 100 000 euros. Trois élus ont été mis en cause le 20 mars pour avoir accepté : Ernst Strasser, ancien ministre de l'intérieur autrichien, membre du PPE (chrétiens-démocrates), Zoran Thaler, ancien ministre des affaires étrangères slovène, membre du SD (socialistes et démocrates) et l'ancien vice-premier ministre roumain Adrian Severin, également membre du SD. yahoo.fr

L'Année européenne du Bénévolat et du Volontariat

L'Année européenne du Bénévolat et du Volontariat, ça sert à quoi ?
À promouvoir la citoyenneté et montrer que des gens se mobilisent pour aider. Car, partout, des personnes pauvres, malades ou âgées ont besoin d'appui ou de soutien.

Les associations sont très actives, mais souvent, elles n'ont pas assez d'argent. Elles doivent alors faire appel à des personnes qui donnent de leur temps sans attendre d'argent en retour : les bénévoles.

11 millions de Français, soit un sixième de la population, sont bénévoles dans une association. Ils font beaucoup de choses : ils aident des enfants à faire leurs devoirs le mercredi, ils distribuent des repas chauds à des SDF un soir par mois, ou encore nettoient les plages polluées ou participent à l'organisation de la fête de Noël du quartier.

Il faut avoir plus de 15 ans pour être bénévole dans une association. Mais aider les autres, ça peut consister tout simplement à proposer au voisin malade de l'aider à faire ses courses, ou à donner un petit coup de main à un ami !

Ce genre d'actions est important. Cela permet de lutter contre la loi du « chacun pour soi » et de changer le quotidien de beaucoup de gens. Les clés de l'info

Questions d'Europe

Réveil arabe, atonie européenne

Révolutions en Egypte, en Tunisie, arrivée de milliers de migrants sur les plages de Lampedusa, en Italie, ces derniers jours : ces pays peuvent-ils compter sur l’aide d’une Europe qui semble une fois de plus assez démunie.

Cette semaine, la visite de Catherine Ashton à Tunis semblait tomber à pic. La Haute représentante aux affaires extérieures de l'Union européenne est venue annoncer 260 millions d'aide à la Tunisie d’ici à 2013. Elle sera aussi au Caire mardi prochain et à ce titre, le premier responsable étranger en visite dans le pays depuis la chute du Rais.

Mais ce voyage ne suffit pas à faire oublier l'absence de l'Europe. Tandis que les révolutions arabes frappent à la porte, la diplomatie européenne reste muette, illisible. Impossible de se mettre d'accord, tant les positions des pays sont différentes. Les uns, se souvenant des révolutions de 1989 en Europe de l'Est, applaudissant le mouvement de la place Tahrir, au Caire ; les autres, à l'image de la France, préfèrent attendre de voir quelle tournure prendront les évènements et qui s'imposera.

Les déclarations du président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, passent inaperçues. Impossible de laisser Bruxelles parler au nom des grands pays. A Tunis, Lady Ashton a été devancée de quelques jours par le ministre des Affaires Etrangères allemand, Guido Westerwelle. Berlin, comme Paris d'ailleurs, a des intérêts économiques puissants au sud de la Méditerranée. Chaque année, l'Allemagne verse 112 millions d'euros à l'Egypte. La France fait de même à ses anciennes colonies, d'Algérie, du Maroc ou de Tunisie, une aide qui n'est pas désintéressée et qui a contribué à conforter les régimes en place.

- L'Europe s’est donc ébrouée cette semaine, poussée par la crainte de voir augmenter encore le nombre d’arrivée de migrants clandestins sur ses côtes… mais pour quoi faire ? Où en est le pacte pour l'immigration et l’asile dont la France était l’initiatrice, pendant sa présidence de l’Union, en 2008 ?

C'est vrai qu'il a fallu 5000 boat-people tunisiens sur les plages de Lampedusa pour sortir l'Europe de son silence. A juste titre l'Espagne, la Grèce, l'Italie ou Malte, se plaignent depuis des années de porter seules le fardeau de l'immigration et de l'asile, des pays qui en appellent à l'Union européenne. Mais 2 ans après la présidence française, l'agence Frontex, chargée de surveiller les frontières, doit se contenter de ce que veulent bien fournir les états européens, c'est-à-dire les avions, les bateaux et même les garde-frontières.

Plus qu'un test diplomatique, les révolutions du monde arabe poussent l'Europe à revoir d'urgence sa stratégie pour contenir l'immigration : une politique basée jusqu'ici sur la collaboration avec des "dictateurs amis". Le mois dernier, le Parlement européen a donné son feu vert à un accord d'association controversé avec la Libye du colonel Kadhafi, en échange de son aide pour endiguer l'immigration clandestine venue d'Afrique, la Libye qui vient à son tour d'entrer en ébullition.

- Quelle est la solution ?

L'Europe a le choix. Elle peut s'entourer de murs, comme en Grèce, devenir une Europe forteresse. Elle peut aussi s'interroger sur les perspectives offertes aux populations des pays qui vivent à ses frontières.

Jusqu'ici, la politique de voisinage et l'Union pour la Méditerranée, ont servi de placebo sans proposer une véritable intégration. Les révolutions en cours vont peut-être changer la donne. Si ces pays accèdent à la démocratie, ils frapperont à la porte de l'Europe avec de meilleures chances de remplir les critères, en termes de droits de l'Homme notamment. La Tunisie négocie un statut avancé comme celui du Maroc. Avec, à la clef, des tarifs douaniers et des visas plus avantageux. L'Europe n'a plus d'autres choix que d'offrir des moyens pour aider les pays arabes à amorcer la transition, faute de quoi, les révolutions du sud pourraient renforcer les migrations la fuite de jeunes en quête d'emplois vers le nord.

France inter le 18 février 2011

Diplômes : les jeunes Européennes écrasent les garçons
Diplômes : les jeunes Européennes écrasent les garçons
À quoi sert le Parlement européen ?
À quoi sert le Parlement européen ?
M. Sarkozy reporte sa visite en Suède pour masquer le différend sur la Turquie
M. Sarkozy reporte sa visite en Suède pour masquer le différend sur la Turquie
Vers un gouvernement économique de l'Europe

L’idée faisait peur, dans presque dans toute l’Union et, notamment, en Allemagne. Ces mots mêmes de « gouvernement économique » de l’Europe étaient considérés comme des gros mots à ne pas employer, trop étatistes, trop dirigistes, trop français, mais cette semaine Angela Merkel a dit : « L’Union européenne doit mieux coopérer ce qui signifie que nous, les chefs d’Etat et de gouvernement, nous considérons comme un gouvernement économique des 27 ». C’est encore elle qui a dit : « Nous sommes d’accord pour nous concentrer sur un petit nombre de points mais qu’il faudra mettre en application ensemble. La crédibilité est la chose la plus importante pour un gouvernement économique européen » et Nicolas Sarkozy a renchérit : « Ce qui s’est passé est très important car je n’ai pas entendu un seul pays contester la nécessité du gouvernement économique de l’Europe. Tout le monde est bien d’accord, a-t-il ajouté. C’est l’une des leçons de la crise et le gouvernement économique, cela veut dire que l’on va évaluer la situation, coordonner les politiques, organiser des initiatives dans le cadre du Conseil ». franceinter.fr Bernard Guetta
Pour pouvoir exporter son tabac à sucer, la Suède invoque le libre-échange
L'industrie du tabac suédoise a décidé de repartir à l'offensive pour faire tomber l'interdiction qui lui est faite d'exporter le "snus" dans le reste de l'Union européenne (UE). Ce tabac à sucer se présente sous forme de petits sachets ou de pâte friable que l'on place entre la gencive et la lèvre.

Avec la nomination de la nouvelle Commission européenne, les Suédois espèrent réussir. "Nos entreprises sont discriminées, a expliqué la ministre conservatrice du commerce suédoise, Ewa Björling. Je pense que l'on peut combiner une bonne politique de santé publique avec une bonne politique de libre-échange." Elle est soutenue dans son action par la Fédération du commerce suédois et le fabricant Swedish Match. Ils sont décidés à faire entendre raison à la direction générale "santé" de l'UE et au commissaire au marché intérieur européen, Michel Barnier.
"C'est une campagne qui porte atteinte à la réputation suédoise", ont critiqué plusieurs personnalités politiques dans une chronique publiée dans le principal quotidien du royaume. Ils dénoncent le "mythe" selon lequel le snus sauverait les gens de la cigarette, argument utilisé par les promoteurs de ce tabac. Ils rappellent qu'il fait courir "un risque accru de cancer de l'oesophage et de l'estomac, d'accidents vasculaires cérébraux et autres maladies cardio-vasculaires", sans compter les trous que provoque ce produit dans les gencives de ceux qui le sucent.
Environ 1 million de Suédois consomment le snus - un nombre équivalent à celui des fumeurs - dans ce pays de 9 millions d'habitants. Mais avec bien moins de cancers et de morts liés à la consommation de tabac, insistent les partisans du snus ; leur principal argument est de dire que sa dangerosité n'est pas prouvée.

L'argumentation a évolué. "Pour nous, le snus est avant tout une question de libre-échange", lance maintenant Dag Klackenberg, président de la Fédération du commerce suédoise, qui, avec le fabricant de snus Swedish Match, est à l'origine de cette nouvelle campagne.
"La justification du libre-échange est un argument de faux jeton", réplique Gérard Dubois, professeur de santé publique au CHU d'Amiens et président d'honneur de l'Alliance contre le tabac. Selon lui, "la Suède a moins de fumeurs mais plus de gens dépendants à la nicotine. Le snus est problématique car il peut être une entrée dans le tabagisme. En outre, il induit une dépendance très forte à la nicotine. Permettre cette substance ne serait que s'embarrasser d'un nouveau produit dangereux".
Mais les Suédois ont fait leurs calculs : sur la centaine de millions d'Européens qui fument, un cinquième pourrait arrêter de fumer dans les dix ans. Or, "si 20 % d'entre eux, soit quatre millions, passent au snus, à raison de 0,6 boîte par jour en moyenne, cela représente un marché potentiel de près de 15 milliards de couronnes par an (1,5 milliard d'euros), dont les fabricants suédois pourraient raisonnablement avoir 20 %, soit environ 3 milliards de couronnes (300 millions d'euros)", reconnaît Jonas Arnberg, analyste à l'Institut du commerce. lemonde.fr
Roms: la Commission veut ouvrir une procédure d'infraction contre la France
«Ca suffit!», tance la commissaire européenne Viviane Reding, qui a qualifié de «honteuse» l'attitude du gouvernement français qui a dissimulé l'existence d'une circulaire ciblant expressément les Roms pour les expulsions.
«J'ai été personnellement interpellée par des circonstances qui donnent l'impression que des personnes sont renvoyées d'un Etat membre juste parce qu'elles appartiennent à une certaine minorité ethnique. Je pensais que l'Europe ne serait plus le témoin de ce genre de situation après la Deuxième guerre mondiale», a lancé Viviane Reding.
«Je vais être très claire: les discriminations ethniques ou raciales n'ont pas leur place en Europe, a-t-elle martelé. Je suis personnellement convaincue que la Commission européenne n'aura pas d'autre choix que d'initier des procédures en infraction contre la France» sur ce dossier.
Le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux a annoncé dans la foulée avoir signé une nouvelle circulaire «pour lever tout malentendu sur une éventuelle stigmatisation» des Roms. Mais, à Bruxelles, le mal était déjà fait. «Il ne suffit pas de changer les mots. Le comportement doit également être modifié», a insisté Mme Reding. AFP.fr
Deux Français sur trois mécontents de l'euro
Soit le pourcentage le plus élevé de tous les Etats de la zone euro. Curieusement, elle devance donc l'Allemagne (53%) qu'on disait pourtant en plein divorce avec la monnaie unique.
"Ces chiffres sont un signal d'alarme, l'expression d'un mécontentement, d'une frustration au sein de la zone euro", analyse Bruce Stokes du GMF, qui a participé à la réalisation de l'enquête. Pourtant, affirme le chercheur, il ne faut pas les sur-interpréter. "Tous ces pays seraient-ils prêts pour autant à quitter l'euro pour revenir à leur ancienne monnaie ? Nous avons réalisé en mai un sondage sur ce sujet en France, en Allemagne et en Espagne, et la réponse était non, à une très nette majorité."
Sans surprise, le rejet est particulièrement prononcé en Grande-Bretagne : 83% des personnes interrogées estiment que son adoption serait préjudiciable à l'économie britannique. En Pologne non plus (57%), la monnaie unique n'est pas un eldorado, quand bien même le pays devrait y adhérer à l'horizon 2015.
Selon les conclusions du GMF, si l'euro souffre d'un déficit d'image, les Etats européens ne semblent pas pour autant mettre en doute la construction européenne. Pour une majorité de sondés (57%), les difficultés économiques que rencontre le Vieux continent doivent être l'occasion de renforcer l'UE. lemonde.fr
La société française
La vie quotidienne des Français.


Rouler sans gants en moto, même en été
45 euros d’amende et un point en moins sur le permis : voilà ce que risque désormais les conducteurs et passagers de deux-roues qui ne sont pas équipés de gants homologués CE. En vigueur depuis novembre dernier, ce règlement s’applique à toutes les motos de plus de 50 cm3. Après le casque et les gants, les tongs bientôt au placard ?



Ramener vos courses dans un sac plastique
Le panier en osier de votre grand-mère va (re)devenir tendance sur les marchés alimentaires en 2017. En juillet 2016, les magasins bannissaient les sacs de caisse à usage unique. Depuis le 1er janvier, cette interdiction est élargie à tous les points de vente, y compris chez les primeurs, fromagers, bouchers,… À la place, les commerçants peuvent les remplacer par des sacs en papier ou des sacs biosourcés et compostables….plus chers. À vos cabas !



Ne pas mettre de casque à son gamin à vélo
Sachant les risques de traumatisme encourus, quel parent ose encore laisser enfant faire de la bicyclette sans casque ! Dès le 22 mars, un tel parent inconscient sera sanctionné d’une amende de 135 euros. Une mesure qui concerne les enfants de moins de 12 ans, conducteurs ou passagers. Les adultes vont être ravis de montrer l’exemple…



Conduire sa vieille voiture à Paris et à Lyon
La vignette auto fait son retour ! Pour les nostalgiques du macaron de couleur, direction Paris, Lyon et Grenoble où la chasse aux voitures polluantes passe la seconde cette année. Dans la capitale, les voitures immatriculées avant 1997 (sauf voitures de collection avec carte grise spécifique) et les deux-roues motorisés d'avant le 1er juin 2000 sont interdits en semaine. Les autres véhicules doivent arborer une vignette de couleur leur autorisant ou pas de circuler dans ces villes lors des pics de pollution. 



Acheter herbicides et insecticides en rayon libre-service
Et si vous vous débarrassiez de vos mauvaises herbes ou de vos taupes autrement qu’en inondant votre jardin d’insecticides et d’herbicides ? C’est l’objectif de l’interdiction de vente de pesticides en libre-service. En magasin, ces produits seront désormais sous clef et transmis avec les conseils d’un professionnel. En janvier 2019, leur vente sera définitivement prohibée des magasins.



Se cacher derrière des vitres teintées au volant
Elles étaient bien pratiques ces vitres teintées pour éviter d’être pris sur le fait de téléphoner en conduisant. Mais depuis le 1er janvier, les vitres latérales teintées sont en effet interdites à l’avant si leur taux de transparence est inférieur à 70 %. Sanction encourue : 135 euros d’amende et un retrait de 3 points sur le permis. Une bonne nouvelle ? Les forces de l’ordre ne possèdent pas d’appareil pour mesurer l’opacité des vitres, impossible à estimer à l’oeil nu ! De quoi laisser perplexes gendarmes et juges...



Mettre une fessée à son enfant
Avant de priver votre gamin de dessert, réfléchissez-y à deux fois : depuis le 22 décembre dernier est interdit “tout traitement cruel, dégradant ou humiliant, y compris tout recours aux violences corporelles" de la part des parents sur leur enfant. Concrètement, gifles, fessées, tirage d’oreille, privation de nourriture… toutes les formes de violence éducative ordinaire sont interdites. Une mesure toutefois symbolique, car aucune sanction n’est prévue pour l’instant. À quand une brigade spéciale anti-fessées ?

Testez vos connaissances:
cliquez-ici>>
 
En voyage, les Espagnols sont sympas, les Allemands sont autoritaires, et les Français râleurs !


Un Espagnol, un Allemand et un Français sont dans un avion… Cela commence comme une histoire drôle, mais il s’agit pourtant d’une enquête sérieuse menée par liligo.com !




« Cet été, si vous partiez pour un long périple ou si vous faisiez un bout de chemin avec une personne d’une autre culture, lequel de vos voisins européens choisiriez-vous comme compagnon de voyage idéal ? » Cette question, liligo.com l’a posée à mille personnes en France*, pour en savoir plus sur les clichés dont nous affublons nos voisins (mais aussi pour s’amuser).

Les qualités d’un bon partenaire de voyage selon les Français : être sympathique et drôle.


   
Les hommes sont portés sur les aventuriers, quand les femmes penchent pour une personnalité calme et organisée. C’est aussi une différence que l’on retrouve selon l’âge des répondants : les moins de 35 ans privilégiant le voyageur aventurier à celui qui est calme.
Les défauts les plus honnis en voyage : les personnes bruyantes et sans-gêne, et les râleurs. Typiquement, celui qui ne cesse de pester dans l’avion parce qu’il a froid et bouscule ses voisins pour trouver un pull-over au fond de son bagage à main, ne se fera pas d’amis.
A chaque nationalité son cliché !



Les Espagnols - Hommes et femmes de tous âges plébiscitent l’Espagnol comme meilleur compagnon de voyage, nos voisins ibériques étant perçus comme sympathiques, un peu aventuriers, mais également beaux et festifs. Pour 6% de grincheux, ils sont au contraire intolérants et bruyants.
Voici quelques-uns des commentaires recueillis pendant le sondage :
« J’adore le rythme de vie des Espagnols !! »
« Les Espagnols sont très sympas mais toujours très bruyants... »




Les Italiens - Les hommes apprécient la compagnie des Italiens en voyage pour leur sympathie et leur exubérance, alors que les femmes apprécient leur langue et leur côté drôle et « classe ». Les plus de 45 ans les trouvent tout de même un tantinet sans-gêne.
« Simplement demander son chemin à un Italien, que ce soit à Rome, Gênes, Bologne, Florence ou Turin, c’est toujours un poème et une expérience à vivre. »
« Se retrouver dans un bus avec un groupe d’Italiens qui parlent fort et sans s’arrêter !! »




Les Anglais - On aime ou on n’aime pas, mais les Anglais ne laissent pas indifférents : 18% des personnes interrogées les veulent pour compagnons de voyage et 14% s’opposent à cette idée. Ils marquent les esprits parce qu’ils sont calmes, sympathiques et drôles. Si les jeunes les trouvent bruyants, les plus de 35 ans les jugent parfois sans-gêne. Les personnes qui se sont exprimées plus librement leur ont reproché d’être parfois froids et hautains.
« Un Anglais chez qui je mangeais a servi du Roquefort après le dessert pour me faire plaisir. Je l’ai mangé en le remerciant… »
« J’ai remarqué que les Anglais ne prenaient pas la peine d’essayer de parler lentement pour vous aider. »




Les Belges - Ils font l’unanimité par leur humour (plus forte attribution de cette qualité parmi toutes les nationalités), leur sympathie et leur francophonie. Quels griefs leur font les répondants ? Pratiquement aucun.
« Je n’ai jamais autant ri qu’avec des Belges. »
« Tous les Belges que j’ai eu l’occasion de croiser en vacances étaient conviviaux, ouverts et chaleureux. »




Les Suisses - Ils sont vus comme des gens calmes et organisés (surtout par les femmes et les + de 45 ans), et leur francophonie est aussi appréciée. Cependant près de la moitié des personnes ne souhaitant pas voyager avec un Suisse l’explique par le fait qu’ils sont pantouflards, radins et parfois trop conventionnels.
« Un Genevois à qui je demandais mon chemin m’a répondu d’un air sérieux et presque courroucé : "Mais, ...quand on sait pas, on va pas !". »




Les Portugais - « Sympathique » est le terme qui revient le plus dans la bouche des 8% qui préfèreraient voyager avec un Portugais, ainsi qu’ « accueillant ». Pour les personnes ne souhaitant pas se lancer dans un voyage avec un Portugais, il semblerait que leur côté bruyant en serait la cause.
« Plusieurs voyages au Portugal et chaque fois j’ai été séduit par la gentillesse et l’hospitalité des Portugais. »

Les Allemands - 7% seulement des répondants ont désigné un Allemand pour compagnon de voyage idéal, notamment pour son sens de l’organisation, alors que 32% les trouvent autoritaires et bruyants. Les + de 45 ans les jugent sans gêne et les femmes grossiers. La barrière de la langue et leur rigidité perçue semblent être les principaux freins à de belles rencontres franco-allemandes en voyage.
« Accueillie chez des Allemands, je me suis plusieurs fois heurtée avec le fils de la maison car il décidait de ce que nous devions faire et surtout comment nous devions le faire... »



Les Français…vus par les Français !
Un peu d’autodérision : pour plus de la moitié des internautes de liligo.com, le Français en vacances est râleur et impoli. Ils n’oublient pas non plus leur arrogance (mentionnée par 16% des répondants) et leur petit côté radin si cher à la France (10%) !


« [Je suis restauratrice] et les Français ne sont jamais contents. »
« Dans chaque pays où je suis allé j’ai toujours reconnu de loin les Français car ils étaient soit en train de négocier, soit de râler. »
« J’ai souvent voyagé avec des Français et je les trouve agréables, amusants, parfois un peu chauvins, mais on a toujours passé des moments plein de rires ! »

*liligo.com a mené un sondage du 29 juin au 06 juillet 2015 auprès de 1000 personnes en France.
L'anglais en France



Les Français restent, hélas, au fond de la classe européenne pour leur compétence en anglais.
Oui, et il faut se demander pourquoi les Français, collectivement, ont du mal à s’exprimer, à avoir une conversation en anglais ou en américain. Hier, a été publié le classement 2016 d’Education First, une société de cours de langues qui teste chaque année un million de personnes en ligne. Les Français ont le 29ème niveau mondial sur 70 pays évalués : on peut se dire que ce n’est pas mal ; en fait, non, car les Français sont au dernier rang européen. Plus à l’aise, il y a les Néerlandais, champions mondiaux, les Danois et les Suédois, mais aussi les Tchèques, les Hongrois et les Serbes. Même si il y a une progression dans le classement cette année, et même si le caractère scientifique de l’étude n’est pas total, on voit qu’il reste des progrès à faire.
Une explication ?
D’abord, l’anglais, le néerlandais, l’allemand, le danois etc. appartiennent à la même famille de langues germaniques. C’est plus difficile pour nous. Ensuite, le mauvais classement que l’on vient d’évoquer est une moyenne. Dans le détail, on s’aperçoit que les 18-20 ans s’en tirent mieux. Et la bonne nouvelle est qu’on peut penser que les classements vont spectaculairement s’améliorer les prochaines années. Pourquoi ? La France est le pays, avec l’Espagne et la Belgique francophone, qui double le plus les films anglo-saxons à la télévision, alors qu’ailleurs, ils sont soit sous-titrés, soit diffusés en anglais. Mais aujourd’hui, les séries américaines sont regardées, en streaming ou en téléchargement, en VO exclusivement. C’est un changement radical. Je ne veux dire que l’enseignement scolaire de l’anglais ne compte pas. Il devait être plus actif dans le primaire. Mais la motivation s’est renforcée dans la vie quotidienne des moins de 30 ans. Du coup, leur niveau est supérieur à ce qu’il était il y a quinze ans. Après le BAC, on sait aussi que beaucoup de cours, dans les écoles par exemple, sont en anglais.
Donc, on peut être optimiste ?
Absolument.
Dominique Seux Chroniqueur sur France Inter
La piétonnisation des voies sur berges parisiennes



Déjà fermées au trafic depuis début septembre, les voies sur berges de la rive droite de la Seine vont devenir piétonnes.





Trois arguments en question.

1 - La piétonnisation engendre-t-elle plus de bouchons ?
 
La direction de la voirie de la mairie de Paris estime que les automobilistes ne mettent que quelques minutes de plus  aux heures de pointe.




En réalité, la persistance de ces bouchons dépendent du temps d'adaptation des automobilistes, répond Sébastien Vray, le président de l'association Respire : "Au début, ça va être un peu plus bouchonné sur les voies de report. On va quand même insister, essayer un peu. Mais à la fin, ça va être tellement embêtant  d'emprunter ces axes-là que les comportements vont s'adapter".



2- Va-t-on vers une "évaporation" du trafic ?

C'est le pari de la mairie de Paris. Phil Goodwin, professeur à l'University College de Londres, a étudié le cas de soixante villes qui ont restreint ou fermé aux véhicules un axe majeur de circulation. Résultat : en moyenne, 11% des voitures ont "disparu" de ces communes, certains conducteurs préférant troquer leur voitures pour un vélo, un métro ou du covoiturage. D'autres ont même renoncé à certains déplacements : quand l'ophtalmologiste du centre-ville devient difficile d'accès, on préfère en choisir un plus près de chez soi.
Mais, des chercheurs du Laboratoire ville, mobilité, transport de l'université Paris-Est soulignent que cette "évaporation" du trafic ne pourra pas concerner toute la population : les personnes qui n'ont pas d'offre de transports en commun suffisant pour faire leur trajet domicile-travail ou les artisans qui doivent transporter leur matériel n'auront d'autre choix que de prendre le volant.



3 - La piétonnisation va-t-elle faire baisser la pollution ?

Moins de voitures, moins de pollution. 




La mairie de Paris n'a pas manqué de rappeler que la pollution provoque 2 500 décès chaque année dans la capitale et 6 500 dans la métropole. Franceinfo.fr
L'envie de vivre ensemble !


Cliquez ici>>

Les Français n'ont jamais été aussi tolérants et prêts à penser leur pays comme multiculturel. Surprenante, cette analyse est l'enseignement majeur du rapport 2015 sur le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie, publié lundi 2  mai par la Commission nationale consultative des droits de l'homme (CNCDH), une autorité administrative indépendante.




Christine Lazergues : en savoir +>>
 " Après quatre années d'affilée de baisse, suivie d'une stabilisation, l'indice longitudinal de tolérance en France marque en  2015 une nette progression vers plus de tolérance, après avoir pris ce chemin plus discrètement en  2014 déjà ", rappelle sa présidente, Christine Lazerges.



Nonna mayer : en savoir+>>
Directrice de recherche émérite au Centre d'études européennes de Sciences Po, Nonna Mayer voit plusieurs raisons à cette remontée. " D'abord, en créant un choc émotionnel, les attentats ont permis un réexamen critique de notre approche du monde ", rappelle-t-elle. Pourtant, ce choc aurait pu se traduire par un repli sur soi, car " ce sont moins les événements en tant que tels qui influent sur les opinions des individus que la manière dont ils sont “cadrés” par les élites politiques, qui donnent le ton et imposent un récit dominant ", ajoute la politologue. En dépit de leur relativité, le sursaut du 11-Janvier comme l'élan qui avait suivi les attentats du 13  novembre ont donné une envie de " vivre ensemble "… même si, en parallèle, se multipliaient les actes islamophobes.
Pour le groupe des chercheurs mobilisés sur ce travail, cette cause conjoncturelle s'ancre sur un mouvement de fond à l'œuvre dans la société française. L'élévation du niveau de diplôme et le renouvellement générationnel sont deux facteurs de long terme qui rendent plus favorables à l'acceptation de la différence. " Si l'on observe la société française de près, on y repère une augmentation des mariages mixtes, l'installation d'une élite issue de la diversité. Autant de signes que la France se pense de plus en plus comme une société plurielle ", rappelle Christine Lazerges.
Nonna Mayer rappelle ainsi que " la logique des actes racistes n'est pas celle de l'opinion. Bien sûr, il faut des préjugés pour commettre un acte raciste, mais celui-ci est aussi très souvent mené par des personnes qui ont un passé de petite délinquance. Tandis que les opinions, elles, délimitent ce qui est permis et ce qui est interdit ".
Ainsi, même si le " vivre-ensemble " gagne du terrain, cette avancée reste à consolider, en même temps qu'il faut faire décroître les actes racistes.
" Les paroles tendancieuses de certains responsables politiques, qui mêlent les problématiques de terrorisme et d'asile, qui loin de toute réalité statistique associent délinquance et immigration, qui dans le plus pur amalgame confondent appartenance religieuse et fondamentalisme, n'ont cessé de s'intensifier ces dernières années ", déplore Christine Lazerges, qui estime qu' une telle attitude de la part de membres du gouvernement et de bien d'autres contribue à banaliser la parole raciste dans l'ensemble de la société française ".

Maryline Baumard
© Le Monde

Schéma de fonctionnement de cette autorité


 
Vivre sans CDI


 
Record du nombre d'embauches en CDD en France


Le marché de l'emploi en France ne cesse de se précariser. Le nombre de CDD n'a jamais été aussi élevé dans notre pays. Selon une étude récente, "86 % des embauches se font en CDD pour 14 % en CDI. En clair, près de neuf personnes sur dix sont embauchées en emploi précaire. Ces CDD sont de plus en plus courts. La moitié dure en moyenne moins de huit jours. Cela concerne plutôt les jeunes, les femmes et les moins qualifiés", explique Julien Gasparutto.
Une flexibilité qui ne crée pas d'emploi
Mais cette plus grande souplesse du marché du travail est-elle créatrice d'emplois ? "Pas vraiment. Si l'on observe les nouveaux chômeurs, près d'un tiers s'inscrivent à Pôle emploi après la fin d'un CDD ou d'une mission d'intérim. C'est la première raison d'inscription à Pôle emploi. À titre d'exemple, le nombre de personnes s'inscrivant à Pôle emploi pour licenciements économiques ne représente que 2,6 % du total", analyse Julien Gasparutto. France TV info mai 2015
La banlieue, dix ans plus tard ...

    

La France à la une des médias étrangers, l'état d'urgence décrété, trois semaines d'émeutes dans plusieurs banlieues de France... C'était il y a dix ans. La Seine-Saint-Denis s'embrasait, après la mort tragique de deux adolescents à Clichy-sous-Bois.






Aujourd'hui, pauvreté, délinquance, échec scolaire... Les habitants des quartiers sensibles restent confrontés aux mêmes maux. La radicalisation de la jeunesse inquiète.




La situation aujourd'hui, la réalité dans notre pays...


le permis de conduire ? Non merci !

Longtemps porte d'entrée dans la vie adulte, le papier rose ne fait plus rêver les jeunes urbains. 

Pour ton bac et tes 18 ans, tu veux qu'on te paye le permis ? ", proposent les parents. Regard d'incompréhension. " Euh, non merci ! ", bredouille leur progéniture. Scène vécue dans bien des foyers parisiens. En guise de rite d'entrée dans la vie adulte, le bachelier se verrait plutôt doté d'une carte bancaire d'un ordinateur plus puissant ou d'un vélo à pignon fixe.
Dimanche 27  septembre, avec la nouvelle journée sans voitures, Paris tentera de prouver " qu'on peut se déplacer autrement ". Pour les jeunes urbains de la génération Y, la démonstration n'est plus à faire. " J'en vois pas trop l'utilité ", " Vraiment pas le truc qui fait rêver ", répondent-ils mollement.




 " Leur émancipation ne passe plus par la voiture, mais par le smartphone. Ils ne quittent plus leurs parents à 18 ans, mais à 13 ans, dans leur chambre. "
Marche, bus, métro, tramway, vélo en libre-service, scooter, vélo électrique, covoiturage, " taxis " de particuliers censément interdits, mais qui persistent sur un mode partagé ou nocturne (UberPool, Heetch)... Tout cela dissuade " d'acheter un bien cher immobilisé 80  % du temps, qui n'est même plus statutaire, contrairement aux possessions numériques "
Succès du covoiturage



BlaBlaCar, florissante société de covoiturage, vient d'interroger 14 000 de ses membres. Quelque 17  % d'entre eux prévoient de retarder le passage du permis grâce à ce service. Se faire covoiturer en Normandie coûte 7  euros à Camille Collin, étudiante en communication à Paris. " Et c'est beaucoup plus sympa que de conduire seule. La dernière fois, on n'était que des jeunes, on s'est raconté nos vies. "
A 21 ans, Camille analyse elle-même ce " changement de mentalité " qu'elle incarne. " Je pense que je passerai le permis un jour pour pouvoir louer une voiture en vacances, mais je n'intégrerai pas ce truc dans ma vie, je n'en achèterai pas, même avec des enfants. " Le rapport distancié qu'entretient cette génération du virtuel, de l'immédiateté, à l'objet motorisé individuel, perçu comme pesant et contraignant, a de quoi soucier les constructeurs automobiles. D'autant que les habitudes prises avant 30 ans ont tendance à perdurer.
lemonde.fr
Le French bashing : qu'est-ce que c'est ?


Les jupes longues des musulmanes, nouvelle fracture à l'école



Une collégienne musulmane a été sanctionnée au motif qu'elle portait une jupe longue perçue comme " ostentatoire "

En  2014, le Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF) a été saisi d'une centaine de cas similaires. La loi Fillon interdisant le port de signes ostentatoires à l'école n'est pas censée s'appliquer à ce type de tenues " Va-t-on interdire les jupes plissées bleu marine ? ", interroge le sociologue François Dubet. lemonde.fr
La laïcité en France









Les vacances

Le taux de départ des Français en recul depuis quinze ans
PARTIR en vacances est désormais un privilège réservé à 57 % des Français, selon le Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Crédoc). Le taux de départ, qui avait augmenté du début des années 1980 au milieu des années 1990, passant de 59 % à 66 %, a baissé de 9 points en une quinzaine d'années. " Depuis la fin des années 1990, le taux de départ est orienté à la baisse, et ce phénomène s'est accéléré avec la crise ", affirme le Crédoc. Dans ce domaine comme dans d'autres, " les inégalités se creusent selon les niveaux de vie ", notait aussi le 15 juillet, dans une étude, l'Observatoire des inégalités.
" Absence de volonté de savoir "
Chaque année, 70 % des cadres supérieurs partent en congés contre 40 % des ouvriers. Seuls 35 % des foyers les plus modestes (aux revenus inférieurs à 1 200 euros mensuels) se sont offert un séjour en 2013 (47 % en 2007).
" La réduction générale de la durée des séjours n'est compensée que chez les cadres supérieurs par une multiplication de ces séjours ", complète Bertrand Réau, maître de conférences en sociologie à Paris-I, qui regrette au passage l'absence, depuis dix ans, d'enquêtes sur les vacances menée par un institut indépendant, comme celle fournie durant cinquante ans par l'Insee.
Seuls demeurent des sondages - comme ceux du Crédoc. Or ceux-ci rendent difficile le suivi d'éventuelles évolutions. " Il y a comme une absence de volonté de savoir, suppute M. Réau. Les vacances en disent long sur la société, sont un vrai enjeu d'égalité et offrent des possibilités de rattrapage culturel pour les classes populaires. Or, depuis les années 1980, l'Etat s'est désengagé de la construction du tourisme social pour une individualisation des aides au départ. " Les municipalités ont pris le relais. Autre facteur d'inégalités.
lemonde.fr P. Kr.
Le Chasseur français



"C’est entendu, Le Chasseur français n’a jamais été le journal le plus révolutionnaire et moderniste. En mai 1968, il consacre sa une à… la pêche à la ligne", s'amuse Libé, connu pour ses annonces matrimoniales dévergondées dans les années 70.
Le Minitel, qui apparaît dans les années 80, puis Internet dix ans plus tard vont signer le lent déclin des petites annonces matrimoniales. Le Chasseur français s'est d'ailleurs mis à la page en lançant fin 2012 son propre site Internet, Brindamour, qui revendique 20 000 abonnés. Une goutte d'eau comparé aux mastodontes des entremetteurs numériques comme Meetic ou Adopte un mec. Mais l’ancêtre des sites de rencontres peut s’enorgueillir d'un autre chiffre. Selon ses calculs, 4,5 millions de Français sont nés grâce à ses petites annonces…
lemonde.fr
Ras le bol fiscal maître mot en 2013


    


 


Synonyme de l'expression "Ras le bol"

J'en ai marre, J'en ai assez, J'en ai ma claque, J'ai ma dose, J'en ai plein le dos, J'en ai plein les bottes, J'en ai ras la casquette
Je ne peux plus le supporter, La coupe est pleine
Le mariage homosexuel


Selon un sondage Ifop publié dans Le Monde paru ce mercredi, 65% des Français approuvent désormais le mariage homosexuel, contre 51% seulement en 1995. Il sont plus réservés en ce qui concerne l'adoption, approuvée par une courte majorité (52%).



Déjà appliquée dans une douzaine de pays dans le monde, l'union civile entre deux personnes de même sexe est encore loin d'être considérée en France comme un simple ajustement logique à l'évolution de la société.



La ligne définie par le Premier ministre, qui valide le mariage et l'adoption mais exclut la procréation médicalement assistée (PMA) pour les couples de femmes, ne fait pas non plus l'unanimité au sein du gouvernement.


Jean-Marc Ayrault le Premier ministre a laissé entendre que le texte pourrait évoluer lors des débats au Parlement, qui devraient débuter fin janvier, avec plus d'un mois de retard, l'objectif du gouvernement restant de faire voter la loi avant la fin du premier semestre 2013.
Monsieur le maire, c'est avec stupéfaction que mon épouse et moi-même avons appris...", "C'est en qualité de père, grand-père, ancien instit, engagé dans le monde associatif, que je tiens à vous apporter mon soutien moral...", "Rempli d'une réelle indignation, je me permets de vous adresser ces quelques lignes de réconfort...", "C'est le coeur serré, mais aussi révolté que je vous écris...", "Simple citoyenne, permettez-moi de vous faire part de ma sincère sollicitude...", "Au nom du conseil municipal unanime, je tiens à vous assurer de notre entière solidarité...", "Mon voisin se joint à moi pour vous faire part de son estime...", "J'ai 59 ans et ma mère de 85 ans est dans le même état d'esprit que moi, nous vous soutenons..."

Ceux-là n'ont pas attendu que "l'affaire de la gifle" s'invite dans le débat présidentiel. Depuis qu'il a été condamné, le 17 février, à 1 000 euros d'amende avec sursis pour avoir giflé un adolescent de son village qui escaladait un grillage, Maurice Boisart, 63 ans, maire de Cousolre (Nord), a reçu plus de mille cinq cents messages de soutien. lemonde.fr

Ils se disent "outré", "écoeuré", "indigné", "scandalisé", "ulcéré", "effaré", "consterné" et peut-être plus encore "désorienté" par le jugement qui a condamné Maurice Boisart. Au nom de la gifle "d'utilité publique", ils sont prêts à se lever. "Jamais de ma vie, je n'ai manifesté dans la rue. Là, je suis décidé à le faire", écrit Paul, 62 ans.

"Où va notre justice ?", s'interrogent-ils, qui "laisse s'envoler les incivilités", "contribue à renforcer un certain sentiment d'impunité et à réduire encore l'autorité", "préfère soutenir les malfrats", "inique et honteuse". Et que font ces juges, "des nantis soixante-huitards trop bien payés", qui "vivent dans un monde où ils sont à l'abri des tracas quotidiens" ?

De ce sondage grandeur nature émerge une France nostalgique d'une époque où l'on respectait "Monsieur le maire", mais aussi "l'instit" ou "le professeur".




Des enfants qui disent bonjour et merci. Se régalent de petits pois et de brocolis. Et restent à table sans broncher. C'est ainsi que Pamela Druckerman voit les petits Français.

Vues d'outre-Atlantique, les Françaises seraient des mères modèles. Ou plutôt des mères d'enfants modèles : bien élevés, mangeant de tout et capables de rester à table sans broncher durant les (très) longs repas de famille. Tout le contraire des affreux petits Américains qui ne connaissent des légumes que les frites et ne conçoivent pas de manger assis.
" Aux Etats-Unis, cinq minutes après avoir rencontré quelqu'un, on échange nos noms et on se demande ce qu'on fait dans la vie. Les Français pensent qu'on est superficiels, mais ces liens remplissent une autre fonction. " Nadya, Canadienne anglophone venue en France avec son mari, a eu droit à une formation, un cultural training, à son arrivée à Paris. On lui a expliqué que, socialement, les Français sont des noix de coco (durs à l'extérieur, tendres dans le coeur) tandis que les Américains sont des pêches (tendres à l'extérieur, avant de tomber sur un noyau).
Pamela Druckerman explique comment font les mères françaises pour que leurs rejetons restent assis à table. La réponse est édifiante : elles ne les laissent pas manger entre les repas. Un enfant qui a faim a moins de chances de jeter ses petits pois par-dessus bord. CQFD.
Et puis il y a tout de même quelque chose qui dérange les Américaines installées à Paris dans l'éducation à la française : le positive thinking n'est guère présent. Les livres pour enfants en témoignent : " Dans les histoires américaines, il y a un problème, il est résolu, happy ending ", constate Pamela Druckerman. " Dans les livres français, le problème apparaît, on essaie de le résoudre, mais il se repose sous une autre forme et on comprend que la vie est compliquée. " Il suffit de voir comment finit la chèvre de M. Seguin. lemonde.fr
La vague de froid intense qui s'est installée sur la France, rendue plus aiguë encore par un vent glacial venu du nord-est de l'Europe, se maintenait vendredi 3 février au matin, avec trente-cinq départements placés en vigilance orange.

PREMIÈRE VICTIME DU FROID

Aucun dégel n'est prévu dans la journée de vendredi, "les températures maximales ne remontant pas au-dessus de - 3 à - 7 °C en plaine et de - 8 à - 12 °C sur les hauteurs", selon Météo France. "Le vent de nord-est sera sensible (15 à 30 km/h en général, et beaucoup plus sur les hauteurs), ce qui renforcera fortement la sensation de froid glacial. La nuit de vendredi à samedi sera aussi froide que la précédente, le thermomètre descendant jusqu'à - 8 à - 14 °C en général en plaine et le vent restera mordant", indique-t-on de même source.

Selon Patrick Galois, prévisionniste à Météo France, "l'incertitude est levée pour les 5 à 6 jours à venir et l'air froid reste largement prédominant". Le vent, bise ou mistral, accentuera la sensation de froid, avec une température ressentie de 7 à 9 degrés plus basse que ce qu'indique le thermomètre sous abri.

Cet épisode de grand froid, qui devrait durer au moins jusqu'à samedi 21 heures, selon Météo France, a fait une première victime vendredi matin. Un homme de 82 ans, qui souffrait d'Alzheimer, est mort d'hypothermie sur un chemin forestier du village de Lemberg, près de Bitche (Moselle). Les secours ont retrouvé le vieil homme vers 9 heures, inanimé mais encore vivant, après que son épouse, constatant l'absence de son mari, eut donné l'alerte en début de matinée. L'homme est mort une heure plus tard, après des tentatives de réanimation, ont indiqué les gendarmes.

Pour faire face à ces températures, le secrétaire d'Etat au logement, Benoist Apparu, va demander aux préfets d'organiser, avec les collectivités locales et les associations, l'ouverture vingt-quatre heures sur vingt-quatre et tous les jours des hébergements d'urgence.


RISQUES DE COUPURES

Le froid incite par ailleurs les Français à régler leurs radiateurs électriques au maximum. La consommation d'électricité nationale a atteint 95 828 mégawatts (MW) ce vendredi à l'heure de pointe (19 heures), contre 96 377 MW jeudi, ne dépassant pas le pic absolu du 15 décembre 2010 (96 710 MW), selon les données de RTE, la filiale d'EDF qui gère le réseau haute tension français. Ce sommet historique pourrait toutefois être dépassé dès lundi prochain, selon RTE.

L'"alerte orange" a été levée vendredi en Bretagne pour la journée de samedi par RTE, mais a été maintenue pour les Alpes-Maritimes et le Var. Les consommateurs sont toujours invités à modérer leur consommation d'électricité, particulièrement le matin et entre 18 heures et 20 heures, au vu de prévisions de consommation élevées vendredi en raison du froid. RTE recommande notamment, outre d'éviter d'utiliser les appareils électroménagers, d'éteindre l'electricité des pièces inoccupées et les équipements en mode veille.

Le froid menace par ailleurs le week-end sportif. La Ligue 2 de football est pour l'instant touchée avec le report des rencontres Laval-Metz et Tours-Le Havre comptant pour la 22e journée et prévues samedi. En rugby, les traditionnels entraînements "des capitaines" qui devaient avoir lieu vendredi au Stade de France à la veille du match d'ouverture du Tournoi des six nations, France-Italie, ont été annulés. Et en Pro D2, deux matches programmés ce week-end ont été déplacés aux week-ends des 24 et 25 mars.
Un tableau de bord de la qualité de la vie en France


Jamais contents, les Français ? Pas si sûr… L'Insee a mené une vaste enquête, sondant les citoyens sur leur niveau de satisfaction dans la vie. Et la moyenne attribuée s'élève à 7,3 sur 10. Une bonne note, qui va à l'encontre des idées reçues.
Votre logement présente-t-il des défauts?
Restreignez-vous votre consommation pour des raisons financières.
Pâtissez-vous de conditions de travail difficiles?
Quelles ont vos pratiques sportives?
Voyez-vous fréquemment vos amis?




Si les réponses des enquêtés peuvent être déformées par des contrariétés passagères, dépendent des aléas climatiques ou calendaires, des événements de la vie (divorces, décès, naissance, etc.), l'étude montre que l'adage qui dit que «l'argent fait le bonheur» a encore de beaux jours devant lui… Sans grande surprise, la satisfaction augmente systématiquement avec le niveau de vie, et les conditions de vie matérielles sont, parmi les facteurs mesurés, «celui qui joue le plus sur le bien-être ressenti», note l'étude qui porte sur 2010.
Les Français les moins bien lotis matériellement sont ceux qui sont les moins satisfaits: les 10% des Français les plus modestes se donnent une note de satisfaction de 6 en moyenne, alors qu'à l'inverse, les 10% les plus riches obtiennent 7,8. «L'écart entre le premier et le dernier décile est significatif mais n'est toutefois pas spectaculaire», note l'Insee.
La campagne rend heureux

Après les finances, les difficultés de santé et les difficultés dans le travail pèsent aussi sur la qualité de vie. L'effet du chômage est également fort, «indépendamment de la perte de revenu associée». Davantage que par un diplôme, «la reconnaissance sociale passe apparemment par le travail», souligne l'étude.

Ce sont les personnes qui ont entre 45 et 49 ans qui déclarent un niveau de satisfaction plus bas que les autres -autour de 7,1 en moyenne. La courbe de satisfaction dans la vie ressemble en fait à un «U»: «Élevée dans la jeunesse, elle baisse autour de 40 ans pour remonter ensuite jusqu'à 70 ans.»

Enfin, il ne semble pas que la campagne rende réellement plus heureux: les habitants des communes rurales déclarent un niveau de satisfaction moyen de 7,4, une note finalement assez proche de ceux des grandes agglomérations de province, de 7,1. Paris, avec sa population plus jeune et qualifiée, se situe entre les deux. lefigaro.fr
Les indignés



Les indignés : ce mouvement de protestation européen peine à mobiliser en France.

Oui, les Indignés, qui se sont pourtant baptisés ainsi en référence au petit livre de Stéphane Hessel, auraient tout, sur le papier, pour rencontrer l’opinion d’une grande partie de nos concitoyens. Nous sommes un peuple de révoltés permanents, nostalgique de nos révolutions. La mythologie du pavé née au cours des insurrections qui ont émaillé le XIXème siècle est ancrée dans notre culture. C’est acquis : Gavroche et Enjolras, dans Les Misérables, sont ceux qui ont raison, pas les représentants de l’ordre. Cet esprit demeure dans l’inconscient collectif des Français. Le succès des partis protestataires le prouve.
Alors pourquoi ça ne marche pas ?

Pourquoi le mouvement des indignés peine à mobiliser en France?
Il y a plusieurs explications… La première est classique, en période électorale, les mobilisations sont plus dures à activer. L’idée de pouvoir voter bientôt peut faire patienter. Et puis, la France a une spécificité : notre pays a intégré la révolte, il l’a institutionnalisé et contrairement aux Espagnols, aux Anglais ou aux Italiens, l’offre politique française permet, peu ou prou, à tous ceux qui portent cette révolte en eux, tous ceux qui bouillent de colère contre les inégalités, de se sentir représenter par un parti politique installé. Olivier Besancenot ( pour en savoir plus >>), entretient, par sa verve, l’esprit révolutionnaire Français. Les manifestations entre République et Bastille, les drapeaux rouges, les banderoles syndicales se donnent des airs révolutionnaires mais sont, en réalité, un élément structurant de notre système. Le pouvoir financier, protéiforme et nébuleux qui écrase les peuples est indéfinissable, insaisissable, la cible est floue. On sait bien que le vrai pouvoir n’est ni à l’Elysée ni à l’Assemblée, ni même au MEDEF. Combattre ce pouvoir évanescent nécessite un retour des Etats, des autorités élues… L’action qu’il convient de mener est donc tout sauf révolutionnaire au sens 1789 puisqu’il s’agit, non pas de renverser le pouvoir, mais au contraire de rendre du pouvoir au pouvoir… Convenons que ça a de quoi dérouter l’esprit de révolutionnaire !
Thomas Legrand. France inter
Contre les prières de rue, une nouvelle mosquée


Les prières de rue, c'est terminé, a assuré le ministre de l'intérieur Claude Guéant. Décision soudaine, qui est venue rompre une vieille habitude du quartier de la Goutte d'Or, dans le XVIIIe arrondissement de Paris. Le phénomène, en effet, concernait près de 3 000 fidèles musulmans, et ce depuis une vingtaine d'années.

A partir de ce vendredi 16 septembre, les fidèles de la mosquée de la rue Myhra et de la rue Polonceau ne seront plus contraints de prier sur le bitume, faute de place dans leurs lieux de culte. Les associations musulmanes ont trouvé un accord avec la préfecture pour délocaliser la grande prière du vendredi dans une ancienne caserne désaffectée. Elle est située à trois stations de métro de là, porte de Clignancourt, plus exactement boulevard Ney. Une solution transitoire, en attendant l'ouverture d'un Institut des cultures d'islam dans le quartier, prévue en 2013. lemonde.fr
Quotas dans le foot : Thuram, ancienne étoile du football, réclame des sanctions

 Lilian Thuram, ancienne étoile du football, n'hésite pas à demander des sanctions exemplaires : "Il faut renvoyer les personnes qui ont tenu ces propos, a expliqué l'ancien défenseur international lors d'une longue interview accordée à Mediapart. A un moment donné, l'hypocrisie doit s'arrêter. Là, nous sommes dans une situation claire et nette de discrimination. Il faut dire 'stop'. Et peu importe les personnes concernées."

Thuram estime que la conversation incriminée dérape vers des considérations racistes. "Dans cette réunion [du 8 novembre], on voit apparaître la peur du nombre : ils [les Noirs] deviennent trop nombreux, il faut qu'on fasse quelque chose ! Là encore, c'est de l'ordre de l'inconscient. Tous les mécanismes du racisme se ressemblent (...). Je reste persuadé que la majorité des personnes qui étaient autour de cette table savent très bien que la binationalité est un faux problème", explique l'ancien défenseur.

"Laurent Blanc a dit lui-même : Si certains ont cautionné un projet avec des quotas, il faut les punir", a rappelé Thuram, qui avait estimé lundi sur RTL que le mea culpa du sélectionneur était insuffisant : "Je dirais que ses excuses n'ont pas été à la hauteur de ce qui s'est passé." "Si on laisse passer cette situation, imaginez le message que l'on renvoie à la société. On banalise quelque chose de grave", relève l'ancien joueur. lemonde.fr

Le principe de Laïcité

La laïcité est un principe, selon lequel les religions et l’État sont clairement séparés. Les Églises ne peuvent pas intervenir dans les décisions de l’État, et l’État ne peut pas intervenir dans la vie religieuse. En France, une loi a été votée en 1905 pour faire appliquer cette séparation.

Aujourd’hui, le principe de laïcité ne concerne pas seulement les religions, mais tout groupe, ou toute personne, qui voudrait imposer ses idées aux dépens des libertés de chacun. clesdelinfo.fr

La grève des usagers à la SNCF - un début de désobéissance civile

Grève des usagers à la SNCF : la gronde ne faiblit pas

Pour manifester leur mécontentement, des voyageurs ont refusé de présenter leur carte d'abonnement aux contrôleurs.

Mardi, l'association des usagers en grève de la ligne Angers-Le Mans-Paris a refusé l'indemnisation de 100 euros par abonné. Après consultation des différents comités d'usagers, nous avons refusé cette proposition", a déclaré à l'AFP le porte-parole national, Pascal Mignot, du collectif des usagers en grève de la ligne. "Tant que cette indemnisation ne sera pas égale à deux semaines de forfait par abonné, nous continuerons notre action. Nous attendons la réponse de la SNCF".

Ces abonnés empruntant quotidiennement les lignes de la SNCF protestent contre la dégradation des prestations, des suppressions de dessertes et la non-compensation du service qui n'a pas été assuré durant les grèves de l'automne.

Que pensez-vous de l'initiative de ces usagers en colère ?

Avez-vous rencontré les problèmes mentionnés par ces usagers en colère ?

Pour  lire intégralement : cliquez ici>>

Les Françaises et les Français champions d'Europe de la minceur
Les Françaises et les Français champions d'Europe de la minceur
L'immigration sauvage
L'immigration sauvage
La réponse du Ministre Eric Besson
La réponse du Ministre Eric Besson
Les défilés du premier mai
Les défilés du premier mai
Mes voisins : mon remède anti-crise
Mes voisins : mon remède anti-crise
Un mariage posthume
Un mariage posthume
Bientôt Noël : idée cadeaux à offrir à toute la famille
Bientôt Noël : idée cadeaux à offrir à toute la famille
La France au ralenti avec la neige !
La France au ralenti avec la neige !
Très vieille et très chère France
Très vieille et très chère France
Les femmes détestent !







Janine : ce qui m'énerve le plus, chez mon mari, c'est lorsqu'il prend quelque chose dans une armoire, il ne le remet jamais à la place où il l'a trouvé, et moi je cherche partout pour trouver ce qu'il a mal replacé, et lorsque je lui demande, il m'affirme ne jamais avoir pris l'objet en question!!! Mais à part cela, il est adorable....
Jacqueline : ils font semblant de vous écouter, ce qui est important pour vous ne l'est pas pour eux, ils ne réagissent pas aussi vite que nous, vous leur demandez de faire un truc mais il le font 2 heures après et de plus ils ne supportent pas qu'on leurs dise quoi faire ..... Ils ne sont pas organisés pour les taches quotidienne et ne savent pas faire 2 choses en même temps !!!!
Sophie: il ne ferme jamais le tiroir de sa table de nuit, ni la porte de la garde-robe. Il me téléphone après 1h de retard pour me dire....qu'il sera en retard !!!  Il range tout à l'envers Il a une mauvaise foi surprenante ! Il ronfle comme un cochon !!!!! Mais je ne l'échangerai pour rien au monde !
Le gouvernement veut étendre la vidéosurveillance dans toutes les villes de France
Soixante mille caméras installées dans les rues de France d'ici à 2011, dont un millier à Paris, contre un parc global de 20 000 actuellement ; 28 millions d'euros consacrés au développement des projets. La vidéosurveillance est devenue l'un des maillons essentiels de la politique de sécurité du gouvernement.
En face, l'opposition grandit face à une politique jugée liberticide. Le collectif Démocratie et libertés, créé contre le plan de 1 226 caméras à Paris, a déjà réuni plus de 8 000 signatures. Un autre collectif, Souriez, vous êtes filmés, constitué depuis 1995, organise régulièrement des débats sur le sujet. lemonde.fr
Pour lire l'article en intégralité : cliquez ici>>
Le bistrot du coin en berne...
En ville ou à la campagne, les troquets ferment en masse et sont remplacés par des lounges ou des chaînes à l’américaine.Jadis, dans les années 60, il y avait en France 200 000 cafés où on pouvait se retrouver pour fumer et se pochtronner entre amis. Ricaner sur les piliers de bar, accoudés. Ramper dans un nuage de goldo, de bière et de javel jusqu’aux toilettes crades.
Aujourd’hui, il y en a moins de 30 000 : rien que pour l’an passé, 2 000 troquets ont fermé à Paris et en Ile-de-France, deux fermeraient par jour en province. Et pourtant, analyse Monique Eleb, sociologue,«en zone rurale, les cafés devraient être subventionnés par les communes, ils ont un vrai rôle social».
Dans les grandes villes, c’est un lieu nécessaire de transition (pour attendre la fin des heures de pointe, par exemple), d’anonymat, de rendez-vous clandestins et secrets. C’est aussi un lieu de sécurisation, de la lumière dans un quartier sombre, un endroit ouvert quand tout est fermé. Un espace de vie qui manque dans la plupart des territoires de banlieue. Bref, indispensable à la «mixité sociale».

Il faut reconnaître aussi qu’aller au café est désormais tout à fait hors de prix : à Paris, comme dans d’autres grandes villes, il n’est pas rare de croiser un soda ou un demi à plus de 5 euros, idem pour le thé. Quant au café à plus de 2 euros 50, il est monnaie courante. Alors que faire ? Il faut changer, se renouveler, réinventer. Depuis les années 80-90 et la révolution Costes-Starck, qui ont transformé le café de papy en espace luxe et branché, on a vu apparaître les fameux lounge, les cafés pseudo-anciens, les bars à thème (galerie…), les chaînes style Starbuck (pas de clope, pas d’alcool, mais du wi-fi à gogo). On thématise, on spécialise. On ghettoïse ? En tout cas, une chose est sûre, et c’est le pilier de bar qui parle, c’est que tant que les prix seront aussi hauts, on restera chez soi à fumer et à boire.
libération.fr
Pour lire l'article : cliquez ici>>
Halte à la France moche !

C''est écrit. Avec un cliché fleurant bon la France commerciale, celles des panneaux à tous bouts de champs et de rues. Endroits décharnés, insipides, reproduits d'un terroir à l'autre. Quand ce ne sont pas des champs d'enseignes qui relient des autouroutes à des villes.
En voiture avec madame, un agacement nous étreint quand nous déboulons dans des villes polluées d'emblée par ces panneaux et ces zones à enseignes. Et cette agréable surprise, à l'inverse, qui saisit parfois lorsqu'on entre dans une ville et qu'on se dit à un moment donné, tiens, c'est sympa d'arriver ici.
Je vote donc pour une réglementation découlant du bon sens. Trop de pub tue la pub. Franchement, les gars et les filles qui plantez ces décors, qui commandez ces panneaux, dites-vous que vos annonces sont noyées.
Je vote pour un retour à des entrées de ville qui respectent les cités et les régions. C'est énervant de débouler au Mans, à Amiens, à Tours, à Toulouse, à Lille, à Bourges et à Romans en se demandant dans quelle région on est !
telerama.fr
La France va-t-elle expérimenter le péage urbain ?
Un dispositif qui existe dans le monde entier

Singapour. Le doyen des péages urbains a été mis en place en 1975 pour réguler l'entrée des véhicules dans le centre des affaires. Quarante-cinq portiques électroniques vérifient que les véhicules sont équipés de badges et de cartes prépayées. Le passage coûte entre 0,23 et 1,2 euro. Le nombre de voitures pénétrant dans la zone a été réduit de 76 %.
Londres. Destiné à réduire la congestion de l'hyper-centre, le péage a été instauré en 2003 sur 22 km2. Une extension de 20 km2, ajoutée en 2007, pourrait être supprimée en 2010. Les véhicules entrant ou présents dans la zone payent 8 livres (9,10 euros) par jour. Les résidents bénéficient d'un abattement de 90 %. Le nombre d'entrées dans la zone a baissé de 36 %, la pollution au dioxyde d'azote a diminué de 17 %, les microparticules de 23 %.
Stockholm. Après sept mois d'expérimentation, le péage qui ceinture les 35 km2 du centre-ville a été adopté en 2007 pour faire baisser la circulation. Les véhicules paient entre 1 et 2 euros chaque fois qu'ils passent l'un des 18 points d'entrée dans la ville. Le trafic a baissé de plus de 20 % au passage du cordon et de près de 15 % à l'intérieur de la zone. La pollution a reculé de 10 % à 14 %.
Milan. Le péage écologique mis en oeuvre début 2008 a pour objectif de rendre l'air plus pur. Les véhicules paient entre 2 et 10 euros par jour, selon leur niveau de pollution, pour accéder à un coeur historique de 8,2 km2 doté de 43 points d'entrée. Les particules fines y ont régressé de 19 % - contre un objectif de 30 % - et le nombre de véhicules dans la zone a baissé de 14 %.
Oslo. Depuis sa création en 1990, le péage a eu pour objectif de financer les investissements dans les infrastructures routières, puis dans les transports en commun. Le cordon isole une zone de 40 km2, accessible par 19 stations de péage. Les voitures paient 2,75 euros, les camions 8,20 euros. Ainsi financé, le tunnel de 2 km sous le centre-ville a réduit la congestion de 20 %.
Lemonde.fr
L'équipe de France de football : le bleu et le noir

Faire ce constat est une réalité. Croire qu'il ne dérange personne en France est, en revanche, une naïveté. Le sujet a déjà alimenté plusieurs polémiques. La dernière en date remonte certes à 2006, mais elle a été relancée à la faveur des derniers dérapages de son auteur, Georges Frêche : "Dans cette équipe, il y a neuf Blacks sur onze. La normalité serait qu'il y en ait trois ou quatre, ce serait le reflet de la société. Mais là, s'il y en a autant, c'est parce que les Blancs sont nuls. J'ai honte pour ce pays." Trouver qu'il y a trop de Noirs, et plus généralement trop "d'étrangers", sous le maillot bleu n'est pas un fait nouveau. "L'équipe de France de football ayant été de tous temps le creuset des flux migratoires, il y a toujours eu, à chaque génération, trop de "quelque chose" : trop de Hongrois, trop de Polonais, trop de Maghrébins, trop d'Italiens... Il y a même eu trop de Belges à une époque", rappelle l'historien Pascal Blanchard, spécialiste de la question coloniale. Peu de pays occidentaux, voire aucun, n'ont à ce point affronté leur passé colonial via le sport. "Quand je vois l'équipe de France, je ne vois que des Français : ce serait dangereux de les différencier en fonction de leur couleur de peau, insiste la ministre des sports, Rama Yade. A l'inverse de nombreux domaines de la vie sociale où des considérations autres que la performance peuvent venir parasiter les choix et les promotions, en sport on prend les meilleurs. Après, il s'avère qu'ils sont noirs. Que voulez-vous qu'on y fasse ?"
Une thèse voudrait que les sportifs noirs bénéficient de prédispositions physiques particulières. L'argument, qu'aucune étude scientifique n'a jamais démontré, est bien ancré dans les consciences, comme le démontre un sondage avec la question "Selon vous, quelles sont les qualités spécifiques des personnes de couleur noire ?", 22 % des Français répondent "les qualités physiques et athlétiques".
Lemonde.fr
Faire la bise !


À l'origine le baiser était le signe de reconnaissance des premiers Chrétiens entre eux et rappelait le baiser de paix donné pendant la messe. Le baiser de Judas Iscariote à Jésus Christ.
On emploie aujourd'hui le verbe embrasser dans le sens de « donner un (ou plusieurs) baiser(s) ». Dans le cas des baisers sociaux sur les joues, on dit de plus en plus souvent « se faire la bise ». wikipedia.fr

Pour voir la vidéo>>
Sur quel pied danser ?

Sur des rythmes endiablés ou lascifs, seul ou à deux, les aficionados de la danse sont toujours plus nombreux. Et vous, vous êtes plutôt salsa, flamenco ou tango ?

Enlassés, les yeux mi-clos, un jeune couple s'entraîne sur la piste du studio Pro Vie Danse à Antibes. Elle, campée sur ses talons aiguilles; lui, les mains fermement posées sur les hanches de madame. À quelques minutes du début du cours, ils esquissent quelques pas. L'allure est lente mais le geste précis. Le tango induit complicité et harmonie. Il s'apparente à un dialogue intimiste. » Une question d'alchimie en somme. « Tout le monde peut danser, il suffit de savoir marcher, seul et à deux. Et ce n'est pas si évident qu'il n'y paraît. C'est un art très personnel, on part à la recherche de soi pour être bien dans son corps et se sentir à l'aise. C'est une question de personnalité et d'énergie », raconte la prof. Aller l'un vers l'autre et laisser parler les corps. Si la femme a davantage de facilités au début, l'apprentissage est plus complexe pour l'homme. La magie opère lorsque la volonté d'aller l'un vers l'autre se traduit sur la piste. Sans mot dire, la communication s'installe et les corps se mettent à parler. nicematin.fr
La police décidée à empêcher l'apéro Facebook à Paris


Tout en reconnaissant "la motivation conviviale qui peut animer les participants" de cet événement présenté comme "festif", la préfecture de police de Paris "déconseille formellement la fréquentation du site du Champ-de-Mars" dans la soirée. 
Y aller ou pas ? Sur Facebook, la déception des internautes se mêle à la volonté de braver les autorités. Plusieurs groupes appelant à l'apéro ont été supprimés. Mais certains contournent le débat en proposant un apéro sans alcool. De manière préventive, la mairie de Paris a d'ailleurs prévu la présence de quatre fontaines de 600 litres d’eau chacune, selon Le Parisien. Le public se verra en outre distribuer des sirop de fruits.
Le débat fait rage sur plusieurs groupes, mais de nombreux internautes semblent avoir pris le parti de se rendre sur les lieux malgré l'interdiction. La brut médiatique et les messages sur le réseau social envoyés par la préfecture auront-ils raison des plus déterminés ? Bien qu'interdit par la préfecture, l'apéro organisé à Montpellier le 12 mai avait rassemblé jusqu'à 10 000 personnes.
Pour faire face, la police semble déterminée à trouver des responsables. Trois internautes soupçonnés "d'avoir créé ou alimenté, par des messages répétés, des groupes Facebook appelant à l'apéro géant" ont été entendus par la police judiciaire vendredi et samedi. lemonde.fr
Des conteneurs pour loger les étudiants
C’est un nouveau genre de boîte dans laquelle les étudiants vont pouvoir passer leurs nuits: pour la première fois en France, des conteneurs anciennement utilisés pour transporter les marchandises par bateau ont été récupérés et aménagés pour créer une résidence étudiante au Havre. Inaugurés ce lundi par Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur, les studios de 25 m2 abriteront une centaine d’étudiants, pour 305 euros par mois.
Le conteneur a de l’avenir
Imaginée aux Pays-Bas et déjà répandue en Allemagne, en Australie et au Canada, cette solution pourrait être une des pistes pour résoudre la pénurie de logements universitaires en France. Le parc public ne compte que 160.000 chambres pour 2,2 millions d'étudiants et il faudrait en construire plusieurs dizaines de milliers pour répondre à la demande.
AFP.fr
Les prénoms de l'année
Si vous regardez les listes des élèves à l'école, ça vous saute aux yeux : les gamins s'appellent tous Emma, Lucas ou Léa.

Selon  l'Officiel des prénoms 2011 Lucas rafle la tête du Top pour la troisième fois d'affilée tandis qu'Emma écrase tout le monde à plate couture pour la cinquième fois !
Pour les prénoms masculins, le podium est trusté par les Lucas, Nathan, Enzo.
Du côté des filles, Emma, Jade et Léa.
Ce que le classement ne dit pas, ce sont les prénoms les moins donnés, ceux qu'on n'est pas forcément fier de porter...
Quels sont les prénoms les plus insolites, les plus absurdes que vous ayez déjà entendus ? yahoo.fr
L'international
Les évènements dans le monde
La corruption dans le monde


Manifestations anti-Trump à Marseille

Célèbres ou inconnues elles marchent aux Etats-Unis et dans le monde entier contre le mépris de Trump.



Jamais depuis 40 ans un président des Etats-Unis n'avait suscité une telle défiance à sa prise de fonctions. Avant même d'avoir achevé ses premières 24 heures à la Maison Blanche, le nouveau président républicain va ainsi se retrouver interpellé par de multiples catégories d'Américains d'origines très diverses, mais fédérés par une même inquiétude. Dans son discours d'investiture vendredi au Capitole, Donald Trump a donné le ton de son mandat: résolument populiste, de tendance nationaliste et en rupture implacable avec son prédécesseur, Barack Obama.


Donald Trump après avoir signé le décret qui remet en cause l'Obamacare, le 20 janvier 2017 à la Maison Blanche.
independant.fr
 
Qu'est-ce que le "Kompromat" ?

« Kompromat », c'est la contraction en russe de « matériel compromettant ». De tout temps, tous les services spéciaux, d'espionnage, de renseignement ont rassemblé des informations compromettantes. Ces informations peuvent être utilisées pour faire pression, voire pour pratiquer le chantage sur quelqu'un.
Le « Kompromat » a été popularisé par les films d'espionnage du temps de la Guerre froide. Dans la vraie vie, des espions ou des diplomates, ont été retournées, comme cet attaché naval britannique dans les années 50 : photographié avec un partenaire du même sexe alors que l'homosexualité était interdite au Royaume-Uni, John Vassall a ainsi été forcé de devenir l'un des plus célèbres espions du KGB en Grande-Bretagne.
En 1964, c'est au tour d'un ambassadeur français, Maurice Dejean, d'en faire les frais : des agents du KGB filment l'homme marié en plein ébats avec une jeune actrice russe, provoquant aussitôt son rappel à Paris par le général de Gaulle, qui le congédie.



Donald Trump a dénoncé les fausses informations sur son compte diffusées dans certains médias américains concernant ses liens supposés avec la Russie. Le document cité par une partie de la presse ferait aussi état d'une vidéo à caractère sexuel montrant Donald Trump avec des prostituées, et filmé clandestinement lors d'une visite à Moscou en 2013. La Russie a aussitôt démenti être en possession d'informations compromettantes concernant le président élu américain. La pratique du « Kompromat » fleure bon le KGB et les films d'espionnage. RFI
Anders Kompass : ONU, l'homme qui en savait trop

Anders Kompass, le 29 septembre à Stockholm.


Haut-fonctionnaire aux Nations unies, le Suédois Anders Kompass a transmis à la justice française un rapport interne sur les accusations d’abus sexuels par des militaires sur des enfants en Centrafrique. Suspendu de ses fonctions, il dénonce une enquête escamotée.


Dans les rues de Stockholm, les couloirs du métro, les passants l’arrêtent pour le remercier de ne pas avoir cédé face à ceux qui voulaient le faire taire. Il incarne, pour eux, l’idéal de la diplomatie suédoise. Discret, Anders Kompass («la boussole», en Suédois) confie sa gêne. On le retrouve au café du musée de la Méditerranée, à quelques mètres du ministère des Affaires étrangères, où il est en charge de l’Amérique latine depuis le 1er septembre. Il a quitté ses fonctions à l’ONU fin juillet. «Je ne pouvais pas continuer à travailler pour des chefs en qui je n’ai aucune confiance, et qui n’ont plus confiance en moi», lâche-t-il.
Le haut-fonctionnaire, longtemps tenu au silence, n’évite aucune question. Sous la mèche blonde poivrée, le regard s’embue quand il évoque les enfants de République centrafricaine (RCA), trahis par ceux qui devaient les protéger. On l’a décrit comme un lanceur d’alerte. Il dément : «Je n’ai rien rendu public. Je n’ai fait que transmettre un rapport en interne.» Son récit est celui d’une machination, orchestrée au plus haut niveau des Nations unies, pour dissimuler l’immobilisme d’une organisation incapable de lutter contre les abus commis par ses propres soldats.

Après trente ans passés sur le terrain, alternant les missions pour le ministère suédois des Affaires étrangères et l’ONU en Amérique latine, Anders Kompass avait été nommé en 2009 directeur des opérations au Haut Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme (HCDH) à Genève. Il y travaille depuis cinq ans quand un collègue, en juillet 2014, lui remet un rapport de six pages, rédigé par la Française Gallianne Palayret, fonctionnaire de l’ONU détachée pour trois mois à Bangui, en RCA. Il contient les témoignages de six enfants qui accusent des militaires français de la force «Sangaris» de violences sexuelles.

«La France est un Etat de droit. Je savais qu’on y prenait ce genre d’accusations très au sérieux.

Les mois passent, jusqu’au 12 mars 2015. Anders Kompass est convoqué par sa supérieure, Flavia Pansieri. Elle l’informe que le haut-commissaire, le prince jordanien Zeid Ra’ad Zeid al-Hussein, exige sa démission. «Je ne comprends pas, je suis en état de choc, je lui demande de quoi il s’agit. Elle me parle de "ces garçons au Mali"…» Outré que la haute-commissaire adjointe puisse se tromper de pays, le Suédois se braque. Il refuse de partir.

Le 17 avril, Zeid al-Hussein l’informe qu’il est suspendu et fait l’objet d’une enquête administrative pour avoir transmis le rapport non édité à la France, dans lequel figurent les noms des enfants qui accusent les militaires français.
Kompass est escorté hors de son bureau. «On m’a pris mon badge, mon mobile. Je n’avais plus accès à mes mails. C’est le sort réservé à ceux qu’on soupçonne d’avoir détourné de l’argent ou harcelé une collègue.» Au bureau, le haut-commissaire Zeid al-Hussein alimente les rumeurs, évoquant une «affaire extrêmement sérieuse», alors que le Suédois a interdiction de s’exprimer. Il décide de faire appel devant le tribunal administratif de l’ONU, dont il sait que le jugement sera rendu public. «Mes amis, mes collègues sauraient alors de quoi on m’accusait.» Le secret est de courte durée. Le 29 avril, le journal britannique The Guardian expose l’affaire. Quelques jours plus tard, le tribunal administratif tranche en sa faveur. Anders Kompass peut retourner travailler, mais il continue de faire l’objet d’une enquête interne.
Le 8 janvier 2016, le Suédois est disculpé par le bureau des services du contrôle interne.

Les Nations unies, dit-il, sont à la croisée des chemins. «Les politiques refusent de reconnaître que les opérations de paix ont des missions quasiment impossibles.» Anders Kompass espère que le prochain secrétaire général, le Portugais António Guterres, saura donner un nouveau souffle à l’ONU, après la présidence «sans inspiration» de Ban Ki-moon. 28 octobre 2016 liberation.fr


Le Nobel de la paix, un prix convoité, parfois... by lemondefr



Le prix Nobel de la paix 2013 a été attribué à l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques. Tout a déjà été écrit à propos du plus prestigieux des prix Nobel. Voici cependant dix informations qui vous avaient peut-être échappées.

1. Le record

La Croix-Rouge est le seul récipiendaire à avoir remporté trois prix Nobel de la paix (1917, 1944 et 1963). Ce record vaut pour tous les prix Nobel.

2. La stratégie

Si vous voulez remporter le prix Nobel, il est préférable d'être né le 21 mai et le 28 février, qui sont les dates d'anniversaires des lauréats les plus courants, nous apprend le site du prix Nobel.

3. La patience

Jane Addams, la deuxième lauréate du prix en 1931 fut nominée 91 fois entre 1916 et 1931 (il est possible d'être nominé par plusieurs personnes pour une seule année).

4. Le lauréat manquant

On ne peut pas recevoir le prix Nobel de la paix à titre posthume (exception fut faite pour Dag Hammarskjöld en 1961). Alors lorsque Mahatma Gandhi est mort, sans prix malgré ses cinq nominations, le comité décida de ne pas décerner de Nobel en 1948, au prétexte de l'absence "de candidat vivant approprié". Gandhi devint ainsi le "lauréat manquant".

5. Les dictateurs nominés

Staline, Hitler et Mussolini furent tous nominés au Nobel de la paix. Si le premier le fut au sortir de la seconde guerre mondiale pour récompenser son rôle dans la fin du conflit, le second l'avait été à cause d'un malentendu. Un député suédois, voulant dénoncer par l'absurde l'attitude de son pays vis-à-vis du nazisme, choisit le chancelier allemand. Sa subtilité ne fut cependant pas comprise immédiatement par le comité. La nomination du père du nazisme fut retirée le 1er février 1939. Notons que Benito Mussolini fut notamment nommé par Gilbert Gidel, universitaire français.

6. L'agronome

Tous les lauréats du Nobel de la paix ne sont pas issus des milieux politiques : le lauréat de l'année 1970 était ainsi l'agronome Norman Borlaug, récompensé pour ses travaux d'amélioration du blé qui permirent de sauver des milliers de personnes de la famine. Une manière, selon le comité Nobel, de contribuer à la paix dans le monde.

7. Les petits arrangements avec la vérité

Le Prix Nobel 1992, Rigoberta Menchu, figure de la défense des droits des Indiens au Guatemala et partout dans le monde, fut accusée d'avoir enjolivé son autobiographie, sur laquelle avait été en partie basée sa récompense. Un anthropologue, David Stoll, mena une contre-enquête sur certains des détails-clés de l'histoire de Mme Menchu et en conclut que la récipiendaire du prix relatait des "expériences qu'elle n'a[vait] jamais vécues elle-même".

8. Le médaillé de guerre nobélisé

Le prix Nobel décerné à Barack Obama, président d'une nation alors engagée dans deux conflits armés, ou à Henry Kissinger, peu connu pour son pacifisme, firent polémique. Pourtant, l'ancien président américain Theodore Roosevelt fut à la fois prix Nobel de la paix (en 1906, pour son action diplomatique) et récipiendaire posthume de la Médaille d'honneur du Congrès aux Etats-Unis en 2001, qui se trouve être la plus haute distinction militaire américaine. C'est la seule personnalité dans ce cas. Theodore Roosevelt, peu suspect de pacifisme, est par ailleurs connu pour ses velléités expansionnistes, notamment en Amérique du Sud.

9. Le concurrent chinois

Peu enthousiaste de voir le comité Nobel récompenser son dissident Liu Xiaobo en 2010, la Chine décida de créer un prix concurrent : le prix Confucius pour la paix. Le premier à être récompensé, l'ancien vice-président taïwanais Lien Chan, ne se donna même pas la peine de venir récupérer son prix en personne. Pourtant, contrairement à son homologue du Nobel à l'époque, il n'était pas en détention… Vladimir Poutine ne se déplaça pas non plus, l'année suivante, lorsqu'il fut récompensé. Kofi Annan, ancien secrétaire général de l'ONU, et Yuan Longping, agronome chinois, reçurent ce prestigieux prix l'année suivante.

10. Le lobbying de Coca-Cola

Lorsqu'en 1964, le révérend Martin Luther King eut les faveurs du comité Nobel, il s'en fallut de peu que le dîner de célébration organisé par les proches du révérend à Atlanta fût un échec : une partie des invités blancs ne se pressaient en effet pas pour accepter l'invitation qui leur avait été envoyée. Il fallut que l'entreprise la plus puissante de la ville, Coca-Cola, fasse pression. Non sans arrière-pensée : en conviant les industriels d'Atlanta, le PDG expliqua : "Il est embarrassant que Coca-Cola soit situé dans une ville qui refuse d'honorer le prix Nobel de la paix. Nous sommes une entreprise mondiale. Coca-Cola n'a pas besoin d'Atlanta. Vous devez décider si Atlanta a besoin de Coca-Cola." Deux heures plus tard, raconte le journal local Atlanta Journal-Constitution, tous les billets pour le banquet étaient vendus.
 
Le palmarès des prix Nobel 2016

La semaine dernière, 4 des 6 prix Nobel 2016 ont été attribués : lundi, le Nobel de médecine à un Japonais ; mardi, le Nobel de physique à trois Britanniques; mercredi,  le Nobel de chimie à trois chercheurs, un Écossais, un Néerlandais et un Français, Jean-Pierre Sauvage.
Enfin, le plus prestigieux des prix Nobel, celui de la paix, a été décerné vendredi au président colombien Juan Manuel Santos pour ses efforts de paix avec les Farc afin de mettre fin à plus de cinquante ans de guerre civile dans son pays. Il a été choisi parmi 376 candidats ! Ce nombre de candidatures est un record : l'an dernier, il y en avait une centaine de moins.
Juan Manuel Santos succède aux quatre associations tunisiennes, qui avaient reçu le prix Nobel de la paix l'an dernier, pour leurs efforts à faire progresser la démocratie dans leur pays.
Le prix Nobel d'économie sera, lui, connu lundi prochain, le 10  octobre. Et, selon la tradition, celui de littérature sera décerné plus tard.
Tous les lauréats recevront leur prix le 10 décembre, le jour anniversaire de la mort d'Alfred Nobel, lors d'une cérémonie officielle à Oslo, la capitale de la Norvège. 1jour1actu.fr
Le nouveau patron de l'ONU



Antonio Guterres, 67 ans, l’ancien premier ministre du Portugal et haut-commissaire aux réfugiés – de 2005 à 2015 – a donc été choisi, mercredi 5 octobre, pour devenir le neuvième secrétaire général de l’ONU et le premier Européen à occuper ce poste depuis l’Autrichien Kurt Waldheim (1972-1981).

Grand défenseur des droits de l’homme
Haut-commissaire aux réfugiés, jusqu’en 2015, il a dû affronter la pire crise migratoire depuis la fin de la seconde guerre mondiale avec l’exode de 4 millions de Syriens jetés sur les routes par la guerre. Il a réformé son agence en réduisant notamment d’un tiers les effectifs à Genève pour envoyer plus de personnel sur le terrain et répondre aux situations d’urgence.

Reste, selon Richard Gowan, que M. Guterres est un « excellent choix » et qu’il « pourrait donner à l’ONU le genre de coup de pied au derrière dont elle a besoin ».
lemonde.fr
 
Une maison pour les enfants réfugiés


Jean-François Roger est le directeur de la maison du jeune réfugié de Saint-Omer, une petite ville située dans le Nord-Pas-de-Calais. Ce centre, créé en 2012, est géré par l'association France terre d'asile. Il a déjà accueilli près de 1 500 jeunes de 15 à 18 ans.
1jour1actu : De quels pays viennent les jeunes migrants que vous recueillez ?
Jean-François Roger : Cette année, la moitié des jeunes accueillis au centre arrivaient d'Érythrée, les autres viennent principalement d'Afghanistan, du Soudan, d'Éthiopie ou d'Égypte. Tous fuient des pays où les conditions de vie sont très difficiles en raison de la guerre, mais aussi de la sécheresse.
1jour1actu : Pourquoi arrivent-ils à Calais et dans ses environs ?
J.-F. Roger : La plupart des jeunes rêvent de passer en Angleterre. C'est le but ultime de leur voyage. Parfois, leur famille a payé très cher un passeur. Un voyage peut coûter jusqu'à 15 000 euros ! Ils se retrouvent bloqués dans le camp de Calais ou de Grande-Synthe, près de Dunkerque, en attendant de trouver un moyen de passer de l'autre côté de la Manche (le tunnel sous la Manche part de Calais).
1jour1actu : Pourquoi n'ont-ils plus de famille ?
J.-F. Roger : Ils ne sont pas tous orphelins. Beaucoup ont encore de la famille dans leur pays d'origine. En Afghanistan, à 12 ans, on considère qu'on est quasiment un adulte ! Une fois, j'ai rencontré un Afghan de 12 ans à qui on avait confié la responsabilité d'un petit de 8 ans ! Les familles paient le voyage en espérant que leurs enfants pourront avoir un meilleur avenir dans un pays d'Europe.
1jour1actu : Que faites-vous pour les aider ?
J.-F. Roger : Déjà, nous les mettons à l'abri pour les protéger. Dans le camp de Calais ou celui de Grande-Synthe (à côté de Dunkerque) où ils vivent, les conditions de vie et d'hygiène sont dramatiques. L'hiver, ces jeunes vivent dans la boue et le froid. Ils sont aussi à la merci des passeurs et des trafics. Nous effectuons des maraudes et nous les incitons à venir dans notre centre pour manger, prendre une douche et dormir au chaud.
1jour1actu : Et ensuite, ils repartent ?
J.-F. Roger : Des jeunes vont rester 2 jours, 5 jours, 15 jours… Certains veulent absolument passer en Angleterre et quittent le centre. Ils sont libres, mais notre but est d'instaurer un lien de confiance avec eux pour qu'ils renoncent à leur projet d'aller en Angleterre, s'ils n'ont pas de famille là-bas.
1jour1actu : Et que se passent-ils pour eux, s'ils renoncent à l'Angleterre ?
J.-F. Roger : Les plus âgés logent à plusieurs dans de petits appartements où ils apprennent à devenir autonomes. Ils préparent leurs repas, gèrent un petit budget, tout ça sous l'œil de nos éducateurs.
1jour1actu : Retournent-ils à l'école ?
J.-F. Roger : Oui, c'est le but. Au début, ils suivent des cours de français, puis ils peuvent intégrer un lycée, se préparer à un métier. Ils apprennent à vivre en France, avec leur histoire souvent très difficile. Beaucoup sont extrêmement mûrs et motivés car ils ont déjà enduré un long parcours. Et il y a de beaux exemples de réussite, l'un d'eux par exemple fait des études supérieures à Lille et a eu son bac avec une mention très bien !
1jour1actu.fr
La guerre en Syrie : les victimes


270 000
Syriens sont morts depuis le début du conflit, il y a cinq ans, selon l'OSDH.

13,5 millions
d'entre eux auraient besoin d'une aide humanitaire, selon Médecins du monde, qui a pris en charge 513 000 patients dans ce pays en 2015.

101
C'est le nombre de bombardements qu'a subis Médecins sans frontières, en Syrie, contre ses cliniques ou centres de consultation depuis douze mois.

90 %
Le haut-commissaire des Nations unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, a indiqué que neuf réfugiés syriens sur dix vivant dans les pays voisins étaient sous le seuil de pauvreté et qu'au moins 10 % d'entre eux étaient " extrêmement vulnérables ". lemonde.fr


L'économie mondiale fait le bonheur des 1%
« En 2015, 62 personnes possédaient à elles seules les mêmes richesses que 3,5 milliards de personnes (soit la moitié la plus pauvre de l'humanité), contre 388 personnes en 2010 », rappelle le dernier rapport Oxfam sur les inégalités, publié le 18 janvier. Ces 62 milliardaires ont vu leur fortune augmenter à la vitesse de la lumière : + 44 % entre 2010 et 2015. Dans le même temps, « les richesses de la moitié la plus pauvre de l'humanité ont diminué de plus de mille milliards de dollars au cours de la même période, soit une chute de 41 % », souligne Oxfam.

« L'une des principales raisons alimentant cette incroyable concentration des richesses et des revenus est la croissance des rendements en faveur du capital, au détriment du travail. Dans la quasi-totalité des pays riches et dans de nombreux pays en développement, la part du revenu national revenant aux travailleurs a chuté. Autrement dit, les travailleurs récoltent de moins en moins les fruits de la croissance. A contrario, les détenteurs de capitaux ont vu leur capital constamment augmenter (sous la forme d'intérêts, de dividendes ou de bénéfices non distribués) à un rythme supérieur à celui de la croissance économique », rappelle le rapport d’Oxfam.Les salariés et les travailleurs ne sont plus associés aux gains de l’innovation, de la technologie, de la croissance, de la productivité. Leurs revenus ont totalement décroché de l’expansion connue ces trente dernières années. L’essentiel a été capté par les détenteurs de capitaux. Les chiffres cités par Oxfam sont là encore impressionnants. Entre 1988 et 2011, les 10 % les plus riches dans le monde ont capté 46 % de la croissance des revenus. Dans le même temps, les 10 % les plus pauvres n’en recevaient que 0,6 %.
Mediapart.fr
La COP21


Pendant la première quinzaine de décembre 2015, la France accueillera la 21e conférence de l'ONU sur le changement climatique (alias COP21). Cet événement exceptionnel - 40.000 personnes venant de près de 200 pays se réuniront à Paris pour tenter de parvenir à un traité limitant les émissions de gaz à effet de serre .



La France et les réfugiés





Le syndrome de Paris, vous connaissez ?




Chaque année, une douzaine de touristes japonais auraient besoin d’un traitement psychologique après une visite dans la capitale française. La réalité d’une population hostile.
Dans les magasins japonais, le client est roi, alors qu’à Paris, il y a plus de suspicion... Les personnes qui utilisent les transports publics vous regardent bizarrement, s’arrêtent sur vos effets personnels. Cela augmente la sensation de malaise et chaque année l'Ambassade du Japon doit rapatrier certains de leurs compatriotes traumatisés.

   

L'horreur dans une école suédoise




L'enquête en est encore à ses balbutiements mais si le profil du meurtrier se confirmait, il s'inscrirait dans "la tendance que l'on a pu voir aux Etats-Unis de ces jeunes hommes blancs en colère qui se sont radicalisés sur le net" et passent à l'acte pour "sauver la race blanche", a souligné à l'AFP Daniel Poohl, rédacteur en chef d'Expo, un site qui étudie les groupuscules néo-nazis. Le Premier ministre Stefan Löfven, qui s'est rendu sur place jeudi après-midi, a évoqué "un jour sombre pour la Suède". Portant un masque rappelant celui de Dark Vador dans la "Guerre des étoiles", l'assaillant armé d'un sabre a fait irruption jeudi matin dans l'école et attaqué plusieurs personnes, enfants et adultes, frappant apparemment ses victimes au hasard. Il a tué deux personnes et blessé grièvement deux autres, avant d'être abattu. Ce drame rarissime dans le royaume scandinave s'est produit à Trollhättan, ville industrielle à une heure de route au nord de Göteborg, dans un établissement "à problèmes" accueillant 400 élèves, âgés de 6 à 15 ans, dont un grand nombre de jeunes migrants arrivés récemment dans le pays. AFP.fr
La Norvège récompense Edward Snowden




Prix Nobel de littérature 1903, auteur des paroles de l'hymne national de Norvège, l'écrivain norvégien Bjørnstjerne Martinus Bjørnson est mort à Paris, le 26 avril 1910. 

Alors que le président des États-Unis Barack Obama saluait mardi l'adoption d'une réforme des moyens de surveillance de l'Agence de sécurité américaine (NSA), Edward Snowden, qui avait révélé leur ampleur, recevait dans le même temps le prix norvégien "Bjørnson" pour la liberté d'expression. Le jury, qui a fait valoir sa récompense pour "son travail de protection de la vie privée et pour avoir braqué une lumière critique sur la surveillance par les États de leurs citoyens et des autres", met tout de même la Norvège dans une délicate position.

Exilé en Russie depuis son inculpation pour espionnage aux les États-Unis, Edward Snowden a en effet été convié à se rendre dans le pays scandinave, le 5 septembre prochain, afin de recevoir sa récompense. Pays allié des États-Unis, la Norvège pourrait être contrainte d'extrader l'homme de 31 ans, même si aucune demande en ce sens n'a pour le moment été officiellement formulée.

 Comme en 2014, lorsqu'il avait reçu le prix suédois Right Livelihood, Edward Snowden pourrait donc opter pour une vidéoconférence plutôt que de venir en personne pour recevoir les 100.000 couronnes - soit 11.500 euros - promises au lauréat. rtl.fr
Nourrir la planète, le défi de l'exposition universelle





Le réchauffement climatique menace l'agriculture, alors que la Terre comptera 9 milliards d'habitants en 2050
 
Comment nourrir la planète ? Pendant six mois, l'Exposition universelle, qui ouvre ses portes vendredi 1er  mai, à Milan, confrontera les propositions de 140 pays participants. Le défi est immense. En  2050, la planète comptera 9  milliards d'humains, près de 2  milliards de plus qu'aujourd'hui. Or, chaque année déjà, 805  millions de personnes sont en proie à la faim.
Le défi est d'autant plus grand que le changement climatique accroît la vulnérabilité de l'agriculture. Sécheresses, pluies de plus en plus irrégulières, inondations, perturbation des écosystèmes, cyclones plus fréquents affaiblissent un peu plus les zones tropicales déjà très vulnérables. Selon le Programme des Nations unies pour le développement, d'ici à 2080, ce sont 600  millions de personnes supplémentaires chaque année qui pourraient souffrir d'insécurité alimentaire sous l'effet du changement climatique.
Deux visions de l'agriculture s'affrontent pour nourrir la planète. Au sein de la communauté scientifique, mais aussi des institutions internationales, la nécessité est posée d'une transition vers un nouveau modèle agricole s'appuyant sur la polyculture et la rotation des cultures plutôt que la monoculture et utilisant au maximum les processus écologiques pour lutter contre les espèces invasives et fertiliser, stimuler la vie des sols.
A l'opposé, les grands producteurs et agrochimistes soutiennent que la sécurité alimentaire passe par la seule augmentation de la production agricole et -défendent une intensification des monocultures par l'utilisation de plantes génétiquement modifiées.
lemonde.fr
Le congé maternité en Europe






La Suède propose un congé maternité de 14 semaines. Mais ce qui distingue le système suédois, c'est par ailleurs son modèle de congé parental flexible (qui peut être transféré au père) et qui peut aller jusqu'à 480 jours, ses bénéficiaires touchant 80 % de leurs salaires.  



La France, avec ses 16 semaines de congé maternité, reste bonne élève. D'autant plus que les Françaises perçoivent l'équivalent de 100% de leur salaire, contribution de l'employeur comprise. En Italie le congé maternité s'étend sur 24 semaines, indemnisé de manière dégressive, à 80% puis à 30% du salaire. La Slovaquie  propose un congé de 28 semaines, mais ses bénéficiaires ne touchent que 55% de leurs salaires. Le Canada, lui, propose 15 semaines indemnisées jusqu'à 80% du salaire, selon le nombre d'enfants dans la famille. Avec le congé parental, les mères peuvent s'absenter en tout pendant une durée de 50 semaines, en percevant en moyenne 55% des revenus. La Suisse offre, seulement depuis 2005, un congé maternité de 14 semaines payé à 80% du salaire,

 
 
EI : un deuxième Français parmi les bourreaux


Après le Normand Maxime Hauchard, un autre jeune Français de 22 ans converti à l'islam, Mickaël Dos Santos, originaire de la région parisienne, a été identifié hier parmi les bourreaux du groupe djihadiste Etat islamique (EI). Né à Champigny-sur-Marne (94), d'origine portugaise mais naturalisé français en 2009, il a adopté le nom de guerre Abou Uthman. Dans le quartier où vit sa mère, au bord de la Marne, des voisins se souviennent d'un jeune discret, toujours vêtu d'une djellaba et d'un bonnet blancs. Dans la vidéo diffusée dimanche par les djihadistes de l'EI, mettant en scène la mise à mort par décapitation de 18 prisonniers syriens et de l'otage américain Peter Kassig, il apparaît le regard sombre, le bas du visage mangé par une barbe épaisse.  Plus de 1 100 Français sont impliqués dans les filières djihadistes, dont près de 380 sont actuellement en Syrie ou en Irak, selon les autorités. Une cinquantaine y ont déjà trouvé la mort, a déclaré mercredi le premier ministre, Manuel Valls. Les convertis représentent 20 % de ces djihadistes, recrutés, dans leur écrasante majorité, sur Internet. lemonde.fr
La votation suisse


Les Suisses se sont prononcés à 50,3% pour le "Oui" dans un référendum intitulé «Contre l'immigration de masse».
Demandé par le parti UDC (droite populiste), ce référendum a obtenu la double majorité requise, soit celle des cantons et celle de la majorité des électeurs. La participation à cette votation a été très élevée, a encore relevé l'institut GfS, avec un taux de 56% environ, soit 12 points de plus que la moyenne de 44% constatée généralement lors des consultations du peuple en Suisse.
«Il s'agit d'un tournant dans notre politique d'immigration», a déclaré le président de l'UDC Toni Brunner. De son côté, Christian Levrat, du parti socialiste suisse, a indiqué que son parti «avait perdu, et cela fait mal». La quasi majorité des partis politiques suisses ainsi que le patronat avaient appelé à voter «non» à ce texte.
En fait, avec son insolente bonne santé économique, qui tranche avec la crise dans la zone euro, la Suisse accueille bon an mal an 80 000 nouveaux arrivants sur son marché du travail, ce qui a provoqué la colère du parti UDC (droite populiste).  Avec cette victoire du "Oui", la Suisse rétablira des quotas et contingents selon ses besoins pour les immigrés.
Bruxelles avait déjà indiqué que, si la Suisse met fin à l'accord de libre-circulation, tous les autres accords liant Berne à l'UE seraient dénoncés ipso facto.
leparisien.fr

Le pays le plus populaire du monde est : l'Allemagne



La Coccinelle


C'est entendu, l'Allemagne écrase le football européen masculin comme féminin. L'Allemagne affiche une réussite commerciale et industrielle éclatante. Pour les deux derniers Présidents français, François Hollande comme Nicolas Sarkzoy, l'Allemagne est le modèle économique à suivre. Pourtant l'Allemagne ne semble pas vraiment appréciée en ce moment en Europe surtout par les pays du sud frappée par la crise de la dette et de l'euro et... par la France. La première puissance de l'Union est qualifiée tour à tour d"égoïste, arrogante, impérialiste… Surprise, selon une étude réalisée par la BBC auprès de milliers de personnes dans le monde entre janvier et mars, l'Allemagne… est tout simplement le pays le plus populaire de la planète et la France assez loin derrière, en cinquième position.

Le sondage est réalisé chaque année depuis 2005 auprès de plus de 26 000 personnes dans 25 pays. Elles sont interrogées sur l'influence jugée positive ou non dans le monde de 16 grands pays et de l'Union Européenne.

Le paradoxe est que l'Allemagne qui vient de faire l'objet de violentes attaques par le parti socialiste français recueille 81% d'opinions positives en France et même 68% en Espagne, un des pays du sud de l'Europe les plus durement touchés par l'austérité budgétaire imposée notamment par l'Allemagne. En Grèce toutefois, les opinions négatives sur l'Allemagne sont majoritaires et atteignent 52%.

Pour ce qui est de l'Union Européenne, son influence mondiale est jugée positive par 49% des personnes interrogées et progresse un peu par rapport à 2012. Pour autant la perception de l'Union Européenne s'est nettement détériorée en un an dans plusieurs pays dont l'Allemagne, le Canada, les Etats-Unis et le Royaume-Uni. Au Royaume-Uni, les opinions négatives sur l'Europe (47%) sont plus importantes que les positives (42%). Le référendum que David Cameron veut organiser au Royaume-Uni sur l'Union Européenne s'annonce difficile.
slate.fr
La transparence
Etats-Unis, Allemagne, Italie, Suède, Royaume-Uni... des règles très différentes
Face à la multiplication des scandales, des efforts de transparence ont été réalisés ces dernières années dans la plupart des Etats occidentaux



Etats-Unis
Les élus fédéraux doivent remplir une déclaration tous les ans.
Les revenus, les actifs mobiliers et immobiliers, les emprunts et les transactions d'un montant supérieur à 1 000 dollars (765 euros) sont concernés, tout comme les cadeaux et invitations à des voyages valant plus de 350 dollars.
Mais les élus sont seulement tenus d'indiquer la fourchette dans laquelle se situe chaque montant (par exemple, de 15 001 à 50 000 dollars). Les conjoints doivent, eux, publier les sources de leurs revenus. Les transactions boursières doivent être déclarées dans les 45 jours.
En théorie, les déclarations mensongères sont passibles de peines d'amende, voire d'emprisonnement. Mais les poursuites pénales sont rarissimes : la sanction se limite à un simple blâme de la Commission d'éthique de la Chambre ou du Sénat qui, composées de représentants et de sénateurs, sont enclines à la mansuétude à l'égard de leurs pairs.
Quant à l'exécutif, il est placé sous la surveillance du Bureau d'éthique du gouvernement, également chargé de surveiller les conflits d'intérêts. Comme les parlementaires, mais aussi les hauts fonctionnaires, le président et ses ministres doivent déclarer leur patrimoine et leurs revenus. Au total 28 000 hauts responsables sont astreints à des déclarations publiques.



Royaume-Uni
En 2009, le scandale des notes de frais des députés, qui abusaient des défraiements, avait empoisonné la vie politique.
Cette affaire avait entraîné une réforme du système de dépenses des parlementaires. Une autorité indépendante, l'Independent Parliamentary Authority, est chargée depuis 2010 de gérer le système de frais de Westminster.
Depuis 1974, existe le registre des intérêts des députés. Ils doivent déclarer les revenus professionnels autres que leur salaire, les postes d'administrateurs indépendants dans le privé, les cadeaux, les invitations à l'étranger, la composition du portefeuille d'actions et les biens immobiliers. Le registre est public et peut-être consulté sur Internet. Cette transparence est importante dans la mesure où, pour devenir ministre, il faut siéger soit à la Chambre des lords, soit aux Communes.


Italie
La loi oblige les parlementaires à publier leur patrimoine.
Ces déclarations, mises à jour chaque année, ne sont toutefois consultables qu'à la Chambre des députés et au Sénat. Les membres du gouvernement de Mario Monti ont dû eux aussi " céder " à cette demande de transparence des Italiens écoeurés par la multiplication des scandales politico-financiers. En février 2012, les " professeurs " ont tous publié leurs déclarations de patrimoine sur le site du gouvernement. Mais le vrai problème italien reste celui du conflit d'intérêts, puis que les élus peuvent continuer à exercer leurs activités professionnelles pendant leur mandat.



Allemagne
Les élus n'ont pas à déclarer leur patrimoine.
Les députés doivent seulement indiquer quelle était leur activité avant d'entrer au Bundestag et quels sont leurs éventuels revenus ou activités annexes, durant leur mandat, tant dans le domaine économique qu'associatif. Les revenus tirés de ces activités doivent être rendus publics s'ils dépassent 1 000 euros par mois ou 10 000 euros par an. Le député doit indiquer si ces revenus sont compris entre 1 000 et 3 500 euros, entre 3 500 et 7 000 euros ou supérieurs à 7 000 euros.



Suède
Depuis la fin des années 1990, seuls les ministres, ainsi que leurs épouses et leurs enfants, doivent déclarer au directeur juridique du gouvernement la liste de leurs avoirs en actions, droits à la retraite et autres avantages qu'ils pourraient continuer à toucher d'emplois précédents.
Afin d'éviter d'éventuels conflits d'intérêts, les députés remplissent depuis 2009 une fiche où ils signalent leurs ressources et positions, comme administrateur de société par exemple. Formellement, cette déclaration n'est pas obligatoire. Mais la non-déclaration serait signalée en séance plénière, et le député convoqué. Résultat, tous les députés le font. Aucun organe de contrôle n'a paru nécessaire. L'accès simple à toutes sortes de renseignements, parfois très privés, permet aux journalistes de compenser l'absence formelle de déclaration publique du patrimoine des hommes politiques.
Kodak : la faillite !


Depuis sa création en 1880 jusque dans les années 1990, Kodak a régné sur la photographie. Pourquoi l'entreprise a-t-elle raté le tournant du numérique ?

Le cœur de métier de Kodak est longtemps resté la chimie. Tout ce qui touchait à l'électronique pure était perçu comme relevant du "gadget". Quand il a commencé à émerger, le numérique n'a pas été pris au sérieux par les responsables de l'entreprise. De grands progrès avaient été faits en matière de photographie argentique dans les années 1970-1980. Les pellicules étaient de plus en plus sensibles aux faibles lumières. Le grain, plus fin. Kodak disposait de dizaines de milliers de brevets et, pendant des décennies, la société a profité d'un statut de quasi-monopole. Aux yeux de ses dirigeants, Kodak semblait insubmersible. Ils ont sans doute péché par orgueil, persuadés que l'entreprise réussirait à imposer dans la durée sa vision de l'image.

D'autres erreurs ont-elles été commises ?

A deux reprises, au moins, Kodak a tourné le dos à des innovations, qui ont fini par lui coûter cher. D'abord, elle a éconduit en 1945 un certain Chester Carlson, qui fonda par la suite la société Xerox, à l'origine des premiers photocopieurs. Cinq ans après cet épisode, l'entreprise mit à la porte un autre inventeur, Edwin Land, venu présenter un nouveau procédé de développement photographique, le Polaroïd. Après quatorze ans de procès, en 1991, Kodak fut condamné à verser près d'un milliard de dollars à la société fondée par Edwin Land pour contrefaçon de licence.

Du lecteur CD de photos à l'imprimante EasyShare, l'entreprise a pourtant investi dans le numérique...

Oui, mais c'est arrivé trop tard. L'argentique était extrêmement rentable jusque dans les années 1980. Kodak dégageait des bénéfices à deux chiffres et, plutôt que d'investir massivement dans l'électronique, l'entreprise s'est diversifiée. Elle a racheté au prix fort des dizaines de sociétés qu'elle pensait prometteuses, dépensant à tout va. Pendant ce temps, Xerox prospérait, FujiFilm aussi. L'action de Kodak a commencé à baisser, le groupe à licencier. Plus tard, Daniel Carp – PDG de 1999 à 2005 – a essayé de redresser la barre en nommant à des postes-clés des anciens d'Olympus et de Hewlett-Packard, mais le déclin était déjà engagé. Le lecteur CD s'est avéré être un échec. Quant à l'imprimante, son succès n'a pas duré.

D'autres légendes de l'image, comme Leica, ont réussi à se redresser après avoir évité de peu la banqueroute. Qu'est-ce qui a manqué finalement à Kodak ?

C'était une entreprise à la fois très ample et très spécialisée, qui manquait terriblement de souplesse. Elle a fait de mauvais investissements au mauvais moment. Ce ne sont pas les brevets numériques dont elle dispose aujourd'hui qui lui sortiront la tête de l'eau. Beaucoup sont déjà dépassés.
lemonde.fr
Les touristes français attirés par la Malaisie



Pour quelle raison la Malaisie a-t-elle autant la cote auprès des touristes français ? 

J'aurais pu vous dire que c'est en raison du climat tropical, avec des températures qui oscillent entre 25° et 31°C toute l'année. J'aurais pu vous dire, aussi, comme on peut le lire dans certains guides touristiques, que c'est un pays qui allie tradition et modernité, dominé par les tours jumelles de Kuala Lumpur, la capitale.

Mais non : si la Malaisie attire tant les Français, avec une hausse de la fréquentation d'un peu plus de 11% en 2012 par rapport à l'année précédente, -ce qui fait de nous les seconds visiteurs européens du pays après les Anglais-, c'est grâce ou à cause de Koh Lanta, l'émission jeu de TF1 qui a été tournée là-bas et qui a permis de découvrir ce qui est l'un des points forts du pays la nature sauvage.

Que ce soit autour de la capitale, du côté du mont Kinabalu, ou un peu plus loin à Bornéo, sa jungle et ses grottes immenses. J’ai testé pour vous : c'est très impressionnant.

- Mais sur place, on espère que les touristes ne vivent par la même aventure que les candidats du jeu de TF1 !

Non, l'office du tourisme malais a mis en place un forfait « planète sauvage et aventure » sur l'île ou a été tournée l'émission, mais c'est plutôt « luxe, calme et volupté », avec de la plongée au milieu des poissons et des tortues, farniente sur des plages de sable blanc, chambre avec vue sur mer et gastronomie locale.

Bref, le rêve ! Côté prix, il faut compter entre 1.500 et 3.500 euros par personne au départ de Paris et pour 10 à 15 jours selon les voyagistes. Et oui, l’aventure a un prix !
Par Philippe Lefebvre / France inter
Intervention militaire de la France au Mali


Le début des combats


BAMAKO/PARIS (Reuters) - Les bombardements aériens français et les combats autour de la localité de Konna, dans le centre du Mali, se sont poursuivis samedi, faisant plus de 100 morts dans les rangs des rebelles et des forces gouvernementales, au deuxième jour de l'opération "Serval" qui durera, a réaffirmé François Hollande, "le temps nécessaire".

A l'issue d'un conseil de défense, le président français a dit samedi sa "confiance" dans la réussite de l'opération engagée avec l'aide de la France contre les islamistes au Mali, qui a déjà permis selon lui de porter un "coup d'arrêt" à la progression de la rébellion.

"Grâce au courage de nos soldats, un coup d'arrêt a été porté et de lourdes pertes ont été infligées à nos adversaires", a-t-il déclaré. "Mais notre mission n'est pas achevée (...) Dans les jours qui viennent, notre pays poursuivra son intervention."

François Hollande a précisé que les moyens déployés par la France devaient être limités au soutien de l'intervention africaine au Mali.


Barack Obama a remporté les élections américaines face au candidat républicain Mitt Romney. Le 20 janvier 2013, il entamera son second et dernier mandat de président des États-Unis.


Barack Obama est un homme de 51 ans, père de deux filles. Il est né à Hawaï, aux Etats-Unis, et a des origines kényanes. Avant d’être président des États-Unis, il était avocat.

Le président a annoncé sa victoire sur Twitter avec des messages comme « Four more years » (« Quatre ans de plus ») et « This happened because of you. Thank you ! » (« C’est arrivé grâce à vous, merci ! »).

Qu’a fait Barack Obama pendant 4 ans ?

L’un des moments forts de sa présidence est sa réforme de l’assurance-maladie, acceptée le 28 juin dernier. Cette réforme devrait permettre à des milliers d’Américains de se soigner alors qu’ils n’en avaient pas les moyens jusqu’ici.

À l’international, Barack Obama a également joué un rôle important. Sous sa présidence, les troupes américaines se sont retirées d’Irak, et le plus grand terroriste de la planète, Ben Laden, a été arrêté et tué.

En 2009, Barack Obama a même reçu le prix Nobel de la paix.

Et aujourd’hui, quels sont les défis qui l’attendent ?

Barack Obama devra faire face à la crise économique qui touche les États-Unis. Il devra, notamment, faire baisser le chômage, qui n’a jamais été aussi élevé, et réduire la dette du pays.

Les questions d’immigrations seront aussi au cœur du second mandat du président.

Le président réélu a également promis de faire de l’écologie l’une de ses priorités. Il souhaite lutter contre le réchauffement climatique afin d’éviter des catastrophes naturelles telles que l’ouragan Sandy. 1jour1actu.fr
Le Japon commémore le premier anniversaire de la catastrophe du 11 mars


C'est un Japon triste et recueilli qui a commémoré le premier anniversaire du tremblement de terre, du tsunami et de l'accident nucléaire du 11 mars 2011. Après une nuit ayant vu la tour de Tokyo afficher un message vantant la force du kizuna" — mot qui signifie "le lien" et qui fut choisit comme mot de l'année 2011 —, l'archipel a observé ce dimanche une minute de silence à la mémoire des 15 854 morts et 3 155 disparus de la catastrophe.

A Tokyo, une cérémonie s'est déroulée en présence du premier ministre Yoshihiko Noda et de l'empereur Akihito, pourtant convalescent après une opération du cœur le 18 février. Sobre, elle n'a duré qu'une heure. Devant 1 200 personnes réunies pour l'occasion et après avoir présenté ses condoléances aux familles des victimes et fait part de son "profond chagrin" à la pensée des vies perdues et des existences brisées, M. Noda a pris trois engagements.

Il s'est engagé à une reconstruction "sans délai" des zones sinistrées, notamment du département de Fukushima, où "la lutte pour résoudre la crise nucléaire se poursuit". M. Noda veut également transmettre aux générations futures "les leçons et réflexions tirées de cette catastrophe". Et puis le premier ministre a promis de ne jamais oublier "l'esprit d'entraide" qui s'est manifesté au moment du drame et qui devrait se poursuivre.

MANIFESTATION CONTRE LE NUCLÉAIRE

Dans le parc de Hibiya, au cœur de la capitale, des milliers de personnes ont participé à un grand rassemblement, intitulé "Peace on Earth". Il fut ponctué de débats sur l'avenir du nucléaire.  "Nous voulons réveiller l'intérêt des jeunes pour la politique, a déclaré au Monde M. Nakazawa, engager des réflexions sur la redynamisation des économies locales et lutter contre la volonté du gouvernement Noda de redémarrer les centrales nucléaires." Lemonde.fr
Cameron se moque de la taxe "Sarkozy"


Cameron se moque de la "taxe Sarkozy" sur les transactions financières


Une décision "incroyable". Pour le premier ministre britannique, David Cameron, la volonté du président français, Nicolas Sarkozy, d'instaurer unilatéralement une taxe sur les transactions financières, sans attendre ses partenaires européens, est pour le moins irréaliste.

"Au moment où nous nous battons pour l'emploi et la croissance, faire quelque chose qui coûterait un si grand nombre d'emplois me paraît extraordinaire", a-t-il dit lors d'un point de presse en marge d'un sommet des 27 pays de l'Union européenne à Bruxelles. "Et, dans un sain esprit de compétition avec la France, si la France instaure une taxe sur les transactions financières, notre porte sera ouverte et nous pourrons accueillir au Royaume-Uni beaucoup plus de banques et d'entreprises françaises, et notre économie se développera", a ironisé M. Cameron.

Tout en notant qu'ils étaient en désaccord sur certains sujets, il a qualifié le président français d'"homme remarquable" et rappelé leur collaboration concernant la Libye. "Je souhaite le meilleur à mon ami Nicolas", a-t-il ajouté. Les relations entre les deux hommes ont néanmoins semblé tendues ces derniers mois.

Le sommet de l'UE fin octobre avait déjà été l'objet d'une franche explication entre les deux hommes, le président français s'agaçant en pleine réunion que le second donne des leçons à la zone euro sur la conduite à tenir. Et lors du sommet de décembre, une vidéo a montré le président français paraissant "snober" le premier ministre britannique qui lui tendait la main.
lemonde.fr
Le nouveau gouvernement en Belgique
Au terme d'une crise politique de 535 jours - un record mondial - la Belgique se dote d'un gouvernement.



Depuis avril 2010, le royaume est dirigé par un gouvernement en affaires courantes.

Dans ce pays tiraillé entre ses deux communautés flamande (néerlandophone) et wallonne (francophone), Elio Di Rupo, 60 ans, a été désigné par le roi pour former le gouvernement. Premier chef de gouvernement francophone de Belgique depuis trente-deux ans, il sera le premier socialiste à ce poste depuis 1974, à un moment où partout en Europe la gauche est en recul. Il sera aussi un des seuls Premiers ministres ouvertement homosexuel dans le monde.

C'est finalement la crise de la dette qui a contraint les deux grandes communautés à s'entendre. Vendredi, l'agence de notation Standard & Poor's a dégradé la Belgique, poussant les partis, qui se querellaient des questions budgétaires, à sceller un compromis. Ils se sont ainsi entendus dimanche sur un budget de rigueur pour réduire le déficit du pays à 2,8% du PIB en 2012 et atteindre l'équilibre en 2015, conformément aux demandes de la Commission européenne. leparisien.fr
Suisse : vers un revers électoral du populiste Christoph Blocher au Sénat

Le tribun populiste Christoph Blocher, le vice-président de l'Union démocratique du centre (UDC, première formation politique), a essuyé dimanche un revers cuisant aux élections sénatoriales suisses en arrivant en troisième position, selon des résultats provisoires.

Selon les premières projections dans le canton de Zurich, publiées en milieu de journée par les médias suisses, Verena Diener (Verts libéraux) est arrivée en tête du premier tour, suivie de Felix Gutzwiller (Libéraux radicaux) et de Christoph Blocher. Le pourcentage obtenu par chacun des candidats n'a pas encore été publié.

Un deuxième tour est prévu. Mais selon les projections, Christoph Blocher n'a aucune chance d'atteindre la majorité absolue.


L'entrée en force de l'UDC au Conseil des Etats (sénat), qui entend atteindre la barre historique des 30% au Conseil national (assemblée) grâce à un discours anti-immigration, est l'un des enjeux de ces élections suisses pour le renouvellement du Parlement. Pour l'instant, l'UDC ne dispose que de sept sièges au Conseil des Etats (46 sièges), où le scrutin est majoritaire. Au Conseil national (200 sièges), le parti compte en revanche 58 élus (sur 200), le scrutin étant à la proportionnelle.


M. Blocher, un milliardaire de 72 ans, ancien dirigeant de l'entreprise EMS-chemie, a fait ses premières armes au Parlement en 1979 avec un programme anti-impôts et anti-étatique. Admis au Conseil fédéral (gouvernement) en 2003 dans l'espoir qu'il rentre dans le rang, Christoph Blocher a mené une politique de confrontation. Ses adversaires politiques et la plupart des médias lui reprochent de ne pas être soluble dans le système collégial du gouvernement suisse.

Ainsi en 2007, le Parlement suisse, qui élit les conseillers fédéraux (ministres) avait provoqué un séisme politique en l'écartant du gouvernement, mettant fin au consensus droite-gauche qui préside aux destinées du pays depuis un demi-siècle. lemonde.fr
Elisabeth II du Royaume uni
Élisabeth II (en anglais Elizabeth II, née Elizabeth Alexandra Mary Windsor, à Londres, le 21 avril 1926) est reine de seize États indépendants et chef du Commonwealth depuis le 6 février 1952.

Outre le Royaume-Uni, elle est reine du Canada, d'Australie, de Nouvelle-Zélande, de la Jamaïque, de la Barbade, des Bahamas, de la Grenade, de Papouasie-Nouvelle-Guinée, des îles Salomon, des Tuvalu, de Sainte-Lucie, de Saint-Vincent-et-les-Grenadines, d'Antigua-et-Barbuda, du Belize et de Saint-Christophe-et-Niévès, où elle est représentée par des gouverneurs généraux. Les seize pays dont elle est la reine sont désignés sous le nom de royaumes du Commonwealth, et leur population totale est de 130 millions de ressortissants.


Avec Obama, Bush et Clinton



Avec Bush père,  Reagan, Carter, Ford


Avec Nixon, Kennedy, Eisenhower, Truman

Impressionnant non !
L'affaire DSK vu d'Afrique




Nafissatou Dialo, louée pour son courage. Le courage d'avoir dit non, de n'avoir pas tremblé quand il s'agissait de désigner son agresseur, parmi un groupe d'hommes, derrière une glace sans tain. Nafissatou Dialo érigée au rang d'incarnation, à elle seule, de la fierté de toutes les femmes d'un continent.

Ainsi de cet article d'un journal de Bamako, estimant que si les faits s'étaient déroulés au Mali, avec une femme de chambre malienne, DSK "aurait quitté le pays avec une médaille de Chevalier de l'Ordre national au cou, tandis que la victime aurait fini, sous la botte des gendarmes, par nier la vérité et dire qu'elle avait menti" (re-sic).

Lire encore, cet extrait d'un article paru dans le journal burkinabé Le Pays : le journaliste qui le signe s'étonne de l'indignation des ONG africaines, rapidement mobilisées pour fustiger Dominique Strauss-Kahn et défendre sa présumée victime, sont très silencieuses sur le sujet quand il s'agit de défendre des dizaines de milliers de femmes systématiquement violées lors des conflits qui jalonnent l'histoire contemporaine de l'Afrique. Y compris en Guinée-Conakry, dont Nafissatou Dialo a fuit la misère des combats. Un pays comme tant d'autres, où le viol des femmes et des fillettes est utilisé, dans le silence général, comme une arme de guerre. Courrier international
Une base de données pour les biens juifs dérobés

Fruit d'une collaboration avec les archives nationales de plusieurs pays européens, une base de données des biens culturels volés aux juifs à l'époque nazie vient d'être mise en ligne par les Archives nationales américaines.  Les chercheurs du monde entier vont désormais pouvoir utiliser un seul point d'entrée pour avoir un large accès à ces documents numérisés.

Beaucoup de ces documents ont déjà servi à identifier et restituer des biens dérobés, mais d'autres devraient permettre de nouvelles restitutions et dédommagements, ont indiqué les responsables internationaux des archives de plusieurs pays. "C'est vraiment fait pour aider les ayants droit", a expliqué Frédéric Du Laurens, directeur des Archives françaises, dont les vastes ressources sont incluses dans ce portail.

"La majorité des objets volés ont été rendus, mais il y en a encore beaucoup dont on ne sait pas à qui ils appartiennent, explique Hans Dieter Kreikamp, directeur des archives allemandes à Berlin. Cela peut aider les gens à identifier des objets qu'ils avaient dans la famille, dont ils avaient un souvenir mais pas de preuve." lemonde.fr

La rafle du vel'd'Hiv à Paris en 1942 : cliquez ici>>

Un film récent sur la rafle du Vel'd'Hiv juillet 1942 à Paris : cliquez ici>>


 

Maroc: le bilan de l'attentat de Marrakech s'alourdit

Le bilan de l'attentat terroriste perpétré jeudi dans un café à Marrakech, dans le sud du Maroc, s'est élevé à 16 morts après le décès vendredi d'une ressortissante française qui a succombé à ses blessures, a annoncé le ministre marocain de l'Intérieur, Taieb Cherqaoui. S’exprimant au cours d'un point de presse, il a souligné que 13 victimes ont été déjà identifiées, précisant qu'il s'agit de deux Marocains, sept Français, deux Canadiens, un Néerlandais et un Britannique. Parmi les blessés, 14 sont toujours hospitalisés alors que quatre autres, à savoir deux Suisses et deux Russes, ont été rapatriés. D'après les premiers éléments de l’enquête, la déflagration a eu lieu au premier étage du café 'Argana' et résulte de l'utilisation d'une matière explosive constituée de nitrate d'ammonium, écartant la thèse d'un attentat suicide. afriquejet.com


 

Le mariage princier qui met toute l'Angleterre en émoi

L'héritier épouse la roturière le 29 avril. Evénement voulu populaire pour montrer que la royauté s'inscrit dans la modernité

Le mariage du prince William Arthur Philip Louis de Galles avec Catherine Elizabeth Middleton, le 29 avril prochain.

C'est un ancien militaire, le lieutenant-colonel Andrew Ford, grand chambellan de la cour, qui est chargé de préparer ces événements et de garantir que chacun d'eux sera, selon le journal « Sunday Times » qui le cite, « une sacrément bonne pièce de théâtre ». Car la plus vieille monarchie parlementaire du monde est d'abord un théâtre. Son pouvoir est limité, mais son prestige est immense. Le monde entier - on annonce plus de 2 milliards de téléspectateurs - aura les yeux tournés vers Londres pour cette union royale, qui jouira de tout le faste habituel de la monarchie, malgré l'actuelle cure d'austérité économique. sudouest.fr

Côte d'Ivoire : deux camps, deux présidents

Le 2 décembre 2010, les élections pour élire le nouveau président ont eu lieu en Côte d'Ivoire. Les résultats de ces élections ont donné la victoire à Alassane Ouattara. Mais Laurent Gbgago (le président sortant) n'a jamais voulu quitter le pouvoir, accusant son rival d'avoir triché. Depuis, la Côte d'Ivoire est divisée en deux camps qui s'affrontent violemment : les partisans de Ouattarra et les partisans de Gbagbo. clesdelinfo.fr

Ouattara et Gbagbo

Pourquoi les Français ont-ils lancé une guerre en Libye ?

Huitième jour des frappes de la communauté internationale en Libye.
Depuis samedi dernier, une dizaine de pays dont la France, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis, mènent des raids aériens et des frappes ciblées pour anéantir la machine de guerre du dictateur Mouammar Kadhafi.
Les Français s’interrogent sur les objectifs de cette guerre.

Samedi dernier, le 19 mars, le Conseil de sécurité des Nations Unies a voté une résolution, la résolution 1973, qui autorise une intervention militaire en Libye pour protéger les populations civiles.
Ce texte exclut toutefois une intervention de troupes au sol. Il s’agit seulement d’empêcher Kadhafi et ses soldats de tuer des civils libyens.

La France, très critiquée pour son manque de réaction au moment de la révolution en Tunisie, a été cette fois "à la manœuvre", dès le début. Et les forces françaises sont en première ligne, avec leurs avions de combat et le porte-avions Charles de Gaulle. franceinfo.fr

L’opération militaire internationale a commencé en Libye

Des avions français survolent d’ores et déjà le pays, pour protéger la population civile de Benghazi des avions de Kadhafi. D’autres avions sont prêts à intervenir contre les blindés, a déclaré Nicolas Sarkozy, lors d’une courte intervention à l’issue du sommet de Paris, qui regroupait pays européens, arabes et nord-américains.
Kadhafi peut encore "éviter le pire", a assuré le président français : "la porte de la diplomatie se rouvrira au moment où cesseront les agressions". Franceinfo.fr

En savoir  plus : cliquez ici>>

Le porte-avions Charles De Gaulle va quitter Toulon pour la Libye

Le printemps arabe

Cette expression est utilisée pour parler des révolutions qui ont lieu depuis décembre 2010 dans les pays arabes, tels que la Tunisie, l'Égypte ou encore la Libye. Après des années de souffrance, des milliers de personnes osent s'opposer aux dirigeants autoritaires en place dans ces pays, pour réclamer plus de liberté et de meilleures conditions de vie.

La révolte courageuse du peuple libyen

Pour que le peuple libyen ose réclamer la démission de celui qui dirige le pays, avec violence et brutalité, depuis quarante-deux ans, il faut avoir beaucoup souffert et ne plus avoir peur de rien. Car la répression est sanglante : des avions de l'armée de l'air ont ouvert le feu sur les manifestants. Mouammar Kadhafi, qui se considère comme le maître du pays, entend rester au pouvoir, quitte à tuer des femmes et des hommes.

Un dirigeant très critiqué dans le monde entier

Depuis son accession au pouvoir, Kadhafi est isolé et rejeté par de nombreux États. Ce dictateur a montré à plusieurs reprises ce qu'il était capable de faire, il a notamment participé à plusieurs attentats terroristes, comme l'explosion d'un avion (DC 10 d'UTA) au-dessus du Niger ayant causé la mort de 170 passagers, dont 54 Français, en 1989.

Aujourd'hui, la situation en Libye est tellement grave que Ban Ki-moon (le secrétaire général des Nations unies) a appelé le colonel Kadhafi à faire cesser les violences contre les manifestants. L'ONU* parle même de « crimes contre l'humanité ». Une sanction très grave qui pourrait obliger le colonel Kadhafi à passer devant un tribunal spécial pour y être jugé. les clés de l'info

Julian Assange arrêté

Arrêté mardi 7 décembre au matin alors qu'il se rendait à une convocation de la police britannique, Julian Assange, le porte-parole et cofondateur du site WikiLeaks, spécialisé dans la publication de documents confidentiels, a été emmené en début d'après-midi au tribunal de Westsminster, pour une audience préliminaire en vue de son extradition vers la Suède. M. Assange faisait l'objet d'un mandat international pour une affaire de mœurs survenue en août.

Les faits reprochés. D'après l'acte d'accusation lu au tribunal, M. Assange se voit reprocher deux viols, au sens de la loi suédoise, sur deux femmes. Dans un premier cas, il est accusé d'avoir abusé d'une femme dans son sommeil, et dans le second, d'avoir contraint une jeune femme initialement consentante à avoir une relation sexuelle sans préservatif, malgré son refus.

La version de Julian Assange. Le porte-parole de WikiLeaks confirme avoir eu des relations sexuelles avec les deux femmes, mais affirme qu'elles étaient consentantes. Il se dit victime d'une conspiration, montée en épingle par la justice suédoise à la demande des Etats-Unis. Il dit également craindre qu'un procès en Suède ne soit pas équitable.

Ni extradition immédiate ni liberté sous caution. Comme la procédure le prévoit, le tribunal a demandé à Julian Assange s'il consentait à être extradé en Suède, ce qu'il a refusé. Le tribunal a refusé sa demande de libération sous caution, et l'a placé en détention provisoire au moins jusqu'au 14 décembre. A cette date, la justice britannique devrait statuer sur son extradition. La cour a également justifié son placement en détention provisoire en arguant qu'il s'agissait d'une mesure destinée "à sa propre protection", face aux menaces dont il fait l'objet.

Appel à l'Australie. M. Assange, citoyen australien mais qui a quitté son pays natal depuis de nombreuses années, a effectué fait un double appel du pied en direction du gouvernement australien. Dans une tribune publiée par le quotidien The Australian, il estime que WikiLeaks représente la dernière étape d'une tradition journalistique qui a souvent aidé son pays à combattre la corruption. Par ailleurs, M. Assange, qui a donné son adresse australienne à la cour, a sollicité l'aide du consulat australien à Londres, estimant qu'il avait le droit à un soutien juridique et diplomatique. lemonde.fr

Royal: le contre-discours de Dakar
Royal: le contre-discours de Dakar
"Le Parti des pirates sera représenté au Parlement européen"
"Le Parti des pirates sera représenté au Parlement européen"
Le prix Nobel de la Paix 2009
Le prix Nobel de la Paix 2009
Facebook une atteinte à notre intimité ?

Protection des données insuffisante chez Facebook et consort. La Commission européenne a souligné cette semaine la protection insuffisante des données des mineurs dans les réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter. La question sur laquelle la commissaire Viviane Reding a attiré l'attention est précisément la contradiction entre la protection de l'enfance existante dans les médias traditionnels - en Espagne, par exemple, il n'est pas permis publier le visage de mineurs. il peut y avoir pour un enfant les mêmes dangers derrière un écran d'ordinateur que dans la rue." AFP.fr
Journée internationale des droits de la femme

La journée internationale des femmes est célébrée le 8 mars et trouve son origine dans les manifestations de femmes au début du XXe siècle en Europe et aux États-Unis, réclamant l'égalité, de meilleures conditions de travail et le droit de vote. Elle a été officialisée par les Nations unies en 1977, invitant chaque pays de la planète à célébrer une journée pour les droits des femmes.
C’est une journée de manifestations à travers le monde : l’occasion de revendiquer l'égalité, de faire un bilan sur la situation des femmes dans la société. Traditionnellement les groupes et associations de femmes militantes préparent des manifestations partout dans le monde, pour faire aboutir leurs revendications, améliorer la condition des femmes, fêter les victoires et les avancées.
wikipedia.fr
Le Premier ministre suédois Fredrik Reinfeldt a fait part à son homologue turc Recep Tayyip Erdogan de sa "tristesse" après le vote jeudi au Parlement suédois d'une motion qualifiant de "génocide" les massacres d'Arméniens de 1915, ont affirmé les services de M. Erdogan.
M. Reinfeldt qui a téléphoné samedi soir à M. Erdogan, "a fait part de sa tristesse et a affirmé que son gouvernement ne partageait absolument pas cette décision, une initiative dénuée de toute force exécutoire et motivée exclusivement par des calculs de politique intérieure", indiquent les services de M. Erdogan dans un communiqué.
Le Premier ministre suédois a également souligné, toujours selon Ankara, que son gouvernement était "prêt à faire le nécessaire pour que cette décision infondée n'assombrisse pas les relations bilatérales" et assuré qu'elle n'affaiblissait pas le soutien de la Suède à la Turquie dans son processus d'adhésion à l'Union européenne.
M. Erdogan a pour sa part "insisté avec force sur la déception" ressentie par la Turquie et, tout en reconnaissant que le gouvernement suédois était hostile au vote, l'a appelé à prendre "des mesures pour réparer" la situation, ajoute le communiqué.
La motion adoptée par le Parlement suédois affirme que "la Suède reconnaît le génocide de 1915 contre les Arméniens, les Assyriens, Syriaques et Chaldéens et les Grecs pontiques", en l'occurrence toutes les minorités chrétiennes vivant sur le territoire ottoman de l'époque.
Elle a provoqué la colère de la Turquie qui a rappelé pour consultations son ambassadeur à Stockholm. lemonde.fr
La vie reprend en Haïti
Près de trois mois après le terrible séisme qui a touché Haïti, le 12 janvier dernier, les enfants ont repris les cours cette semaine. Très peu d’écoles ont pu rouvrir leurs portes aux élèves, au milieu des décombres. D’autres ont été aménagées dans des bus.
Actuellement, le créole haïtien et le français sont les deux langues officielles, en Haïti. Le créole a pour origine l’époque de l’esclavage. La langue créole est devenue la langue principale d’une communauté, elle est notamment parlée aux Antilles et dans les îles de l’océan Indien, Mais chaque population a son propre créole.
Dans des tentes, au milieu des décombres ou dans des bus : des milliers d’enfants ont repris le chemin de l’école en Haïti.
Le gouvernement haïtien, aidé par l’Unesco (organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture), a mis en place un programme scolaire spécial pour ces élèves souvent traumatisés. La danse, le chant et toute expression créative seront particulièrement mis en avant. Toutes ces activités sont censées aider les enfants à faire face aux tensions subies et leur redonner un peu de joie de vivre.
La plupart des élèves haïtiens ne disposent ni de stylos ni de cahiers, mais près de trois mois après la catastrophe, ce retour à l’école leur permet de sortir de leur quotidien et de retrouver leurs camarades.
Les clés de l'info
Au Japon on a le caractère dans le sang
Quand le biologiste américain d'origine autrichienne Kark Landsteiner a déterminé, en 1909, les groupes sanguins, il n'imaginait certainement pas que, un siècle plus tard, des Japonais décideraient d'un mariage ou d'une rupture, d'une embauche ou d'un licenciement, voire d'une amitié, en fonction de cette classification en A, B, AB et O.

Tentés par les catégorisations faciles dans une société plutôt homogène, beaucoup vivent dans l'idée que chaque groupe sanguin - ketsueki-gata, en japonais - détermine des comportements. Un sang de type A donnerait une personnalité sérieuse, prudente et sensible. Le type B favoriserait l'individualisme et la créativité, le AB la réflexion rationnelle et la sociabilité. Quant au type O, il serait du genre à donner de l'ambition et conférer une certaine suffisance.
Depuis, et malgré les critiques de la communauté scientifique, qui conteste l'idée d'un lien entre groupe sanguin et comportement, la classification occupe une place aussi importante que les traditionnels horoscopes à la télévision ou dans les magazines féminins.
De fait, il n'est pas rare de se voir demander à quel groupe sanguin l'on appartient. Le phénomène a déjà poussé des écoles maternelles à répartir les enfants selon leur groupe sanguin. Des entreprises ont utilisé cette classification pour leur recrutement. Il y a même un mot, bura-hara, pour qualifier le harcèlement lié aux groupes sanguins. Et, sans surprise, il y a des agences matrimoniales qui les utilisent pour établir des affinités. lemonde.fr

Pour lire l'article en intégralité>>
Les Anglais sont les plus mals habillés !


Les touristes britanniques sont jugés les plus mal habillés d'Europe juste devant les Allemands, alors qu'Italiens, Français et Espagnols forment le tiercé gagnant de l'élégance en vacances, selon une étude publiée aujourd'hui par le site spécialisé TripAdvisor.

Un tiers des vacanciers britanniques, réputés pour leurs faux-pas stylistiques comme l'association hasardeuse de chaussettes et de sandales, estiment pourtant faire un effort vestimentaire lorsqu'ils sont en vacances.
Cependant 93% des Britanniques assurent essayer de dire quelques mots dans la langue locale lorsqu'ils voyagent à l'étranger, alors que 20% des Français admettent ne jamais faire le moindre effort. AFP.fr
Belgique: les Wallons prêts à couper les ponts

Désormais, les francophones belges disent tout haut ce qu’ils redoutaient à voix basse depuis longtemps. C’est le cas de Laurette Onkelinx : «Il faut se préparer à la fin de la Belgique sans quoi on risque d’être les dindons de la farce. On ne peut plus ignorer que parmi une grande partie de la population flamande, l’indépendance est un vœu.» C’est aussi l’analyse de Philippe Moureaux, l’une des figures des socialistes bruxellois, qui n’écarte même plus un rattachement à la France en cas de scission : «On était jusqu’à présent dans un processus de délitement de l’Etat. On va peut-être entrer dans l’organisation progressive de la séparation.» En attendant, Rudy Demotte, le président socialiste de la région wallonne, appelle les francophones à «voir ce qu’on peut faire par soi-même et ne pas attendre demain», en clair à préparer un plan B s’il se confirme qu’il est impossible de parvenir à un compromis avec les nationalistes qui ont triomphé en Flandre le 13 juin. Un sondage réalisé par RTL-TVI montre que les Francophones ont entendu le message: ils sont 36 % à penser qu'il est temps de préparer l'avènement d'un Etat francophone indépendant, 46 % y restant opposés... libe.fr
L'article : cliquez ici>>
Le francais dans le monde
L'avenir du français ne se jouera ni en France ni au Québec, mais en Afrique. Aujourd'hui, près de la moitié des 200 millions de francophones de la planète vivent en Europe. En 2050, cette proportion aura chuté à 12%, tandis que, si tout se passe bien, 85% des parlants français seront Africains. Si tout se passe bien, c'est-à-dire si le continent augmente considérablement la scolarisation de ses enfants et si les États où le français a statut officiel continuent d'assurer à cette langue une place particulière à l'école. planete.fr
Le Beaujolais nouveau !

Pour voir les photos dans le monde : cliquez ici>>

Juridique
Les procès, les nouvelles lois....
L'affaire Théo : "Nous sommes en face d'un fait de société"



Théo hospitalisé après les violences policières dont il  a été victime à Aulnay-sous-Bois.



Le Défenseur des droits Jacques Toubon est revenu ce lundi 13 février sur l'affaire Théo, ce jeune homme d'Aulnay-sous-Bois dont l'interpellation violente pose question, notamment sur le viol présumé dont il a été victime.
Alors qu'une enquête vient d'être ouverte par le Défenseur des droits, il estime que nous n'avons pas affaire ici à un fait divers ou une affaire judiciaire mais à un "fait de société".










Absence de volonté politique ?
Jacques Toubon a notamment regretté la manière dont on procède aux contrôles d'identité, qui instaure un climat de défiance entre les policiers et la population. Jacques Toubon a déploré l'abandon du récépissé de contrôle par le gouvernement et s'interroge sur la volonté politique de "normaliser" les rapports entre les policiers et les habitants.


Franceinter.fr
Jérôme Cahuzac a donc été condamné hier à trois ans de prison ferme et il a fait appel.




Ce jugement est exemplaire et, plus encore, utile. Cette peine, la plus lourde prononcée contre un responsable politique depuis longtemps, marque des limites dans une période de défiance historique vis-à-vis de toutes les élites. Quelqu’un qui a été député, président de la commission des finances de l’Assemblée, ministre du Budget, donc des impôts, ne peut pas mentir les yeux dans les yeux pendant quatre mois sur l’existence de comptes en Suisse et sur l’île de Man.
Au-delà, le jugement indique dans les faits qu’il n’y a pas de différence entre la délinquance de droit commun et la délinquance en col blanc.  Au-delà, le poste que Jérôme Cahuzac occupait, le ministère du Budget, a donné une portée inouïe au scandale. La France a été la risée du monde entier et chaque contribuable s’est senti floué. Le jugement  souligne notamment que, dans ces dernières fonctions, Jérôme Cahuzac, " incarnait la politique fiscale de la France " et " était le garant de l'application des trois principes constitutionnels d'égalité devant l'impôt qui fondent le consentement à l'impôt, de lutte contre la fraude fiscale et de lutte contre l'évasion fiscale ".
Dominique Seux - Chroniqueur. France Inter le  9 novembre 2016
 
La fin de la trêve hivernale



La fin de la trêve hivernale, le cauchemar des expulsés
30 000 personnes vivent dans l'angoisse de perdre leur logement



Je m'attends à être mise à la porte d'un jour à l'autre… Je suis convoquée au commissariat début avril, car mon propriétaire a obtenu le concours de la force publique pour m'expulser ", confie, la gorge nouée, Juliette qui loue depuis 2006 un deux-pièces. Jeudi 31  mars sonne en effet la fin de la trêve hivernale, délai de cinq mois pendant lequel l'exécution des jugements d'expulsion est suspendue, pour reprendre de plus belle début avril.
Cette juriste a perdu son emploi fin 2011 et s'est retrouvée en fin de droits, un an après, ne percevant plus que le revenu de solidarité active (RSA), bien insuffisant pour couvrir son loyer de 1 106 euros par mois. 
En  2014, 11 604 ménages ont été délogés manu militari (11 % de plus qu'en  2013). Mais ces exécutions forcées ne disent pas l'ampleur du phénomène, puisque, la même année, 60 000 ménages ont reçu un commandement de quitter les lieux et l'ont fait d'eux-mêmes.



Même les personnes reconnues prioritaires et bénéficiaires du droit au logement opposable (DALO), théoriquement protégées, ne sont pas épargnées. " Les habitants de soixante-quatre foyers reconnus DALO ont, en  2015, été expulsés en toute illégalité ", s'est indigné le Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées (HCLPD), dans un communiqué, mercredi 30  mars. lemonde.fr
La déchéance de nationalité

L'extension de la déchéance de nationalité aux binationaux nés Français et reconnus coupables d'actes de terrorisme fait débat au sein de la classe politique. Une réforme que François Hollande souhaite inscrire dans la Constitution.
 


Déchéance de nationalité : député ou sénateur voteront-ils pour ou contre ?
La réforme constitutionnelle engagée par François Hollande et Manuel Valls doit, pour être validée, recueillir au moins trois cinquièmes des voix des parlementaires – sénateurs et députés –, soit 555 suffrages sur les 925 élus qui composent l’Assemblée nationale et le Sénat réunis en Congrès. Seulement, la décision du chef de l’Etat de maintenir l’extension de la déchéance de nationalité à tous les binationaux coupables de terrorisme braque une partie de la gauche, laissant planer la menace d’un rejet du texte.
Assange, le fondateur de WikiLeaks


C'est un nouvel épisode dans la bataille juridique que mène Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, pour recouvrer pleinement sa liberté. Celui qui vit reclus depuis bientôt quatre ans (juin 2012) dans une chambre de neuf mètres carrés de l'ambassade d'Équateur à Londres vient de gagner un soutien de poids : l'ONU. Ou plus précisément le Groupe de travail de détention arbitraire des Nations unies (GTDA), une commission spécialisée qui examine les cas de personnes qui estiment faire l’objet d’une privation de liberté excessive.
Après avoir épuisé toutes les voies juridiques classiques, le fondateur de WikiLeaks s'est tourné vers cette commission. « La seule protection dont il bénéficie est de rester dans l'enceinte de l'ambassade. La seule façon pour lui de jouir du droit d'asile est d'être en détention », expliquait la plainte. La commission de l'ONU a des pouvoirs limités puisque ces décisions ne sont pas contraignantes. Il n'empêche, symboliquement, Julian Assange gagne une manche. Selon plusieurs médias britanniques, le GTDA considère en effet illégale et arbitraire la détention de fait de Julian Assange. Selon la BBC, le groupe de travail sur la détention arbitraire aurait tranché en sa faveur dès décembre 2015, et aurait communiqué sa décision aux gouvernements suédois et britanniques. La Suède a confirmé l'information jeudi.
mediapart.fr
Trêve hivernale : interdiction des expulsions entre le 1er novembre au 31 mars


La trêve hivernale (régie par l’article L613-3 du Code de la construction et de l’habitation) va du 1er novembre au 31 mars : pendant cette période la mise en œuvre des jugements d’expulsion de locataire est suspendue. Cette mesure s’applique uniquement aux appartements et maisons constituant la résidence principale du locataire.




Une fois la trêve hivernale terminée, le locataire peut être expulsé immédiatement conformément à la décision de justice. Le cas échéant, l’exécution du jugement d’expulsion peut être réalisée avec le concours de la force publique.

Important : la trêve hivernale n’empêche pas le bailleur d’engager un recours devant le tribunal d’instance visant à ouvrir une procédure d’expulsion.

NB : une nouvelle disposition a été mise en place depuis la période 2013-2014 qui interdit les coupures d’électricité et de gaz en cas d’impayés.

Les exceptions à la trêve hivernale

La trêve hivernale ne protège pas tous les locataires. Dans certains cas précis, les décisions judiciaires d’expulsions peuvent être exécutées toute l’année, y compris durant la période hivernale :

– squatters qui ne louent pas leur logement, mais l’occupent illégalement,
– locataires auxquels un relogement décent est proposé,
– location d’un logement insalubre, qui a fait l’objet d’un arrêté de péril.
Avocats en colère




Après leur mouvement de grève, les représentants des avocats souhaitent rencontrer la Garde des Sceaux, Christiane Taubira. Le Conseil national des barreaux (CNB) proteste contre la réforme de l'aide juridictionelle (AJ), cette mesure qui permet pour les justiciables les plus modestes de voir leurs honoraires d'avocats pris en charge par l'État.



Pour le bâtonnier Karine Ghigonetto, « les Français attendent de l’Etat qu’il finance la justice ainsi que les moyens pour les plus démunis de se faire assister par un avocat. On ne demande ni aux médecins de financer la sécurité sociale, ni aux pompiers de fournir l’eau pour éteindre un incendie. »



Je n'ai commis aucune infraction !


« Je n’ai commis aucune infraction », a lancé Marine Le Pen, tout sourire, à la foule de journalistes qui l’attendaient devant le tribunal correctionnel de Lyon. Elle comparaît pour « provocation à la discrimination, à la violence ou à la haine envers un groupe de personnes à raison de leur appartenance à une religion ».
En décembre 2010, Mme Le Pen avait comparé les prières de rue des musulmans à l’Occupation allemande pendant la Deuxième Guerre mondiale, alors qu’elle était en campagne pour la présidence du FN.

Le procureur Bernard Reynaud a demandé la relaxe, estimant qu’elle parlait « d’un certain nombre de personnes » et non « pas de toute la communauté » musulmane.
« Mme Le Pen, en dénonçant ces prières dans l’espace public, imputables non à l’ensemble de la communauté musulmane, mais à une minorité, n’a fait qu’exercer sa liberté d’expression ».
Le jugement sera rendu le 15 décembre.
lemonde.fr

La SNCF condamnée









Le combat des cheminots « chibanis », entamé il y a près de quinze ans, a finalement payé. Lundi 21 septembre, la SNCF a été condamnée pour discrimination envers près de 800 employés de nationalité ou d’origine marocaine – dits « chibanis » (cheveux blancs, en arabe) – qui estimaient avoir été bloqués dans leur carrière et lésés à la retraite. Selon le jugement, la compagnie ferroviaire est effectivement condamnée pour « discrimination dans l’exécution du contrat de travail » et « dans les droits à la retraite ».
Leur avocate, Clélie de Lesquen, a salué de « très belles décisions ». « Vive la République, vive la France, vive la justice ! », se sont exclamées quelques-unes des 150 personnes présentes à l’énoncé du jugement. L’un des plaignants, Ahmed Katim, recruté en 1972 comme contractuel par la SNCF, était en larmes. « C’est une énorme satisfaction, la dignité pour les Marocains », s’est-il réjoui. Lemonde.fr




Voir l'image sur Twitter
 
 Pour en savoir + cliquez ici>>
La démission de Sepp Blatter



Centrafrique : 16 soldats français accusés de viol

Cette affaire vient ternir l'image de l'armée française, dont le déploiement en urgence le 5  décembre  2013 de plus d'un millier de soldats visait à empêcher " un génocide " en Centrafrique selon François Hollande, mais elle suscite également des remous au sein des Nations unies et interroge sur la transparence de " la maison de verre ".



Anders -Kompass, le directeur des opérations de terrain du Haut-Commissariat aux droits de l'homme de l'ONU qui a alerté les autorités françaises de ces accusations d'agressions sexuelles, a été suspendu de ses fonctions le 17  avril et se trouve sur le coup d'une enquête interne qui pourrait aboutir à son licenciement après trente ans de service pour les Nations unies.
Lemonde.fr
Un reportage censuré en Inde
L'interdiction de la diffusion d'un documentaire de la BBC sur un viol collectif suscite la polémique




La victime, Jyoti Singh Pandey, une étudiante en kinésithérapie de 23 ans





Les extraits du documentaire, rendus publics par la BBC début mars quelques jours avant sa sortie dans plusieurs pays, ont déclenché une vive polémique en Inde. On y voit Mukesh Singh, condamné à la peine de mort pour sa participation au viol de décembre  2012, expliquer depuis sa cellule de prison que les femmes violées devraient " se taire et se laisser faire ". Quant à son avocat, il déclare le plus tranquillement du monde qu'il verserait lui-même du pétrole sur sa fille ou sa sœur et allumerait une mèche si elle devait avoir un comportement " non conforme ".

Des responsables du BJP, le parti nationaliste hindou au pouvoir, ont demandé l'interdiction du documentaire, dénonçant une " conspiration internationale pour diffamer l'Inde " ou encore une menace pour le tourisme, oubliant que la censure écornerait encore plus l'image d'un pays qui se présente comme la plus grande démocratie du monde. Un tribunal de Delhi a finalement ordonné, mardi 3  mars, l'interdiction de la diffusion du documentaire.

Qu'a découvert la réalisatrice britannique Leslee Udwin au cours de son enquête ? Des " citoyens ordinaires " et pas des " monstres dérangés comme les détails du viol pouvaient me le laisser penser ", écrit-elle sur le site Internet de la BBC. 

Le documentaire lève le voile sur ce " patriarcat du quotidien " qui fait l'Inde d'aujourd'hui. Ces policiers conseillant aux victimes d'agressions sexuelles de réfléchir à deux fois avant de porter plainte si elles ne veulent pas ruiner leur réputation et celle de leur famille, ou ces responsables politiques qui 
Lemonde.fr
Passeports confisqués pour des Français en partance pour la Syrie


Six Français, hommes et femmes, dont le départ vers la Syrie apparaissait imminent, ont été privés de leurs passeports, une première depuis le vote en novembre de ce dispositif dans la loi anti-terroriste.

Ces six Français, âgés de 23 à 28 ans, dont les services de renseignement avaient estimé qu'ils allaient "de façon imminente" se rendre en Syrie, se sont vu remettre un récépissé en échange de leurs papiers d'identité. Les passeports de ces six candidats au djihad, ainsi que leurs cartes d'identité, ont été confisqués pour une durée de six mois renouvelables pendant 2 ans.

Cette disposition, l'interdiction administrative de sortie de territoire, est inscrite dans la loi anti-terroriste votée en novembre, dont l'un des objectifs est de freiner les départs en Syrie et en Irak. Elle n'avait toutefois pas encore été appliquée. france3.fr




Depuis fin juin 2009, tous les passeports délivrés en France sont des passeports biométriques. Ces passeports sont munis d’un composant qui contient les données relatives à l’état civil, la photo d’identité en format numérique ainsi que 2 empreintes digitales. Lors de la demande, il est procédé à la prise des empreintes de 8 doigts sachant que seules les 2 empreintes les plus exploitables sont conservées.
La France et les droits de l'homme






La France dispose d'une des meilleures panoplies de textes législatifs et d'institutions pour faire respecter les droits de l'homme. Et, pourtant, ça ne suffit pas. Le défenseur des droits et le contrôleur général des lieux de privation de liberté ont beau faire un travail remarquable, le pays n'est plus à la hauteur de sa réputation en matière de droits de l'homme.

Tel est le jugement, plutôt sévère, que porte le Conseil de l'Europe, la plus vieille des organisations intergouvernementales européennes, sur l'état des droits de l'homme en France. Chargé du sujet au sein du Conseil, le Letton Nils Muiznieks assure, dans un rapport publié mardi 17 février, que " la France pourrait faire beaucoup mieux ". Il s'inquiète d'" un recul de la tolérance ", doublé d'" un inquiétant effritement de la cohésion sociale et du principe d'égalité ".

Aux yeux du Conseil, dont dépend la Cour européenne des droits de l'homme, la France offre une citoyenneté à deux vitesses. Le rapport déplore le traitement réservé aux handicapés, aux Roms et aux demandeurs d'asile. Les premiers, devenus adultes, migrent par milliers vers la Belgique, qui leur propose une vie adaptée à leurs besoins. Les Roms, eux, sont expulsés manu militari de leurs camps et leurs enfants mal scolarisés. Quant aux demandeurs d'asile, ils peuvent dormir des mois dans la rue et ont moins de chances qu'ailleurs en Europe d'obtenir le statut de réfugié. Sans parler des Syriens, que la France jette aux mains des passeurs, faute de leur délivrer des visas, dit le Conseil.

Pas de volonté politique
Défaut bien français  : les textes donnent l'illusion que les problèmes sont traités. Souvent, l'inflation législative vient pallier un manque de moyens réels et le nombre de lois non appliquées augmente. La vraie question est celle de la volonté politique. Elle imposerait, relève le Conseil, de condamner sans appel les discours de haine ou d'intolérance qui peuvent être entendus, ici ou là, dans la sphère publique. Elle commande que l'ensemble de la classe politique s'interdise toute rhétorique qui stigmatise tel ou tel groupe – migrants ou Roms, notamment.

La France peut, doit, faire mieux.
lemonde.fr

Pour en savoir + :  cliquez ici>>
Le procès du "Carlton"


Troisième et dernier jour d'audience pour l'ex-patron du FMI dans le procès pour proxénétisme du Carlton de Lille.










L'affaire des écoutes de Sarkozy


Monsieur Valls le ministre de l'Intérieur dit avoir appris la nouvelle par la presse.







Condamnation de spécialistes italiens
ITALIE
Démission de plusieurs scientifiques après le verdict de L'Aquila, la condamnation à six ans de prison ferme de sept experts de la commission, pour avoir sous-évalué le risque de séisme avant le tremblement de terre de L'Aquila (Abruzzes), qui a fait 309 morts en 2009.

M. Maiani (ancien directeur du CERN de Genève) et ses collègues estiment que ce verdict crée une " situation incompatible avec l'exercice serein et efficace des tâches de la commission ". - (Reuters.)
Les avocats de DSK demandent la saisie du livre de Marcela Iacub



Les avocats de Dominique Strauss-Kahn, Mes Jean Veil et Richard Malka, assignent en justice Marcela Iacub, auteur de Belle et bête, et son éditeur, Stock, pour " atteinte à l'intimité de la vie privée ". Ils demandent l'insertion d'un encart sur chacun des exemplaires du livre, à paraître mercredi 27 février, et " à titre subsidiaire " sa saisie. Dans Belle et Bête, la juriste Marcela Iacub raconte sept mois de liaison, en 2012, avec un " cochon ", Dominique Strauss-Kahn - qui n'est pas nommément cité dans l'ouvrage mais dont elle parle dans un entretien avec le Nouvel Observateur. La parution annoncée du livre a provoqué une polémique : DSK a exprimé son " dégoût " affirmant qu'il s'agit d'une " atteinte méprisable à - sa - vie privée et à la dignité humaine ". lemonde.fr
Mariage pour tous: Le nouveau buzz du catalogue La Redoute




Le projet de loi instaurant le mariage pour tous fait débat en France, mais La Redoute a pris les devants en proposant à la vente des objets de décoration réalisés spécialement, selon la fiche présente sur le site internet, pour les "mariages gays".
La question du mariage pour tous est l'une des plus discutées depuis la fin de l'année 2012 en France. En effet, alors que le président de la République François Hollande a promis dans son programme présidentiel de faire voter une loi permettant aux homosexuels de se marier et d'adopter, les opposants ont gonflé les muscles dimanche dernier avec trois manifestations à Paris. L'exécutif n'entend pas céder et La Redoute a semble-t-il déjà anticipé la promulgation de la loi puisqu'elle propose sur son site internet des objets de décoration destinés à l'organisation d'un mariage gay !
Yahoo.fr
Amende pour jet de son mégot sur la voie publique


Fumer coûte cher, et ça ne fait que commencer. Une loi devrait taxer d’ici cet été les fumeurs trop feignants pour aller jeter leur mégot dans un cendrier, comme il se doit.

Si, comme de nombreux Parisiens, vous envoyez négligemment vos mégots par terre sans trop vous soucier des conséquences, vous pourriez bientôt vous retrouver à devoir payer une amende de… 35€ !
Dans le cadre de la campagne « Paris met les pollueurs à l’amende », cette nouvelle mesure devrait être effective dans les mois qui viennent. Entre 10 000 et 15 000 éteignoirs à cigarettes vont fleurir dans toute la capitale, soit un sur chaque poubelle municipale. Vous n’aurez plus aucune excuse pour abandonner votre mégot dans le caniveau.

315 tonnes de déchets fumants sont récoltés chaque année par les agents de propreté de la ville, soit 350 millions de cigarettes (une cigarette pèse en moyenne 90g)!

Simple opération de communication ou véritable mesure écolo ? Un mégot est un déchet qui met des années à se dégrader et qui peut polluer jusqu’à six litres d’eau!

De quoi faire réflechir à deux fois avant de lancer mécaniquement sa cigarette sur le bitume.
Le CRAN juge les "convictions antiracistes" de l'éditeur de "Tintin au Congo" "très ambiguës"


Le Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN) a trouvé "très ambiguës les convictions antiracistes" du président-directeur général des éditions Casterman, Louis Delas, qui se dit "fier" de Tintin au Congo, et refuse d'ajouter une préface précisant le contexte de naissance de la célèbre bande dessinée.
Le président du CRAN, Louis-Georges Tin, a rencontré mercredi M. Delas pour parler de cet album. "M. Delas s'est déclaré sincèrement antiraciste, ce qu'on ne demande qu'à croire. Cependant, lorsque Louis-Georges Tin lui a demandé : 'Etes-vous fier d'avoir Tintin au Congo dans votre catalogue ?', il a répondu sans hésiter : 'oui', ce qui laisse perplexe", rapporte le CRAN dans un communiqué, jeudi 1er mars.
Qualifiant la rencontre avec l'éditeur de "décevante", le CRAN se dit "au regret de confirmer sa démarche judiciaire, avec M. Bienvenu Mbutu Mondondo, pour faire appel" de la décision de la justice belge, qui a refusé d'interdire la commercialisation de la bande dessinée.
Jugeant l'album d'Hergé raciste, Bienvenu Mbutu Mondondo, un ressortissant de la République démocratique du Congo, réclamait depuis quatre ans qu'il soit interdit à la vente, ou, à défaut, l'imposition d'un bandeau d'avertissement ou d'une préface expliquant le contexte de l'époque, comme c'est le cas pour l'édition anglaise.
Il était soutenu par le CRAN dans sa démarche qui l'opposait à l'éditeur Casterman et à Moulinsart, la société qui gère les droits commerciaux de l'œuvre d'Hergé autres que les droits d'édition.
BOIRE ET CONDUIRE – Une faille législative entraîne l’annulation de procédures

 
C'est une information qui ne devrait pas ravir les associations de lutte pour la sécurité routière. Une faille législative, soulevée récemment à l'occasion de plusieurs procédures par un cabinet d'avocats parisien, a permis à plusieurs personnes poursuivies pour conduite en état d'ivresse de voir la procédure annulée.

La raison ? Une négligence administrative qui rend caduque l'utilisation par les forces de l'ordre de l'éthylomètre SERES 679 E, utilisé selon un avocat cité par le quotidien, "dans 9 dossiers sur 10". En effet, cet appareil a été "homologué par deux décisions en 2000 et 2001, avec une date de validité courant jusqu'au 17 mai 2009" explique l'homme de loi, qui ajoute que, "depuis cette date, aucun certificat n'est venu proroger ou renouveler cette homologation".

Le quotidien rappelle qu'en 2010 :  963 personnes sont mortes sur les routes dans des accidents dus à l'alcool.
leparisien.fr

 
Abolition de la prostitution en France



Débat à l'Assemblée nationale pour affirmer la position abolitioniste de la France sur la prostitution !
Payer un rapport sexuel est-ce l'imposer ?
C'est un système de violences !
Avoir des rapports sexuels en échange d'argent n'a rien à voir avec la liberté !
Topmédia.fr
Il y a trente ans l'abolition de la peine de mort !


La loi abolissant la peine de mort en France fut promulguée le 9 octobre 1981, il y a 30 ans.
Un retour en arrière est désormais juridiquement impossible. La France a en effet ratifié plusieurs traités internationaux interdisant la peine de mort, en particulier la Convention européenne des droits de l'homme ratifiée définitivement en 2007 et faisant désormais partie de la Constitution française. Et cette ratification a été votée à une écrasante majorité par les parlementaires.
Si l'opinion publique était jadis majoritairement favorable à la peine de mort, tel n'est plus le cas. 
Ce recul de la peine de mort est un phénomène mondial. En 1977, année durant laquelle Amnesty International avait organisé une Conférence internationale sur la peine capitale à Stockholm, on ne comptait que 16 pays abolitionnistes. Fin 2005, ils étaient 122 à avoir aboli la sentence capitale, dans les textes ou en pratique, ils sont plus de 140 aujourd'hui.
Toutefois, certains des pays les plus puissants de la planète ont voté contre la résolution et continuent de pratiquer la peine de mort : la Chine, l'Inde, les États-Unis, l'Indonésie, le Pakistan, le Bangladesh, le Nigeria et le Japon. Au total il ne reste plus que 58 États pratiquant la peine de mort. De tous, la Chine est de loin le plus gros exécuteur.
L'article sur lemonde.fr : cliquez ici>>
Des députés veulent pénaliser les clients des prostituées

Prenant l'exemple de la Suède, des députés proposent de créer un délit pour réprimer le recours à la prostitution. Avec un tel délit, les clients des prostituées pourraient être sanctionnés de six mois de prison et d'une amende de 3 000 euros

Le but d'un tel délit "ne serait pas, bien entendu, d'emprisonner tous les clients" mais de leur "indiquer quelles sont les conséquences potentielles de leur acte et quelle est la responsabilité qui est la leur dans la perpétuation de la prostitution", estime le rapport intitulé "En finir avec le mythe du 'plus vieux métier du monde'".

 

Mesure phare de leurs trente propositions, la pénalisation du client constitue "à terme la meilleure piste pour voir diminuer la prostitution en France, là où tous les pays qui ont réglementé cette activité l'ont vu augmenter", peut-on lire dans le rapport.

Les députés s'appuient sur l'exemple de la Suède, qui a été le premier pays au monde, en 1999, à avoir incriminé le recours à des actes sexuels tarifés (amende et six mois d'emprisonnement).
"L'évaluation de cette loi, en 2010, a montré qu'elle avait eu un effet dissuasif sur les clients" et que la prostitution de rue a ainsi été "divisée par deux en dix ans", souligne le rapport.

Selon la présidente de la mission d'information, la députée (PS) Danielle Bousquet, le rapport devrait déboucher sur une proposition de loi UMP-PS qui ne sera toutefois pas débattue avant les échéances de 2012 en raison d'un "calendrier parlementaire chargé".

Pour en savoir plus : cliquez ici>>

DSK s'explique à la télévision
DSK s'explique à la télévision. Interrogé au journal télévisé du  vingt heures (20H) de TF1, l'ancien directeur général du FMI a avoué avoir commis une «faute morale» qui lui a fait «rater son rendez-vous avec les Français».

Pour voir la vidéo : cliquez ici>>


Que risque DSK au regard du droit américain?





L’arrestation de Dominique Strauss-Kahn par le parquet de New York, soulèvent plusieurs questions d’ordre judiciaire en matière d'infractions sexuelles.

Quelles sont les prochaines étapes judiciaires qui attendent DSK ?
Le sort de DSK dépend de la qualification du crime retenue par le "District attorney"(parquet de New York). Inculpé d'agression sexuelle, de séquestration de personne et de tentative de viol, DSK "risque en cas de condamnation un an à vingt-cinq ans de prison, selon la décision du parquet".

Trois cas de figure pourraient s’appliquer à Dominique Strauss-Kahn :
- Un rapport sexuel sans consentement de la victime. "Il s’agit du crime le moins gravement puni, c’est à dire un an de réclusion".
- Le second cas concerne l’abus sexuel. Il peut s'agir d'un délit comme d'un crime, passible de peines allant jusqu'à quinze ans de réclusion.
- Le troisième qualificatif est le viol, passible d’une peine de vingt-cinq ans de prison maximum.
France24
Le projet de loi sur les jurés populaires en conseil des ministres

L'idée de "rapprocher le peuple" de la justice, en faisant entrer des jurés dans les tribunaux correctionnels et en associant des citoyens aux décisions de libérations conditionnelles, avait été lancée en septembre 2010 par Nicolas Sarkozy et le ministre de l'Intérieur d'alors, Brice Hortefeux.

Actuellement, les jurés populaires ne siègent que dans les cours d'assises, qui jugent les crimes, alors que les délits sont jugés en correctionnelle par des magistrats professionnels. 20minutes.fr

 

En savoir + : cliquez ici>>

Amende pour une jeune femme portant le niqab au volant de sa voiture

Vingt-deux euros. C'est le montant de l'amende qu'a reçue une jeune femme portant le niqab pour "circulation dans des conditions non aisées" alors qu'elle roulait dans les rues de Nantes le 2 avril au volant de sa voiture. Agée de 31 ans, la femme, de nationalité française, porte depuis neuf ans un voile intégral qui ne laisse voir que ses yeux. Le policier a estimé que le champ de vision de la jeune femme était réduit.
"Deux agents à moto m'ont fait signe de m'arrêter", a-t-elle expliqué jeudi 22 avril à l'AFP. Elle leur a tendu alors ses papiers et ceux de la voiture et a dévoilé son visage pour que son identité soit vérifiée. "Et là, le policier m'annonce qu'il va me verbaliser à cause de ma tenue vestimentaire. Je lui dis alors qu'il n'en a pas le droit, que c'est de la discrimination pure et simple", a-t-elle poursuivi.
La conductrice a été sanctionnée suivant l'article 412-6 du code de la route, qui stipule que "tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d'exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent. Ses possibilités de mouvement et son champ de vision ne doivent pas être réduits par le nombre ou la position des passagers, par les objets transportés ou par l'apposition d'objets non transparents sur les vitres".
"Nous sommes quand même dans le pays des droits de l'homme ! Le port du voile sur la voie publique n'est pas prohibé, que je sache ? Si ne voir que les yeux constitue une infraction, alors il faudrait interdire au GIGN de conduire avec des cagoules !", a raillé Me Jean-Michel Pollono, l'avocat de la jeune Nantaise. La jeune femme s'est opposée à sa contravention en envoyant un recommandé au ministère public jeudi. "Le tribunal de proximité tranchera", a conclu la DDSP.
Cette affaire est rendue publique en plein débat sur l'interdiction du voile intégral en France. Si, comme l'indique l'avocat de la conductrice, le port du voile n'est pas encore prohibé en France, le président Nicolas Sarkozy a opté mercredi en faveur d'un projet de loi d'interdiction générale du voile intégral en France, malgré les réserves juridiques exprimées en mars par le Conseil d'Etat.
lemonde.fr avril 2010

La loi sur l'interdiction du port du voile sur la voie publique est rentrée en vigueur cette semaine. avril 2011

 

Un ambassadeur en maillot de bain ? Boris Boillon pose (presque) nu sur Internet

L’apollon en slip de bain n’est autre que le nouvel ambassadeur de France en Tunisie qui apprécie d’autant moins la scène que le cliché est aussi visible sur plusieurs sites Internet.

Résultat : par le biais de son avocat Maître Jean-Marc Fedida, le diplomate a annoncé sa volonté de "saisir toute juridiction utile tant en France qu’à l’étranger afin de faire sanctionner les débordements occasionnés par l’utilisation illicite de son image." Et ce au motif que l’intéressé "n’a pas donné autorisation à quelque média que ce soit de diffuser et de publier des images privées, prises à l’occasion de moments privés et destinées à un usage privé." Son conseil, qui n’a pas souhaité s’exprimer davantage, entend donc invoquer "le droit au respect de la vie privée", accordé à tout un chacun par l’article neuf du code civil.

Où diable a-t-on dégotté ce cliché ?

Cette photo qui fâche n’est en réalité pas le fait d’un paparazzi, puisque c’est Boris Boillon lui-même qui l’avait postée sur son profil du site communautaire Copains d'avant (d'où elle a été retirée depuis). Rendre public ce cliché ne risque-t-il pas de compromettre l’argumentaire de Boris Boillon et de son avocat ?

Pour Florent Gallaire, juriste spécialiste du droit numérique, "diffuser un contenu sur Internet ne constitue pas une autorisation de le réutiliser. Mais il y a néanmoins un point de tension : la diffusion de la photo pourrait rendre difficile l’argumentation sur l’aspect privé." Car le profil Copains d'avant et les informations qu’il contient, sont aisément accessibles sur le Net.

En intégralité>>

Les affaires Chirac

Jacques Chirac est-il malade ? Viendra-t-il à son procès, viendra-t-il tous les jours ? Est-il normal de juger un ancien chef de l’Etat ? Est-il normal de le juger 20 ans après les faits ? Depuis quelques semaines, les médias tentent de savoir à quoi ressemblera ce procès historique.

Les centaines d’emplois fantômes signés par le maire depuis 1977.

Et dans le seul dossier des emplois fictifs, l’enquête de police en dénombrera 481, rappelle Thierry Lévêque, et l’instruction n’en conservera finalement qu’un petit échantillon pour constituer l’accusation. On trouve, pêle-mêle, des Corréziens qui n’ont jamais mis les pieds à Paris, des faux employés qui travaillent en fait pour des satellites du RPR, des épouses de compagnons politiques payées à ne rien faire, « dans le but de servir ses intérêts et ses ambitions » écrira la Juge Xavière Siméoni.

- Et c’est ainsi qu’elle mettra Jacques Chirac en examen le 21 novembre 2007.

Voici le simple citoyen Jacques Chirac qui entre par les portes dérobées du Palais de Justice de Paris.  Devant la Juge, l’ancien Président sort une feuille sur laquelle il a rédigé la déclaration d’un innocent incompris : « Ces recrutements, je les ai souhaités ou autorisés parce qu’ils étaient légitimes autant que nécessaires ». Terrible déclaration qui résonne aujourd’hui encore quelque part comme un aveu.

France inter février 2011

Lecture conseillée :

Intouchable ? Chirac face aux juges

de Thierry Lévêque

Editions Delavilla

le mariage homosexuel en France

Les Sages n'autorisent pas le mariage homosexuel

Le Conseil constitutionnel a tranché. Les neuf Sages ont déclaré vendredi l'interdiction du mariage homosexuel conforme à la Constitution.

Saisis à l'initiative d'un couple de femmes pacsées, en quête d'une plus grande sécurité juridique pour leurs quatre enfants, les Sages avaient examiné une première fois la question du mariage homosexuel le 18 janvier, lors d'une audience publique. Corinne Cestino et Sophie Hasslauer, qui vivent ensemble depuis près de 14 ans, considèrent le mariage comme «la seule solution pour protéger les enfants, pouvoir partager l'autorité parentale, régler les problèmes de succession et de garde éventuelle au décès de l'une ou de l'autre».

La saisine du Conseil constitutionnel par ce couple homosexuel avait suscité l'intérêt des associations, qui estiment que trois millions de gays et lesbiennes sont concernés par cette question. Si l'union civile entre deux personnes de même sexe reste pour l'instant interdite en France, elle est en revanche légale dans plusieurs pays européens, à l'instar des Pays-Bas, de la Belgique ou de l'Espagne. lefigaro.fr

L'article>>

Un employeur condamné pour violences volontaires après avoir harcelé un cadre de courriels homophobes
Un employeur condamné pour violences volontaires après avoir harcelé un cadre de courriels homophobes
Ces avocats qui courtisent les automobilistes
Ces avocats qui courtisent les automobilistes
Jacques Tati pourra garder sa pipe sur les affiches
Jacques Tati pourra garder sa pipe sur les affiches
Nicolas Sarkozy dérape
Nicolas Sarkozy dérape
L'affaire Polanski
L'affaire Polanski
La trêve hivernale
La trêve hivernale
Comment protéger sa vie privée sur Internet ?
Comment protéger sa vie privée sur Internet ?
Le procès Clearstream



L'affaire qui secoue l'Etat
Dominique de Villepin qui vient d'être relaxé en première instance par la justice, est accusé d’avoir demandé il y a 5 ans aux services secrets français d’enquêter sur Nicolas Sarkozy. Ces derniers étaient alors respectivement, ministre des affaires étrangères et ministre de l’économie. Quelques mois auparavant, un corbeau avait transmis à un juge des documents accusant Nicolas Sarkozy ainsi que d’autres personnalités politiques ou dirigeants de grandes sociétés d’avoir gagné de l’argent de façon illégale. Voici le nœud de « l’affaire Clearstream », du nom de l'entreprise luxembourgeoise qui aurait abrité cet argent suspect.  Chacun se dit alors victime d’une machination visant à l’affaiblir. Cette affaire est devenue une « affaire d’État », puisqu’elle implique deux hommes politiques qui seront probablement candidats à l'élection présidentielle de 2012. De leur côté, les Français ont du mal à comprendre cette affaire très compliquée et reprochent à ces deux hommes politiques de se quereller plutôt que de régler leurs problèmes, comme celui du chômage. clésdel'info.fr
Une révolution démocratique et symbolique


A la faveur d'une véritable révolution démocratique, une injustice honteuse, aux antipodes de la devise fondatrice de la République, va être partiellement réparée. A compter du 1er janvier 2011, les anciens combattants français et ceux issus de notre ex-empire colonial, dès lors qu'ils résident dans le même pays, pourront bénéficier d'une égalité de pensions. Ce qui aurait dû être une évidence, au titre d'une légitime reconnaissance, va enfin devenir un droit.
Mettre fin à cette inique "cristallisation" - c'est à dire le gel des pensions des anciens combattants des ex-colonies.
Cette décision met fin à une injustice manifeste, perpétuant une différence de traitement entre ressortissants français et étrangers titulaires de pensions civiles ou militaires de retraite et résidant dans le même pays. Me Arnaud Lyon-Caen, avocat de Mme Khedidja L. et de M. Moktar L., avait cité l'exemple d'un ancien sergent marocain touchant 612 euros de retraite annuelle alors que, pour un sergent français ayant servi dans les mêmes conditions et versé les mêmes cotisations, elle s'élève à 7512 euros.lemonde.fr
La propriétaire veut récupérer son bien squatté place des Vosges
Condamnés à payer 25 000 euros par mois, les occupants de l'hôtel particulier ont fait appel.
 Un an après leur installation médiatisée, les étudiants du collectif Jeudi noir occupent toujours ce superbe hôtel particulier de 2 300 m², lieu de naissance de la marquise de Sévigné. En pleine crise du logement à Paris, l'hôtel, inhabité depuis quarante ans, est un beau symbole pour le collectif.

Un chantier qui n'en finit pas 
Personnalité atypique, plutôt bohème et peu pragmatique, la propriétaire met beaucoup d'énergie dans la réfection de son hôtel particulier. Après avoir investi plusieurs millions d'euros, Béatrice Cottin se trouve finalement en manque de liquidités. L'hôtel particulier, qui compte quinze appartements - du studio au six pièces - quasiment refaits à neuf, est toujours vide. Il sera squatté une première fois dans les années 1990.
«Quelle que soit la sincérité de la propriétaire, il n'est pas normal que ces appartements soient vides dans une ville où les étudiants n'arrivent plus à se loger, plaide Margaux, une militante âgée de 24 ans.  Les appartements vacants contribuent à la flambée des prix» . Le collectif Jeudi noir assure qu'il quittera les lieux dès que le chantier aura repris. En échange d'un abandon des poursuites judiciaires, les trente occupants proposent de payer 3300 euros par mois à la propriétaire. lefigaro.fr
Jérôme Kerviel va-t-il payer pendant plus de 170 000 ans ?


Les dommages et intérêts sont les plus importants jamais prononcés par un tribunal français à l'encontre d'un particulier. Condamné à verser 4,9 milliards d'euros à la Société générale, l'ancien trader Jérôme Kerviel pourrait, si la Société générale le décidait, payer sa mésaventure boursière jusqu'à la fin de ses jours. Même s'il consacrait tout son salaire de consultant informatique – 2 300 euros – au paiement des indemnités, il lui faudrait plus de 170 000 ans de labeur pour solder ses comptes.
L'article en intégralité : cliquez ici>>
"La meurtrière au parachute" condamnée à 30 ans de prison
C’est une histoire digne des scénarios hollywoodiens, un fait divers qui a passionné la Belgique pendant plusieurs semaines. Els Clottemans a été reconnue coupable du meurtre de sa rivale et condamnée à 30 ans de prison. Le jugement a été rendu en direct à la télévision belge. Cette institutrice flamande de 26 ans avait semble-t-il décidé de régler ses comptes d’une manière pour le moins radicale en coupant les sangles du parachute de celle avec qui elle partageait le même amant. Le 18 novembre 2006, le parachute de cette dernière, Els Van Doren, une mère de famille de 2 enfants mariée à un bijoutier de la région d'Anvers, ne s’était pas ouvert. Elle avait alors fait une chute mortelle de 4000 mètres. Els Clottemans qui était présente avec elle au moment des faits a toujours clamé son innocence. Mais les jurés de la cour d'assises de Tongres ont estimé qu’elle était coupable malgré l'absence de preuve matérielle la confondant. Avant le drame, elle avait passé la nuit dans l’appartement de Marcel Somers, son amant néerlandais. Elle dormait sur le canapé à quelques mètres seulement du parachute pendant que sa rivale était avec Marcel Somers dans la chambre à coucher. Le juge n'a retenu comme seule circonstance atténuante que son état psychologique instable.elle.fr
L'économie
À la hausse, à la baisse, que se passe-t-il en France ?
Plus de 85 millions de touristes étrangers pourraient venir en France cette année.

De la Côte d’Azur à Saint-Malo, les tee-shirts et les maillots n’ont pas encore été remisés dans les armoires que, déjà, l’heure des premiers bilans de la haute saison touristique a sonné. Laurent Fabius, le ministre des affaires étrangères en charge du tourisme, s’est félicité jeudi 20 août d’une « tendance qui s’annonce excellente » :
« Les professionnels se montrent en majorité satisfaits. Selon les premières indications, leur chiffre d’affaires a augmenté en moyenne entre 4 % et 4,5 % cet été ».
Au total, la France se dirige vers « un nouveau record mondial de fréquentation en 2015 », s’est réjoui le ministre, tout bronzé. En 2014, les 83,7 millions de visiteurs étrangers qui avaient foulé le territoire français constituaient déjà un record : « J’espère qu’en 2015 ce chiffre dépassera 85 millions », a ajouté le locataire du Quai d’Orsay. En particulier, il attend plus de 2 millions de touristes chinois cette année, contre 1,5 million en 2014.
En janvier 2014, M. Fabius avait annoncé que les consulats français allaient délivrer des visas en deux jours aux visiteurs individuels chinois. Au premier semestre 2015, les sésames délivrés aux touristes chinois ont augmenté de 56 %. Et il y a de la marge : l’empire du Milieu déverse chaque année quelque 100 millions de ses ressortissants pour des vacances à l’étranger. Ils seront 300 millions à terme.

Aurait-on pu mieux faire ? « C’est une bonne année pour la France. Mais il s’agit d’un mouvement global. La croissance reprend et le tourisme en profite. Quand on gagne 1 million de touristes, l’Espagne en gagne 7 millions », tempère Didier Arino, directeur du cabinet d’études Protourisme.
Cela aurait toutefois pu être pire, alors que les attentats de janvier ont dissuadé une partie de la clientèle étrangère de poser ses valises en France. « Le début d’année a été difficile mais la situation s’est améliorée à partir du printemps », relève M. Arino. Selon des données préliminaires, la fréquentation hôtelière a progressé de 2,3 % au premier semestre.
Tout le monde n’en bénéficie pas. « En 2015, la riche clientèle des pays émergents a déserté les palaces qui avaient été le moteur de la croissance touristique ces dernières années. La progression s’est faite sur la clientèle traditionnelle, celle des Français, des Allemands, des Belges ou des Britanniques », analyse M. Arino.
Fermeture de la dernière usine de cigarettes en France



"Confronté à la chute continue de ses ventes dans ses principaux marchés et à la forte baisse de production qui en résulte, Imperial Tobacco est contraint d'adapter son outil industriel pour sauvegarder sa compétitivité", explique Seita, rappelant que l'industrie du tabac subit de plein fouet les conséquences "des législations européennes anti-tabac qui ne cessent de se durcir".

 

Fort déclin des ventes de tabac



Le déclin de la consommation de tabac est, selon Seita, "durable et structurel en Europe: entre 2002 et 2015, le nombre de fumeurs a diminué de 37%. En France, sur la même période, les achats de tabac ont chuté de 44%", poursuit le communiqué. BFM.tV

  
 
1490 euros par mois, le minimum pour vivre, selon les Français


«Selon vous pour vivre, quel est le montant dont doit disposer au minimum un individu chaque mois?»

A cette question posée par le dernier baromètre d'opinion de la Drees (ministère de la Santé), les Français répondent 1490 euros. Le revenu minimal moyen nécessaire à une personne pour pouvoir joindre les deux bouts en France.
A titre de comparaison, selon les sources officielles, le niveau de vie médian après impôts s'élevait en France en 2011 à 1630 euros par mois. Autrement dit, la moitié des Français gagne moins, l'autre moitié gagnant plus. La même année, 8,7 millions de personnes vivaient avec moins de 977 euros par mois (seuil de pauvreté).




On est riche à 6 500 € par mois

En février 2013, une enquête IFOP révélait que les Français considèrent comme riche toute personne qui perçoit en moyenne un revenu net égal ou supérieur à 6 500 € par mois. Le seuil de la richesse est à donc à ce niveau de 8 500 € bruts par mois. Mais les Français savent-ils que cela ne concerne que 2  % de la population ?

En France, les 10 % les plus riches détiennent presque autant (48 % de la masse totale de patrimoine) que les 90 % restants. Autrement dit, si l’ensemble de la population était représenté par 10 personnes, une seule seulement détiendrait la moitié de la richesse. Les 9 autres se partageraient le reste. 

http://www.lafinancepourtous.com
Impôt sur le revenu: Le passage au prélèvement à la source lancé en 2016




Le gouvernement mettra en place "en 2016"  le passage au prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu, a déclaré dimanche le ministre des Finances Michel Sapin, précisant qu'aucun contribuable français ne sera concerné par cette mesure avant l'élection présidentielle de 2017.

Le processus de prélèvement des impôts directement à la source sera ainsi lancé dès l'année prochaine mais la mesure ne sera "pas pleinement opérationnelle avant 2018", a affirmé Michel Sapin. 



François Hollande en avait fait la promesse lors de la campagne électorale de 2012. 
AFP. 08/06/2015
Dans une librairie.

Après plus de cent trente heures de débat sur la loi « croissance, activité et égalité des chances économiques », dite loi Macron, les sénateurs vont voter, mardi 12 mai, l’intégralité du texte.
Lors de son passage au Sénat, de nombreux amendements ont été adoptés, imprimant un virage libéral au texte. Parmi les modifications apportées figure l’autorisation des « commerces culturels » à ouvrir tous les dimanches, ce que conteste vertement le Clic-P, intersyndicale du commerce de Paris, qui appellait à manifester mardi midi, devant le Sénat.
Cet amendement, à l’initiative, notamment, du sénateur UMP de Paris Philippe Dominati, a été voté par une grande majorité, y compris les socialistes, dans la nuit du lundi au mardi 7 mai. Les librairies indépendantes, les disquaires mais aussi de grandes enseignes comme la Fnac ou Cultura sont concernés. Cette autorisation est prévue pour permettre aux commerces culturels de concurrencer les achats réalisés en ligne, notamment sur Amazon.
Mais cet argument ne convainc pas les syndicats. Laurent Degousée, de Sud-Commerce et membre du Clic-P : « On savait que le Sénat allait durcir le texte mais je suis très énervé contre cet amendement. » Ce texte vient généraliser le travail le dimanche, d’après le syndicaliste : « Maintenant le dimanche devient un jour de travail comme les autres. Dans les petites librairies, les effectifs sont réduits, ils se reposeront quand ? C’est sûr que cet amendement va plus profiter à la Fnac qu’aux petites librairies. »
Les ventes d'armes françaises


Le Caire veut acheter 24 Rafale et une frégate pour 5 milliards d'euros.





Le budget de la France



Budget : les ministères mis à la diète

Bercy promet une baisse des dépenses de l'Etat et veut supprimer 1 200 postes de fonctionnaires La dette publique française continue d'augmenter et dépasse désormais les 2 000 milliards d'euros

Le dérapage des déficits publics va se poursuivre en 2015. Le projet de loi de finances, présenté mercredi 1er octobre en conseil des ministres, prévoit un déficit de 4,3 % fin 2014, à peine inférieur aux 4,4 % enregistrés en 2014. Pour parvenir à cette stabilisation des déficits, le ministre de l'économie, Michel Sapin, annonce une réduction de la dépense de l'Etat de 2,5 milliards d'euros, grâce notamment à la suppression de 1 200 postes de fonctionnaires.

Les efforts budgétaires ministère par ministère. La défense continue de subir une réduction massive d'effectifs, avec 7 500 emplois supprimés en 2015. Le ministère de l'emploi est également touché : le gouvernement a répondu négativement à la demande des députés socialistes d'augmenter le nombre d'emplois aidés. Dans ce contexte, l'éducation nationale apparaît privilégiée : le budget de l'enseignement scolaire augmente de 2,4 %, permettant la création de plus de 9 400 postes.
« EST-CE QUE LES FRANÇAIS SONT VRAIMENT PRÊTS À CHANGER ? »





Les Britanniques espéraient beaucoup mieux de la deuxième économie européenne. Et ce qui inquiète vraiment les observateurs attentifs, ce ne sont pas tant les récentes difficultés économiques que ce qui est perçu comme un immobilisme politique. « Je suis inquiet de la lenteur des réformes, estime M. King. Est-ce que les Français sont vraiment prêts à changer ? Pour l'instant, je n'en suis pas convaincu. »

« Le gouvernement français apparaît sans direction, ni stratégie, regrette M. Tilford. Et il n'est pas très doué pour faire savoir qu'il mène des réformes. » Il souligne que les critiques venant du Royaume-Uni sont différentes de celles provenant d'Allemagne. A Londres, le déficit est moins une obsession qu'à Berlin. En revanche, l'apparente hostilité française à l'encontre des entreprises est considérée comme incompréhensible.

lemonde.fr /octobre 2014 
Comment économiser en 2014 ?
Après son « tournant » social-démocrate, Hollande a passé un premier grand test sur les marchés financiers. L'agence Moody's a maintenu la note française Aa1 avec une perspective négative.







La différence entre le PIB ( produit intérieur brut) et le PIN ( produit intérieur net) correspond à l'usure du capital.
Made in France



Est-ce le retour du " patriotisme économique " ?
Pascal Lamy, le directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), a tiré le signal d'alarme en redoutant que l'on glisse du " patriotisme économique " au " protectionnisme économique ". Pour M. Lamy l'économie mondiale suppose que, pour bien exporter, vous importiez plus. A l'heure où les chaînes de production se sont globalisées, " freiner vos importations revient à pénaliser vos exportations, insiste-t-il.


Le " made in France " est-il ringard ? Et surtout est-il la solution pour donner un coup d'arrêt à une désindustrialisation qui a fait perdre à la France des centaines de milliers d'emplois ? Au moment où le gouvernement se saisit enfin, à la suite du rapport Gallois, du déficit de compétitivité de la France, la question a son importance. Pour vanter le " made in France ", encore faudrait-il pouvoir clairement l'identifier. Or c'est devenu un véritable casse-tête. Entre les sociétés françaises dont les produits ne sont pas ou plus fabriqués dans l'Hexagone et les entreprises étrangères qui ont implanté des usines sur le territoire français, bien malin qui peut s'y retrouver. Ainsi dans l'automobile, si on est un adepte du " patriotisme économique ", il vaut mieux acheter une Toyota Yaris produite près de Valenciennes (Nord) qu'une Peugeot 208 venue de Trnava (Slovaquie). Lemonde.fr
Peut-on sauver Roissy ?



CDG accueille chaque année 58 millions de passagers. Il vient d'être classé par un site américain au rang d'aéroport le plus "haï" du monde.

Scène de la vie ordinaire à Roissy-Charles-de-Gaulle : une petite mamie chinoise est à la peine, agrippée d'un côté à la main courante, de l'autre à son fils dans le long tube translucide qui mène au satellite d'embarquement. Le tapis roulant est en panne, une fois de plus. Derrière elle, les autres passagers piétinent... La grande nef circulaire a été naguère la vitrine architecturale de la France. Aujourd'hui, c'est un vaisseau vieillot et prisonnier de sa structure. Aéroports de Paris n'a pu y mener que des travaux cosmétiques, améliorer la signalétique, placer quelques touches de couleur. Le cas CDG 1 est désespéré.

En 2012, c'est donc au tour du gros morceau : le terminal 2. Il était temps. Car la première impression que les étrangers retirent de la France, première destination touristique au monde, est bien souvent calamiteuse. Énième preuve à découvrir sur le site Slate.fr, ce classement établi par CNNGo, site d'information de la chaîne CNN consacré aux voyages, il est l'aéroport "le plus haï au monde". Déjà en 2009, Jacques Attali avait mis le feu aux poudres en évoquant, sur le même site, un Roissy "ahurissant", après qu'un site Internet canadien indépendant, Sleepinginairports.net, l'avait consacré "pire aéroport du monde". Las, CDG a de nouveau obtenu le triste titre en 2010. Et cette année, rebelote...

"Le personnel le plus désagréable du monde"
Reste qu'ADP mène ses propres enquêtes et doit reconnaître qu'elles ne sont pas fameuses. Un récent sondage BVA place CDG huitième sur 16 aéroports européens. Parmi les faiblesses, la difficulté à attraper sa correspondance (67 % de satisfaits), les toilettes (79 %, seul Rome-Fiumicino fait pire avec 77 %), les boutiques (76 %) et, enfin, les bars et restaurants (69 %, derrière Zurich, Amsterdam et Munich, qui ne sont pourtant pas des capitales gastronomiques !) Résultat, le contrat de régulation économique (CRE) avec l'État de 2009-2015 se penche enfin sur la qualité du service. Au programme, de nouveaux blocs sanitaires, la création d'une "université du service aéroportuaire" censée donner le sourire au personnel, 50 restaurants aux enseignes connues, la réorganisation des files d'attente...
Cela suffira-t-il pour remonter Roissy au niveau mondial ? Avec ses 58 millions de passagers, l'aéroport se place au 7e rang pour la fréquentation, dans la cour des grands. L'Asie y grignote du trafic. Or, c'est là où se trouvent les aéroports les mieux notés, ceux auxquels CDG ne peut plus se comparer. Sur Skytrax, site Internet qui évalue compagnies aériennes et terminaux, Hong Kong (meilleur aéroport du monde en 2011, 11 millions de participants au sondage), Séoul-Incheon et Singapour-Changi (2e en 2011, 1er en 2010) squattent les premières places depuis 3 ans. CDG se classe... 87e sur 245. Mais que trouve-t-on à Singapour ? En plus d'une signalétique limpide, des salles de repos, un hôtel sous douane, des restaurants ouverts 24 heures sur 24 (les autres boutiques ferment de 1 heure à 5 heures) et une kyrielle de services allant du salon de coiffure à la réflexologie plantaire. Pas mal pour un aéroport qui n'est plus de la première jeunesse, puisqu'il a fêté ses 30 ans le 1er juillet... lepoint.fr

le Maroc, chouchou des retraités français


Pour s’expatrier, le Maroc est la destination favorite des retraités français. Pour quelles raisons ?

Il y a le soleil. La splendeur des paysages. La stabilité politique. La proximité géographique. La francophonie. Le coût de la vie relativement bas, qui permet de se faire plaisir avec une pension modeste. Les raisons d’aimer le Maroc sont multiples et les retraités français ne s’y trompent pas : c’est leur destination favorite quand il s’agit de s’expatrier.

Les conditions ne sont pas drastiques : il suffit de prouver que vous avez des ressources suffisantes pour vivre dans le pays. La carte de résident vous est accordée pour un an, elle est renouvelable. Vous pouvez aussi obtenir ensuite une carte valable plus longtemps.

Quel est le coût de la vie ?
Selon les calculs de Paul Delahoutre, qui conseille les futurs retraités souhaitant vivre à l’étranger, un couple de retraités dépense en moyenne au Maroc 51% de moins qu’en France s’il est locataire de son logement, 47% s’il est propriétaire. Ont été prises en compte les dépenses courantes comme l’alimentation, l’habillement, la voiture, les loisirs, etc., pour un couple « vivant sans excès ». Prévoyez donc, en général, de diviser vos dépenses par deux !

Comment acheter un bien immobilier ?
Vous pouvez acquérir un appartement ou une maison au Maroc, mais mieux vaut se montrer vigilant, ne pas se précipiter et s’entourer de spécialistes.

Comment sera imposée votre retraite française ?
Si vous êtes considéré par le fisc comme « non-résident français », votre retraite versée par la France sera exonérée de CGS et de CRDS et sera imposée au Maroc. Si vous transférez cette pension sur un compte en dirhams non convertible, un double avantage fiscal vous sera accordé : un abattement de 40 % sur le montant à déclarer et une réduction de 80 % de l’impôt dû.

Exemple pour un retraité célibataire ayant touché en 2010 24 000€ de pension (et pas d’autres revenus) : son impôt sur le revenu en France est de quasiment 1 700€, contre environ 700 au Maroc. Attention, le mode de calcul marocain peut ne pas être intéressant pour vous en cas de très petite retraite.

Quelle fiscalité pour vos autres revenus ?
Si vous êtes résident fiscal au Maroc et que vous tirez des loyers de biens immobiliers que vous y possédez, ils seront imposés au Maroc. Idem si vous réalisez une plus-value à la revente. Si vous avez des biens immobiliers en France, loyers et plus-values seront taxés dans l’Hexagone.

Aurélie Blondel

Pour voir l'article, cliquez-ici>>

Budget 2012 en France, la rigueur comme en 1945

Pourquoi ?
Le précédent plan de rigueur, annoncé à la fin août, atteignait 12 milliards d’euros, dont 11 milliards de recettes fiscales supplémentaires, sur deux ans (2011-2012). Depuis, la prévision de croissance pour 2012 a été sérieusement revue à la baisse : de 1,75 % à 1 %. Ce manque à gagner fiscal contraint le gouvernement à rechercher 6 à 8 milliards d’euros pour ramener les déficits publics à 4,5 % du Produit intérieur brut en 2012 (contre 7,7 % en 2010), comme il s’y est engagé auprès de ses partenaires européens.

Comment ?
Un jour de travail, en principe non rémunéré, dont les fruits vont au financement de la prise en charge des personnes âgées et handicapées. Le taux réduit de TVA appliqué à la restauration, aux travaux de rénovation des logements ou aux divers emplois à domicile pourrait également être relevé de 5,5 % à 7 %. Une surtaxe exceptionnelle sur l’impôt des sociétés, visant les grands groupes, et une réduction des dépenses publiques sont également sur la table.

Dans quel contexte ?
La menace d’une dégradation de la note française plane au-dessus de cette politique de rigueur. L’agence de notation Moody’s a prévenu qu’elle dira dans les premiers jours de janvier si elle révise de « stable » à « négative » la perspective de la note française. Le « triple A » avait été érigé en « trésor national » par Alain Minc, éminence grise de Nicolas Sarkozy. Il est « le résultat du travail des Français » et permet de financer à un coût « relativement faible » les 1.700 milliards de dette publique française, a encore souligné hier François Fillon. leprogrès.fr
Mayotte une île en crise !


Mayotte: nouveaux affrontements entre manifestants et gendarmes mobiles

De nouveaux affrontements ont éclaté jeudi à Mayotte entre manifestants et gendarmes mobiles, au dixième jour du mouvement de protestation contre la vie chère, sans toutefois faire de blessés, tandis que les négociations se poursuivent.
L’île de Mayotte est  devenu le 31 mars 2011 le 101e département français et le 5e d’outre-mer. Officiellement, le  » Département  » de Mayotte avec ses dix-neuf élus. La nouvelle collectivité unique régie selon l’article 73 de la Constitution, sera dotée des compétences des départements et des régions. Mais l’alignement sur le droit commun de ce territoire de 186 000 habitants qui ne compte pas moins de 41 % de réfugiés clandestins sera long et délicat.

Pour les Mahorais en revanche, cette date marque l’aboutissement d’une longue marche vers la séparation définitive d’avec la République islamique des Comores et le rattachement irrévocable avec la France.
AFP
L'histoire de Mayotte : cliquez ici>>
Et les plus riches du monde sont :

Comme chaque année, le magazine économique Forbes a sorti son classement des milliardaires du monde entier. Aux premières places, on retrouve les mêmes que l'an passé : Carlos Slim, Bill Gates et Warren Buffet. Mais le 4e est un Français.

Il s'agit en effet de Bernard Arnault. Lequel n'était que 7e en 2010. Belle avancée donc pour le propriétaire du groupe LVMH (dont font notamment partie Louis Vuitton, le champagne Dom Pérignon, les montres Tag Heuer), surnommé le "seigneur du luxe" par le magazine. Sa progression est expliquée par l'augmentation de la demande de produits de luxe en Asie.
C'est la 25e année que Forbes propose ce classement des plus grandes fortunes du monde. Selon le magazine, 2011 est une année à retenir. C'est la première fois que la liste est aussi longue (1 210 personnes) et que la richesse totale est si élevée (4 500 milliards de dollars soit 3 261 milliards d'euros).
L'origine des milliardaires a aussi changé: le Brésil, la Russie, l'Inde et la Chine sont maintenant les pays de 108 des 214 nouveaux du classement. Et un membre sur quatre de la liste des milliardaires vient d'un de ces pays, contre un sur 10 en 2006. 2011 est aussi la première année où des pays autre que les Etats-Unis ont apporté plus de 100 milliardaires : la liste comporte 115 milliardaires chinois et 101 milliardaires russes.
Les milliardaires américains restent pour l'instant les plus nombreux du classement. Mais ils perdent peu à peu du terrain. Un milliardaire sur trois est américain, contre un sur deux il y a dix ans.
A noter pour finir que six des milliardaires américains de 2011 le sont devenus grâce à Facebook. Et à 26 ans, Dustin Moskovitz a supplanté son collocataire de fac Mark Zuckerberg au titre de milliardaire le plus jeune du monde. jdd.fr

Les dirigeants de la Société générale renoncent temporairement à convertir leurs stock-options
Les dirigeants de la Société générale renoncent temporairement à convertir leurs stock-options
Quatre cadres d'Akers France retenus dans leur usine
Quatre cadres d'Akers France retenus dans leur usine
Ryanair quitte la France
Ryanair met sa menace à exécution. La compagnie à bas coût irlandaise vient de faire savoir qu'elle avait décidé de fermer son unique base française. Ryanair a fait de Marseille sa seule base française en novembre 2006, avec 120 employés et quatre avions basés sur le terminal low-cost mp2 de l'aéroport de Marseille Provence. Au cours de l'année, la compagnie low cost a fait partir 1,4 million de passagers depuis cet aéroport sur les 7,3 qui y transitent. «Ryanair qui dessert 30 destinations depuis Marseille est notre deuxième client après Air France», souligne-t-on à l'aéroport de Marseille. Ryanair a été mise en examen le 27 septembre à Aix-en-Provence pour «travail dissimulé», «prêt illicite de main d'oeuvre», «emploi illicite» de personnel navigant, «entrave au fonctionnement du comité d'entreprise, aux fonctions de délégué du personnel ainsi qu'à l'exercice du droit syndical et au fonctionnement du CHSCT (comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail)». figaro.fr
Lire l'article : cliquez ici>>
La ministre de l'Économie, des Finances et de l'Emploi

Première femme ministre de l'Economie de la République française. Pas sûr que cette distinction ait vraiment impressionné Christine Lagarde née en 1956, elle qui fut la première femme à présider l'un des plus grands cabinets d'avocats du monde, la firme américaine Baker & McKenzie. En 2005, déjà, l'ex vice championne de France de natation synchronisée n'avait pas hésité longtemps à plonger dans la vie politique en 2005, en acceptant de devenir le ministre délégué au Commerce extérieur de Dominique de Villepin. Deux ans plus tard, après un bref passage au ministère de l'Agriculture, cette adepte du travail collectif, excellente négociatrice, ne s'est pas non plus fait prier pour remplacer au pied levé Jean-Louis Borloo à la tête de Bercy. Un ministère qui, en plus de l'Economie et des Finances, hérite de l'Emploi dans son appellation. Malgré ce titre un tantinet ronflant, les compétences du Minefe sont pourtant limitées, le budget revenant à Eric Woerth, à la tête d'un ministère de compétence pleine, et les négociations sociales à Xavier Bertrand. Restent essentiellement à Christine Lagarde la fiscalité et les relations avec l'Union européenne. D'où les deux événements marquants des premiers pas du ministre : un discours à l'inhabituelle connotation libérale à l'Assemblée nationale en faveur du paquet fiscal promis par Nicolas Sarkozy et une rencontre tendue à Bruxelles pour défendre un indéfendable déficit public.

Son parcours

* Ministre de l'Economie, des Finances et de l'Emploi (depuis 2007)
* Ministre de l'Agriculture et de la Pêche (2007)
* Ministre délégué au Commerce extérieur (2005-07)
* Présidente du comité stratégique mondial de Baker & McKenzie (2004)
* Présidente du comité exécutif de Baker & McKenzie (1999-2004)
* Membre du comité exécutif de Baker & McKenzie (1995)
* Avocat associé gérant de Baker & McKenzie (1991)
* Avocat associé chez Baker & McKenzie (1987)
* Avocat collaborateur chez Baker & McKenzie (1981)
* IEP Paris, Holton Arms School
 

Le nouveau gouvernement : cliquez ici>>

La culture en France
La littérature, la musique, les nouveaux films, le théâtre...
Les Césars 2017







- Meilleur film : « Elle» de Paul Verhoeven



- Meilleur acteur : Gaspard Ulliel pour « Juste la fin du monde »



- Meilleur réalisateur : le Canadien Xavier Dolan « Juste la fin du monde »



- Meilleure actrice : Isabelle Huppert pour « Elle »






- Meilleure actrice dans un second rôle : Déborah Lukumuena pour « Divines »



Synopsis :
Dans un ghetto où se côtoient trafics et religion, Dounia a soif de pouvoir et de réussite. Soutenue par Maimouna, sa meilleure amie, elle décide de suivre les traces de Rebecca, une dealeuse respectée. Sa rencontre avec Djigui, un jeune danseur troublant de sensualité, va bouleverser son quotidien. La bande annonce du film :



Pour en savoir+ : cliquez ici>>
Exposition du printemps au Louvre
Regards sur un XVIIIe siècle baroque et libertin




Au Louvre, deux expositions donnent à voir les trésors tirés de collections de Salzbourg et Stockholm.
Le Louvre boucle sa thématique consacrée aux Lumières avec deux expositions, l'une venue de Salzbourg, l'autre de Stockholm. La première conçue à travers le prisme du pouvoir religieux, la seconde attisée par la curiosité sans frein d'un diplomate en poste à Paris, insatiable collectionneur d'art.



Carl Gustaf Tessin, homme de goût et de culture, en poste à Paris entre 1739 et 1742, qui collectionna ses contemporains Boucher et Natoire, mais aussi Dürer, Rembrandt… Il s'y ruinera et sera contraint de vendre ses trésors au roi de Suède Frédéric Ier, à partir de 1749.

En  1740, le diplomate écrivait de Paris : " Vous verrez miracle à mon retour, que des tableaux ! Que des dessins ! Que des estampes ! " Et deux ans plus tard, avant son départ pour la Suède, il annonçait encore : " J'ay une bonne provision, d'abord de colifichets, car je suys polisson – puis de tableaux, statues, dessins, et estampes, car je suys curieux. "
Polisson, le diplomate l'était assurément. En témoigne cette huile sur cuivre d'une Nonne en prière, de Martin van Meytens, peinte recto-verso en 1731, qu'il acquit quand il était en poste à Vienne, en  1735-1736.

    

Côté face, la religieuse en prière paraît distraite, gênée par l'intrus qui, derrière elle, la regarde d'une fenêtre grillagée. Côté pile, on comprend pourquoi : la nonne a remonté ses jupes et montre son beau postérieur dénudé. Carl Gustaf Tessin avait accroché le tableau dans son cabinet de toilette.
Florence Evin / lemonde.fr
 
Les "dessins inédits" de Van Gogh sont-ils des faux ?



D’après le musée Van Gogh d’Amsterdam, le carnet de 65 dessins inédits de l’artiste présenté ce mardi et qui devrait être publié jeudi par le Seuil n’aurait pas été fait de la main de Vincent Van Gogh.
"Nos experts ont donné leur avis sur l’authenticité de ces dessins, à deux reprises déjà, en 2008 et 2012", précise le musée Van Gogh d’Amsterdam par voie de communiqué. "56 de ces dessins ne peuvent pas être attribués à Van Gogh". "Ce ne sont que des imitations".

 
Un véritable tremblement de terre pour les éditions du Seuil qui organisaient ce mardi en grande pompe une conférence de presse pour présenter "ce carnet de 65 dessins inédits de Van Gogh" et qui devait le publier jeudi en France. Le livre doit également être publié dans plusieurs autres pays comme en Allemagne, au Japon ou aux États-Unis.
 
« Journal pour Anne. 1964-1970 » : les fragments amoureux de François Mitterrand


Comme une sylphide, elle s’est évaporée de la vie publique en mai 2008, mois de ses 65 ans. Anne Pingeot a décroché du parvis du Musée d’Orsay son mythique vélo à panier d’osier : il y stationnait depuis 1986
Elle vient de confier à Gallimard le journal intime  ainsi que les lettres écrites par l’ex-président de la République jusqu’à sa mort à son « animour », le surnom donné à cette femme de vingt-sept ans sa cadette.




Ce n’est qu’à la mort de François Mitterrand, en janvier 1996, que le nom et le visage de cette jeune femme brune à la peau claire s’étaient dévoilés au public au cimetière de Jarnac (Charente). Mal protégée par une voilette de dentelle noire, comme une héroïne de François Truffaut, la conservatrice avait offert ce maintien un peu bourgeois et raide que François Mitterrand appréciait tant et ses yeux rougis aux Français endeuillés et émus.

C’est à la fin des années 1950 que François Mitterrand a croisé au club-house du golf d’Hossegor, dans les Landes, la fille de son ami Pierre Pingeot, un industriel auvergnat, proche des Michelin, catholique et conservateur, qui préside l’Automobile Club et le Rotary de Clermont-Ferrand.
Anne Pingeot a été élevée entre les cours à l’école privée et la messe à l’église catholique. L’hiver, en Auvergne, la jeune fille à la jupe plissée bleu marine semble comme échappée de Ma nuit chez Maud, le film d’Eric Rohmer. L’été, à Hossegor, elle abrite souvent ses robes longues d’une ombrelle. « Anne ressemble à ce qu’elle étudie », disait François Mitterrand en songeant sans doute aux figures impressionnistes de Caillebotte ou Monet. Il l’aperçoit quand elle a 14 ans, la remarque quand elle en a 18. Elle a 20 ans quand ils s’aiment, lui, 47.
« Je n’ai jamais connu personne d’autre. Ni avant ni après », aurait-elle dit !
A cette « femme-fille-fleur-fruit-beau soleil », François Mitterrand dit son amour éternel, mais il refuse de divorcer : la morale bourgeoise et catholique de l’époque, a-t-on toujours expliqué.
A l’époque, la famille officielle et la cour des grands hommes avaient hurlé au sacrilège. Aujourd’hui, les vieux amis et mémorialistes de l’ancien président socialiste saluent celle qui, grâce à ces lettres, révèle un « autre » Mitterrand, plus complexe, plus aimant, plus humain.
lemonde.fr


Le patrimoine est-il en danger ?
44 000 monuments historiques, c'est le nombre de bâtiments protégés en France. Un patrimoine riche, mais difficile à conserver. Ces moments sont une pression financière pour les communes, mais aussi pour les particuliers. Gilles Dargnies en sait quelque chose, le château de Loyat (Morbihan) est dans sa famille depuis 130 ans. 2 500 m², 160 hectares de jardin, la propriété classée monument historique est difficile à entretenir. Il a décidé de se séparer de ce patrimoine familial devenu encombrant.
Une vie de souvenirs 
Les propriétaires touchent 50 000 euros de subventions annuelles, mais ce n'est pas suffisant pour entretenir cette demeure hors-norme. Coût d'une fenêtre : 5 000 euros. En 30 ans, Gilles Dargnies a dépensé un million d'euros pour l'entretien. Un poids que ses héritiers ne sont pas prêts à assumer. Aucun des huit enfants du couple ne souhaite reprendre la demeure. C'est une vie entière de souvenirs dont il faut se séparer. En France, 3 000 monuments classés au patrimoine historique seraient actuellement en péril.
France2
L'exposition : Napoléon à Sainte Hélène


Le Musée de l'armée, à Paris, illustre, à travers des documents et des objets, les six dernières années de l'empereur déchu.



Si Jésus-Christ n'était pas mort sur la croix, il ne serait pas Dieu ", avait dit Napoléon au comte de Montholon, son compagnon d'exil sur l'île de Sainte-Hélène. Cette répartie scande en quelque sorte le parcours de l'exposition proposée à Paris par le Musée de l'armée sur les six dernières années de l'Empereur déchu et prisonnier des Anglais, de 1815 à 1821.



La première salle explore ce qu'Emilie Robbe, conservateur et commissaire de l'exposition, nomme joliment " le territoire del'ennui ", grâce à la présentation, pour la première fois en France, du mobilier de Longwood, la maison où logeait l'Empereur, réuni à Paris à l'occasion de sa restauration (on aurait aimé user d'un autre mot…) menée avec le soutien de la Fondation Napoléon.

Lits de camp, billard, baignoire, meubles, représentations, plans et images vidéo des lieux de l'exil, permettent de mesurer le martyre que fut la chute, opposant par exemple les vestiges de l'éclatante vaisselle impériale à l'étroitesse de pièces humides et minuscules envahies par les rats, les souvenirs intenses du pouvoir (le portrait de Joséphine, l'épée d'Austerlitz) et la longueur du temps à tuer avec les livres de la maigre bibliothèque, les jeux de société et les promenades dans le petit jardin où les sentinelles britanniques surveillaient les faits et gestes du " général Bonaparte ", seule appellation autorisée par l'inflexible gouverneur Hudson Lowe.
La seconde salle décrit comment Napoléon remportera pourtant sa dernière bataille, celle de l'Histoire. Dès son arrivée dans l'île, l'Empereur se lance dans la dictée de ses Mémoires, tout son entourage se coulant dans le rôle de scribes. Bien qu'il ne soit plus acteur de la scène mondiale, il réussit à créer en quelques années la mémoire de son règne.



L'activité scripturale
" Napoléon ne serait pas ce qu'on sait de lui aujourd'hui sans Sainte-Hélène ", note Emilie Robbe. Les livres emportés ou envoyés à -Sainte-Hélène, les manuscrits raturés, témoignent de l'intensité du " programme mémoriel " que l'Empereur s'était fixé pour corriger la " légende noire " du despote sanguinaire et liberticide qui dominait alors en Europe. L'objectif sera atteint au-delà de toute espérance. Avant même sa mort en  1821, l'exilé de Sainte-Hélène devient peu à peu dans l'opinion le champion des libertés écrasées par les monarques de la Sainte-Alliance, l'héritier de la Révolution française, le propagateur des Lumières, l'unificateur de l'Europe !
Mais contrairement à ce que pensait peut-être Napoléon, ce ne sont pas ses propres Mémoires qui aboutiront à ce renversement, mais les récits que ses compagnons de captivité, publiés au fur et à mesure de leur retour en Europe, feront de leur expérience.



Le fameux Mémorial de Sainte-Hélène, du comte de Las Cases, se détache de l'ensemble. Il mêle en effet au message politique élaboré par Napoléon le récit du martyre enduré par le grand homme, livrant au public la vision du héros enchaîné, de la grandeur malheureuse, du destin brisé. Autant de figures de l'esthétique romantique qui déferle alors partout en Europe et qui feront du Mémorial l'un des plus grands best-sellers du XIXe  siècle, scellant dans l'imaginaire des peuples la représentation de l'épopée napoléonienne.


La construction du mythe à partir du martyre ne pouvait que produire des reliques, présentées dans la dernière partie de l'exposition. Les représentations quasi religieuses de son apothéose, et même de sa Résurrection (avec le curieux Napoléon sortant de son tombeau, de Horace Vernet), les boucles de cheveux, les débris du drap mortuaire et même les compresses qui absorbèrent la sueur de l'agonisant (!), envahissent l'Europe après la mort de l'Empereur, validant ainsi sa comparaison bien immodeste avec le Christ divin.



Ce culte sera exploité à partir de 1830 par Louis-Philippe pour signifier sa rupture avec l'Ancien Régime et sa volonté de renouer avec les épisodes les plus glorieux de la Révolution et de l'Empire. Il culmine en  1840 avec " le retour des cendres ", la monarchie de Juillet obtenant de l'Angleterre que le corps de l'Empereur, enterré sous une dalle anonyme au centre de l'île prison, soit restitué à la France pour venir reposer sous la coupole dorée des Invalides. Près de vingt ans après sa mort, l'Empereur mêlait encore son destin à la politique du temps. lemonde.fr

 
 
Le Zouave du pont de l'Alma

Le jeudi 3 juin


Le pont tient son nom de la bataille de l’Alma, en 1854 en Crimée, remportée par les Anglais et les Français contre les Russes

Le zouave de l’Alma reste le mètre étalon préféré des habitants de la capitale !


Le Zouave le mercredi 2 juin 2016 les pieds dans l'eau.


La crue de 1910


Le pont de l’Alma est par ailleurs situé à proximité du tunnel où Lady Di a trouvé la mort, en août 1997. Celui-ci se trouve entre le pont et la place de l’Alma.



Au surplomb du tunnel se dresse la Flamme de la liberté, réplique en taille réelle de la flamme de la statue de la Liberté, à New York. Elle fut offerte par le journal International Herald Tribune en 1987 pour célébrer l’amitié franco-américaine et pour remercier la France de la restauration de cette statue. Devenue spontanément un lieu de recueillement pour les admirateurs de la princesse Diana, la Flamme de la liberté est aujourd’hui détournée de sa fonction initiale, alors que le monument officiel commémorant le décès de Lady Di est situé dans un jardin du quartier du Marais…
legrandjournal.com
Le nouvel "Astérix & Obélix"





C'est l'une des sorties BD les plus attendues de la fin d'année 2015.  Le 22 octobre, les amateurs ont pu se ruer dans les librairies pour se procurer Le Papyrus de César. Pour ce dernier opus, Jean-Yves Ferri au scénario et Didier Conrad au dessin ont pris les commandes du plus célèbre des Gaulois, sous l’œil attentif d'Albert Uderzo. 
Jules César tente toujours de conquérir ce petit bout de Gaule qui lui résiste mais ne pouvant toujours pas réussir par la force, il va tenter une autre approche : la communication. César s'adjoint ainsi les services de Bonus Promoplus, inspiré de Jacques Séguéla et qui sera le méchant de cette histoire. Il sera un conseiller en communication à la sauce Astérix, qui aiguillera César vers l'écriture de ses mémoires (La Guerre des Gaules, en réalité), donnant ainsi une version romancée de la réalité, dans laquelle la Gaule aura été conquise en totalité.
Des lectures pour l'été



Recommandées par Thérèse Eon

Résultat de recherche d'images pour

Patrick Modiano  La petite bijou
Une jeune fille croit reconnaître sa mère, qui l’a abandonnée petite, dans la foule massée sur le quai d’une station du métro …
Une fois de plus, le romancier nous entraîne dans les rues de Paris, dans un récit où se mêlent de façon subtile rêve, souvenir et réalité.


Résultat de recherche d'images pour

Faïza Guène  Un homme, ça ne pleure pas
Comment un ”beur”peut-il s’intégrer dans la France d’aujourd’hui ?
Né à Nice de parents algériens émigrés, Mourad recherche un équilibre entre deux civilisations divergentes. Il raconte ses expériences avec humour et tendresse.


Résultat de recherche d'images pour

Fred Vargas  Temps glaciaires
Archéologue et passionnée d’histoire, Fred Vargas écrit les romans policiers les plus lus en France. À l’énigme classique, elle ajoute le sel d’un voyage dans l’Histoire et de l’intrusion d’éléments surnaturels. Les dialogues entre les policiers chargés de l’enquête pétillent de vie.

   
La nuit des musées 2015


La Palme d'or au film Dheepan, de Jacques Audiard





Normandie : la SNCF lance les trains de l'impressionnisme



La Normandie a lancé samedi avec la SNCF le premier des "Trains de l'impressionnisme" qui chaque week-end, jusqu'à la fin de septembre, relieront Paris et Giverny, lieu de vie et de création du peintre Claude Monet.


Les touristes peuvent emprunter ces trains les samedis et dimanches (aller à 11 heures, retour à 18 h 53), pour un tarif combinant les billets et les entrées coupe-file dans les deux musées de Giverny, la maison et le jardin de Monet ainsi que le Musée des impressionnismes. Un autre train partant de Paris à la même heure permettra aux touristes d'aller jusqu'à Rouen, pour une journée ou deux avec la même formule de packs trajet-musées. lemonde.fr



Monet peignant à Giverny


A Rodez, le musée Soulages ouvrira sur une exposition "outrenoir"
Selon la volonté de Pierre Soulages (né en 1919), le musée de Rodez sera ouvert à d’autres artistes et mettra l’accent sur "la manière dont naissent les oeuvres".
La construction du nouvel édifice, à quelques pas de la cathédrale, a été confiée aux Catalans de RCR Arquitectes, qui ont imaginé un bâtiment bas et long sur lequel s’élèvent des boites  bardées d’acier Corten prenant les couleurs de la rouille avec le temps.
Le musée Soulages doit ouvrir avec une exposition "outrenoir" qui pourrait présenter des inédits créés pour l'occasion. 25 à 30 de ces travaux abstraits qui explorent la réflexion de la lumière sur le noir qui ont fait la réputation de Pierre Soulages seront accrochés pour l’occasion.


A Paris, la Fondation Louis Vuitton déploie ses voiles au bois de Boulogne
A Paris, le musée d’art contemporain de la Fondation Louis Vuitton doit ouvrir ses portes au public à l’automne 2014.
La construction du grand vaisseau dessiné par Franck Gehry, l’architecte du musée Guggenheim de Bilbao, a finalement pu se poursuivre dans le bois de Boulogne, sur le site de l’ancien bowling du Jardin d’acclimatation, alors que des associations de riverains et d’usagers contestaient le projet.
La fondation doit abriter les collections, essentiellement contemporaines, du groupe de luxe LVMH. Elle dit avoir pour ambition "de favoriser et de promouvoir la création artistique sur le plan national et international". A côté des collections permanentes seront organisés des expositions temporaires d’art moderne et contemporain, des rencontres, des débats et des colloques.
Le bâtiment, iceberg de blocs blancs recouvert de douze voiles de verre, ouvrira ses portes au public à l’automne 2014.


Le musée Picasso de Paris rouvre ses portes après cinq ans de travaux
Le musée Picasso de Paris n’est pas un nouveau musée. Mais il aura été fermé près de cinq ans pour travaux et à sa réouverture, prévue en juin, c’est un musée tout neuf que le public va découvrir. Il double la surface dédiée au public (5500 m2 contre 2300 avant) et la surface d’exposition (3800 m2 contre 1600) et comptera 34 salles d’exposition soit dix de plus.
Le musée Picasso est installé dans le Marais, dans l’Hôtel Salé, qui date du XVIIe siècle. Celui-ci, entièrement rénové, va être entièrement offert aux visiteurs puisque l’administration a déménagé dans des immeubles mitoyens et les installations techniques ont été implantées à côté. Avec les travaux, il a "vécu une révolution", affirme sa présidente Anne Baldassari, qui assure que les retrouvailles seront "un vrai choc esthétique pour les visiteurs".
La loi "Toubon " a vingt ans





La loi Toubon vise trois objectifs principaux : l'enrichissement de la langue française ; l'obligation d'utiliser la langue française et la défense du français en tant que langue de la République. On ne dira donc plus software, mais logiciel ; on ne parlera plus de sponsoring mais de mécénat. 
Carl Larsson à Paris

Le Petit Palais célèbre Carl Larsson, imagier d'un certain bonheur conjugal suédois




Grande figure dans son pays natal, la Suède, Carl Larsson (1853-1919) est loin de bénéficier de la même gloire en France. Lui consacrer une rétrospective est donc une bonne idée, d'autant meilleure que les artistes scandinaves sont trop peu montrés en France. 
En 1878, il est à Barbizon, mais son faible succès le fait repartir en Suède. Il revient en 1880, échoue encore une fois au Salon et rejoint la colonie d'artistes établie à Grez-sur-Loing. Peintres scandinaves et anglo-saxons y pratiquent le paysagisme sur le motif. Ses talents d'aquarelliste le font enfin connaître. Jusqu'à la fin des années 1880, il travaille alternativement dans les deux pays et ne retourne définitivement en Suède qu'à partir du moment où il obtient, de haute lutte, de couvrir de fresques les murs du Nationalmuseum de Stockholm.
Ce ne sont cependant pas ces cycles monumentaux qui lui assurent la gloire, mais les images d'une vie simple, familiale et heureuse à Sundborn, un village de Dalécarlie, province du centre de la Suède. Sa maison aux murs et aux meubles vivement colorés, son épouse et leurs huit enfants sont les sujets d'albums idylliques, Ils se vendent à des dizaines de milliers d'exemplaires, et Larsson devient alors " l'imagier de la Suède " .

Philippe Dagen. lemonde.fr
Carl Larsson, l'imagier de la Suède.
Petit Palais, avenue Winston-Churchill, Paris 8e. Tél. : 01-53-43-40-00. Du mardi au dimanche de 10 heures à 18 heures, le jeudi jusqu'à 20 heures. Entrée : 8 euro. Jusqu'au 7 juin.
Léonard de Vinci






Son cerveau produisait mille idées à la minute qu'il notait dans des carnets d'une écriture serrée ou sous la forme de schémas minutieux. Artiste aux talents multiples, Léonard de Vinci (1452-1519) était aussi un scientifique, un inventeur, un scénographe de génie dont témoigne l'exposition " Léonard de Vinci, projets, dessins, machines ", présentée à Paris à la Cité des sciences et de l'industrie. Observateur attentif de la nature et amoureux des chiffres, il savait traduire avec ses crayons le vol d'un oiseau ou d'une chauve-souris. " La mécanique est le paradis des sciences mathématiques, parce qu'avec elle, nous cueillons le fruit des mathématiques ", écrit-il dans l'un de ses nombreux manuscrits. Une quarantaine de réalisations - arbalète géante, barque volante, chariot automobile, etc. -, faites d'après les dessins et indications laissés par l'Italien, jalonnent le parcours. Ces maquettes ont été mises au point, en 1952, pour le 500e anniversaire de la naissance de l'artiste par un groupe d'ingénieurs ; le Musée national de la science et des technologies Léonard de Vinci de Milan les a prêtées à Paris le temps de l'exposition.

Sylvie Kerviel / Lemonde.fr

Léonard de Vinci, projets, dessins, machines,

Cité des sciences et de l'industrie, 30, av. Corentin-Cariou, Paris 19e ; tous les jours sauf le lundi de 10 heures à 18 heures (19 heures le dimanche, 21 heures pendant les vacances). De 9 euros à 11 euros, gratuit pour les moins de 6 ans. Jusqu'au 18 août 2013. Cite-sciences.fr



Pour en savoir plus>>
La chef d'orchestre


À 32 ans, Zahia Ziouani est l’une des rares femmes chefs d’orchestre en France. Née de parents non musiciens mais mélomanes, elle a dû se battre très tôt contre une accumulation de préjugés : femme, elle choisit un métier d’homme ; jeune, elle l’est toujours trop pour le métier de chef d’orchestre ; fille d’immigrés algériens, elle se heurte aux idées réductrices ; et elle propose de la musique classique… en banlieue !
Depuis ses débuts, à l’âge de huit ans au conservatoire de Pantin, jusqu’à aujourd’hui où elle dirige son propre ensemble, l’Orchestre symphonique Divertimento, composé de 80 musiciens, le chemin a été parsemé d’embûches. Mais la jeune femme a bénéficié du soutien de professeurs éclairés, et rien n’a entamé sa détermination.  Chef d’orchestre principal de l’Orchestre symphonique national d’Algérie, elle se produit également dans de nombreux pays.


La 29ème édition des Journées Européennes du Patrimoine ont eu lieu les Samedi 15 et Dimanche 16 Septembre 2012 : pendant deux jours, les Français ont eu la joie de visiter les monuments et musées qui font notre patrimoine !
Les Journées du Patrimoine 2012 s'annonçait incroyables : en effet, le Ministère de la Culture et de la Communication avait décidé d'axer l'événement sur le thème des Patrimoines Cachés !
Ainsi, fini les sempiternelles visites de musées connus de tous, les visites interminables des quelques Palais ouverts au public... En 2012, les visiteurs sont invités à rentrer dans les coulisses des plus grandes institutions : Ministère des finances, Bourse du Commerce, mais aussi la Château de la Reine-Blanche situé dans le 13ème arr. ou bien le Centre National du Cinéma et de l'Image animée de Bois-d'Arcy.
Et pour cause, le Ministère de la Culture et de la Communication souhaite "lever le voile sur un patrimoine qui se trouve derrière les portes, au fond des cours" et pour cela, les Européens sont conviés à descendre en sous-sol, à gravir les marches, à scruter les pierres et à côtoyer les artisans et chercheurs qui permettent la bonne conservation de ce patrimoine.
Profitez de cette journée pour visiter les souterrains de la Cité Médiévale de Provins, les Catacombes ou les Egoûts de Paris, laissez-vous tentez, on ne sait jamais ! Les journées du Patrimoine sont un événement unique pour assouvir sa curiosité ; visitez les coulisses du Lido, ou bien les réserves des différents Musées tels que le Musée des Arts et Métiers. Découvrez une forêt en plein Paris, jetez un œil dans les coulisses de France Télévision ou encore dans la tour de contrôle de la RATP...

3 100 musées en Europe ouvriront exceptionnellement leurs portes jusqu'à minuit environ, samedi 19 mai. Pour la 8e édition de la Nuit européenne des musées, plus de quarante pays ont en effet répondu à l'appel pour faire découvrir gratuitement le patrimoine culturel à un plus large public.

Chaque site profitera de l'événement pour mettre en lumière ses collections et proposer aux visiteurs des concerts, des spectacles vivants mais aussi des projections de cinéma, des chasses au trésor ou encore des ateliers gastronomiques.

En France, 1 290 musées rivaliseront d'inventivité pour inciter petits et grands à pousser la porte de ces établissements. De nombreuses animations sont prévues dans tout l'Hexagone.

Pour avoir la tête dans les étoiles, les rêveurs auront l'embarras du choix. A Montélimar, le Château des Adhémar proposera des images d'aurores boréales accompagnées d'un spectacle conté, tandis qu'à Versailles, les grands appartements du château seront ouverts et mis en lumière sur le thème "Passions des astres" pour témoigner du passage de l'astrologie à l'astronomie au XVIIe siècle. Au Musée de l'air et de l'espace du Bourget, les visiteurs pourront assister à la mise sous tension du Concorde et participer à des séances de planétarium et de simulation de vol.

L'an dernier, la Nuit européenne des musées avait attiré plus de 2 millions de visiteurs en France. Le programme détaillé région par région est disponible sur le site de la nuit des musées.

La Joconde a une soeur jumelle !


Une découverte qui fait grand bruit dans le monde de l'art, en effet le musée du Prado en Espagne vient d'annoncer la découverte d'une autre Joconde. Un "double" de Mona Lisa, qui aurait été réalisé en même temps que celle résidant au Louvre.

Comment a t-on pu passer à côté de cette découverte ? Tout simplement parce que les experts pensaient qu'il s'agissait là d'une énième copie de la Joconde, réalisé par un peintre flamand par exemple. Mais c'est en restaurant le tableau, plus précisément en nettoyant la couche sombre de l'arrière plan que la datation a pu se faire. En effet, le paysage toscan derrière Mona Lisa est extrêmement semblable à celui du maître, rapporte Le Point.

Pour confirmer leurs doutes, les experts ont passé au laser infrarouge le tableau afin de percevoir les dessins sous-jacents à la couche picturale. Le fait est là, ils sont identiques à la Joconde du Louvre. On suppose alors que l’œuvre a été réalisée par Andrea Salai ou Francesco Melzi, les deux favoris de Léonard. De nombreuses questions autour du tableau pourront sûrement trouver réponse grâce à la Joconde du Prado, qui est en bien meilleure état que celle du Louvre. Les Parisiens pourront admirer les deux sourires de Mona Lisa au Louvre à la mi-mars lors de l'exposition prévue sur le génie italien. gentside.com
L'académie française

L’Académie française fut fondée en 1635 par le cardinal de Richelieu.


La mission qui lui fut assignée dès l’origine était de fixer la langue française, de lui donner des règles, de la rendre pure et compréhensible par tous. Elle devait dans cet esprit commencer par composer un dictionnaire. La première édition de celui-ci fut publiée en 1694.



Les 40 immortels
  Elle rassemble des poètes, des romanciers, des hommes de théâtre, des philosophes, des médecins, des hommes de science, des ethnologues, des critiques d’art, des militaires, des hommes d’État, des hommes d’Église, qui ont tous illustré particulièrement la langue française.
 Par sa composition variée, elle offre une image fidèle du talent, de l’intelligence, de la culture, de l’imagination littéraire et scientifique qui fondent le génie de la France. Les académiciens doivent leur surnom d’immortels à la devise « À l’immortalité », qui figure sur le sceau donné à l’Académie par son fondateur, le cardinal de Richelieu.
Ils ont été, et sont aujourd’hui, habilités à être des juges éclairés du bon usage des mots, et donc à bien définir les notions et les valeurs dont ces mots sont porteurs. Le célèbre « habit vert », que les académiciens revêtent, avec le bicorne, la cape et l’épée, lors des séances solennelles sous la Coupole, a été dessiné sous le Consulat. Il est commun à tous les membres de l’Institut de France.
 L’élection à l’Académie française est souvent considérée par l’opinion comme une consécration suprême.

Pour en savoir + : cliquez ici>>
Paul Cézanne : "A nous deux, Paris !"




"Les Toits de Paris" par Paul Cézanne, 1881-1882, huile sur toile.


Paul Cézanne (1839-1906) a d'autant moins aimé Paris que, de son vivant, Paris ne l'a pas aimé. Quand il parvenait à y montrer ses oeuvres, elles étaient accueillies par les blagues de la critique.



Ces toiles sont moins connues que les vues de l'Estaque et de la montagne Sainte-Victoire, motifs méridionaux exclus ici. Et c'est par là que l'exposition, faisant de ses faiblesses un mérite paradoxal, devient captivante et même bouleversante par moments.

S'y succèdent 77 oeuvres qui n'ont qu'un seul véritable point commun, être de la main de Cézanne quels que soient le sujet, la date et le lieu d'exécution et qui ne sont pas, à très peu d'exceptions près, les plus célèbres de leur auteur. Il y a des natures mortes de fruits et de vaisselle peintes dans le petit appartement où Cézanne venait rejoindre sa compagne Hortense et leur fils. Il y a des nus, de mémoire plutôt que d'après modèle. Il y a des portraits d'Hortense, des autoportraits et des paysages. Et tout cela se rejoint et se fond dans une peinture incomparable.

"Cézanne et Paris", Musée du Luxembourg, 19, rue de Vaugirard, Paris, 6e. Tél. : 01-40-13-62-00. Du mardi au jeudi de 10 heures à 20 heures et de 9 heures à 22 heures du vendredi au lundi. Entrée : 12€. Jusqu'au 26 février.

Philippe Dagen. lemonde.fr
L'article : cliquez ici>>
Les journées du Patrimoine 2011




A Paris, lors des dernières journées du patrimoine, les sites institutionnels ont, comme souvent, le vent en poupe. Ainsi, parmi les sites les plus visités nous retrouvons  le Sénat avec plus de 28 000 visiteur, le Palais de l’Elysée avec 20 000 visiteurs ou encore l’Hotel Matignon avec 4500 personnes, ce dernier chiffre semble peu comparé aux autres institutions telle que l’Assemblée Nationale qui a enregistré plus de 11000 visiteurs. Pour l’édition 2011, ce sont près de 290 lieux à Paris qui ouvrent leurs portes, à titre exceptionnel ou non, pour les Journées du Patrimoine. 37 lieux ouvrent pour la 1ere fois leurs portes tandis que 96 sont ouverts à titre exceptionnel, pour les Journées du Patrimoine, dans le sens où ils ne sont pas ouverts au public le restant de l’année.

Pour en savoir davantage ! Cliquez ici>>
Musée d'Orsay : Beauté, morale et volupté dans l'Angleterre d'Oscar Wilde


Cette exposition explore l'"aesthetic movement" qui, dans l'Angleterre de la seconde moitié du XIXe siècle, se donne pour vocation d'échapper à la laideur et au matérialisme de l'époque, par une nouvelle idéalisation de l'art et de la beauté. Peintres, poètes, décorateurs et créateurs définissent un art libéré des principes d'ordre et de la moralité victorienne, et non dénué de sensualité.

Des années 1860 à la dernière décennie décadente du règne de la reine Victoria, qui s'éteint en 1901, ce courant est étudié à partir des oeuvres emblématiques de Dante Gabriel Rossetti, Edward Burne-Jones et William Morris, James McNeill Whistler, Oscar Wilde et Aubrey Beardsley. 
http://www.musee-orsay.fr cliquez ici>>
Le salon du livre 2011 "Lettres nordiques"

Les auteurs et la littérature nordiques sont à l’honneur au prochain Salon du Livre de Paris. 40 auteurs, dont 8 Suédois, sont officiellement invités par les organisateurs français. Beaucoup de manifestations avec d’autres auteurs encore sont proposées au grand public et aux professionnels. Parmi les invités : Per Olof Enquist, Jonas Hassen Khemiri, Mara Lee, Sara Stridsberg, Anne Swärd, Annika Thor, Johanna Thydell et Carl-Johan Vallgren.

Salon du livre à Paris : cliquez ici>>

Expo : fais ton cinéma !

Il n'est pas besoin d'être réalisateur pour avoir des idées géniales et pour tourner un film ! C'est le principe de L'usine de films amateurs au Centre Pompidou. Le réalisateur français Michel Gondry est à l'origine de cette manifestation. Son vœu est de permettre à chacun, petit ou grand, d'inventer une histoire et de tourner le film de ses rêves avec trois bouts de ficelle !

Un bar, une salle d'attente, un cabinet de médecin, une bouche de métro, une chambre, une chapelle, un terrain vague, Michel Gondry a installé une vingtaine de décors pour titiller l'imagination des participants, leur donner des idées pour inventer une histoire.

Action !

Avant de commencer, il faut constituer une équipe pour le tournage (15 personnes), et déterminer les rôles :

Le réalisateur, il réalise le film et dirige les acteurs.

Le scénariste, il écrit les dialogues et l'histoire.

Le cameraman, il filme les scènes.

Le costumier, il choisit les tenues vestimentaires de chacun.

Le décorateur, il imagine les décors.

Les acteurs, ils interprètent les différents personnages.

Le monteur, il agence les séquences du film

.

Puis on écrit une histoire et on la découpe en plusieurs séquences.

Une fois l'histoire écrite et les rôles de chacun distribués, c'est parti. Vous avez à votre disposition toute une panoplie d'accessoires plus farfelus les uns que les autres pour déguiser les acteurs, bricoler des bruitages ou fabriquer des effets spéciaux.

Coupez !

Après trois heures de tournage, votre film est prêt ! Vous pouvez le regarder sur place avec votre équipe et rentrer chez vous avec votre DVD.

Les clés de l'info

Vous pouvez vous rendre sur le site de l'expo en cliquant ici>>.

Les musées gratuits
Les musées gratuits
L'exposition "Our Body", à la fois "didactique" et "morbide"
L'exposition "Our Body", à la fois "didactique" et "morbide"
Claude Lévi- Strauss est mort début novembre
Claude Lévi- Strauss est mort début novembre
Simone Veil reçue à l'Académie française
Vêtue du traditionnel "habit vert" brodé de branches d'olivier, Simone Veil, qui a fait l'éloge de son prédécesseur, Pierre Messmer, a été accueillie sous la Coupole par Jean d'Ormesson qui a retracé le parcours de la femme préférée des Français. Son enfance au sein d'une famille juive, républicaine et laïque ; son arrestation par la Gestapo, le 30 mars 1944, à Nice ; son arrivée au camp d'Auschwitz-Birkenau, le 15 avril 1944, à  l'aube, en compagnie de sa mère et de sa soeur. "La déportation n'est pas seulement une épreuve physique, c'est la plus cruelle des épreuves morales, a-t-il estimé. Revivre après être passé par le royaume de l'abjection est presque au-dessus des forces humaines."A la Libération, Simone Veil fait pourtant le choix de revivre : à peine rentrée des camps, elle s'inscrit à Science Po, se marie, a trois enfants. Elle deviendra par la suite ministre de la santé, présidente du Parlement européen et membre du Conseil constitutionnel. " lemonde.fr

L'article en intégralité>>
Le château de Versailles

Le château de Versailles fut la résidence des rois de France Louis XIV, Louis XV et Louis XVI. Résidence royale, ce monument compte parmi les plus remarquables de France et du monde tant par sa beauté que par les événements dont il fut le théâtre. Le roi et la cour y résident de façon permanente du 6 mai 1682 au 6 octobre 1789 à l'exception des quelques années de la Régence. Il est situé au sud-ouest de Paris, dans la ville de Versailles en France. Ce château est devenu un symbole de l'apogée de la royauté française. La grandeur des lieux se voulait à l'image de celle des rois successifs.
Le château est constitué d'une succession d'éléments ayant une harmonie architecturale. Il s'étale sur 67 000 m² et comprend plus de 2 000 pièces.
Le parc du château de Versailles s'étend sur 815 ha (8 000 avant la Révolution) dont 93 ha de jardins. Il comprend de nombreux éléments dont le petit et le grand Trianon, le hameau de la Reine, le grand et le petit Canal, une ménagerie, une orangerie et la pièce d'eau des Suisses. Wikipedia.fr

Pour en découvrir davantage : cliquez ici>>
Nothomb: 15 000 exemplaires en 4 jours
Le dernier roman d'Amélie Nothomb, Une forme de vie (Albin Michel) démarre fort. Il s'est écoulé à 15 000 exemplaires en 4 jours seulement.
Amélie Nothomb, en se mettant en scène sous les traits d'une romancière qui lui ressemble comme deux gouttes d'eau, a trouvé une façon élégante et drôle de passer au crible les petits travers des écrivains : la vanité, l'orgueil, l'envie de changer le monde, l'incapacité de dire que l'on n'écrit jamais que pour soi... Il y a dans ce roman des conseils précieux ("Il n'existe qu'un seul moyen de régler une difficulté d'écriture, c'est d'écrire. La réflexion efficace et agissante n'intervient qu'au moment de la rédaction"). Cette réflexion sur le statut de la littérature est salutaire. Elle est, surtout, une invitation à lire, à écrire, bref, à vivre.
 Lire l'article sur lexpress.fr>> 
Hors la loi, le film


L’histoire de la fratrie de « Hors-la-loi », c’est l'histoire des Algériens nés à Oran, Alger ou en Kabylie entre les années 1930 et les années 1950, ils ont connu, enfants, la colonisation française en Algérie et, jeunes adultes, ont vécu au plus près les relations obscures qu’ont entretenues la France et l’Algérie dans les années 1960.
Le mariage d'amour a-t-il échoué ?
Le dernier livre de Pascal Bruckner, pour en savoir + sur l'auteur : cliquez ici>>
L'invention du mariage d'amour devait répondre aux malheurs du mariage classique : rétablir l'égalité entre époux, privilégier le sentiment sur l'obligation.
Mais depuis une quarantaine d'années, la nuptialité décline, le divorce explose, le célibat s'étend, les familles monoparentales se multiplient. Nul besoin de se marier désormais pour vivre ensemble ou avoir des enfants. Comment expliquer cette désaffection alors que l'idéal du couple reste entier ? Sommes-nous si sûrs que le mariage d'intérêt n'a pas d'avenir ?







Expo : Claude Monet au Grand Palais

Le mot « impressionnisme » vient du mot « impressionner », qui veut dire « affecter quelqu'un d'une vive impression ». L'impressionnisme, c'est un courant artistique, dont Claude Monet est le chef de file.

L'impressionnisme naquit en 1874, quand le photographe Nadar permit à un groupe de peintres - Monet en faisait partie - d'exposer leurs toiles. Parmi les 165 œuvres exposées, huit étaient de Monet, notamment celle intitulée « Impression, au soleil levant ».
Quand le journaliste critique Louis Leroy vit cette œuvre, il écrivit dans son journal : « Que représente cette toile ? "Impression, au soleil levant", Impression, j'en étais sûr. Je me disais, aussi, puisque je suis impressionné, il doit y avoir de l'impression là-dedans. » Il intitula son article « L'exposition des impressionnistes ».
Ce terme resta au groupe, qui, jusqu'alors, n'avait pas eu le droit d'exposer. Il faut dire que leur style et leur technique - peindre un motif à l'aide de petites taches de couleur - tranchaient, comparés aux peintres de l'époque, qui étaient beaucoup plus classiques !
« La couleur est mon obsession quotidienne, ma joie et mon tourment », ces mots proviennent de la bouche de Claude Monet.
Ces tableaux sont impressionnants, parce qu'ils nous bouleversent, nous troublent, nous émeuvent ou nous étonnent. Les milliers de touches de couleur, qui servent à composer un motif, une nature morte ou un paysage sont des trésors de lumière, justement. Il faut regarder un tableau de Monet de loin, puis s'avancer petit à petit pour percevoir ces touches subtiles.

 Cette rétrospective au Grand Palais jusqu'au 24 février 2011 (170 œuvres provenant de 70 musées à travers le monde) retrace toute la carrière du peintre, des débuts des années 1860 jusqu'aux derniers tableaux liés au cycle des « Nymphéas ».
Clés de l'info

Le site de l'exposition : cliquez ici>>

Le scandale de l'exposition Larry Clark à Paris


Découvrez L'expo Larry Clark au Musée d'Art moderne interdite au moins de 18 ans sur Culturebox !


Politiquement correct ? Outrage à la liberté de l'artiste ? Faut-il interdire une exposition à une catégorie de public particulière ? Voici la polémique qui circule sur le web et sur l'ensemble des médias depuis une semaine jusqu'à la sphère politique, au sujet de l'exposition du photographe Larry Clark au Musée d'art moderne de Paris : Kiss the past hello présentée du 8 octobre 2010 au 2 janvier 2011. La mairie de Paris a décidé d'interdire l'exposition aux moins de 18 ans, de peur de certaines suites pénales. En cause : quelques photos de l'artiste du monde de l'adolescence jugées trop crues, où sexe, drogue et violence, seraient (trop) présents. Dans une interview accordée au Monde, Larry Clark déclare que "cette censure est une attaque des adultes contre les adolescents". Mais "l'art est dérangeant", dit-il. "Je fais ces images pour moi et les adolescents. Oui, il y a du sexe et de la nudité, mais ça fait partie de la vie. Dans le contexte de mon travail, ce n'est pas de la pornographie, ce n'est pas une mise en scène faite pour titiller, c'est la vie". Pourtant son film Ken Park (2002) avait déjà été censuré en Australie et à Moscou tandis que sa série Tulsa avait fait des remous aux USA. Une polémique qui assure une bonne publicité à l'exposition, quoi qu'il en soit !

D'autres vidéos sur ces expos à scandale sur Culturebox : http://culturebox.france3.fr/exposition_polemique#/exposition_polemique

La FIAC 2010

« La place de l’art dans la société a été renforcée », s’exclame Jennifer Flay, la directrice de la FIAC. 640 galeries avaient postulé, seulement 195 étaient retenues. La 37e Foire internationale d’art contemporain (FIAC) est le résultat d’une sélection très sévère. « On essaye de représenter au mieux une variété de tendances, une vision hautement qualitative de l’art moderne et contemporain », promet Jennifer Flay. A Paris, des galeries venues de 24 pays participent à l’édition 2010 qui se déroule au Grand Palais, à la Cour carrée du Louvre et dans le jardin des Tuileries. Comme tout le monde, le galeriste Kamel Mennour constate une véritable renaissance de la Foire internationale d’art contemporain à Paris.  L’économie repart, l’art va avec. Les artistes prophétisent les choses. On a tout intérêt d’être réceptif à ce que font les artistes. Et les artistes aujourd’hui sont de nouveau à Paris. »
Vidéo

Chaque année, les prix littéraires se livrent bataille

Le prix Femina, qui a été décerné mardi 2 novembre à Patrick Lapeyre>>, inaugure comme chaque année une tradition bien française : la saison des prix littéraires. Et cette lutte dure depuis plus d’un siècle.

Le Prix Goncourt>>, le premier grand prix littéraire français, date de 1903. Un an plus tard, un groupe de femmes journalistes inventent le Prix Femina, jugeant le Goncourt trop misogyne, et désirant mettre en lumière aussi les écrivaines.

En 1926, en attendant les résultats du Goncourt, dix journalistes littéraires décident d’élire leur propre vainqueur, et de proposer ainsi une alternative. Le Prix Renaudot>> est né ! Depuis, il reste décerné, chaque année, quelques minutes après le Goncourt. Du coup, il prépare toujours deux vainqueurs, pour être sûr de ne pas élire le même que son concurrent direct.

Le Prix Médicis>> a été créé bien plus tard, en 1958, avec la volonté de découvrir de nouveaux auteurs. Une philosophie dont se targue aussi le Prix de Flore>>, lancé en 1994.

Au-delà de leurs différences, les prix fonctionnent tous de la même manière : une remise des récompenses à date fixe, dans un lieu parisien emblématique, une récompense symbolique (un verre de vin par jour pour le Flore), mais des grosses ventes assurées (400.000 exemplaires en moyenne pour le Goncourt). Et surtout, spécificité bien française, un jury indéboulonnable.

Au Goncourt, les jurés sont cooptés, et membres d’office jusqu’à leurs 80 ans. "Les jurys sont inamovibles", s’insurge ainsi Marie-Rose Garnieri, libraire. Mais pas question de changer. "Notre Prix est adoré par le public", se défend Edmonde Charles-Roux, présidente du jury du Goncourt depuis 1983. "Pourquoi changer quelque chose qui marche ?"

Les prix sont également souvent accusés d’une certaine promiscuité avec les maisons d’édition. La majorité des vainqueurs du Goncourt, du Femina ou du Médicis sont ainsi édités chez Gallimard ou Grasset.

Principalement visé, le Goncourt a fait quelques efforts, en modifiant son règlement. Depuis 2008, les jurés ne peuvent ainsi plus être rémunérés par une maison d’édition. Une évolution nécessaire, car la concurrence est rude.

En effet, depuis une vingtaine d’années, un nouveau genre de prix prend en effet le pouvoir dans les librairies : le prix des lecteurs, qui ont maintenant voix au chapitre. "Il y a eu un vrai renouvellement des générations, et ça a dynamisé le genre", explique Guy Konopnicki, journaliste à Marianne.sfr.fr

L'actualité scientifique et médicale
Les nouvelles découvertes
L'origine de la vie




Peut-on dater l’acte de naissance de la vie ?
  
Des chercheurs auraient trouvé la plus ancienne trace de vie sur Terre, des microfossiles vieux de près de 4 milliards d’années, qu’ils décrivent dans une étude publiée cette semaine par Nature. Mais l’origine de la vie elle-même serait bien plus ancienne encore.



Elle pourrait être âgée de 9,7 milliards d’années, si l’on en croit les auteurs de « La vie avant la Terre ».




Les généticiens Alexei Sharov et Richard Gordon ont pris pour modèle la loi de Moore. Celle-ci a été formulée pour illustrer la croissance exponentielle de la puissance des ordinateurs. Elle double tous les deux ans, au rythme de l’ajout des transistors sur un circuit intégré. Sharov et Gordon se sont eux intéressé à la vitesse de la complexification du vivant.




Ils ont mesuré le temps qu’il a fallu aux procaryotes pour acquérir un noyau et devenir des eucaryotes et ensuite des créatures plus complexes du vers, au poisson, à l’amphibien et enfin aux mammifères. Ils en ont déduit que la complexité du vivant doublait tous les 376 millions d’années. Et en faisant le chemin à l’envers, ils extrapolent la date de naissance de la vie.



Une date située bien avant l’apparition de la Terre, ce qui n’a rien d’impossible, selon Sharov et Gordon. Quant notre système solaire s’est formé, des organismes similaires à des bactéries ou à des nucléotides venant d’une partie plus ancienne de notre galaxie, auraient pu atteindre cette toute nouvelle planète en voyageant sur des astéroïdes ou des débris spatiaux. Sharov et Gordon soulignent cependant que leurs calculs ne sont pas une preuve scientifique que la vie a précédé la Terre, simplement un exercice de pensée. Il n’y a aucun moyen d’être certain que la complexité organique a évolué à un rythme constant.   books.fr


 
Le premier bébé au monde avec trois parents biologique est né




Une première mondiale mais des réactions mitigées. Un bébé conçu grâce à l'utilisation de l'ADN de deux femmes . Cet enfant a donc deux mamans et un papa.
Une équipe médicale internationale du Centre New Hope Fertility à New York, a utilisé une technique inédite de transfert des matériaux génétiques du noyau pour éviter que la mère ne transmette à son enfant des gènes responsables du syndrome de Leigh. 
Cette technique de conception assistée n'est pas autorisée aux Etats-Unis, ce qui a conduit l'équipe médicale à réaliser cette procédure au Mexique, où l'enfant est venu au monde. Les médecins ont transféré les matériaux génétiques contenant les chromosomes de la mère dans un ovule d'une donneuse dont les matériaux génétiques avaient été enlevés.
Directmatin.fr
La démocratie selon les abeilles




Un essaim d’abeille parvient à une forme d’intelligence collective dans le choix de son domicile. Les ouvrières d’un essaim d’abeille à miel conduisent un processus démocratique de prise de décision pour choisir le lieu de leur nouvel habitat – un choix qui aura, l’hiver venu, des implications en termes de vie ou de mort.  
Identifier une série d’options distinctes, partager librement les informations concernant ces options et choisir collectivement la meilleure… Partager les découvertes en exécutant des danses, conduire un débat concernant la meilleure option possible et parvenir à un accord à propos du nouveau domicile de l’essaim. Et, presque toujours, la sagesse collective des abeilles choisit la meilleure option parmi toutes celles qui sont disponibles.
Thomas Seeley. Honeybee democracy. [La démocratie des abeilles à miel.] 
La GPA : la gestation par autrui



La marchandisation du corps des femmes : «la GPA repose souvent sur l'exploitation des femmes les plus démunies.».



Le virus Ebola




 
Infection au Texas, la prudence s'impose

Les autorités sanitaires américaines ont confirmé dimanche la première infection par Ebola contractée aux Etats-Unis. Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) ont indiqué que les tests effectués à l'hôpital de Dallas samedi soir étaient exacts. La patiente travaillait au centre hospitalier Texas Health Presbyterian de Dallas, où a été soigné et est mort le Libérien Thomas Eric Duncan le 4 octobre. Elle faisait partie de l'équipe qui l'a traité après son hospitalisation le 28 septembre. L'Américaine est le deuxième cas de contamination hors d'Afrique, après celui de Teresa Romero, une aide-soignante espagnole de 44 ans, qui a contracté à Madrid le virus en soignant un missionnaire mourant rapatrié de Sierra Leone. Elle a peut-être touché son visage avec un gant infecté, selon l'hôpital où elle est prise en charge depuis lundi. L'annonce de cette contamination a ravivé les craintes sur la capacité des Etats à contenir la plus grave épidémie du virus Ebola en Afrique de l'Ouest depuis l'identification du virus en 1976, et sur les mesures de protection adoptées. Elle a fait 4 033 morts sur 7 399 cas recensés dans 7 pays – surtout en Guinée, Sierra Leone et Liberia, mais aussi Nigeria, Sénégal, Espagne et Etats-Unis –, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Aucun vaccin ni traitement homologué n'existe pour l'instant contre le virus, qui se transmet par contact direct avec des fluides corporels lorsque le malade a développé les symptômes (fièvre, vomissements, courbatures, douleurs). Par précaution, de nombreux pays dans le monde multiplient les contrôles aux frontières des voyageurs venant des trois pays les plus touchés.

lemonde.fr / octobre 2014

L'origine du SIDA


L'origine de la pandémie du sida enfin élucidée
Le virus, transmis à l'homme par des singes et responsable de 36 millions de morts, est apparu en 1920 à Kinshasa
 
Ce ne sont plus des soupçons, mais une démonstration, preuve à l'appui. A l'heure où certains persistent à réviser l'histoire du sida en lui attribuant une autre cause que le virus de l'immunodéficience humaine (VIH), une équipe internationale a reconstitué scientifiquement dans le temps et l'espace l'origine du fléau.
Le travail de Nuno Faria et de ses collègues, publié vendredi 3 octobre dans la revue américaine Science, remonte aux origines de l'épidémie. Elle trace sa lente propagation depuis l'actuelle République démocratique du Congo (RDC) et sa capitale, Kinshasa, à partir des années 1920, principalement par le biais du chemin de fer.
 
" Nous avons rassemblé les pièces du puzzle pour établir où et quand le virus était passé de son réservoir animal à l'homme, résume Martine Peeters, virologue dans l'unité multidisciplinaire UMI 233 de l'Institut de recherche pour le développement (Montpellier) et cosignataire de l'article. Ce passage du singe à l'homme s'était sans doute produit à plusieurs reprises sans qu'une épidémie ne se déclenche, le virus restant cantonné à la forêt. Mais un jour le virus s'est trouvé au bon endroit au bon moment et l'épidémie a démarré. "
La souche à l'origine de la pandémie a pour hôtes des chimpanzés vivant dans le sud-est du Cameroun. Vers 1920, un homme est contaminé par le virus, peut-être en consommant de la viande de brousse ou en se blessant lors d'une chasse. Il voyage jusqu'à Kinshasa, qui va devenir le berceau de l'épidémie. Les archives coloniales belges ont révélé qu'à cette époque les échanges commerciaux par voies fluviales connaissent un développement intensif entre ces deux régions, notamment pour le commerce de l'ivoire et du caoutchouc.
 
Les activités humaines, le travail migrant, le développement d'activités de prostitution et la pratique d'injections de traitements contre les infections transmises sexuellement avec du matériel non stérile (seringues et aiguilles réutilisées pour plusieurs personnes) amplifieront l'épidémie naissante.
Autour de 1964, des Haïtiens venus travailler dans le Congo-Kinshasa, devenu indépendant, importent le virus dans leur pays à leur retour. A partir de là, le VIH gagne les Etats-Unis, tandis qu'il se propage simultanément à d'autres pays d'Afrique subsaharienne. La suite est connue. Le sida a infecté 75 millions de personnes et fait 36 millions de morts.

 
La reconstitution de l'itinéraire chronologique de ce virus sorti de la forêt, passé de l'animal à l'homme et se propageant sous forme épidémique, prend une résonance particulière au moment où Ebola sème la mort en Afrique de l'Ouest. " Il existe un parallèle entre les deux épidémies, souligne Martine Peeters, mais personne ne s'attendait à ce que le virus Ebola sorte et se transmette aussi vite, beaucoup plus vite que le VIH. Il faut dire que les voies de transmission ne sont pas les mêmes, celles-ci étant plus faciles pour Ebola, et que l'incubation est nettement plus courte que pour le VIH. " Le sida a mis soixante ans à devenir épidémique, le virus Ebola à peine quarante ans.

Lemond.fr / octobre 2014
La pollution de l'air tue plus que le tabac !

Le bilan sanitaire des polluants atmosphériques : 7 millions de décès en 2012



Le Luxembourg, l'Autriche, l'Allemagne, la France, la Belgique et l'Irlande font partie des mauvais élèves, avec comme seuil le plus communément dépassé celui des oxydes d'azote (NOx).

Selon l'EEA, le transport routier est responsable d'environ 40 % du total des émissions de NOx en Europe. " Au cours des deux dernières décennies, les réductions d'émissions dans ce secteur n'ont pas été aussi importantes qu'escompté ", note l'EEA.

Les décès qui leur sont attribuables se répartissent entre accidents vasculaires cérébraux (34%), maladies cardiaques ischémiques (26%), bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO, 22 %), infections aiguës des voies respiratoires chez l'enfant (12 %) et cancer du poumon (6 %).

Des travaux récents suggèrent ainsi une réduction des facultés cognitives (mémoire de travail, etc.) chez les personnes âgées ou d'âge moyen lors des épisodes de pollution aux PM 2,5. D'autres suggèrent une augmentation du risque de démence en cas d'exposition chronique au dioxyde d'azote — un gaz notamment émis par les moteurs diesel.

Stéphane Foucart
lemonde.fr
Vincent Lambert


L'affaire Vincent Lambert

Victime d'un accident de la route en 2008, Vincent Lambert, 38 ans, a d'abord été dans une phase de coma profond. Il se trouve aujourd'hui dans un coma dit « pauci-relationnel », plus précisément en état dit de « conscience minimale plus ». Il bouge les yeux, ressent la douleur, sans qu'il soit possible de savoir s'il comprend ce qu'on lui dit. Au terme de cinq ans, et 80 séances d'orthophonie, aucun code de communication n'a pu être établi avec lui.

Qui est en faveur d'un processus de fin de vie ?
Début 2013, l'équipe de soins palliatifs du CHU de Reims dans lequel Vincent Lambert est hospitalisé note des comportements inhabituels d'opposition lors des soins, faisant « suspecter » un refus de vivre. A l'issue d'une procédure collégiale de réflexion prévue par la loi Leonetti, l'équipe dirigée par le docteur Eric Kariger décide l'arrêt de la nutrition artificielle, son seul traitement. Son épouse, Rachel, donne son accord à cette décision médicale. Un frère, trois demi-frères, une sœur, une demi-sœur et un neveu soutiennent a posteriori le choix de l'équipe médicale.


Qui s'oppose à ce processus de fin de vie ?
Les parents, un demi-frère et une sœur de Vincent Lambert, estiment qu'il doit rester en vie. Leurs avocats font valoir que celui-ci ne rentre pas dans le cadre de loi Leonetti car il n'est pas mourant et qu'« aucune urgence ne préside à l'arrêt des soins ».  La situation de Vincent Lambert, affirment-ils, relève d'un « handicap » et non d'une « maladie cérébrale incurable ».

Pour l'autre partie de la famille, ce refus est motivé par des convictions religieuses. Ils rappellent que Viviane Lambert, la mère, est proche de la Fraternité Saint-Pie X, un mouvement catholique intégriste.

Qu'aurait voulu Vincent Lambert ?
Selon sa femme et l'un de ses frères, le jeune homme, qui était infirmier psychiatrique, aurait à plusieurs reprises, avant son accident, assuré qu'il n'aurait pas voulu de cette vie-là.

Que dit la loi Leonetti ?
La loi Leonetti relative aux droits des malades et à la fin de vie de 2005 proscrit l'obstination dite déraisonnable. Quand le patient le demande, ou après une réflexion collégiale s'il n'est pas en mesure d'exprimer sa volonté, la loi autorise l'arrêt des traitements et permet le soulagement de la douleur par des sédatifs, au risque d'entraîner la mort. C'est le principe du « laisser mourir » par opposition au « faire mourir » que constitue l'euthanasie. Le tribunal a reconnu que cette loi peut s'appliquer au cas de Vincent Lambert, même s'il est en état pauci-relationnel.

La décision du tribunal administratif de Châlons-en-Champagne fera-t-elle jurisprudence ?
Le fait qu'un tribunal impose à une équipe médicale de suspendre une décision d'arrêt des traitements d'un patient est une première. En mai 2013, le tribunal s'était uniquement prononcé sur le fait que la procédure de consultation des proches imposée par la loi Leonetti n'avait pas été respectée. En janvier, les juges sont allés plus loin, en se positionnant sur la décision médicale en elle-même. La position du Conseil d'Etat, que l'épouse a décidé de saisir, fera, dans tous les cas, jurisprudence. Une fois le conseil d'Etat saisi, il disposera de quarante-huit heures pour trancher.

Pourquoi la décision du Conseil d'Etat est-elle si attendue ?
D'abord, parce que le sort de Vincent Lambert en dépend. Elle est aussi attendue par les médecins, notamment ceux exerçant dans les unités de soins palliatifs ou de réanimation, qui se sont émus de la portée d'une telle décision de justice sur leurs pratiques médicales, particulièrement en ce qui concerne l'acharnement thérapeutique.
Finalement le Conseil d'Etat a décidé de ne pas trancher. Au moins pas tout de suite. La plus haute juridiction administrative a ordonné, vendredi 14 février, une nouvelle expertise médicale avant de se prononcer sur la question de la fin de vie de cet homme de 39 ans, sur le sort duquel sa famille se déchire.
Lemonde.fr




Quoi de mieux qu’un tour du monde pour populariser le véhicule électrique ?

Au volant d’une CO, Xavier Degon et Antonin Guy veulent prouver que le véhicule électrique est une solution d’avenir pour nos déplacements. « Son usage est d’abord urbain et l’Odyssée électrique n’a pas pour but de faire croire qu’on peut faire de longues distances », explique Antonin Guy.

« Par contre, il s’agit de démontrer que si nous, nous pouvons faire le tour du monde avec, tout un chacun peut l’utiliser pour aller faire ses courses, chercher les enfants à l’école… Il y a à la fois la volonté de valoriser l’image des véhicules électriques auprès du grand public et de le rassurer sur la capacité de ce mode de transport à répondre à ses besoins. Car c’est une voiture de série que nous allons utiliser », précise-t-il.

Pour parcourir ces 25 000 km, les deux compères vont devoir s’armer de patience. Leur périple est prévu pour durer huit mois, avec des étapes d’une petite centaine de kilomètres. « On prévoit deux recharges par jour : une, justement en journée, une autre la nuit. Sans savoir qui nous mettra à disposition une prise électrique », explique Antonin Guy.

« Ces 200 jours, ajoute-t-il, c’est autant de rencontres avec l’habitant pour aller lui emprunter quelques mégawatts. Ce voyage s’inscrit dans une véritable aventure humaine qui permettra de côtoyer les prises de courant du monde entier et surtout leurs propriétaires, en passant par les Rocheuses américaines, le cœur du Japon, la Route de la soie entre la Chine et le Kazakhstan, et l’Europe. Lorsque nous avons fait le trajet-test entre Paris et Strasbourg, personne ne nous a refusé une prise électrique. »


SUIVRE Le parcours au jour le jour sur le site internet www.electric-odyssey.com
Les débris spatiaux envahissent l'espace !


Cette image est une illustration des millions de débris spatiaux qui tournent autour de la Terre. Attention : la taille des débris est exagérée par rapport à celle de la Terre

Le 28 juin 2011, des astronautes ont échappé de justesse à un accident. Un débris spatial est passé très près de leur appareil. Ce n’est pas la première fois qu’un véhicule spatial évite un accident, vu les millions de débris qui se baladent dans l’espace. Mais c’est quoi au juste un débris spatial ? En route pour le Centre national d’études spatiales (CNES) de Toulouse, pour aller à la rencontre des ingénieurs qui connaissent bien ces drôles de débris !

Boulons, bouts de tôles, restes de fusées et de stations spatiales ou encore des satellites entiers ! Voilà à quoi ressemblent ces débris de l’espace.

Leur durée de vie peut atteindre 200 ans et même… plusieurs siècles.

Les premiers débris datent de 1957. Cette année-là, le premier engin spatial a été envoyé dans l’espace ! Leur nombre n’a pas cessé d’augmenter depuis.

Selon les ingénieurs du CNES, 15 000 débris spatiaux de plus de 10 centimètres, soit la taille d’un verre,  tournent autour de la Terre. Mais la plupart, environ 35 millions, sont aussi petits qu’une mouche !


Ces débris vont vite, très vite. Ils se déplacent à une vitesse folle. En une seconde, ils parcourent 8 kilomètres contre 150 mètres par seconde pour le TGV, le train le plus rapide du monde !
Où sont-ils ?

Les débris spatiaux se situent le plus souvent en orbite basse, c’est-à-dire à une altitude comprise entre 200 et 2 000 kilomètres au-dessus de la Terre.

En revanche, la majorité des satellites d’observation ainsi que la Station spatiale internationale (ISS) naviguent en orbite basse. C’est pour cela que les risques d’accident avec des débris sont permanents.

Les débris spatiaux polluent-ils l’espace ?

Pas vraiment, répondent les ingénieurs du CNES. Les débris spatiaux ne détériorent pas l’espace. L’ennui, c’est surtout qu’ils sont de plus en plus nombreux.

En revanche, il y a peu de risque qu’ils tombent un jour sur ta tête et qu’ils polluent notre planète : en chutant, ils se désintègrent dans l’atmosphère et disparaissent. clesdelinfo.fr
La Joconde

Des chercheurs italiens vont tenter de retrouver et d'exhumer la dépouille de Lisa Maria Gherardini qui aurait inspiré, selon la thèse traditionnelle, la Joconde de Léonard de Vinci. Une enquête qui s'annonce longue et difficile.

Lisa Gherardini est née en 1479. Il y a quelques années, un amateur d'histoire italien avait annoncé avoir découvert un certificat de décès montrant qu'elle était morte le 15 juillet 1542 et qu'elle avait été inhumée au couvent de Sainte-Ursule.

Les chercheurs vont suivre la tendance actuelle, c'est-à-dire appliquer les méthodes de la police scientifique à l'histoire de l'art.  Les chercheurs vont d'abord utiliser un radar pour tenter de retrouver les tombes dissimulées sous le couvent. Puis, ils devront exhumer les ossements afin d'identifier ceux qui pourraient appartenir à Lisa Gherardini. Ils chercheront par ailleurs des éléments précis, notamment les traces d'une éventuelle maladie.

Si de tels ossements sont identifiés, les scientifiques procéderont à une datation au carbone 14 et des analyses ADN seront menées afin de les comparer avec l'empreinte génétique de ses enfants, dont certains ont été enterrés dans une basilique de Florence.

Enfin, si des fragments de crâne sont retrouvés, selon leur état de conservation, le groupe tentera de réaliser une reconstitution faciale. Cette étape est cruciale pour déterminer si elle a effectivement servi de modèle pour Mona Lisa et si le célèbre sourire de la Joconde était bien le sien, ou pas. Afp.fr

Accident nucléaire au Japon à la centrale de Fukushima

Fukushima est située sur la côte nord-est du Japon, là où le tsunami est le plus fort. Dès que la terre se met à trembler, les systèmes de sécurité stoppent les six réacteurs de la centrale atomique.
Mais, même éteints, les réacteurs ont besoin de continuer à être refroidis.
Or, la vague va provoquer une panne électrique importante qui va paralyser les circuits de refroidissement des réacteurs nucléaires.

Conséquence : les réacteurs vont surchauffer. Et les combustibles usagés, stockés dans des piscines au-dessus des réacteurs vont faire bouillir l’eau qui va petit à petit s’évaporer.
Cette série d’incidents va provoquer des explosions dans les bâtiments qui renferment les réacteurs et les barres d’uranium usagé, le combustile de la centrale, se retrouvent à l’air libre, provoquant des rejets dans l’air de matières hautement radioactives.

Depuis, les sauveteurs multiplient les tentatives pour remplir les piscines, refroidir les réacteurs et rétablir le courant pour remettre en route les circuits de refroidissement.

Par précaution, les 140.000 habitants situés dans les 20 km autour de la centrale ont été évacués.

Une véritable course contre la montre est engagée pour épargner au monde entier la plus grave catastrophe nucléaire de tous les temps. Si les six réacteurs échappaient à tout contrôle, cela pourrait conduire à une pire catastrophe que celle de Tchernobyl (Ukraine) en 1986. Franceinfo.fr

Accident nucléaire au Japon

L'accident de la centrale nucléaire de Fukushima au Japon a relancé le débat sur la sûreté des installations en France, deuxième plus grand pays nucléaire au monde après les Etats-Unis. La France possède 58 réacteurs nucléaires, contre 55 au Japon, répartis dans 19 sites sur tout le territoire.

"Ce séisme dévastateur montre que le nucléaire est un colosse aux pieds d'argile", estime ainsi le Réseau "Sortir du nucléaire" dans un communiqué. Il rappelle que "les tremblements de terre n'arrivent pas qu'en Extrême-Orient". "Nous avions révélé en juillet 2007 que les centrales nucléaires françaises n'étaient pas aux normes sismiques et qu'EDF avait falsifié les données sismiques de ses centrales nucléaires pour ne pas supporter des travaux de mise aux normes trop onéreux", ajoute "Sortir du nucléaire" pour qui "cette situation perdure aujourd'hui".

Selon Eric Besson, il faut "dire et redire à nos concitoyens que toutes les centrales ont été conçues en intégrant les risques sismiques et d'inondation". "Il y a des révisions régulières", a-t-il ajouté. Le président de l'Autorité de sûreté du nucléaire (ASN), André-Claude Lacoste, a précisé qu'il n'y avait pas lieu, notamment, de renforcer la sécurité de la centrale de Fessenheim, située dans une zone à risque sismique en Alsace. "Nous faisons chaque année 1 000 inspections sur le parc nucléaire en France. Sur Fessenheim, 15 à 20 inspections donc avant de faire quoi que ce soit, il faudra voir quelles leçons il y a à tirer du Japon", a expliqué André-Claude Lacoste. Lemonde.fr

Article en intégralité : cliquez ici>>

L'euthanasie en France

FIN DE VIE - Le point sur la loi, les pratiques et les mentalités concernant la question...

Que dit la loi?
L’euthanasie active est interdite en France, et reste assimilée à un homicide volontaire. Mais la loi Leonetti de 2005 a autorisé sa forme dite «passive». Ainsi, il est devenu possible, dans le cas d’une personne en fin de vie, de limiter les soins, qui «ne doivent pas être poursuivis par une obstination déraisonnable. Lorsqu'ils apparaissent inutiles, disproportionnés ou n'ayant d'autre effet que le seul maintien artificiel de la vie, ils peuvent être suspendus ou ne pas être entrepris.»

En pratique, que se passe-t-il?
En vigueur depuis six ans, la loi Leonetti est encore méconnue, y compris par les professionnels de santé, et les dispositions limitant l’acharnement thérapeutique sont donc peu appliquées. Par ailleurs, le nombre de lits de soins palliatifs (d’accompagnement pour les patients en fin de vie), en augmentation, est actuellement insuffisant pour satisfaire toutes les demandes. Sur le terrain, de nombreux soignants témoignent que des euthanasies actives sont pratiquées en toute illégalité. Certaines personnes se rendent dans les pays européens ou le suicide assisté est légal, comme la Suisse.

Que contient la proposition de loi?
Le texte, déposé par des sénateurs de tous bords, propose dans son article premier que «toute personne capable majeure, en phase avancée ou terminale d'une affection accidentelle ou pathologique grave et incurable, lui infligeant une souffrance physique ou psychique qui ne peut être apaisée ou qu'elle juge insupportable, peut demander à bénéficier, dans les conditions prévues au présent titre, d'une assistance médicalisée permettant, par un acte délibéré, une mort rapide et sans douleur.»

Que pense l’opinion publique de la question?
Jusqu’à présent, les sondages ont toujours montré que les Français sont très majoritairement en faveur d’une évolution de la législation sur l’euthanasie. Un sondage, paru quelques jours après l’annonce de l’examen de la proposition de loi par le Sénat, révèle cependant que 60% des personnes interrogées préfèrent le développement des soins palliatifs. Lequel n’est toutefois pas incompatible avec une évolution de la loi sur l’euthanasie.
Julien Ménielle 20minutes.fr

L'article>>

La grippe mexicaine
La grippe mexicaine
Un vaccin contre le Sida
Un vaccin contre le Sida
La plupart des aéroports français fermés jusqu'à lundi
Le blocage du ciel français s'est étendu samedi avec la fermeture jusqu'à lundi matin de la plupart des aéroports en raison du nuage de cendres volcaniques venu d'Islande. Les 26 aéroports situés au nord d'un axe Nantes-Lyon, dont les trois parisiens - Roissy, Orly et Le Bourget - devaient interrompre leur trafic jusqu'à lundi matin 8h00.
La situation est aggravée en France par le chassé-croisé des vacances de printemps, déjà compliqué par une grève qui s'éternise à la SNCF.
Un débat est lancé au niveau européen sur le principe de force majeure invoqué par une partie des professionnels, considérant qu'ils n'ont pas à prendre en charge les frais supplémentaires de leurs clients bloqués.
Les cendres volcaniques rejetées par le volcan islandais contiennent des particules de verre et de roche pulvérisée qui peuvent endommager les moteurs et le fuselage des appareils.
Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), on ne peut pas exclure que ce nuage pose des problèmes aux personnes souffrant de difficultés respiratoires. Gérard Bon
La doyenne de l'humanité est une Française de 114 ans

La doyenne des Français, Eugénie Blanchard, âgée de 114 ans, qui vit à Saint-Barthélémy, est devenue mardi la doyenne de l’humanité, après le décès à une semaine de son 115e anniversaire de la japonaise Kama Chinen, détentrice du titre, selon le Groupe de recherche en gérontologie, faisant autorité sur la longévité des centenaires.
Née le 16 février 1896, Mme Blanchard vit depuis une vingtaine d’années à l’hôpital Bruyn de la commune de Gustavia, sur son île natale de Saint-Barthélémy, dépendant au nord de la Guadeloupe.
Devenue religieuse, Eugénie Blanchard avait quitté la petite île alors déshéritée de Saint-Barthélémy pour accomplir sa vocation à Curaçao, alors une riche colonie néerlandaise.
A Saint-Barth’, tout le monde l’appelle «Douchy», un mot «papiamento», le créole des îles hollandaises, qui désigne les bonbons et tout ce qui est douceurs sucrées. «Quand elle est rentrée à Saint-Barth la retraite venue, elle proposait des bonbons aux enfants en leur disant "douchy, douchy". Et le nom lui est resté».
A son retour dans son île natale, «La Douchy» a vécu chez elle, dans une de ces petites maisons typiques de Saint-Barth, colonie française puis suédoise, jusqu’à sa rétrocession à la France en 1877 et son accession à son statut actuel de collectivité d’outre-mer.
 «Avec l’âge, La Douchy apprécie toujours sa coupe de champagne, au moins à chacun de ses anniversaires».
liberation.fr




La mission est avortée. L'expédition scientifique Terre-Océan, un des projets phares du Grenelle de la mer, et confiée à Patrice Franceschi, le capitaine de La Boudeuse, s'est arrêtée, mardi 1er juin 2010, à minuit.

Plus un sou en poche, rien que des dettes. Le trois-mâts parti de Brest début novembre 2009 aura parcouru à peine la moitié de sa route : traversée de l'Atlantique, étude du littoral de la Guyane française et arrivée au Venezuela, où il devait explorer le bassin de l'Orénoque. Il n'ira pas plus loin que Caracas.
Mercredi, il devait quitter le port vénézuélien pour rejoindre la base navale française de Fort-de-France, en Martinique. Et y être probablement vendu pour rembourser les créanciers. Un véritable désastre.
Tout avait pourtant commencé dans un bel enthousiasme. Le 7 janvier 2009, Patrice Franceschi recevait une lettre de mission du ministre de l'écologie, Jean-Louis Borloo, comme en son temps, le navigateur-explorateur Louis-Antoine de Bougainville obtint la sienne de Louis XV pour guider sa frégate La Boudeuse autour du globe, de 1766 à 1769. Un parallèle historique largement mis en avant par les pouvoirs publics.
La Boudeuse coûte, en expédition, 50 000 euros par mois en moyenne. Sur le site dédié à l'expédition, Patrice Franceschi a écrit, mercredi 2 juin, "Le dernier mot du capitaine" afin d'expliquer à ses amis l'échec de la mission : "Sans doute, l'époque n'est-elle plus à ce type d'engagement et au rêve désintéressé (…). Vous l'aurez compris, les mathématiques comptables, inexorables et implacables dans leur roide froideur, ont fini par nous rattraper et nous imposer leur joug."
Désormais, le navigateur n'a plus qu'une idée en tête: tenter d'éviter de vendre La Boudeuse pour rembourser les créanciers. Mais, sans une aide ultime, il ne voit pas comment éviter que le trois-mâts, un des derniers navires traditionnels au monde à effectuer de grandes missions d'exploration, ne se retrouve sur le marché. L'élan épique de l'aventure sera alors épuisé. Marie-Béatrice Baudet. lemonde.fr


Les origines du Dahlia
Les Dahlias sont originaires des hauts plateaux d’Amérique du Nord. Au Mexique, le feuillage des dahlias était mangé par les troupeaux, tandis que la population elle, consommait et consomme toujours, ses tubercules.
Ce sont les Espagnols qui ont découverts à la fin du XVIIIème siècle cette plante vivace. C’est le docteur Thiebaut qui fit importer les Dahlias en France. Il était attaché à l’Ambassade de France à Madrid, et il fut conquis par cette plante bulbeuse . Quand elle arriva en France au début du XIXème siècle, c’est leur beauté et leur floraison extraordinaire de 6 mois qui eurent du succès. Elles n’entrèrent pas dans les recettes de cuisine françaises car leur goût amer ne plaisait pas !
Cette plante de la famille des dicotylédones fut nommée “Dahlia” en hommage au botaniste suédois Anders Dahl. Nature-jardin.com
Le tourisme spatial devient une réalité
L'émergence du tourisme spatial
Le 28 avril 2001, l'Américain Dennis Tito passe 7 jours, 22 heures et 4 minutes dans l'espace, devenant ainsi le premier véritable touriste de l'espace pour un prix modique de... 20 millions de dollars. En 2007, Charles Symonyi s'embarque pour un voyage orbital de 14 jours. Coût total : 25 millions de dollars. Il est le cinquième et dernier touriste spatial en date.

Une activité en plein essor
Ce n'est encore qu'un début ! Plusieurs sociétés travaillent dur pour dominer ce marché lucratif : Virgin Galactic bien sûr, mais aussi Space Adventure, Blue Origin, Planet Space emploient de nombreux techniciens qui travaillent d'arrache-pied pour proposer des séjours dans l'espace. Ainsi, Blue Origin a l'ambition de faire partir une fusée toutes les semaines dès 2011.

Actuellement, deux propositions se dessinent :
Le vol suborbital (dans les airs) survole la Terre à une centaine de kilomètres et permet de découvrir des sensations d'apesanteur.
Le vol orbital (dans l'espace) permettra d'atteindre la Station spatiale internationale, soit à environ 400 kilomètres.
Les cinq astronautes ont tous choisi un vol en orbite. Ce type de voyage n'est développé qu'en Russie, et le voyage s'effectue donc à bord d'une fusée Soyouz. Cependant, avant d'effectuer ce vol, tous les touristes ont dû suivre un entraînement intense destiné à prévenir des effets de la gravité. okvoyage.com
Une femme déclarée cliniquement morte s'est réveillée
Lydie Paillard, 60 ans a fait un malaise lundi matin lors du traitement médical préalable à une séance de chimiothérapie. Elle a aussitôt été ranimée par un médecin urgentiste mais ce dernier, après avoir pris l'avis d'autres médecins, a annoncé par téléphone aux enfants de Mme Paillard que leur mère, placée sous appareil respiratoire, "était très certainement cliniquement morte". Les trois fils de la patiente, eux, affirment qu'à leur arrivée à la clinique les médecins, dont l'urgentiste, leur ont annoncé que la patiente était morte. "Ils voulaient nous faire signer une décharge pour débrancher la machine qui la faisait respirer. Si on l'avait fait, cela aurait été comme signer son acte de mort", soutient l'un des fils de la patiente, Sébastien Paillard.

Vers 15 heures, sur l'insistance de la famille, la patiente est transférée par le SAMU au CHU de Bordeaux. Elle y subit un scanner qui ne révèle pas de mort cérébrale, a confirmé le directeur de la clinique. "Le soir, vers 23 heures-23 h 15, j'ai téléphoné au service du CHU où elle était hospitalisée et ils m'ont dit qu'elle était réveillée", soit environ quatorze heures après son malaise, raconte son fils. "C'est une forme de miracle", reconnaît Yves Noël, tout en admettant que l'urgentiste a commis une "erreur de communication" mais pas "une erreur médicale car il lui a sauvé la vie".

La patiente, toujours hospitalisée mercredi au CHU de Bordeaux, a expliqué que "ce sont mes fils qui m'ont expliqué que l'on voulait me débrancher car c'était fini et que comme ils refusaient, on m'a amenée au CHU". "Je ne réalise absolument pas ce qui s'est passé mais je crois que ce sont mes trois fils qui sont le plus choqués", a poursuivi la patiente, qui dit ne se souvenir de rien entre le moment où elle a reçu une injection avant de subir sa séance de chimiothérapie et le moment où elle s'est réveillée à l'hôpital.

La direction de la polyclinique a indiqué qu'elle allait proposer à la patiente et à sa famille de rencontrer l'équipe de médecins afin qu'ils parlent de ce défaut de communication. De son côté, la famille de Mme Paillard a pris mercredi un avocat. "Une plainte est à l'étude afin qu'une enquête soit menée afin de préciser les négligences commises dans ce dossier", a expliqué leur conseil bordelais, Me Nicolas Rothé de Barruel. lemonde.fr


Des antibiotiques à base de cafard

Cet insecte qui vit dans les poubelles et dans la saleté pourrait être utilisé dans la fabrication de nouveaux antibiotiques. Un super héros du médicament, en somme ! Une équipe de chercheurs de l'université de Nottingham a identifié neuf molécules, dans les tissus nerveux et le cerveau de cafards mais aussi de sauterelles. Ces substances pourraient être efficaces pour lutter contre des infections résistantes à d'autres antibiotiques.D'après Simon Lee, l'un des chercheurs britanniques, cette découverte n'est pas surprenante. Ces insectes vivent dans de telles conditions de saleté que les bactéries prolifèrent autour d'eux. Il est donc normal qu'ils aient développé des trucs à eux pour s'en protéger. Après la pénicilline, l'un des antibiotiques les plus connus, qui provient de la culture de champignons, ou encore le miel qui contient un antibiotique naturel, maintenant, place aux cafards. clesdelinfo.fr
 

L'alimentation des Français
Voici comment bien manger ...
Le nouveau petit dej



Un matcha latte, un açai bowl et un vitality shot, s’il vous plaît ! » Pas évident de saisir la commande de la jeune femme ce ­matin-là chez Wild and the Moon, dans le 3e arrondissement ­parisien. Incompréhensible pour les oreilles néophytes, c’est un petit déjeuner tout ce qu’il y a de plus classique dans ce « temple du végan » (comprenez végétalien) ouvert en février 2016, où l’on ne trouve pas une miette de croissant ni de lait de vache.



L’adresse, qui ne désemplit pas, propose une carte de petit déjeuner toute la journée.



Dès 8 heures, les adeptes de la graine de chia et du granola viennent religieusement dépenser une quinzaine d’euros pour un petit déjeuner sans gluten ni produits laitiers. « Aujour­d’hui, les gens ont envie d’aliments qui ont un intérêt nutritionnel, qui donnent de la vitalité, affirme Emma Sawko, fondatrice du concept décliné à Dubaï et bientôt à New York. C’est l’une des raisons qui expliquent la révolution qu’a connue le petit déjeuner. »


Avocado toast et granola



Evidemment, tout comme le village d’Astérix et Obélix, il existe toujours d’irréductibles défenseurs du croissant-petit noir avalé au comptoir en lisant le journal, et même des fins palais qui ne jurent que par les viennoiseries siglées d’un pâtissier star pour débuter la journée !




Ainsi, la grande consommation s’adapte aux nouvelles mœurs : des rayons entiers de muesli qu’il est difficile de différencier (le simple ajout de quelques raisins secs engendre une énième variété), des biscottes nouvelle génération avec des graines, des boissons prêtes à emporter labellisées Starbucks…




« Ce qui se développe le plus, ce sont les céréales avec les flocons d’avoine, le muesli, le granola, mais aussi le porridge. Côté boisson, on sort de l’éternel jus d’orange pour diversifier les goûts, constate Corinne Dauby, directrice marchandise épicerie et liquides chez Monoprix. lemonde.fr
La galette des Rois


Chacun peut devenir le Roi ou la Reine !




On est tous égaux, c'est une question de chance de trouver la fève !




Comment cuisiner une galette ?




L'Uber restaurant



Les investisseurs redoublent d'appétit pour les start-up livrant des plats aux particuliers



Dans les rues de Paris, devant les restaurants, des cyclistes, sac au dos, sont de plus en plus nombreux. Des pelotons aux dossards toujours plus variés : Foodora, Take Eat Easy, Deliveroo, AlloResto, Frichti, etc. Des noms connus, non des passionnés de la petite reine, mais des amateurs de plats livrés à domicile.
Des perspectives qui attirent aussi les grands noms de l'Internet comme Uber, qui s'y intéresse de près.
Signe de cette effervescence, le groupe californien a annoncé, mercredi 30  mars, le lancement à Paris, d'UberEATS, une application permettant de se faire livrer des plats proposés par des restaurants.



QuiToque ( cliquez ici>>)

Frichti se distingue, par exemple, en livrant des repas cuisinés par ses propres soins. Un modèle déjà plébiscité par FoodChéri et PopChef. D'autres comme Cooking'theworld, qui proposait de la cuisine du monde, se sont repositionnés. Rebaptisée QuiToque ( cliquez ici>>) propose la livraison de l'équivalent de quatre  repas par semaine avec ingrédients et recettes. Quant à La Belle Assiette, qui propose, un chef à domicile, elle se diversifie dans le service traiteur.


Toutes ces start-up vont devoir batailler dur contre la concurrence des grands de l'Internet. Uber est prêt à exploiter ses positions pour s'arroger une part du gâteau de la livraison à domicile. Le géant américain compte sur sa base de clients à qui il a envoyé automatiquement sa nouvelle application UberEATS. Sur sa plate-forme de mise en relation pour que les restaurateurs inscrivent leurs plats prêts à livrer. Et sur les chauffeurs ou sur les sociétés de coursiers qui se structurent sous sa marque pour assurer la livraison. lemonde.fr
 
Pourquoi le croque-monsieur s’appelle ainsi ?

Pourquoi le croque-monsieur s’appelle ainsi ?

Qui ne connait pas le croque-monsieur ? Ce délicieux sandwich avec du bon pain de mie, au jambon et à l’emmental, le tout grillé pour donner un goût savoureux et unique en son genre. Mais d’où vient le mot « croque-monsieur » ?

Ce mot serait apparu pour la première fois dans un café parisien « le bel âge » au boulevard des Capucines en 1901. Le bistrotier, Michel Lunarca, manquant un jour de pain-baguette confectionna un sandwich au pain de mie, qu’il proposa à ses clients. L’un d’eux s’écria « Michel, quelle viande y a-t-il dedans ». Le bistrotier répondit par une boutade : « de la viande de monsieur, évidemment », ce qui fit s’esclaffer l’assemblée, tant et si bien que tout le monde s’empressa de commander le sandwich au monsieur. Le lendemain, sur l’ardoise, le bistrotier mettait à la carte le « croque monsieur ».

Le jambon beurre
L'emblème du casse-croûte hexagonal 
Bien qu’il subisse depuis plu­sieurs années la redoutable concurrence des burgers, hot-dogs, kebabs et autres pitas, au royaume de la « street food », le traditionnel jambon-beurre reste le roi. Sur le zinc ou dans le train, il s’en dévore 1,2 milliard sur les 2,1 milliards de sandwichs vendus chaque année en France, seul pays d’ailleurs à consommer plus de sandwichs que de hamburgers. Ce totem alimentaire national a acquis  ses lettres de noblesse grâce à John Montagu, quatrième comte de Sandwich, au XVIIIe siècle en Angleterre. 
Lemonde.fr
Les drive fermiers


Du producteur au consommateur

L’objectif est de proposer une gamme complète de produits de l’agriculture locale : Légumes frais, fruits, fromages, vins, viandes, volailles, conserves, yaourts, œufs, canards, foie gras, escargots, confitures, pains, miel, glaces...



Chaque semaine, les agriculteurs ne vous proposeront que les produits et les quantités qu’ils sont capables de produire. Si vous vous connectez trop tard, il se peut que tout soit déjà vendu, auquel cas, nous comptons sur votre compréhension et vous invitons à passer votre commande pour un retrait la semaine suivante.

A disposition de tous les éleveurs et producteurs adhérents du réseau ou de l’association des marchés de producteurs de pays de l'Aveyron, il accueille pour l’instant 45 producteurs locaux qui proposent plus de 250 produits.



Pour en savoir plus : cliquez ici>>
Faire les courses en France







 
Quel  budget pour l'alimentation ?

 D'après une étude publiée par Sofinco, chaque mois, les citoyens de l'Hexagone déclarent dépenser en moyenne 396 euros pour s'alimenter, une somme qui comprend les courses ainsi que les déjeuners. Le prix est le premier facteur d'achat, loin devant la composition des produits et leur provenance. En outre, 87 % des Français privilégient la grande distribution, et 2 % s'approvisionnent directement chez un producteur.
lemonde.fr

Dîner dans le noir !

Dîner dans le noir : cliquez ici>>

 Si vous avez envie d'un restaurant inhabituel qui mettra tous vos sens à contribution, je vous conseille d'aller faire un tour chez Dans le Noir. Créé à Paris il y a 10 ans, le concept a été étendu à plusieurs villes d'Europe (Londres, Barcelone ...) et depuis bientôt un an on peut aussi en profiter à New York. Comme son nom l'indique, le principe c'est de dîner dans le noir le plus total sans savoir ce qu'on a dans l'assiette. On choisit juste le type de menu : le "Blanc" pour la surprise totale, le "Bleu" pour le menu poisson, le "Rouge" pour le menu viande et le "Vert" pour les végétariens.

Après avoir déposé toutes nos affaires dans un casier (on laisse le portable au vestiaire et toute autre source de lumière), nous rentrons a la queue-leu-leu dans la salle du restaurant en tenant l'épaule gauche de nos voisins de table. Robert, notre serveur aveugle, nous guide et nous annonce en entrant "Je deviens le voyant, vous devenez l'aveugle". Robert nous assoit un par un puis nous indique ou se trouve nos couverts. Première étape, se servir de l'eau et la faire passer à son voisin. Pas de catastrophe à notre table, on repère l'environnement à tâtons. Ensuite, les plats s'enchaînent et à chaque fois on se demande ce qu'on est en train de manger. Pour le menu poisson assez facile de reconnaître les crevettes, les noix de Saint Jacques ou un filet de poisson mais plus dur pour les accompagnements. Pour le menu surprise difficile de reconnaître les viandes, Guillaume pense avoir mangé du veau en entrée et en plat principal. Mais sa plus grosse surprise est le foie gras qui testé dans le noir n'a plus son aura et déstabilise. Pour les desserts, on reconnaît des textures mais on se trompe sur les parfums. Je n'ai pas senti le chocolat. Une fois le dîner fini, Robert nous escorte vers la lumière et nous découvrons le menu que nous avons degusté.

Bref, une expérience sympa. A refaire entre amis ou collègues car le lieu se prête bien à du team building. Pour les célibataires, c'est aussi une autre façon pour faire connaissance. D'ailleurs le restaurant organise des speed datings et pour la Saint Valentin réserve une table aux célibataires. Séverine
Le blog de Séverine : cliquez ici>>

De la viande de cheval dans des lasagnes



Après le Royaume-Uni, le scandale de la viande de cheval retrouvé en grandes quantités dans des produits censés contenir du boeuf s’invite en France. Findus France a ainsi annoncé vendredi le retrait temporaire des rayons français de trois de ses plats préparés après la découverte au Royaume-Uni d'importantes quantités de viande de cheval dans des recettes censées contenir 11 à 18% de boeuf.
Findus s'excuse d'un "problème de conformité"

Findus a beau assurer que les produits concernés, des lasagnes bolognaises, du hachis parmentier et de la moussaka, "ne comportent aucun risque sanitaire",  en s’excusant de "ce problème de conformité auprès des consommateurs", il en faudra probablement davantage pour calmer la polémique.

Comigel, le producteur français de surgelés impliqué (Findus est le distributeur) a mis en cause un fournisseur et a, lui aussi, retiré tous ses produits. "Nous avons identifié le fournisseur responsable", indique la société dans un communiqué, précisant avoir "retiré tous les produits liés à ce fournisseur" et soulignant qu'il n'y avait pas de risque pour la santé.
Les autorités sanitaires demandent des tests d'urgence

Jeudi soir, devant l'ampleur de l'émoi suscité par cette affaire, les autorités sanitaires avaient demandé à l'industrie agro-alimentaire de "procéder urgemment à des tests sur les produits préparés au boeuf pour vérifier s'ils contiennent ou non de la viande de cheval".

La viande équine n'est normalement pas disponible dans le commerce au Royaume-Uni, pays par excellence des courses de chevaux, alors qu'elle est consommée en Allemagne, en Suisse ou en France, où elle est réputée pour sa tendreté et ses qualités gustatives. francebleue.fr
Le café, le petit plaisir qui va devenir un grand luxe

Dimitri, 28 ans, ne rigole pas avec son café du matin. Son train est à 8h27, mais tous les jours, il arrive à 8 heures à la gare. Un café noisette avec un sucre. S'il n'a pas de place attitrée, les serveurs le connaissent par cœur. Il a toujours l'appoint : 1,25 euro.

Un prix, qui, vraisemblablement, va bouger. Le coût des matières premières agricoles flambe (+ 20% en un an ) et le café est en première ligne. En cause principalement, les mauvaises récoltes depuis quatre ans, et l'attrait nouveau des pays producteurs… pour leur propre café. En 2010 par exemple, sa consommation avait augmenté de 30% au Brésil, selon le syndicat du café.

En France, la hausse est estimée à environ 20%. Premiers concernés, les rayons de supermarché, comme nous le confirme Nicolas Peyresblanques, président du syndicat du café :
« Les torréfacteurs achètent désormais le café deux fois plus cher. Forcément, ils doivent compenser. Pour les prix, je ne peux pas vous répondre. Nous ne sommes pas maîtres des négociations entre les industriels – les torréfacteurs – et les distributeurs. Mais en rayon, le café augmentera, c'est une certitude. En brasserie, c'est beaucoup plus compliqué. On ne vous facture pas que le café. Le consommateur n'y échappera pas. Dans quelques semaines, il en subira le contrecoup.»  Article en intégralité sur rue89.fr : cliquez ici>>

La gastronomie française au patrimoine de l'Humanité



Cocorico pour l'art culinaire hexagonal !
Le "repas gastronomique des Français" a été inscrit, le 16 novembre, au patrimoine de l'Humanité. L'Unesco a distingué non seulement le "plaisir du goût" auquel cette pratique donne lieu, mais aussi la convivialité qu'elle met en oeuvre et qui concourt à la richesse culturelle de la planète.

Les Français, reconnus artistes de la table par l’Unesco ! Le 16 novembre, l’émanation des Nations Unies a en effet inscrit la gastronomie hexagonale dans sa liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Le "repas gastronomique des Français" a été distingué en tant que "pratique sociale coutumière" cultivant "l’art du "bien manger" et du "bien boire"" et mettant l’accent "sur le fait d’être bien ensemble, le plaisir du goût, l’harmonie entre l’être humain et les productions de la nature". En résumé, un usage qui renforce l'identité collective et concourt à la diversité culturelle du monde, comme le stipule la Convention de 2003 de l'Unesco.

La France a fait le forcing, a-t-on appris de sources concordantes, pour décrocher un label qui n'allait pas de soi. "Nous avons eu une longue discussion sur ce dossier spécifique", a relevé la présidente du comité chargé d'examiner les candidatures, Kristin Kuutma, évoquant notamment le risque d'usage abusif du label de l'Unesco à des fins commerciales.

"Il reviendra au comité de maintenir une surveillance de l'usage du logo" de l'Unesco, a-t-elle averti en séance, faisant écho aux préoccupations d'un délégué japonais qui avait demandé si les restaurants français de luxe installés au Japon pourraient désormais afficher sur leur vitrine l'emblème de l'institution internationale.

Jean-Robert Pitte, président de la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires, et qui portait ce dossier depuis trois ans, a déclaré espérer que cette annonce va agir comme un "sursaut culturel" qui changera les habitudes des Français sur le long terme. "Nous devons faire attention à ce que nous mettons dans notre assiette. Aujourd’hui, nous passons plus de temps à acheter des vêtements que de la nourriture", a-t-il souligné.
"Nous espérons d‘abord mettre le sourire sur le visage de tous les Français. La gastronomie, c’est quelque chose que tout le monde partage, il n’y a pas de différence homme/femme ou gauche/droite", a-t-il rappelé. (Source AFP/Europe 1)
 

Que mangent les Français ?
Que mangent les Français ?
Manger mieux, bouger plus : encore du chemin à faire en France
Les Français mangent un peu mieux, avec un peu moins de sel chez les adultes, un peu plus de fruits et de légumes, mais bougent encore trop peu. Voici, à gros traits, ce qui ressort de l'évaluation du Programme national nutrition santé.
 Les messages, martelés depuis près de dix ans, sont bien connus: «cinq fruits et légumes par jour», «manger mieux, bouger plus», «moins gras, moins salé, moins sucré». Mais leur impact sur les comportements paraît limité. Entre 2002 et 2008, le nombre des consommateurs de produits sucrés baisse un peu entre 2002 et 2008 (de 77,3% à 75,2%) mais celui des consommateurs de boissons sucrées augmente de 16,7% à 20,4% entre 1996 et 2008.
 La ministre a précisé les futures priorités: action en faveur des plus démunis, prise en charge des personnes obèses, promotion de l'activité physique, dénutrition des personnes âgées... libération.fr
Pour lire l'article en intégralité : cliquez ici>>


Le développement de la consommation d'insectes comme substitut de la viande ou du poisson fait partie des pistes étudiées très sérieusement par plusieurs experts, dont ceux de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), pour assurer la sécurité alimentaire mondiale dans les décennies à venir. La FAO est en train d'élaborer des recommandations, et devrait, avant la fin 2010, encourager officiellement ses Etats membres à "maintenir et développer" leur consommation.
L'entomophagie présente, selon ses promoteurs, de multiples avantages. Les qualités nutritionnelles des insectes sont grandes. Ils contiennent des protéines, des lipides, des minéraux (zinc, fer), des vitamines, parfois plus que la viande ou le poisson. Et ils ont un bien meilleur rendement que le bétail traditionnel. "Il faut 10 kg de nourriture végétale pour produire 1 kg de boeuf, explique Arnold Van Huis, entomologiste à l'université de Wageningen (Pays-Bas). Alors qu'il en faut seulement un ou deux pour les insectes comestibles." Ils ont également besoin de beaucoup moins d'eau. Or 70 % des terres arables et 9 % de l'eau douce sont aujourd'hui consacrées à l'élevage, qui est en outre responsable de 18 % des émissions de gaz à effet de serre, selon la FAO. Quant aux poissons sauvages, ils sont souvent surexploités. Et les poissons d'élevage sont nourris avec... du poisson sauvage. Comment nourrir, dans ces conditions, les 9 milliards d'habitants de la planète en 2050 ? lemonde.fr
La semaine du goût
Tout commence en 1990 quand Jean-Luc Petitrenaud décide de créer la Semaine du Goût, action incontournable qui, chaque année mobilise de nombreux chefs de cuisine et artisans des métiers de bouche. Chefs cuisiniers, boulangers, bouchers, fromagers, primeurs deviennent alors le temps d’une semaine des « éducateurs de goût » et transmettent ainsi tout leur savoir-faire, leur passion en se mobilisant dans leur région.
Un menu spécial « Semaine du goût » est concocté par les chefs de  nos plus belles tables gastronomiques. Ils mettent alors alors tout en oeuvre pour éveiller les sens entre saveurs salés ou sucrés et des vins issus des vignobles de France.
Les gourmets seront ravis car ils pourront, à cette occasion, initier leur palais à des accords parfois étonnants !
Ces actions se sont concrétisées par l’organisation de marchés éphémères, de journées portes ouvertes, d’animations commerçantes, de fêtes, de rallyes du goût, de colloques, de débats, de visites, etc. Les valeurs de la Semaine du goût :
L’éducation au goût des consommateurs, notamment des enfants.
La diversité des goûts et saveurs.
L’information transparente et pédagogique sur les produits, leur origine, leur mode de production et leurs spécificités.
La transmission des métiers et savoir-faire.
Encourager les comportements et consommations alimentaires s’inscrivant dans un mode de vie équilibré et durable.
envies-culinaires.fr
La qualité de notre alimentation est meilleure qu'ailleurs pour plus d'un Français sur deux

Pour 54% de Français, la qualité de l'alimentation en France est meilleure qu'à l'étranger, . "Bien manger à la Française" signifie prendre du plaisir à manger pour la quasi-totalité des consommateurs (99%). C'est aussi une façon de cuisiner divers produits (96%).

Comme peuvent l'être certains loisirs, le passage à table et les repas sont des moments de plaisir pour plus de neuf Français sur dix (92%). Si "manger" signifie "faire attention à sa santé" d'après 85% de Français, il s'agit également d'un moment privilégié dans la journée pour transmettre aux enfants les bonnes manières de se tenir à table  ou bien encore d'apprendre les recettes de cuisine.

"Bien manger à la Française" ne se réduit pas seulement en effet au plaisir d'un plat goûteux. Cette expression renvoie à une façon de cuisiner les produits, de choisir des aliments de qualité et de partager un moment convivial.

Le moment du repas est une affaire sérieuse pour 82% de sondés qui préfèrent "prendre un vrai repas" plutôt que de manger sur le pouce (2%).

C'est en effet "autour de la table que l'on partage les meilleurs moments de la journée". Ainsi, quand l'heure du repas a sonné, il est impensable de téléphoner, de consulter ses mails ou de surfer sur Internet ou de lire un journal pour 84% de Français.

S'ils aiment leur cuisine, 72% des Français pensent que les Italiens partagent ce même sens du plaisir (51% pour l'Espagne). ladepeche.fr

La santé des Français
Comment vont les Français ?
Cigarettes


Les députés ont adopté vendredi 3 avril plusieurs mesures de lutte contre le tabagisme, dont l'introduction de «paquets neutres» de cigarettes, une mesure vivement contestée par l'industrie du tabac et les 26000 buralistes de France.
La ministre de la santé a rappelé que le tabac était la première cause de cancer et de mortalité évitable en France avec 73000 morts par an, soit 200 décès par jour.

Le «paquet neutre», prévu dans une directive européenne de 2014 qui entrera en vigueur le 20 mai 2016, est déjà en vigueur depuis le 1er décembre 2012 en Australie.Le dispositif de lutte contre le tabagisme prévoit aussi d'interdire la publicité pour les cigarettes électroniques et de fumer dans un véhicule en présence d'un mineur de moins de 18 ans. Toute personne vendant du tabac devra exiger du client qu'il établisse la preuve de sa majorité.

(Reuters)

 

Tragique accident lors d'un essais thérapeutique
Un patient est en état de mort cérébrale et cinq autres volontaires sont hospitalisés au CHU de Rennes après avoir testé une molécule développée pour traiter des malades atteints de la maladie de Parkinson.
« Le laboratoire a informé l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé de l’interruption de l’essai et procède actuellement au rappel de tous les volontaires y ayant participé », a précisé un communiqué du ministère de la santé. Cet accident est survenu dans le cadre d’un essai clinique de phase 1, c’est-à-dire sur des volontaires sains, « dans le but d’évaluer la sécurité d’emploi, la tolérance, les profils pharmacologiques de la molécule », a ajouté le ministère.
lemonde.fr
Les dépenses de santé




La France est le pays dont le poids des dépenses de santé dans le PIB est le plus élevé (11,2 % en 2008), suivie de près par l'Allemagne et l'Autriche (10,5 %), et par la Belgique (10,2 %), mais elle se situe au sixième rang pour les dépenses de santé par habitant.

A l’horizon 2020 la proportion de personnes âgées de plus de 75 ans dans la population aura alors pratiquement doublé par rapport à la structure démographique actuelle. Aux besoins de financement des dépenses de santé que ce vieillissement génèrera vont s’ajouter d’autres besoins sociaux, comme ceux liés à l’augmentation du nombre de personnes dépendantes. lemonde.fr
Des paquets neutres de cigarettes
Le paquet sans logo au coeur de la lutte anti-tabac

Marisol Touraine présente, jeudi, en conseil des ministres, une série d'interdictions de fumer et de vapoter

Fini les logos Marlboro, Lucky Strike ou Gauloises sur les paquets de cigarettes. L'inquiétude des buralistes et les menaces des industriels n'y auront rien changé. La ministre de la santé, Marisol Touraine, devait présenter, jeudi 25 septembre en conseil des ministres, le programme national de lutte contre le tabagisme. Avec sa mesure choc : l'instauration du paquet de cigarettes " neutre "
.
Le plan prévoit aussi quelques nouvelles interdictions qui ne manqueront pas de susciter des débats auprès des 13 millions de fumeurs et des 1 à 2 millions de vapoteurs. Interdit à l'avenir de fumer en voiture en présence d'enfants de moins de 12 ans et dans les aires de jeux, ainsi que de vapoter dans certains lieux publics, les écoles et les lieux de travail.

" Nous ne pouvons plus accepter ce fléau qui tue vingt fois plus que les accidents de la route - ... - J'ai choisi mon camp, celui de la santé publique, et je sais pouvoir compter sur le soutien des Français ", écrit la ministre dans le dossier transmis aux médias pour présenter ce plan demandé par François Hollande en février.
Selon les objectifs du gouvernement, dans cinq ans, le nombre de fumeurs doit avoir baissé de 10 %. Dans dix ans, la proportion de fumeurs dans la population doit être passé sous la barre des 20 %.
Le tabac est responsable de 73 000 décès par an, soit 200 personnes par jour.
La Grande-Bretagne, elle, a réussi à passer de 30 % de fumeurs il y a encore quelques années à moins de 20 % aujourd'hui.
 lemonde.fr.

Un cycliste à Vélib', le 21 juillet 2007 à Paris.

L'épisode de pollution aux particules qui a commencé vendredi dernier se poursuit, avec près d'un tiers des régions françaises placées en alerte maximale : une grande partie nord du pays, l'Ile-de-France, des départements de l'Ouest, quasiment toute la région Centre et Rhône-Alpes. La mairie de Paris a annoncé, mercredi 12 mars, la gratuité des Vélib' et des Autolib' à compter de jeudi, et ce tant que durera l'actuel épisode de pollution aux particules dont est victime la capitale depuis une semaine.
« Pour les Vélib', la mesure ne concerne pas les abonnements mais seulement les tickets journaliers, à destination des personnes qui n'empruntent pas souvent les vélos en libre service », précise-t-on à la mairie. La ville prendra à sa charge les dépenses liées à ces exonérations, a précisé le service de presse de la Ville.

LIMITER LES ACTIVITÉS EXTÉRIEURES
S'agissant d'Autolib', le service sera gratuit dans la limite d'une heure. Pour Vélib', le ticket journée (1,70 euro) sera gratuit, mais pas les coûts liés à l'utilisation pendant plus d'une demi-heure des vélos. La mairie a également annoncé « l'arrêt de l'utilisation de tous les véhicules municipaux qui ne soient pas strictement indispensables ».
Des consignes ont été transmises aux encadrants d'activités municipales pour « limiter les promenades et activités extérieures pour les plus jeunes ou les activités extérieures et sportives intenses (même en intérieur) et les compétitions sportives pour les enfants ». Les activités proposées aux personnes âgées doivent également être adaptées. Cette mesure est prise quelques jours seulement après la mise en place du stationnement résidentiel gratuit après deux jours de dépassement du seuil d'alerte.

GRATUITÉ DES TRANSPORTS EN COMMUN ?
La région Ile-de-France s'est également dite prête à financer la gratuité des transports en commun si des « mesures de restriction exceptionnelles » de la circulation routière étaient prises.
« Cet épisode de pollution est très sérieux, et je fais confiance aux pouvoirs publics pour apporter les réponses qui s'imposent ; nous serons prêts à assurer la gratuité des transports publics si des mesures de restriction exceptionnelles étaient mises en place », a affirmé Jean-Paul Huchon, président PS de la région, dans un communiqué.

VITESSE RESTREINTE SUR LES ROUTES
Les vitesses maximales autorisées sur les axes routiers d'Ile-de-France ont été réduites pour jeudi. La vitesse maximale autorisée sur les autoroutes franciliennes passera donc à 110 km/h sur les portions où la vitesse est d'ordinaire limitée à 130 km/h, à 70 km/h pour les axes sur lesquels la vitesse est normalement limitée à 90 km/h, et, sur le périphérique parisien, la vitesse sera limitée à 60 km/h, a annoncé la préfecture de police de Paris, assurant que les contrôle de vitesse seront « renforcés » dans l'ensemble de l'Ile-de-France.
La circulation des poids lourds sera également restreinte jeudi, avec des itinéraires de contournement pour les camions de plus de 3,5 tonnes. La préfecture demande aux Franciliens de différer leurs déplacements automobiles et d'emprunter les réseaux de transport en commun. Selon les prévisions de l'Agence régionale de surveillance de la qualité de l'air (Airparif), le seuil d'alerte à la pollution aux particules, franchi depuis mardi en Ile-de-France, devrait le rester pour une troisième journée consécutive jeudi et « pourrait l'être » toujours vendredi, a déclaré la préfecture de police.

La cigarette électronique fait reculer le tabagisme en France

La cigarette électronique fait reculer le tabagisme en France, selon l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT). Non seulement son usage réduit la « quantité moyenne consommée par chaque fumeur », mais il « est à l'origine d'une partie de la baisse des ventes observée en 2013 », indiquent Les Echos, mercredi 26 février.
D'après les chiffres publiés par l'OFDT sur le marché du tabac en 2013, « les ventes de cigarettes ont chuté de 7,6 %, un recul sans précédent depuis les fortes hausses de prix de 2003 et 2004. Les buralistes ont vendu 47,5 milliards de cigarettes l'an dernier, 4 milliards de moins qu'en 2012. Le tabac à rouler continue certes de progresser, mais beaucoup moins vite (+ 2,6 %) », précise le quotidien économique.

ENTRE 8 ET 9 MILLIONS DE FRANÇAIS ONT ESSAYÉ LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE
Pour l'Observatoire, poursuivent Les Echos, « cette baisse exceptionnelle » peut s'expliquer d'une part par « la régularité de l'augmentation des prix au cours des quatre dernières années, qui a porté celui du paquet de cigarettes de la marque la plus vendue à près de 7 euros », et d'autre part par « l'essor prononcé de la cigarette électronique ».
« Une enquête auprès de 2 000 individus âgés de 15 à 75 ans, réalisée fin 2013, confirme le succès impressionnant de la “vapoteuse”. Entre 8 et 9 millions de Français l'auraient déjà essayée », indique le quotidien économique. « Un à deux millions l'utiliseraient quotidiennement », selon l'OFDT, « un organisme scientifique indépendant des intérêts économiques du secteur », concluent Les Echos.




Le vapotage



La cigarette électronique ou vapoteuse se présente sous l'aspect d’un tube pouvant reprendre l'aspect d’une cigarette, mais la plupart des modèles s'éloignent de cette représentation pour un look plus métallique voire même franchement original pour peu que l'on s’intéresse aux modèles customisés.

Grâce à un système de résistance, la cigarette électronique chauffe un liquide pour le transformer en vapeur que l’utilisateur va inhaler. Contrairement à la cigarette classique, cette fumée est essentiellement constituée de vapeur d’eau, c’est pourquoi on utilise le terme de vapoter ou de vaper.

Si les cigarettes classiques contiennent du tabac ainsi que de nombreux additifs, toxiques pour la plupart, comme du goudron, de l’ammoniac, de l’acétone ou du plomb, la cigarette électronique est théoriquement moins nocive.

Même si la recette dépend souvent des fabricants, la substance inhalée comprend généralement du propylène glycol et du glycérol (glycérine végétale), des arômes selon le choix du vapoteur et éventuellement de l'eau, de l'alcool ou de la nicotine.

Selon le pneumologue Bertrand Dautzenberg, fumer, c'est un peu comme prendre l'autoroute à contresens. Vapoter, c'est rouler à 140 km/h au lieu de 130 km/h. 

Certes, c'est " un produit toxique et addictif ", mais " 100 à 1 000 fois moins dangereux que le tabac ".
Éradiquer le tabac, une " arme de destruction massive ", responsable de 100 millions de morts au XXe siècle, de 73 000 morts par an en France.

En début de carrière, " non seulement je fumais, raconte Bertrand Dautzenberg, mais j'étais chargé d'acheter, en tant qu'économe, des cigares pour les internes. J'étais le carabin de service et, comme mes condisciples, je fumais allègrement ". Il était le seul de sa grande famille, cinq frères et cinq sœurs, à être adepte de la cigarette. Aucun de ses cinq enfants n'a jamais fumé non plus. Dans la bibliothèque de médecine qu'il fréquentait pendant ses études flottait en permanence un épais nuage de fumée, se souvient-il. Cela ne choquait personne. Dans cette époque post-soixante-huitarde, le tabac était omniprésent. Ce n'est que dix ans plus tard que Bertrand Dautzenberg arrête de fumer. Lorsqu'il arrive dans le service de pneumologie de La Pitié-Salpêtrière, en 1972, où son patron, le professeur Christian Sors, se soucie déjà du tabagisme et de ses méfaits sur la santé.

la consommation d'alcool


Les pratiques des Français s'européanisent
LA MOITIÉ des jeunes de 17 ans déclarent avoir bu au moins cinq verres en une même occasion au cours du dernier mois. Ce phénomène, que les Français appellent les " alcoolisations ponctuelles importantes " (API), et les Anglo-saxons le " binge drinking ", s'est développé dans l'Hexagone depuis 2005. C'est un indice parmi d'autres d'une France qui s'européanise en matière d'addiction. Pour beaucoup sous l'impulsion des jeunes.
Progressivement, les Français se sont éloignés du modèle de consommation latin du verre de vin quotidien et se sont rapprochés des pratiques des Anglais ou des Suédois, pour constituer un modèle mixte. Ces derniers consomment plus ponctuellement (le week-end), mais en plus grande quantité. Résultat, la France n'est plus championne de la consommation par habitant, comme dans les années 1960, et se situe dans une position moyenne en Europe. Mais il n'y a pas là de quoi trop se réjouir, car sans les pays d'Europe centrale et orientale qui affichent des niveaux d'usages supérieurs, elle figurerait parmi les gros consommateurs.
" La tendance est à l'uniformisation des consommations de drogues dans les différents pays européens. La France s'y inscrit aussi ", constate Christophe Palle, responsable scientifique de l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT). L'organisme publie, mardi 28 mai, Drogues et addictions, données essentielles, un panorama de la décennie passée en matière de consommation, dommages, saisies, soins... Autant de diagnostics dont devra tenir compte le gouvernement dans le plan de lutte contre les addictions qu'il doit dévoiler bientôt. lemonde.fr
Poumons carbonisés, gencives rongées : les images chocs arrivent sur les paquets de cigarettes

 

Un message de mort d'un côté, la cigarette devient infréquentable. En attendant de parvenir peut-être un jour à arrêter, j'ai trouvé un subterfuge : le couvre-paquet. Cet étui rigolo que m'a offert une copine fera hurler les adversaires du tabac mais déculpabilisera les fumeurs. Il permet "d'habiller dignement" ces fameux "20 bâtonnets pour volutes buccales". Avec ses contre-slogans - "Le stress nuit gravement à la santé", "Indications : déculpabilisant ; déstressant ; redonne de la dignité à vos choix ; aide à la prise de responsabilité" - et sa jolie couleur, il apporte un peu de légèreté au discours anxiogène de la lutte contre le tabagisme.lemonde.fr

Pour voir les photos : cliquez ici>>

Isabelle Caro, figure de la lutte contre l'anorexie, est morte

Isabelle Caro, ancienne mannequin et comédienne française, figure emblématique de la lutte contre l'anorexie, est morte à 28 ans.

La photo montrant son corps nu décharné, dans le cadre d'une campagne contre l'anorexie, notamment dans les milieux de la mode, avait créé la polémique en 2007. Son ami, le chanteur suisse, Vincent Bigler, qui devait enregistrer un clip vidéo avec elle sur une chanson traitant de la maladie, intitulée "J'ai Fin" (sic), a rendu hommage à la jeune femme en confirmant sa disparition. "Elle avait été hospitalisée pendant quinze jours pour une pneumopathie et dernièrement elle était très fatiguée, mais je ne connais pas la cause de son décès", a déclaré le chanteur, cité par 20 Minutes.ch.

"LA MAIGREUR ENGENDRE LA MORT"

Originaire de Marseille, Isabelle Caro avait posé en 2007 devant l'objectif du photographe vedette Oliviero Toscani pour une campagne parrainée par la marque de vêtements italiens No-I-ita, visant à dévoiler les méfaits de l'anorexie et sa conséquence inéluctable. "La maigreur, ça engendre la mort et c'est tout sauf la beauté, c'est tout le contraire", disait-elle. "Cette photo sans fard et sans maquillage ne me met pas en valeur. Le message est fort : j'ai du psoriasis, la poitrine qui tombe, un corps de personne âgée", avait-elle déclaré, en expliquant sa démarche.

La jeune femme souffrait d'anorexie depuis l'âge de 13 ans, ce qui l'avait notamment plongée dans le coma en 2006 alors qu'elle ne pesait que 25 kg pour 1m65. Mais elle avait décidé de s'en sortir, annonçant, début 2010 avoir atteint le poids de 42 kg.

A la suite de cette campagne, des professionnels de la mode s'étaient engagés à prendre des mesures pour ne pas accepter de mannequins trop maigres. Toutefois, seule l'Espagne recourt aujourd'hui à des règles contraignantes. Les professionnels de la mode en France, en Italie, aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne s'en tiennent à l'autorégulation et à des chartes sans valeur d'obligation.

L'anorexie touche 30 000 à 40 000 personnes en France, selon le ministère de la santé. lemonde.fr

Pas de rendez-vous chez les médecins pour les plus pauvres !
Pas de rendez-vous chez les médecins pour les plus pauvres !
Les jeunes et les drogues
Les jeunes et les drogues
Arrêter de fumer, mincir... des "kits" bonne résolution à offrir
Arrêter de fumer, mincir... des "kits" bonne résolution à offrir
Le vaccin contre le H1N1 dans les pharmacies le 1er février
Le vaccin contre le H1N1 dans les pharmacies le 1er février
Les Français se remettent à fumer

Baisse générale des traitements pour l'arrêt du tabac, ventes de cigarettes qui repartent à la hausse : la lutte contre le tabagisme a marqué le pas en 2009, constate l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) dans son bilan annuel, mis en ligne jeudi 11 mars. Les ventes en pharmacie de traitements pour l'arrêt du tabac sont tombées l'année dernière à leur niveau le plus bas depuis 2001, avec l'équivalent de 1 344 678 mois de traitement vendus (-21,5 %).

Dans le même temps, les ventes de cigarettes sont reparties à la hausse (+2,6 %), les ventes globales de tabac augmentant de 2 %. Des chiffres décevants pour les militants antitabac, les mesures d'interdiction de fumer dans les lieux publics entrées en vigueur successivement en février 2007 et janvier 2008 n'ayant pas eu de réel effet sur le tabagisme. "Les buralistes et l'industrie du tabac sont hyperactifs, comme jamais depuis trente ans, et ça porte ses fruits", déplore Bertrand Dautzenberg, président de l'Office français de prévention du tabagisme (OFT). lemonde.fr
L'article intégral>>
La nouvelle campagne choc pour sensibiliser les jeunes, qui associe la cigarette à une fellation forcée, crée la polémique.
La secrétaire d'Etat à la famille Nadine Morano, ainsi que plusieurs associations, ont demandé mardi l'arrêt d'une campagne anti-tabac qu'elles jugent «choquante» ou «décalée».
Lancée par l'association Droits des non-fumeurs (DNF), cette campagne met en scène, sur trois affiches différentes, de jeunes fumeurs à genoux devant un adulte – qu'on imagine être un cigarettier – dans une position à connotation clairement sexuelle. Mais à la place du sexe, ils ont une cigarette dans la bouche.
 «Les premières cigarettes sont perçues comme un rite de passage vers l’âge adulte, l’expression d’une forme d’autonomie et d’émancipation, explique DNF dans un communiqué de presse diffusé lundi sur son site. La campagne cherche à inverser ce point de vue et à créer la prise de conscience que fumer n’est pas s’affranchir de l’autorité mais est au contraire un signe de soumission et de naïveté : soumission comportementale, psychologique et physique à une drogue addictive qui va contrôler leurs actes, souiller leur corps et même leur coûter cher.»
Rappelant la hausse du tabagisme chez les jeunes, DNF dit vouloir ainsi «réagir à l’indifférence désespérante des jeunes à l’égard des discours anti-tabac» et «rompre avec la tiédeur des campagnes préventives».  Jusqu’à maintenant, on l’a fait gentiment, sur l’aspect santé, avec des poumons détériorés», mais «les jeunes se sentent invincibles, immortels». «L’aspect sexuel les touche beaucoup plus que la maladie», dit-il. liberation.fr

Article en intégralité>>
Les salles de shoot à Paris

 Le maire PS de Paris, Bertrand Delanoë, a appelé mardi, en ouvrant le débat au Conseil de Paris sur les centres de consommation de drogue, à «innover et adopter de nouvelles méthodes». Selon lui, ces centres peuvent être notamment «un atout pour la sécurité publique». «La réalité, c'est l'ampleur de plus en plus considérable de la consommation de drogue à ciel ouvert dans Paris. L'an dernier, plus de 10.000 personnes ont été prises en charge dans la capitale, par des dispositifs médico-sociaux spécialisés», a rappelé le maire de Paris. Il a souligné que la ville «agissait» déjà depuis neuf ans pour la prévention des toxicomanies, «mais, pour efficaces qu'elles soient, ces actions ne suffisent pas à traiter un phénomène d'une telle ampleur.».20minutes.fr
Pour voir la vidéo cliquez ici>>

Augmentation du prix du tabac

Le prix du tabac augmente de 6 % lundi. Si certains s'emparent de l'occasion pour arrêter de fumer, beaucoup n'y voient qu'une mesure sans grand effet, discriminante plus que dissuasive. D'autres ont déjà trouvé les moyens, plus ou moins légaux, de s'en affranchir... Pour tous, la décision de fumer est avant tout un choix personnel. Et un plaisir pour lequel ils sont prêts à payer le prix...

* Je fume par plaisir, par Jean-Pierre D.

Le tabac pourrait bien augmenter de 50 %, je n'arrêterais pas pour autant ! Je ne me considère pas comme une victime des cigarettiers, je fume par plaisir, pour marquer une pause au boulot, parce que j'apprécie la cigarette avec mon café, parce qu'elle est conviviale.
L'interdiction du tabac dans les lieux publics est une bonne chose qui ne pousse cependant pas à arrêter on peut enfin respirer dans les bistrots, et il est naturel de ne pas imposer la cigarette aux non-fumeurs. Le danger du tabac, tout le monde le connaît, donc je ne considère pas les avertissements sur les paquets comme dissuasifs.
La seule chose qui me ferait arrêter, c'est que ma compagne me le demande, pas que l'Etat me le suggère...

* La seule raison qui me motiverait serait d'avoir un enfant, par Lucie R.

La hausse du prix du tabac ne m'incitera jamais à arrêter de fumer. Tant que je pourrai continuer de payer, je le ferai. Je trouve cette mesure complètement inutile. Elle ne touche que les plus démunis finalement, une fois de plus... Ce qui est une fois de plus aussi  bien dommage, parce qu'une clope dans un moment de solitude est souvent d'un grand réconfort. Et puis, comme d'habitude, elle aidera au développement du marché noir.

Cela dit, il paraît que je suis une "vraie" fumeuse. Pas de celles qui fumaillent, bien au contraire. J'aime sans condition toutes les cigarettes que je roule. J'apprécie chacune à sa juste valeur et je n'ai pas spécialement de complexe vis-à-vis de ça. Je connais beaucoup trop de gens qui fument en culpabilisant. Peut-être qu'une nouvelle augmentation les décidera enfin à être d'accord avec eux même. Qui sait ?
La seule raison qui me motiverait serait d'avoir un enfant. Pas un patch, pas une nicotruc, pas une augmentation... non, non... La vie, la vraie. L'autre et point barre.

* Un accro au tabac fera l'impasse sur une sortie, par Cyprien M.

J'ai 22 ans, je fume depuis mes 18 ans. J'ai donc déjà connu l'augmentation du prix du tabac.
Le tabac est une drogue. Qui dit drogue dit dépendance. Pour prendre un exemple, certes exagéré, un accro à l'héroïne vendrait sa télé ou n'importe quoi pour sa dose. Un accro au tabac fera l'impasse sur une sortie, ou se nourrira moins bien pour acheter son paquet de clope. Donc peu importe le prix pour arrêter. Ce qu'il faut c'est une volonté de fer et/ou une bonne raison. Joyeuse comme être enceinte, plus dramatique comme avoir un proche atteint du cancer.

* Les conséquences vues de face m'ont stoppé net, par Guillaume B.

En ce qui me concerne, c'est une rencontre fortuite et une "discussion" avec un malade (cancer : ablation d'un poumon, d'une partie de la langue et de la glotte) qui m'a vraiment calmé. Plusieurs années plus tard, je me rappelle encore très bien sa voix lorsqu'il m'a dit : "Tu devrais arrêter, il est encore temps".
Je crois que certaines associations proposent ce genre de rencontre, je trouve cela très bien. En ce qui me concerne, le prix n'a jamais été un frein (de plus, entre les roulées et la contrebande, on peut toujours fumer pour moins cher...). Finalement, je crois qu'il faut se faire vraiment peur pour pouvoir arrêter une dépendance aussi forte que le tabac. lemonde.fr

Mediator, le médicament scandale de Servier

Pourquoi a-t-il fallu plus de dix ans pour interdire le Mediator ? Malgré les nombreuses alertes dès la fin des années 1990, malgré son retrait en Espagne dès 2003, ce médicament vedette du laboratoire Servier (1 milliard d'euros de chiffre d'affaires à lui seul!) a continué à être prescrit à des centaines de milliers de patients. En cause, le rôle de l'Agence de sécurité sanitaire, accusée d'avoir laissé prospérer le scandale.
Le mois dernier, une étude menée par l’Assurance maladie révélait que le Médiator, un médicament retiré du marché en 2009, avait provoqué la mort de 500 à 1000 patients. Avant-hier, l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) et le nouveau Ministre de la santé, Xavier Bertrand, ont demandé aux personnes qui ont pris pendant plus de trois mois du Mediator de consulter leur médecin traitant.
Initialement réservé aux diabétiques en surpoids, le médicament du laboratoire Servier avait ensuite été prescrit à des patients qui souhaitent tout simplement perdre du poids. Tous les patients ayant consommé le Médiator sont donc invités à en parler à leur médecin afin qu’il procède à un dépistage cardiaque. L’étude menée par la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam) avait révélé que les victimes du Médiator souffraient de vavulopathies et d’hypertension. mediapart.fr

La politique française
Le président de la République, les ministres, l'opposition...
Rosanvallon: " Nous vivons un basculement démocratique "




Pour le professeur au Collège de France, les propos qu'a tenus François Fillon contre la presse et la justice dans sa déclaration du 1er mars marquent un tournant populiste dans la campagne présidentielle



De quoi la déclaration de François Fillon est-elle le signe ?

Outre l'événement judiciaire, les propos de François Fillon marquent un tournant populiste dans la campagne présidentielle. A trois jours de distance, le candidat de la droite traditionnelle a en effet employé les arguments de Marine Le Pen, qui a fustigé le " gouvernement des juges " ou le rôle nocif des médias. François Fillon affirme que le seul juge, c'est le peuple. Mais entendre dans la bouche d'un candidat central des propos aussi agressifs à l'égard de la justice et de la presse est un événement inédit en France, car ils sont la marque de fabrique de la vision populiste de la démocratie.



Ce discours populiste relève-t-il d'une crise démocratique ?

On entend ce discours aujourd'hui partout dans le monde, en Turquie, en Russie, aux Etats-Unis, par Poutine ou Orban, Trump ou Erdogan. Ce qui est en jeu, c'est une certaine conception de la démocratie. Bien sûr, celle-ci se définit comme pouvoir du peuple, mais d'un peuple qui reste insaisissable comme totalité. Le peuple électoral est certes la clef de tout. Mais il ne faut jamais oublier que la majorité électorale ne représente pas toute la société. D'où la nécessité de ne pas limiter la démocratie à l'expression électorale d'un " peuple arithmétique ". Une cour constitutionnelle, par exemple, a aussi une fonction représentative : défendre les droits et les valeurs fondatrices de la démocratie. Elle représente en ce sens chaque citoyen, aussi modeste soit-il. Elle donne consistance au " pouvoir de n'importe qui " et au respect de ses droits.



La démocratie doit aussi faire vivre des pouvoirs neutres sur lesquels personne ne peut mettre la main, y compris la majorité. C'est la raison d'être des autorités judiciaires et des autorités indépendantes. La démocratie est de cette troisième façon le " pouvoir de personne " qu'aucun parti ne peut s'approprier. L'impartialité joue pour cela un rôle fondamental en démocratie.  Les régimes populistes se définissent par le refus de cette pluralité : ils veulent mettre à leurs bottes les cours constitutionnelles, supprimer les organismes indépendants, et considèrent comme ennemis les pouvoirs d'analyse, de jugement et d'investigation qui sont ceux de la presse.




S'agit-il d'une crise morale, d'une crise de régime, d'une crise de la représentation politique ?

Nous vivons un basculement démocratique en France comme au niveau mondial qui se manifeste par la progression de la culture populiste et par l'effondrement de la démocratie des partis. Il est important de noter que trois des principaux candidats, Marine Le Pen, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon, qui représentent environ deux tiers des intentions de vote, n'ont pas de parti derrière eux.




A-t-on suffisamment pris conscience de la menace qui pèse sur la démocratie française ?

Des appels et des manifestations contre le pouvoir des juges, les médias et le système voient le jour. Comment les citoyens peuvent-ils résister à cette vague populiste ?

Il faut défendre l'idée que la démocratie, ce n'est pas que le peuple électoral, mais aussi ses contre-pouvoirs.

Propos recueillis par Nicolas Truong
© Le Monde
Le livre scandale
"Un président ne devrait pas dire ça" : ce qu'il faut retenir des confidences de Hollande




Du port du voile à l'équipe de France, en passant par Nicolas Sarkozy et Julie Gayet... Deux journalistes du "Monde" retracent dans un livre cinq ans de confidences sans filtre.



Le port du voile 
"La femme voilée d'aujourd'hui sera la Marianne de demain." 
François Hollande explicite : "D'une certaine façon, si on arrive à offrir [à la femme voilée] les conditions pour son épanouissement, elle se libérera de son voile et deviendra une Française, tout en étant religieuse si elle veut l'être, capable de porter un idéal. Finalement, quel est le pari que l'on fait ? C'est que cette femme préférera la liberté à l'asservissement. Que le voile peut être pour elle une protection, mais que demain elle n'en aura pas besoin pour être rassurée sur sa présence dans la société."


L'islam
"Qu'il y ait un problème avec l'islam, c'est vrai. Nul n'en doute." 
Le président développe : "Ce n'est pas l'islam qui pose un problème dans le sens où ce serait une religion qui serait dangereuse en elle-même, mais parce qu'elle veut s'affirmer comme une religion dans la République. Après, ce qui peut poser un problème, c'est si les musulmans ne dénoncent pas les actes de radicalisation, si les imams se comportent de manière antirépublicaine."


Nicolas Sarkozy 
"C'est le petit de Gaulle. On a eu Napoléon le petit, eh bien là, ce serait de Gaulle le petit." 
La définition que le chef de l'Etat fait de son prédécesseur n'est pas tendre.
Quand les deux hommes se retrouvent en décembre 2013, pour la première fois depuis la passation de pouvoirs un an et demi plus tôt, le chef de l'Etat est surpris que Nicolas Sarkozy "commence à [lui] parler de l'argent qu'il gagnait avec ses conférences". "Je me dis : il ne va pas oser quand même..." dit-il avant de soupirer : "Uniquement l'argent ! Que l'argent..."

Les juges
François Hollande ne les qualifie pas de "petits pois" comme l'avait fait Nicolas Sarkozy, mais ce n'est pas beaucoup mieux. Le président parle d'"une institution de lâcheté".
"C'est quand même ça, tous ces procureurs, tous ces hauts magistrats, on se planque, on joue les vertueux... On n'aime pas le politique."



Les "sans-dents"
Oui, il a bien prononcé ces mots mais pas dans le sens qui leur a été donné par Valérie Trierweiler !
"Je lui ai dit : 'Je vois les gens qui viennent vers moi dans les manifestations, ce sont des pauvres, ils sont sans dents.'"
"C'est odieux, c'est une trahison", s'étrangle-t-il. "Quand je dis : 'J'aime les gens', c'est vrai."


Julie Gayet 
"Il n’y aura pas d’of­fi­cia­li­sa­tion. 
 "Julie essaye d’avoir sa vie ce qui n’est pas facile", poursuit François Hollande selon qui la comédienne n'a jamais bénéficié d'avantages pour la production de ses films. 



L'équipe de France
Passionné de football, François Hollande n'épargne pas l'équipe de France et ses joueurs, qui selon lui "sont passés de gosses mal éduqués à vedettes richissimes, sans préparation".
Rapport sur les indemnités versées aux anciens présidents
Commandé par François Hollande, ce rapport lui a été remis à l’été 2014 dans le plus grand secret. En une vingtaine de pages, il fournit le premier chiffrage officiel, effectué par la Cour des comptes, de l’ensemble des dépenses engagées en faveur des anciens présidents de la République, soit 10,3 millions d’euros chaque année (en personnels, bureaux, gardes du corps, etc.). Il recommande surtout d’en réduire la voilure, dans un « triple souci de modernisation, de transparence et de maîtrise de la dépense publique ».


Pour mémoire, la Ve République ne se contente pas de verser à ses « ex » une « dotation »de 65 000 euros brut par an (prévue par une loi de 1955). Elle fournit, en prime, une série d’avantages matériels  : un appartement de fonction meublé, une voiture avec deux chauffeurs, sept collaborateurs, deux personnels de maison, des lignes de téléphone, la gratuité sur les réseaux ferrés ou aériens, etc.


Après 2012, c’est le contribuable qui a financé les salaires de la « conseillère diplomatique » de Nicolas Sarkozy (demi-sœur de Carla Bruni), ou encore de sa « conseillère presse », même après son retour en politique.
mediapart.fr
 
Manifestations contre la loi "Travail"




Une nouvelle journée de mobilisation est organisée jeudi contre la loi travail, pour la deuxième fois de la semaine, à appel de sept syndicats.
Cette mobilisation se déroule dans un contexte tendu : depuis plusieurs semaines, des violences ont lieu en marge des cortèges à Paris et en province. Mercredi, une voiture de police a été incendiée dans la capitale.
Jeudi matin, Manuel Valls a appelé les syndicats à "prendre leurs responsabilités" :"Si, à chaque manifestation, il y a aujourd’hui des casseurs, on doit s’interroger sur la pertinence d’un certain nombre de ces manifestations". 
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr
Les contrôles au faciès en débat au Sénat




Une proposition de loi visant à lutter contre les contrôles d'identité abusifs, déposée par Laurence Cohen (PCF) et Christian Favier (PCF) sera débattue mercredi 18  mai en séance au Sénat. C'est la quatrième proposition de loi sur ce sujet depuis 2012. Ce texte propose l'établissement d'un récépissé à l'issue de chaque contrôle, où seraient consignés le fondement juridique de l'opération et le matricule du policier. La proposition va dans le sens des préconisations de la CNCDH, qui rappelle dans le rapport sur le racisme qu'un grand pas doit être franchi en ce sens. Durant sa campagne en 2012, le candidat Hollande s'était engagé à prendre des mesures contre ces contrôles trop souvent liés à la couleur de peau. Mais, en septembre  2012, son ministre de l'intérieur d'alors, Manuel Valls, s'y était opposé. Depuis, la police a été condamnée pour " faute lourde " dans cinq cas de contrôle en juillet  2015. lemonde.fr
Loi sur le travail: sans majorité, le gouvernement passe en force



Manuel Valls a annoncé, mardi 10 mai, la décision du gouvernement de recourir à l'article 49-3, qui permet de passer un texte sans vote, pour imposer la loi sur le travail à des députés récalcitrants. Après le fiasco de la déchéance de nationalité, le gouvernement n'arrive plus à construire de majorité et n'a jamais paru aussi faible. Certains députés socialistes envisagent même de voter la censure.


 Malgré la colère des opposants au texte, Manuel Valls « ne croit pas que son gouvernement soit renversé par une motion de censure ». « À chacun de prendre ses responsabilités. S'il y a des députés de gauche qui veulent voter la motion de censure, ils n'ont qu'à le faire. Mais quelle contradiction ! » a lancé le Premier ministre. « Ca veut dire qu'ils approuvent un projet de la droite, qui met en cause concrètement le modèle social que nous, nous modernisons, mais dont nous gardons les grands principes et les valeurs », a-t-il critiqué.
Sur la situation de la France, le chef du gouvernement se veut optimiste. « La France va mieux », assure-t-il, rappelant la baisse du chômage le mois dernier. « Les choses vont dans le bon sens. » Enfin, interrogé sur l'affaire Baupin, Manuel Valls a tenu à rappeler qu'il était « présumé innocent ». « La justice est saisie de cette affaire », a insisté le Premier ministre avant d'assurer que « le harcèlement, la drague appuyée, les blagues lourdes doivent être combattus ». « Quand une femme dit non, c'est non », a conclu Manuel Valls. lepoint.fr





Affaire Baupin: une enquête judiciaire est ouverte


Au lendemain de notre enquête sur Denis Baupin, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire « sur des faits susceptibles d’être qualifiés d’agressions sexuelles, harcèlements sexuels ». Cette judiciarisation de l'affaire intervient alors que la ministre Emmanuelle Cosse, épouse de M. Baupin, a estimé mardi matin qu'« il faut que ce soit réglé devant la justice ». L'avocat du député de Paris annonce une plainte en diffamation contre Mediapart et France Inter. mediapart.fr


 
Nuit debout


Depuis plusieurs jours, des centaines de personnes occupent chaque nuit la place de la République, à Paris. Au départ, elles protestaient contre la future loi sur le travail. Mais leur but, aujourd’hui, s’est élargi : elles veulent défendre la démocratie et la citoyenneté.

Le mouvement Nuit debout rassemble chaque soir des centaines de personnes Place de la République à Paris. Chacun des participants peut prendre la parole et exprimer son point de vue.
Comment est né le mouvement « Nuit debout » ?
Jeudi 31 mars, une journée de manifestation a eu lieu dans plusieurs villes de France. Pour la troisième fois en un mois, les manifestants ont défilé dans les rues pour protester contre la loi sur le travail, que le gouvernement défend.
À la fin de la journée, plutôt que de rentrer chez elles, des personnes ont décidé de rester place de la République, pour continuer à discuter. Malgré la pluie, elles y ont passé la nuit. Sur les réseaux sociaux, comme Twitter ou Facebook, cet événement a été baptisé « Nuit debout ».
Le lendemain matin, les manifestants ont dû quitter le lieu. Mais ils y sont revenus le soir, puis à nouveau le lendemain, etc. Depuis le 31 mars, la place de la République est donc occupée chaque nuit. Des concerts sont improvisés et une véritable organisation s'est mise en place : des tentes abritent une infirmerie, une cantine ; un service de nettoyage a été créé. Tout est géré par des bénévoles.
Que réclament les participants du mouvement Nuit debout ?
Au départ, les participants se sont rassemblés pour montrer leur opposition à la réforme du travail de la ministre, Myriam El Khomri. Mais au fil des discussions, ils ont voulu défendre d'autres idées : une meilleure égalité entre les citoyens, moins de violence… Ils veulent aussi que les hommes et les femmes politiques prennent mieux conscience des vrais problèmes de la population et qu'ils agissent plus pour aider les Français.
Pourquoi ce mouvement est-il différent des autres ?
D'abord, le mouvement Nuit debout n'a pas de leader, c'est-à-dire pas de chef. Les participants ne sont guidés par aucun parti politique ni aucun syndicat.
Ensuite, le mouvement rassemble des personnes très différentes : des étudiants, des salariés, des jeunes, des personnes plus âgées.
L'événement n'a pour l'instant lieu qu'à Paris, mais grâce à Internet, il est soutenu par des milliers de personnes dans toute la France. Le mouvement pourrait donc prendre de l'ampleur, comme cela a été le cas dans d'autres pays. Par exemple en Espagne avec le mouvement des Indignés. 1jour1actu.fr
Le projet de loi de déchéance de nationalité : c'est fini !




Il n'y aura donc ni Congrès ni révision constitutionnelle pour François Hollande. Cruel aveu de faiblesse politique, cuisante démonstration d'impuissance présidentielle.
Devant 'impossibilité de trouver une voie de conciliation entre les deux textes votés, d'une part par la majorité de gauche du Palais-Bourbon, de l'autre par la majorité de droite du Palais du Luxembourg François Hollande est condamné à renoncer. Le Président de la République a dû procéder en personne à l'enterrement d'une réforme engagée il y a plus de quatre mois, au lendemain des attentats du 13 novembre. Quatre interminables mois de ping-pong entre Assemblées, de positionnements tactiques autant qu'idéologiques à droite comme à gauche, et de débats qui, paradoxalement, ont laissé de marbre une opinion pourtant très majoritairement favorable à la mesure la plus contestée, contenue dans l'article 2 : celle étendant la déchéance de nationalité aux binationaux nés français. lemonde.fr
Jacqueline Sauvage bénéficie de la grâce présidentielle



François Hollande a accordé la grâce présidentielle à Jacqueline Sauvage, condamnée à dix ans de prison pour le meurtre de son mari violent, une grâce partielle qui pourrait entraîner sa libération dès la mi-avril. L’article 17 de la Constitution autorise le président de la République à exercer le droit de grâce (uniquement à titre individuel depuis 2008).
Selon l’Elysée, « face à une situation humaine exceptionnelle », le chef de l’Etat a voulu « rendre possible, dans les meilleurs délais, le retour de Mme Sauvage auprès de sa famille » mais « dans le respect de l’autorité judiciaire », en lui permettant de déposer immédiatement une demande de libération conditionnelle. Cette grâce n’est donc que partielle et n’efface pas les condamnations de Jacqueline Sauvage en première instance et en appel.
Le 3 décembre, la cour d’assises du Loir-et-Cher avait confirmé en appel la condamnation à dix ans de réclusion de Jacqueline Sauvage, reconnue coupable d’avoir tué son mari de trois coups de fusil dans le dos en 2012, après des années d’enfer conjugal.
Une pétition « Libérez Jacqueline ! » qui avait recueilli 400 000 signataires dans toute la France, soulignait que la sexagénaire avait été « victime ainsi que ses enfants de viols répétés et d’extrêmes violences conjugales depuis quarante-sept ans ». A droite comme à gauche, le geste du chef de l’Etat a donc été unanimement salué. lemonde.fr


 
Démission de la Garde des Sceaux

La ministre de la justice, Christiane Taubira, a démissionné de ses fonctions mercredi 27 janvier.
C'est le socialiste Jean-Jacques Urvoas, actuel président de la commission des lois à l'Assemblée nationale, qui la remplace.

Christiane Taubira s’est publiquement opposée à plusieurs reprises, et encore récemment, au projet de loi constitutionnelle qui prévoit la déchéance de la nationalité de tous les binationaux condamnés pour des actes terroristes.
Le premier ministre, Manuel Valls, doit défendre cette réforme mercredi matin devant la commission des lois de l'Assemblée.
lemonde.fr
Le FN à Sciences Po

Le parti d'extrême droite se réjouit de la présence d'une de ses associations étudiantes au sein de l'école, symbole du " système " dénoncé par ses dirigeants

Le Front national a réussi son pari : le parti d'extrême droite sera représenté à Sciences Po Paris par une " association étudiante reconnue ". Les 13 000 étudiants de l'école, qui sont consultés jusqu'à dimanche 4  octobre afin de choisir les associations qui obtiendront une reconnaissance officielle, en ont décidé ainsi. 
Signe de l'importance prise par l'événement pour le parti d'extrême droite, Marine Le Pen a été la première à se réjouir des résultats du vote. " Le FN fait une entrée fracassante à Sciences Po directement deuxième force politique devant le PS ! Bravo aux étudiants ! ", a-t-elle écrit sur Twitter. 
Symbolique
L'initiative prise à Science Po occupe une place importante pour le FN dans sa stratégie de normalisation. Les étudiants à l'origine du projet ont été cornaqués par Florian Philippot, vice-président du parti. Lui-même diplômé de l'ENA et d'HEC, le bras droit de Marine Le Pen connaît l'importance symbolique prise par les grandes écoles dans le récit républicain. M.  Philippot a oeuvré pour tenter de réintégrer le Front national dans le monde étudiant. Le Collectif Marianne, une association liée au FN, a été lancé en  2014 dans cette perspective, mais il n'est présent que dans quelques départements.
Olivier Faye, et Benoît Floc'h lemonde.fr
Démission



Le président national des "Jeunes actifs" des Républicains, Franck Allisio, a annoncé dimanche à Marseille son ralliement au Front national depuis la permanence du FN à Marseille, accompagné de plusieurs cadres du FN, notamment la tête de liste Paca Marion Maréchal Le Pen.
"J'ai adressé ce matin ma démission à Nicolas Sarkozy en tant que président des Jeunes actifs des Républicains. J'ai également précisé dans cette lettre que je quittais ma famille politique", a expliqué Franck Allisio, 35 ans. "Ce n'est pas une décision facile, ça prend du temps à mûrir. Il était beaucoup plus simple et plus confortable d'y rester", a-t-il poursuivi, précisant qu'il avait fait 5 ans de cabinet ministériel sous des gouvernement de droite et qu'il aurait sans doute pu y retourner en cas de victoire des Républicains. "A un moment donné, il faut choisir entre son confort, ses intérêts, l'habitude, et ses convictions", a expliqué ce militant depuis 12 ans à l'UMP/LR.
"Si l'UMP revenait aux affaires en 2017, ce serait avec les mêmes hommes et les mêmes femmes, qui redeviendraient à peu près les mêmes ministres pour (...) faire à peu près la même chose. Je ne voulais pas être complice d'une trahison des électeurs et des militants une nouvelle fois", a-t-il justifié. "On ne peut pas avoir éternellement un corps où la tête pense centriste quand le corps des sympathisants, des militants et des électeurs pensent quelque-chose qui se rapprochent de Marine Le Pen", a-t-il estimé Regrettant le "fossé" qui existe selon lui entre la base et les responsables politiques des Républicains.
Franck Allisio, qui doit figurer sur la liste FN des Bouches-du-Rhône pour les régionales de décembre, a d'ores-et-déjà été nommé comme l'un des porte-parole de Marion-Maréchal Le Pen durant la campagne.
AFP le 14 septembre 2015


Bildresultat för valls berlin

1. Les faits
Manuel Valls a en réalité effectué plusieurs déplacements en avion ce week-end :
Un voyage aller à Poitiers pour le congrès du PS vendredi
Un retour à Paris en Falcon samedi.
Un voyage Paris-Berlin pour assister au match samedi soir, toujours en Falcon, avant un retour à Paris le même soir.
Un nouveau déplacement de Paris à Poitiers dimanche pour retourner au congrès PS, avant de revenir dans la capitale à temps pour assister à la finale du tournoi de tennis de Roland-Garros.
Le premier ministre a assuré s’être rendu à la finale de la Ligue de champions sur invitation du président de l’UEFA, Michel Platini. Une version confirmée par l’instance du football européen qui assure que M. Valls était invité « pour parler de l’Euro 2016 » ; l’UEFA ajoute que les deux hommes ont été rejoints par Jacques Lambert, le président du comité d’organisation de l’Euro 2016.
En outre, on a appris mardi 9 juin que M. Valls était accompagné de deux de ses enfants à Berlin.
2. Qui a payé ?
Selon Matignon, le déplacement à Berlin aurait été pris en charge par l’Etat, puisqu’il s’agissait, toujours selon M. Valls et son entourage, d’une visite « officielle » à l’invitation de l’UEFA, au cours de laquelle M. Valls devait rencontrer les dirigeants du football européen pour une réunion au sujet de l’Euro 2016, qui se déroulera en France.
Patrick Kanner, ministre des sports, n’était pas convié à cette réunion, confirment ses services.
Toujours selon Matignon, le Parti socialiste aurait pris à sa charge le déplacement à Poitiers du samedi.
Dimanche, M. Valls, de retour de Berlin, a de nouveau effectué un aller-retour à Poitiers, avant de revenir à Paris pour assister à la finale du tournoi de tennis de Roland-Garros. Là encore, le PS aurait payé ce nouveau déplacement.
3. La règle
En 2012, dans la « charte de déontologie » signée par les ministres, ceux-ci étaient encouragés à « privilégier le train pour les déplacements d’une durée inférieure à trois heures ». Ce qui n’est pas le cas de Berlin, qui se trouve à presque huit heures par voie ferroviaire. En revanche, c’est bien celui de Poitiers, qui se trouve à moins de deux heures de Paris en TGV.
Mais un point est à prendre en compte : la sécurité du premier ministre et sa capacité à réagir rapidement en cas d’urgence, deux éléments qui justifient que président et premier ministre puissent utiliser des avions à la place de trains. Le principe des déplacements en train est en outre caduc depuis les attentats de janvier.
Les élections départementales

Inbäddad bildlänk






Départements : la révolution de la parité






Un nouveau mode d’élection :

Deux conseillers départementaux seront élus dans chaque canton au scrutin binominal à deux tours. Les candidats devront se présenter en binôme composé d’une femme et d’un homme. Cette disposition vise à poursuivre l’objectif de parité qui avait commencé à être mis en œuvre depuis la loi du 31 janvier 2007, disposant que les suppléants devaient être de sexe opposé à celui des candidats titulaires.

Élus pour six ans, les conseillers départementaux seront dorénavant renouvelés en intégralité.

Pour être élu au premier tour, un binôme devra recueillir à la fois la majorité absolue (50% des suffrages exprimés plus une voix) et le quart des électeurs inscrits. Si aucun des binômes ne l’emporte au premier tour, un second tour est organisé.

 A l'issue des élections des 22 et 29  mars, le nombre de femmes élues dans les départements va passer de 13,8  % à 50  % politique. Les conseils généraux sont restés, jusqu'à présent, un des bastions de la résistance à l'égalité hommes- femmes en France

L'égalité homme - femme dans la vie professionnelle
 Au sein du CAC 40, les femmes occupent 31  % des sièges d'administrateurs. Mais seulement 10  % des postes dans les directions générales
François Hollande invite des Français à dîner à l'Elysée

Une stratégie pour le chef de l'Etat qui vise à prendre le pouls parmi la population et à se rapprocher de l'électorat de gauche. 



Bathily naturalisé


L'employé malien du supermarché casher attaqué à Paris le vendredi 9 janvier, Lassana Bathily, qui a contribué à sauver des clients pris en otage, a été naturalisé français le mardi 20 janvier. "Je ne suis pas un héros", a-t-il affirmé devant Manuel Valls. 

Pour en savoir + : cliquez ici>>
Élection législative partielle dans le Doubs.



Le candidat PS Frédéric Barbier sort vainqueur d'une courte tête au soir de la législative partielle dans le Doubs, dimanche 8 février. Le socialiste élu député avec 51,43% des voix, contre 48,57% à la candidate FN Sophie Montel. Seules 863 voix départagent les deux candidats.

• Participation en hausse. La participation atteint 49,07%, en forte hausse par rapport au premier tour, où celle-ci s'élevait à 39,56%.

• "Si bien sûr j'apprécie ce soir ce succès, je ne me réjouis pas, je ne pavoise pas", a déclaré Frédéric Barbier. "Certes, nous avons réussi à inverser une tendance. Mais nous n'échapperons pas à une analyse plus sérieuse. Le FN (...) devient une réelle menace pour notre pays", a ajouté le député fraîchement élu.

• "Le grand vainqueur est le Front national" a estimé Sophie Montel, au moment de reconnaitre sa défaite. Une formule reprise également par Marine Le Pen : "Le PS a gagné d'un cheveu, mais c'est le FN qui est le grand vainqueur de l'élection". 

Document audio : France inter le dimanche 8 février 2015, réactions après les résultats
Que faire pour Monsieur Sarkozy ?



L'UMP le parti de Monsieur Sarkozy est profondément divisé depuis dimanche 1er  février sur l'attitude à tenir au second tour de la législative partielle dans le Doubs, qui oppose un candidat socialiste et une frontiste.

Au bout de quarante-huit heures de tergiversations, les ténors de la rue de Vaugirard ont tranché pour le "  ni-ni  " (ni PS ni FN), à l'issue d'un bureau politique tendu, contre l'avis de leur président. Après plus de deux heures de débat, M.  Sarkozy a dû se résigner à faire voter la quarantaine de participants sur deux textes. Le premier, défendu par Laurent Wauquiez, Xavier Bertrand, Bruno Le Maire et Jean-François Copé, prônait l'abstention ou le vote blanc. Il l'a emporté par 22 voix contre 19 face au second, qui invitait les électeurs à choisir entre un vote pour le candidat du PS, un vote blanc ou l'abstention.
5 fév 2015. Lemonde.fr
La tour Triangle




" Aberration "
Les élus parisiens se prononçaient lundi 17 novembre sur une délibération autorisant le déclassement de la parcelle du terrain permettant la signature d'un bail entre la ville et le groupe immobilier promoteur de la tour, dont le délai expire le 31  décembre. Ce projet sera un "  accélérateur de croissance et d'attractivité  " pour Paris, a fait valoir Jean-Louis Missika, adjoint à l'urbanisme. En revanche, les élus écologistes, membres de la majorité municipale ont violemment critiqué le projet. Le coprésident du groupe EELV, David Belliard, le qualifiant d'"  aberration  " alors "  qu'il manque tant de logements à Paris  ".



L'opposition UMP et UDI Modem s'est montrée elle aussi virulente contre la tour. Philippe Goujon, maire (UMP) du 15e arrondissement l'a qualifiée de "  corps étranger  ", source de nuisances pour les riverains. Mme Kosciusko-Morizet a considéré qu'elle était le reflet d'une "  vision ringarde de l'urbanisme qui prétend que la modernité se niche forcément en haut d'une tour  ".

Béatrice Jérôme, et Jean-Jacques Larrochelle lemonde.fr
Fillon et Jouyet, les apprentis sorciers.
Jouyet-fillon-apprentis-sorciers
les jeunes changent déjà le monde

Un texte d'Armel Le Coz, cofondateur du collectif Démocratie ouverte

"Le monde est en pleine mutation positive et beaucoup ne le voient pas. Aujour-d'hui, nous (les jeunes) refusons d'entrer dans un modèle que nous ne comprenons pas ou, au contraire, que nous comprenons trop bien et qui ne nous convient pas. Nous n'acceptons pas d'obéir bêtement, à nos professeurs, à nos parents et aux injonctions de la société : " Travaille, consomme et tais-toi ! " Nous ne sommes pas une génération de moutons et c'est une bonne nouvelle. Les jeunes générations se posent la question du sens de ce qu'elles font. De plus en plus d'individus refusent d'être des rouages dans un système qui dysfonctionne et nous mène droit dans le mur. Ce simple fait révolutionne notre modèle de société. Car il a autant de conséquences sur les organisations et les entreprises que sur les pouvoirs publics et la politique. Le vieux modèle fondé sur l'affrontement et la compétition entre Etats-nations vole en éclats.
Les citoyens d'aujourd'hui veulent être en capacité de faire